Zelligier (mosaïque) (Maroc)

FICHE METIER BOSSONS FUTE N° 345

ROME : B 1201
CITP-08 :7314 INSEE :

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

Zelligier, artisan du zellige, artisan de la mosaïque arabo-andalouse

2. DEFINITION

Le zelligier est un artisan qui fabrique des carreaux de poteries taillés et ciselés de differentescouleurs et formes géométriques qui seront assemblés en puzzle pour la réalisation de panneaux muraux, de fontaines, de revêtements des sols et de plateaux pour tables.

3. FORMATION - QUALIFICATION

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L’artisan dessinateur « khatat » par un jeu de puzzle élabore le modèle qui obéit aux règles traditionnelles de tracés régulateurs.

Les artisans assembleurs «ferragha » effectuent le positionnement et l’assemblage de nombreuses pièces de formes et de couleurs différentes selon les schémas proposés par l’artisan dessinateur.

Sur une surface (sol) parfaitement lisse, l'artisan trace les lignes essentielles de la composition décorative dont les éléments vont être assemblés. Le cadre du panneau est défini par des liteaux rectilignes.

Les zelliges sont déposés à l’envers (émail contre le sol). Lorsque le motif est composé d'une rosace centrale, l'artisan commence son travail par cette rosace qui, comme une mère dans le tracé régulateur, commande la poursuite de la pose des autres motifs.

A partir des centres, la décoration se construit patiemment comme un puzzle dont on ne voit pas les motifs colorés. L’ensemble des pièces ainsi déposées est maintenu et consolidé par une couche de ciments qui permet de retourner l’ouvrage.

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

Les handicapés moteurs sont affectés aux postes de commercialisation.

Le travail de zellige est accessible aux personnes porteuses de surdi-mutité.

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

Le maître artisan zelligier doit maîtriser tout le processus de fabrication avec des activités de contrôle de qualité et assurer les fonctions commerciales et de gestion.

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

6.3. AGENTS CHIMIQUES

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES (Tableaux marocains)

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

8. SURVEILLANCE MEDICALE

Le secteur artisanal marocain ne bénéficie d’aucune couverture médicale du travail bien qu’il y soit assujetti.

Une surveillance médicale renforcée doit être mise en place si l'exposition moyenne pondérée sur 8 heures (plomb) est supérieure à 50 µg/m3 ou si la plombémie dépasse 200 µg/l (un des hommes exposés) ou 100 µg/l (une des femmes exposées).

La valeur biologique sanguine à ne pas dépasser est de 400 µg/l (homme) et 300 µg/l (femme).

Le retrait du poste est décidé lorsque l’on dépasse 400 µg/l (homme) ou 300 µg/l (femme).

Il est interdit d'affecter des femmes qui se déclarent enceintes ou des femmes allaitant, à des travaux les exposant au plomb métallique et à ses composés.

8.1. VISITE MEDICALE

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

8.3. VACCINATIONS

Diphtérie, tétanos, poliomyélite et hépatite B

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

Il est nécessaire que la surveillance médicale des zelligiers soit poursuivie après toute cessation d’exposition aux risques. Les toxiques utilisés sont variés (plomb, colorants et gaz) et certains agents sont cancérogènes (silice, fumées dégagées par la combustion des pneus).

8.5. DOSSIER MEDICAL

Exigé par la réglementation

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

Toutes ces nuisances contaminent les nappes phréatiques, les cours d'eau et l’atmosphère

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

Equipements de protection individuelle adaptés : tenue de travail, chaussures ou bottes de sécurité antidérapantes et anti-perforantes, lunettes de protection, masques anti-poussières, gants, crèmes de protection cutanée.

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

11.2. RECOMMANDATIONS

11.3. NORMES

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

13. ADRESSES UTILES

AUTEURS : Nadia Manar (Master en hygiène, sécurité, environnement)(Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), Chakib Laraqui (médecin du travail)(Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), Christian Verger (médecin inspecteur du travail)(Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), Alain Caubet (médecin du travail)(Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).


DATE DE CREATION : Décembre 2011
DERNIERE MISE A JOUR :

Commentaires

Réagir à cette fiche