Fiches de métiers

Dinandier (Maroc)

his explanation FICHE METIER BOSSONS FUTE N° 369

ROME : B 1601
CITP-08 :7319 INSEE :

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

Ferronnier, orfèvre, chaudronnier

2. DEFINITION

  • L'artisan dinandier fabrique des objets utilitaires et/ou décoratifs par martelage à partir d'une feuille de cuivre, d'étain ou de fer-flanc.
  • On distingue la dinanderie relative :
    • aux ustensiles : plateaux, mortiers, théières, aiguières, brasero, marmites, chaudrons, accessoires de cheminée…
    • au bâtiment : heurtoirs, verrous, revêtements de porte, poutres... à la lustrerie : lustres, lanternes, chandeliers…
    • maillechort argenté : brûle-parfum, aspersoirs, présentoirs…

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • Apprentissage sur le tas auprès d’un maître artisan «maâlem» (4 à 6 ans).

  • Centre de formation professionnelle avec alternance études et stages auprès d'un maitre artisan :
    • Artisan dinandier (certificat de spécialisation professionnelle : CSP): durée de formation 2 ans – condition d’accès : fin de la 6ème (AP : enseignement primaire) ou équivalent.
    • Maître artisan dinandier (certificat de qualification professionnelle : CQP): durée de formation: 2ans – condition d’accès : fin de la 3ème année de l’enseignement collégial ou équivalent http://www.comitesdepistagecancers.fr/ployka/2819 .

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

L'activité s'exerce à titre autonome au sein d'un atelier souvent familial ou dans le cadre d'une

coopérative artisanale ou encore en plein air.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • Fabrication
    • d’articles travaillés en cuivre battu et laiton (vases, plateaux, théières, cafetières et verres à thé, etc.)
    • d’articles en cuivre ciselés et sculptés de décoration et d’ameublement.
  • Les différentes techniques nécessaires à la réalisation d'une pièce sont :
    • La préparation des plans et des croquis de l’objet, de la pièce ou de l’œuvre à réaliser
    • Le traçage et la découpe d'un flan,
    • la mise en forme proprement dite par des techniques de roulage, de cintrage, de pliage, d'emboutissage et de rétreint,
    • L'assemblage par agrafage, soudage ou brasage, et bordage,
    • le pré planage (au maillet tonneau),
    • le planage (marteau postillon et battes à planer)
    • l'utilisation de poinçon pour le marquage et le façonnage des motifs en relief par la technique du repoussé
    • et les divers traitements de surface pour la finition et le rendu final de la pièce.
  • Selon le matériau employé, les opérations de mise en forme peuvent être précédées ou entrecoupées de traitements thermiques spécifiques ayant pour but de restaurer l'aptitude du matériau à la déformation c'est-à-dire de supprimer l'écrouissage provoqué pendant le travail du matériau. Il peut par exemple s'agir d'un recuit pour un acier doux ou d'une trempe pour un duralumin ou encore de chauffes successives suivies de refroidissements étagés (trempe suivie d'un revenu par exemple) selon les exigences du matériau travaillé.

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • More hints Machines : chalumeaux ; rouleuses mécaniques (type planeur, pyramidale, etc.) ; cintreuses ; presses ; plieuses ; machines d'emboutissage mécaniques ou hydrauliques.
  • http://firstinthefight.co.uk/ Outils : les barres de tôlier mais aussi les pinces ; les mâchoires vis-écrous ; les marteaux de poids et tailles différents(à garnir, à planer, à emboutir, à rétreindre, à vaisselle, à rentrer, à pince, à suage, à degré, à repasser, à boudin, à gorge, à nervurer, postillon, etc.) ; les bigornes (à équerre, à pince, à rentrer, à robe, à bougie, à courant d'air, à talon, à queue d'hirondelle, à suage…) ; les tas (olive, rognon, pied de chèvre, boule, à gorge, à carré, à border, à bouillotte, à planer, salière); chevalet ; étaux munis de cornières de protection ; maillets à emboutir ; brosses, etc.

