Fiches de métiers

Assistant de production en industrie de plasturgie

http://www.capacuras.com/?rtyt=on-rencontre-des-personnes&e6c=0b http://www.gemeinde-kalbach.de/mamysja/2110 FICHE METIER BOSSONS FUTE N°341

ROME : N1105 CITP-08 : 9333 INSEE : 652a - 674a

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Assistant de production, assistant opérateur

2. DEFINITION

  • Assure la préparation des matières premières nécessaire au fonctionnement d'une ou de plusieurs machines de plasturgie
  • Assure la livraison au poste de travail de l'opérateur
  • peut alimenter ou aider à alimenter la machine manuellement les opérations de prise de charges (soulèvement, prise à niveau ou prise en hauteur) déplacement (port, poussée, traction), pose.
  • Peut utiliser des aides à la manutention ou des engins de manutention.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • Les conditions d'accès à l'emploi sont variables. L'accès sans qualification et avec une expérience professionnelle est possible. Dans la plupart des cas des qualifications de niveau V sont demandées.
  • L'accès à la fonction de conducteur de machine de plasturgie est possible par la VAE
  • En cas d'activité de cariste associée, l'aptitude médicale à la conduite des chariots automoteurs est requise.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'activité s'exerce dans des entreprises de plasturgie
  • Les lieux sont variés : entrepôt, atelier de production .....

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • Préparer les produits nécessaires au fonctionnement du ou des lignes de production
    • Prendre connaissance de l'ordre de fabrication
    • Récupérer la matière première préparée par le magasinier
    • Rajouter les colorants si besoin
    • Rechercher et préparer l'ensemble des autres éléments nécessaires à la fabrication du produit fini
    • Étuver si besoin la matière avant le lancement de la production
    • La ré-humidifier si besoin
  • Alimenter la ou les machines
    • S'équiper d'un moyen de manutention adaptée
    • Livrer les matériaux pour approvisionner la machine
    • Remplir la trémie
    • Aider l'opérateur de production en cas de besoin
    • Emporter les produits finis

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • L'assistant de production peut avoir à intervenir auprès de machines de plasturgie  utilisant des procédés variés : l'injection, l'extrusion, le thermoformage, le rotomoulage. les machines peuvent utiliser ses procédés seuls ou associés.
  • L'assistant peut avoir à utiliser des presses, des trémie, des cutters, un marche-pied pour alimenter la trémie
  • ainsi que des engins de manutention  : transpalettes, diables, chariots à roulettes, rolls, palans .....

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Matériaux de plasturgie
    • de plusieurs familles
      • styréniques
      • polyoléfines
      • polyamides
      • polycarbonates
    • avec des conditionnements variés
      • granulés allant du sac de 25 kg au big bag d'une tonne
      • rouleaux de films plastiques
      • poudres
  • Autres produits :
    • colorants, encres en cas de sérigraphie, solvants
    • cartons d'emballage

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

description L'assistant de production travaille au sein d'une équipe sous la responsabilité d'un chef d'équipe. Il a des contacts avec le magasinier, le monteur-régleur et surtout l'opérateur de production

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Connaitre les risques spécifiques au site du travail (produits dangereux, machines en mouvement, coactivité...)
  • Respecter les consignes de sécurité concernant les manutentions et les produits chimiques
  • Travailler avec rigueur et autonomie
  • Posséder l'aptitude et les attestations nécessaires en cas d'utilisation d'engins de manutention (CACES 3 et 5)
  • Avoir une bonne résistance physique
  • S'avoir s'organiser pour gérer plusieurs machines en même temps

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations :
    • surdi-mutité
    • certains troubles moteurs sous réserve des possibilités d'adaptation éventuelle du poste
  • Emploi peu compatible avec :
    • cécité
    • gros handicaps moteurs

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Effectuer des taches d'opérateur

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Chute de la charge
  • chute de plain-pied ou de faible hauteur
  • Lombalgies d'effort
  • Brûlures par contact avec des matières chaudes ( cf. annexes pj: traitement des brulures par matière plastique)

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Poussières, fumées, vapeurs éventuelles
  • Travail au bruit
  • Lumière artificielle de l'atelier
  • Manutention manuelle, port de charges
  • Postures contraignantes éventuellement : élévation des bras pour le chargement des trémies
  • Travail en faible hauteur (marche-pied d'accès au trémies)
  • Travail le plus souvent debout
  • Déplacements fréquents dans l'atelier

