Fiches de métiers

 ACTUALITES RECENTES - ENQUETES EN COURS

 - Participez à l'enquête d'évaluation sur le document unique organisée par notre partenaire la Fédération des Acteurs de la Prévention - Présentation des résultats le 3 octobre 2017 http://app.evalandgo.com/s/?id=JTk1cCU5OWglOUMlQUI=&a=JTlBcSU5QXAlOUU=

- Consulter le guide d'évaluation de la pénibilité des métiers de l'agriculture édité par le Ministère sur http://agriculture.gouv.fr/evaluation-de-la-penibilite-au-travail-de-metiers-de-lagriculture-suivez-le-guide

***

L'ordonnance n° 2017-53 du 19 janvier 2017 crée le compte personnel d'activité (CPA) au profit des agents publics des 3 fonctions publiques et leur donnent de nouvelles garanties en matière de sécurité et de santé au travail (voir la fiche FPT)

Le décret n° 2016-1908 du 27 décembre 2016 sur la modernisation de la médecine du travail a été publié au JO du 29 décembre 2016. Il est applicable à compter du 1er janvier 2017. Un résumé du décret n°2016-1908 du 27 décembre 2016 sur le suivi des salariés est sur le site dans l'espace fiche des métiers. Il remplace les informations du point 8.1 des fiches qui est devenu obsolète

Le décret n° 2016-1074 du 3 août 2016 relatif à la protection des travailleurs contre les risques dus aux sur les champs électromagnétiques est entré en application le 1er janvier 2017

Les fiches concernant la pénibilité sont sur le site

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Conducteur d'engins de chantier du BTP, du génie civil et de l'exploitation des carrières

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°41

ROME : F1302 CITP-08 : 8342 INSEE : 621c

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Conducteur de bulldozer, conducteur de chargeuse, conducteur de décapeuse, conducteur de défonceuse, conducteur de dragine, conducteur de dumper, conducteur de niveleuse, conducteur de pelle, conducteur de pulvimixer, conducteur de tombereau, conducteur de tractopelle, conducteur de trancheuse, conducteur de traxcavator, conducteur de benne
  • Conducteur de cylindre, conducteur de vibropactor
  • Conducteur de finisseur

2. DEFINITION

  • Cet ouvrier qualifié conduit différents types d'engins de chantiers classés C, D, E pouvant peser plusieurs tonnes et d'utilisation assez complexe
  • ces engins sont destinés à l'étude des sols (sonnette), au creusement (engin de forage, sondeuse, excavatrice), au terrassement (pelle mécanique ou hydraulique), à la préparation des terrains (deblayage, nivellement, compactage), à la construction et à l'entretien de la chaussée (répandage, finissage).
  • L'ouvrier assure le réglage, l'entretien et les réparations simples. Il peut prendre en charge l'acheminement de l'engin sur le chantier à l'aide d'un véhicule porteur.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est généralement accessible avec des formations de niveau V (niveau de formation équivalent au CAP ou au diplôme national du brevet).
  • L’obtention d’un titre professionnel de conducteur d’engin de chantier est la formation idéale pour accéder au métier de conducteur d’engins.
  • L'état de santé du conducteur doit être compatible avec l'aptitude à la conduite d'un poids lourd.
  • La possession du permis poids lourd est nécessaire et l’’obtention du CACES obligatoire.
  • Il existe des possibilités de qualification dans le cadre de la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • En extérieur, sur des chantiers du bâtiment, des travaux publics, du génie civil, de l'industrie des carrières et matériaux de construction, des mines

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité consiste à :

  • Préparer la mise en route de l'engin : inspection visuelle, contrôle des niveaux (fuel, huile, eau)
  • Conduire et utiliser les engins avec souplesse et précision au moyen d'un volant, levier, manettes, pédales : engins de terrassement, engins de compactage, engins de construction et d'entretien de la chaussée
  • Procéder à des réparations simples en cas d'urgence ou faire appel au service maintenance-réparation
  • Assurer l'entretien courant des engins (graissage, vidange)

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

L'activité nécessite d'utiliser des machines et outils de différentes catégories avec formation spécifique pour chacune d'elles (CACES - Recommandation R 372 modifiée) :