4.4. site de rencontre musulman pratiquant PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Différents métaux : cuivre, laiton, maillechort (composé de cuivre, de zinc et de nickel), bronze, argent
  • Produits pour chalumeaux : gaz combustible (acétylène, butane ou propane) et carburant (oxygène)
  • Bois, verre, diluants, solvants, détergents, acides (chlorhydrique, sulfurique)…

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail polyvalent et autonome dans les petits ateliers artisanaux ou plus au moins spécialisé dans les grands ateliers modernes
  • Relation avec les autres artisans, les apprentis, le maitre artisan «maâlem» et les autres corps de métier (architectes, décorateurs, etc.)
  • Relation avec les clients et les fournisseurs

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Bonne condition physique

  • Effectuer des gestes précis pour un travail minutieux
  • Avoir une bonne dextérité
  • Effectuer des gestes répétitifs des membres supérieurs
  • Avoir une bonne acuité visuelle
  • Avoir l’esprit de créativité et un sens artistique
  • Travailler en horaire continu pour de longues durées quotidiennes de travail

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • des adaptations : surdité-mutité, certaines maladies chroniques.

    Emploi accessible à des travailleurs présentant certains types d’handicaps moyennant

  • et/ou cutanées peuvent dans certains cas motiver une inaptitude.

    La malvoyance, les troubles rachidiens et/ou ostéo-articulaires, les allergies respiratoires

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

Le maître artisan doit maîtriser tout le processus de fabrication avec des activités de

contrôle de qualité et assurer les fonctions commerciales et de gestion (devis,

commande, courrier). Il encadre les autres artisans et coordonne les activités de son

équipe. Il doit proposer différents modèles aux clients, fixer les honoraires et les délais

de livraison.

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Coupures, piqûres, plaies et/ou blessures par du matériel contondant ou piquant

  • Brûlures chimiques (acides et bases) et thermiques (chalumeau, métal en fusion)

  • Intoxications par les produits utilisés (vapeurs, gaz, etc.)

  • Glissades, chutes de plain-pied (fractures, écrasements, contusions, etc.)

  • Traumatisme par chute de matériels et/ou d’outils utilisés

  • Accidents ostéo-articulaires aigus (hernies cervicales, dorsales ou lombaires)

  • Projections oculaires de corps étrangers.

  • Incendies, électrisation, explosions liées à l’utilisation de gaz

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • griechische frauen treffen Biomécanique du poste : contraintes posturales et articulaires (travail statique en position assise, accroupie ou debout), gestes répétitifs, manutention et port de charges lourdes.
  • rencontres 05 Risques physiques : bruit, éclairage inadapté, inconfort thermique, vibrations lors du travail avec meuleuses et polisseuses, exposition aux poussières de métal

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Fumées de soudage et de fusion
  • Produits de traitement du métal : les acides (acide sulfurique, acide chlorhydrique), les solvants, les détergents, les diluants ...

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Clostridium tétani (Tétanos) par effraction cutanée et contact avec la terre ou du matériel souillé

  • Mycoses, onychomycoses par macération
  • Surinfection des plaies cutanées
  • Hépatites virales si outils de travail souillés par le sang d’un porteur sain ou d’une personne malade
  • Leptospiroses par contact direct avec la terre ou les aliments souillés par les urines des animaux rongeurs surtout dans les ateliers anciens et mal entretenus.

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Le maître artisan est le chef d’atelier. Il intervient au niveau de toutes les phases de travail et assure l'organisation, la coordination et le contrôle des artisans spécialisés et des apprentis. La planification (respect des délais), la gestion, l’organisation et la commercialisation lui reviennent.
  • Pour les autres artisans, le travail est caractérisé par un horaire continu avec de longues heures de travail pouvant aller jusqu’à 10 heures, un contrôle de la hiérarchie et la rémunération au rendement.

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES (Tableaux marocains)

  • Tableau n°1 : affections dues au plomb et à ses composés.
  • Tableau n°3 : affections professionnelles provoquées par les dérivés halogènes suivants des hydrocarbures aliphatiques.
  • Tableau n°7 : affections dues au plomb et à ses composés
  • Tableau n°10 : ulcérations et dermites provoquées par l'acide chromique, les chromates et bichromates alcalins, le chromates de zinc et le sulfate de chrome
  • Tableau n°10 bis : affections respiratoires provoquées par l’acide  chromique, les chromates et bichromates alcalins
  • Tableau n°22 : pneumoconioses consécutives à l’inhalation de poussières minérales renfermant de la silice libre
  • Tableau n°22 bis : affections non pneumoconiotiques dues à  l’inhalation de poussières  minérales renfermant de la silice libre
  • Tableau n°25 : affections professionnelles provoquées par le fluor, l'acide fluorhydrique et ses sels minéraux
  • Tableau n°27 : affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines–outils
  • Tableau n°29 : affections professionnelles causées par les oxydes et sels de nickel
  • Tableau n°33 : surdité provoquée par les bruits lésionnels.
  • Tableau n°42 : affections respiratoires de mécanisme allergique.
  • Tableau n°43 : affections oculaires dues au rayonnement thermique
  • Tableau n°43 bis : affections oculaires dues au rayonnement thermiques associé aux poussières.
  • Tableau n°50 : maladies professionnelles provoquées par les résines époxydiques et leurs constituants
  • Tableau n°59 : affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°60 : affections professionnelles provoquées par les isocyanates organiques
  • Tableau n°62 : lésions eczématiformes de mécanisme allergique
  • Tableau n°69 : affections engendrées par les solvants organiques liquides à usage professionnel
  • Tableau n°72 : périonyxis et onyxis
  • Tableau n°73 : mycoses cutanées
  • Tableau n°80 : affections provoquées par les amines aliphatiques et alicycliques
  • Tableau n°82 : affections respiratoires dues aux poussières de carbures métalliques frittés
  • Tableau n°84 : lésions chroniques de ménisque

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Pathologies du rachis : cervicalgies, lombalgies, cyphose de posture

  • Pathologies vasculaires à type de varices
  • Pathologie oculaire : irritation des yeux, fatigue visuelle, troubles de l’acuité
  • Contraintes psychosociales et organisationnelles : angoisse, stress, fatigue
  • Pathologies digestives : troubles gastro-intestinaux à type d’épigastralgie, de diarrhée ou de constipation (absence des règles d’hygiène élémentaires et repas pris sur les lieux de travail).

8. SURVEILLANCE MEDICALE

Le secteur artisanal marocain ne bénéficie d’aucune couverture médicale du travail bien qu’il y soit légalement assujetti.

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche : elle recherchera les troubles auditifs, visuels, musculosquelettiques, respiratoires, dermatologiques, rénaux et cardiovasculaires.
  • Visites périodiques : examen médical annuel (périodicité plus importante dans certains cas : travailleurs de moins de 18 ans)
  • Surveillance médicale renforcée pour les ouvriers exposés aux fumées de soudage et de fusion de métal, aux solvants, à la silice, au nickel, au plomb, etc.

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Exploration des fonctions auditive et visuelle.

  • Bilan biologique (intoxication au nickel, au plomb, au benzène etc.) Radiographie pulmonaire et spirométrie préalablement à l'affectation puis tous les 2 ans

8.3. VACCINATIONS

  • Mise à jour des vaccinations (diphtérie, tétanos, poliomyélite) avec un rappel tous les dix ans.
  • Vaccination anti-hépatite virale B
  • Vaccin antipneumococcique, vaccin antigrippal

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

En fonction des risques dépistés, un suivi post professionnel devra être réalisé.