  • Catégorie 1 : Tracteurs et petits engins de chantier mobiles (tracteur agricole, mini-pelle jusqu'à 6 tonnes, mini-chargeuse jusqu'à 4,5 tonnes, moto-basculeur jusqu'à 4,5 tonnes, petit compacteur, machines à peindre les lignes sur les chaussées...)
  • Catégorie 2 : Engins d'extraction et/ou de chargement à déplacement séquentiel (pelles, engins de fondations spéciales, de forage, de travaux souterrains...)
  • Catégorie 3 : Engins d'extraction à déplacement alternatif (bouteurs, bulldozer, tracteurs à chenilles, pipe layer...)
  • Catégorie 4 : Engins de chargement à déplacement alternatif (chargeuses, chargeuse-pelleteuses, pelleteuses, tractopelles ...)
  • Catégorie 5 : Engins de finition à déplacement lent (finisseur, machine à coffrage glissant, répandeur de chaux, gravillonneur automoteur, pulvimixeur, fraiseuse...)
  • Catégorie 6 : Engins de réglage à déplacement alternatif (niveleuse, grader ...)
  • Catégorie 7 : Engins de compactage à déplacement alternatif (compacteur, rouleau compresseur...)
  • Catégorie 8 : Engins de transport ou d'extraction transport (tombereau, décapeuse, tracteur agricole > 50ch...)
  • Catégorie 9 : Engins de manutention (chariot élévateur de chantier ou tout terrain)
  • Catégorie 10 : Engin de chargement, déplacement, porte-engin …

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Lubrifiants, détergents

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail en équipe et en sécurité dans des zones avec un possible passage de riverains.

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir une bonne perception des distances et des orientations
  • Supporter les vibrations des engins
  • Supporter le travail en extérieur (variations de température, intempéries...)
  • Supporter le travail au bruit
  • Supporter le travail à la poussière
  • Connaître et respecter les règles de sécurité concernant la conduite d'engins sur les chantiers (EPC, EPI, modes opératoires, procédures ...)
  • Avoir le CACES
  • Avoir des notions de mécanique
  • Connaître les dangers des produits d'entretien utilisés (lubrifiants, détergents...)
  • Ne pas prendre de produits altérant la vigilance (alcool, stupéfiants, médicaments de catégorie 2 et 3…).

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : surdité, troubles du langage, maladies chroniques et cancers, certains petits troubles moteurs.
  • Emploi incompatible avec une cécité ou des troubles du champ visuel, des atteintes ostéo-articulaires.

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Les activités relevant de la catégorie 10 du CACES : conduite d'engins hors production (déplacement, chargement, déchargement, transfert sur porte-engin, maintenance, démonstration ou essais)
  • Entretien courant (vidange, graissage, pression des pneus), petites réparations
  • Nettoyage de l'engin (détergents, nettoyage haute pression)

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Chute, heurt en montant ou en descendant de l'engin
  • Coupure sur l'ensemble du corps
  • Chute de plain-pied
  • Chute de hauteur
  • Electrisation, électrocution
  • Plaies ou écrasements des membres
  • Projection de corps étrangers dans les yeux, la bouche ou sur la peau
  • Renversement de l'engin

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Utilisation d'échelles et de marchepieds
  • Travail aux intempéries (chaleur, froid, vent, givre, pluie)
  • Poussières (attention aux poussières toxiques telles que l’amiante ou le plomb),
  • Vibrations
  • Travail au bruit
  • Travail dans un espace réduit
  • Contraintes posturales pour le travail sur sol accidenté
  • Manutention lourde de patins de calage, de pièces détachées en cas de réparation

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Lubrifiants (huiles)
  • Agents de nettoyage (attention aux agents CMR),
  • Goudrons de houille
  • Soudure, extractions spécifiques
  • Silice cristalline (agent CMR)

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Surinfections de plaies, mycoses en cas de port de bottes prolongé
  • Transmission de virus (ex: grippe).

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Poste de sécurité : vigilance, appréciation des distances et de la topographie
  • Déplacements avec l'engin
  • Travail de nuit ou de week-end
  • Travail à l'étranger

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°8 RG : Affections causées par les ciments (alumino-silicates de calcium),
  • Tableau n°16 RG : Affections cutanées ou affections des muqueuses provoquées par les goudrons de houille, les huiles de houille (comprenant les fractions de distillations dites phénoliques, naphtaléniques, acénaphténiques, anthracéniques et chryséniques), les brais de houille et les suies de combustion du charbon
  • Tableau n°16 bis RG : Affections cancéreuses provoquées par les goudrons de houille, les huiles de houille (comprenant les fractions de distillation dites phénoliques, naphtaléniques, acénaphténiques, anthracéniques et chryséniques), les brais de houille et les suies de combustion du charbon
  • Tableau n°25 RG : Affections consécutives à l'inhalation de poussières minérales renfermant de la silice cristalline (quartz, cristobalite, tridymite), des silicates cristallins (kaolin, talc), du graphite ou de la houille
  • Tableau n°36 RG : Affections provoquées par les huiles et graisses d'origine minérale ou de synthèse
  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
  • Tableau n°44 RG : Affections consécutives à l'inhalation de poussières ou de fumées d'oxyde de fer
  • Tableau n°46 RG : Mycoses cutanées
  • Tableau n°97 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par des vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Néant