8.5. DOSSIER MEDICAL

Exigé par la réglementation

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

Dans les villes impériales, les dinandiers sont regroupés dans le même quartier (secteur

des dinandiers) : incommodant le voisinage par le bruit, les fumées, la poussières de

métal, les odeurs de produits chimiques.

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Mesurage du bruit reçu pendant le travail, de façon à identifier les salariés pour lesquels l'exposition sonore quotidienne atteint ou dépasse le niveau de 85 dB ou pour lesquels la pression acoustique de crête atteint ou dépasse le niveau de 135 dB. L'employeur doit procéder à un nouveau mesurage tous les trois ans et lorsqu'une modification des installations ou des modes de travail est susceptible d'entraîner une élévation des niveaux de bruit.
  • Métrologie des ambiances physiques (vibratoires, lumineuses, thermiques).
  • Prélèvement d'atmosphère et analyses des vapeurs, gaz, poussières
  • Biomécanique des postes de travail.

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Respect de la législation en matière d’horaires de travail et de port de charge
  • Respect des règles de sécurité et d’hygiène
    • Locaux propres et bien entretenus, spacieux, aérés, ventilés et ensoleillés
    • Casier pour rangement des vêtements de ville
    • Installations sanitaires à proximité de l'atelier (WC, lavabo, douches)
    • Interdiction de boire, de fumer et de manger dans les ateliers (réfectoire sur le lieu de travail ou à proximité).
    • Protections contre les chutes (sol antidérapant et systèmes anti-chutes)
    • Outils de travail plus légers et machines sécurisées et insonorisées
    • Eclairage adéquat
    • Gestion du risque d’incendie : Les précautions à prendre pour l'allumage et la gestion du feu ; Extinction des feux
    • Sécurité électrique – maintenir et contrôler régulièrement le matériel électrique
    • Réduction du risque chimique (substitution des produits dangereux, respect des fiches de données de sécurité et notamment les VME et les VLE)
  • Ergonomie des postes et de l'organisation du travail
    • Adaptation des plans de travail
    • Lutte contre les mauvaises postures et l'hyper-sollicitation
  • Lutte contre la pollution environnementale
    • Ventilation efficace de l'atelier
    • Aspiration adaptée (poussières, gaz et vapeurs)
    • Gestion des déchets
    • Insonorisation des machines
    • Etiquetage et stockage sécurisé des produits et des matières premières
  • Procédures d'urgence en cas d'accident et trousse de secours

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • http://netix.pl/includes/frazaty/1127 Protecteurs individuels contre le bruit : lorsque l'exposition sonore quotidienne subie par un salarié dépasse le niveau de 85 dB ou lorsque la pression acoustique de crête dépasse le niveau de 135 dB, le maître artisan doit mettre à la disposition des salariés des protecteurs individuels il prend toutes les dispositions pour que ces protecteurs soient utilisés.

  • rencontre muslim Equipements de protection individuelle adaptés : tenue de travail, tablier de fusion, chaussures ou bottes de sécurité antidérapantes et anti perforantes, lunettes de protection, masques anti-poussières, gants, crèmes de protection cutanée.

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Organiser pour les artisans des compagnes de sensibilisation sur les risques encourus (poussière, bruit, produits chimiques, travail en hauteur, manutentions, postures, etc.), les maladies professionnelles et les règles d’hygiène et de sécurité au travail : formation à l'utilisation des équipements de protection individuelle, à la sécurité incendie et à l'hygiène alimentaire, corporelle, des locaux et de vie, etc.

  • Les conditions de travail dans le secteur artisanal sont plus dangereuses que celles des grandes entreprises parce que l'artisan ignore les questions relatives à la santé au travail, à la sécurité et n'est pas financièrement capable d'assurer la prévention.