8. SURVEILLANCE MEDICALE

  • 8.1. VISITE MEDICALE

    • la conduite d'engins de chantiers est subordonnée à l'obtention d'une autorisation de conduite délivrée par l'employeur. 
    • Les travailleurs titulaires de cette autorisation de conduite bénéficient du suivi individuel renforcé avec
      • une visite préalable à l’affectation sur le poste obligatoire
      • la délivrance d’un avis d’aptitude ou d’inaptitude à la conduite des engins de chantier remise au salarié et à l’employeur pour que le chef d'entreprise puisse délivrer une autorisation de conduite
      • une périodicité des visites de suivi individuel renforcé qui ne doit pas excéder 4 ans avec une entretien infirmier intermédiaire qui doit être réalisée dans les 2 ans
    • Le suivi portera sur
      • l'aptitude à la conduite :
        • antécédents (dépistage de troubles neurologiques, métaboliques ou psychiatriques), habitudes (prise de médicaments, de substances addictives ...)
        • qualité de la vue (acuité visuelle, phories, vision stéréoscopique, vision des couleurs), de l'audition, examen cardio-vasculaire, examen urinaire, contrôle de l'appareil locomoteur, examen neurologique
      • Les conditions de travail et les expositions professionnelles (bruits, vibrations, risques chimiques, déplacements...)
      • le dépistage des maladies professionnelles ou à caractère professionnel en rapport avec l'activité : troubles musculo-squelettiques (TMS), allergies, irritations cutanéo-muqueuses, troubles de la statique, stress

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Audiogramme en cas d'exposition au bruit (articles R4431-2 et R4435-2 du code du travail)
  • Radiographie pulmonaire standard à l'embauche et ultérieurement (lecture selon la classification internationale des pneumoconioses du B.I.T.) en cas d'exposition à la silice
  • Certains préconisent à l'embauche ou dans l'année qui suit puis tous les 5 ans : examen psychotechnique, test de Ruffier, radiographie pulmonaire, EFR si silice, VGM, gamma GT, cholestérolémie totale et HDL, glycémie et glycosurie

8.3. VACCINATIONS

  • Rappel DTPolio conseillé tous les 20 ans à 25 ans, 45 ans et 65 ans puis tous les 10 ans
  • En cas de déplacements à l’étranger dans le cadre du travail, des vaccins supplémentaires peuvent être recommandés.

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • En cas d’exposition aux agents CMR.

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • En cas aux agents chimiques dangereux ou aux agents cancérogènes, conservation du dossier médical pendant au moins 50 ans après la fin de la période d'exposition.
  • En cas d'exposition au bruit, conservation du dossier médical pendant au moins 15 ans après la fin de la période d'exposition.
  • Dans les autres cas, pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Risque d'accident vis à vis des tiers en cas de mauvaise manœuvre ou de renversement sous l'effet du vent
  •  Risque environnemental avec production de déchets de chantier (sols, air et eaux),
  •  Nuisances sonores pour le public,
  • Forte consommation de ressources (énergie),
  • Dégradation de l’environnement, chemins forestiers (ornières).

10. ACTIONS PREVENTIVES

Les activités de conducteur d'engins de chantier peuvent entrer dans le champ d'application des textes sur la pénibilité en raison des contraintes suivantes : manutention, postures pénibles, vibrations, exposition aux agents chimiques dangereuxbruit, travail de nuit, travail en équipes successives alternantes,

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail
  • Postures : analyse des conditions de travail
  • Somométrie
  • Analyse des polluants
  • Vibrations transmises au corps entier :
    • Mesures de vibrations transmises au corps entier
    • Valeur limite d'exposition journalière rapportée à une période de référence de 8 heures : 0,5 m/s2 pour les vibrations transmises à l'ensemble du corps.
    • L'exposition au-delà de cette valeur seuil d'une durée annuelle supérieure à 450 heures devra être inscrite sur le compte personnel de pénibilité
  • Analyse des plannings

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Sécurisation de l'accès et de la cabine : marche-pied antidérapant et échelle d'accès complétée par des poignées ou des mains courantes
  • Cabine insonorisée et climatisée
  • Filtre anti-poussière à l'entrée de l'air dans la cabine ou filtration/surpression de l'air de la cabine
  • Bonne stabilisation de l'engin
  • Poste de conduite ergonomique
  • Siège adapté
  • Entretien régulier de l'engin
  • Entretien des pistes de circulation
  • Signalisation temporaire et balisage du chantier

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Casque de chantier réfléchissant
  • Protection auditive
  • Chaussures de sécurité
  •  Gilet jaune
  • Gants de protection

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Certificat d'Aptitude à la Conduite d'Engins en Sécurité (CACES) valable 10 ans avec autorisation de conduite délivrée par l'employeur. Le conducteur doit réactualiser ses connaissances
  • Instructions données par l'employeur au conducteur (fiche de sécurité au poste de travail, règlement intérieur)
  • Formation SST, formation premiers secours, utilisation d’extincteurs
  • Bruit et protection auditive
  • PRAP : Prévention des risques liés à l'activité physique
  • Sensibilisation à l'alcool, tabac, alimentation

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Code du travail :
  • Profession :
  • Autres textes :
    • Arrêté du 2 décembre 1998 relatif à la formation à la conduite des équipements de travail mobiles automoteurs et des équipements de levage de charges ou de personnes
    • Arrêté du 2 décembre 1998 relatif à la hauteur des appareils de levage de charges non guidées prévue pour l'application de l'article R. 233-13-13 du code du travail
    •  Arrêté du 12 mai 1997 relatif à la limitation des émissions sonores des pelles hydrauliques, des pelles à câbles, des bouteurs, des chargeuses et des chargeuses-pelleteuses

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • ISO 7134:2013 - Engins de terrassement -- Niveleuses -- Terminologie et spécifications commerciales
  • NF ISO 14397-1 : Novembre 2007. Engins de terrassement - Chargeuses et chargeuses-pelleteuses - Partie 1 : calcul de la charge utile nominale et méthode d'essai pour vérifier la charge de basculement calculée
  • NF ISO 14397-2 : Novembre 2007. Engins de terrassement - Chargeuses et chargeuses-pelleteuses - Partie 2 : méthode d'essai pour mesurer les forces d'arrachement et la capacité de levage à la hauteur de levage maximale
  • ISO 6016 : 2008 : Engins de terrassement - Méthodes de mesure des masses des engins de terrassement complets, de leurs équipements et de leurs organes constitutifs.
  • NF ISO 13539. Octobre 1998. Engins de terrassement - Trancheuses - Définitions et spécifications commerciales.
  • NF ISO 7129. Juin 1998. Engins de terrassement - Bords coupants utilises sur les tracteurs à lame, niveleuses et décapeuses - Principales formes et dimensions de base.

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. F1302 Conduite d'engins de terrassement et de carrière. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 8342 Conducteurs d'engins de terrassement et de matériels similaires. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 621c Conduite qualifiés d'engins de chantiers du bâtiment et des travaux publics. (INSEE) (2003)
  • d
  • Vibrations transmises à l'ensemble du corps Dossier INRS (6/1/2015)
  • Conduite d'engins en sécurité : le "CACES". Fiche pratique de sécurité ED 96. (INRS) (11/2011)
  • Chargeuses-pelleteuses. Engins de chantier. Edition INRS ED 903. (INRS) (4/2009)
  • Conducteur d'engins BTP, de grue, de ponts roulants. Fiche de poste n°35. Catherine Vollet, Béatrice Muller et Dominica Feron (Médecine du travail Durance Luberon) (2004)
  • Conducteurs d'engins mobiles : vibrations, plein le dos. Edition INRS ED 864. (INRS) (2001)
  • Utilisation et conformité des engins mobiles et des appareils de levage. Guide et fiches de vérification de la conformité à l'intention des entreprises. (OPPBTP) (2000)(document papier)
  • Réglementation. L'exposition des conducteurs d'engins aux vibrations. La prévention au quotidien. Travail et sécurité, n°594, mars 2000. (INRS)(N'est pas disponible en ligne)
  • Tendance : ergonomie à bord des engins de travaux publics. Travail et sécurité, n°584, mai 1999. (INRS)(N'est pas disponible en ligne)

13. ADRESSES UTILES

REDACTION

  • AUTEURS : Pierrette Trilhe (médecin du travail) (SMT d'Amboise, Bléré, Loches) (37)
  • DATE DE CREATION : Septembre 2002
  • RELECTEURS : Etudiants Master 1B Esqese (2017) : Maxime l'Ollivier, Marie Labere, Julien Gabriel
  • DERNIERE MISE A JOUR : JUIN 2017

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).