  • Des services médicaux du travail inter-ateliers dans le cadre d'une coopérative devraient être crées et peuvent soit regrouper différentes activités artisanales, soit plusieurs ateliers ayant la même activité artisanale. Ces services de santé au travail seront administrés par les chambres d'artisanat et/ou les fédérations et contrôlés par les délégués des artisans et l'inspection du travail. Ils seront gérés par des médecins du travail qui doivent en plus exercer des activités de promotion de santé combien utiles dans un pays où les infrastructures sanitaires sont défaillantes. Dans les petits ateliers dispersés, la médecine du travail doit être intégrée à un programme national de santé au travail supervisé par le ministère de la santé publique, le ministère de l’emploi et celui de l’artisanat.

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Décret n° 2-10-183 du 16 novembre 2010 fixant la liste des travaux auxquels il est interdit d'occuper certaines catégories de personnes.
  • Titre IV du livre II de la loi n°65-99 relative au code du travail traite de l‘hygiène et de la sécurité des salariés, des services médicaux du travail et des comités d’hygiène et de sécurité
  • Arrêté  n° 93-08 du ministre de l’emploi relatif à l'application des principes énoncés par les articles de 281 à 291 du code de travail précise un certain nombre de mesures se rapportant à :
    • l’aménagement des locaux de travail
    • la préservation de l'hygiène et de la sécurité des salariés dans les locaux du travail
    • l’ambiance des locaux du travail : aération, chauffage, éclairage des locaux du travail et la prévention contre les risques dus au bruit
    • les locaux réservés aux repas
    • la prévention contre les incendies
    • la prévention des accidents du travail
  • Décret n°2931 du 29 Avril 1993 fixant les conditions d’application du régime de sécurité sociale aux salariés travaillant dans les entreprises artisanales.

11.2. RECOMMANDATIONS

11.3. NORMES

  • NM 00.5.800 et 801-2001 : système de management de santé et de sécurité au travail
  • NM 03.2.103 : précisant le contenu et le plan type des fiches de donnés de sécurité pour tous les produits toxiques
  • Normes marocaines (NM) 4.001-1993 : protection contre les agents physiques, chimiques et biologiques

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

Néant

12. BIBLIOGRAPHIE

  • Benyahya M. Droit de l’artisanat. Publication de REMALD, série « textes et documents » n°207,2008 ; 263-272
  • Laraqui CH. Sécurité et santé au travail en milieu artisanal au Maroc. Thèse de Doctorat en sciences de la vie et de la santé – spécialité sciences du travail. Université Louis pasteur, Strasbourg, 2001 ; 504 p
  • Laraqui C.H., Caubet A, Laraqui O, Belamallem I, Harourate K, Curtes J.P, Verger C. Le travail de l'enfant dans l'artisanat marocain : déterminants et effets sur la santé. Santé publique, volume 12, n° 1, 2000 : 31-43
  • Laraqui CH, Caubet A, Harourate Kh, Belamallem I, Laraqui O, Verger Ch. Risques professionnels dans le secteur artisanal marocain et proposition d’une couverture médicale du travail. Sante Publique 1999 ; 11 ; 3 : 317-27.
  • ROME Les fiches métiers. B1601 : Métallerie d'art (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions CITP-08 : 7319 : Métiers de l'artisanat non classés ailleurs (O.I.T.) (2008)

13. ADRESSES UTILES

  • Normes marocaines(NM) : Ministère de l’industrie, du commerce et de la mise à niveau de l’économie. Service de normalisation industrielle marocaine

chat gratuit pour gay AUTEURS : Brahim Elmouhsine (médecin du travail) (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), Nadia Manar (Master en hygiène, sécurité, environnement)(Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), Chakib Laraqui (médecin du travail)(Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), Christian Verger (médecin inspecteur du travail)(Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), Alain Caubet (médecin du travail)(Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).


DATE DE CREATION : Octobre 2012
DERNIERE MISE A JOUR :

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).