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Colorants minéraux : Présence possible de Cadmium, de Cobalt, de Plomb ...
  • Colorants organiques : Présence possible d'Azoïques
  • Présence d'additif : Bisphénol (perturbateur endocrinien)...
  • Adjuvants : Trioxyde d'antimoine : Retardateur de combustion : cancérogène possible
  • Production de monomères, d'intermédiaires réactionnels, de produits émis en cours de process : Styrène, formaldéhyde (si température > 230°C) ; en cas de surchauffe (> 300°C) amines (cycliques, aromatiques, polycycliques) acide cyanhydrique ;  résidus de solvants ...
  • Produits de maintenance et de nettoyage : se reporter aux pictogrammes

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Surinfection éventuelle d'une blessure

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaires provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Selon le secteur d'activité

8. SURVEILLANCE MEDICALE

rencontre hiv Les salariés exposés au bruit et ceux exposés au travail de nuit sont soumis à une surveillance médicale renforcée.

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche et puis visite selon la réglementation des surveillance médicale renforcée si nécessaire
  • Visite annuelle conseillée en cas de manutentions manuelles lourdes et/ou répétées avec recherche de troubles ostéo-articulaires

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • rencontrer femme canadienne Adaptés aux risques et à l'état de santé du salarié

  • Étude du poste au titre du décret sur la pénibilité

8.3. VACCINATIONS

  • Rappel DTPolio tous les 10 ans conseillé

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Selon les risques spécifiques retrouvés (bruit, pénibilité liée au travail en équipes alternantes ou à la manutention...)

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Le dossier médical doit comporter la fiche d'exposition à la pénibilité réalisée par l'employeur

  • Le salarié doit avoir accès à cette fiche lorsqu’il quitte l’établissement, en cas d’arrêt maladie supérieur a une certaine durée (attente du décret), ou en cas de maladie professionnelle.

  • Pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

  • En cas d'exposition au bruit la conservation du dossier médical est d'au moins 15 ans après la fin de la période d'exposition.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Risque d'incendie
  • Nuisance éventuelle des déchets

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail
  • Mesure du bruit
  • Etude de la pollution chimique générale et au poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Remplacer les produits chimiques dangereux par des produits moins dangereux
  • Capter des polluants à la source
  • Capoter les machines
  • Insonoriser les machines
  • Postes de travail bien rangés (éviter le dépôt d'objets sur le sol)
  • Baliser sol pour limiter les risques de chutes d'objets ou de personnes
  • Eviter le recours à la manutention manuelle dès la conception des locaux de travail
  • Agir sur les objets : contenants (25 kg plutôt que 50), dispositifs de saisie d'objets
  • Installer des dispositifs de mise à hauteur : tables élévatrices, inclinables
  • Faciliter les déplacements horizontaux et verticaux : chariots, transpalettes, convoyeurs, rouleaux, rolls, ponts de liaison, canalisations
  • Mettre en place des aides au soulèvement des charges : vérins, manipulateurs
  • Apporter aux postes de travail les aménagements nécessaires : plan de travail, stockage de l'en-cours, rampe d'accès à la machine pour accéder à la trémie ou utilisation d'une petite plateforme individuelle légère (PIRL)
  • Améliorer l'organisation du travail : optimisation des flux et des implantations, polyvalence, alternance des tâches, pauses de récupération, effectifs suffisants

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Vêtements de travail
  • Gants, chaussures de sécurité
  • Protection contre le bruit
  • Port d'une ceinture lombaire

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Information sur les risques encourus lorsque les manutentions ne sont pas effectuées d'une manière techniquement correcte
  • Formation pratique à la sécurité relative aux manutention manuelles
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Connaissance des risques chimiques : lecture des étiquettes et des phrases de risques et de sécurité
  • Connaissance des EPI adaptés

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Code du travail  : R4411-6 : Substances et préparations dangereuses
  • Code du travail : Articles D4153-39 et R4541-9 du Code du travail : limitation des charges pour les jeunes travailleurs de moins de 18 ans et les femmes : filles de moins de 18 ans 10 kg, garçons de moins de 18 ans 20 kg, femmes 25 kg
  • Décret n° 2011-824 du 7 juillet 2011 relatif aux accords conclus en faveur de la prévention de la pénibilité.
  • Arrêté du 5 novembre 2008 portant création du titre professionnel de conducteur(trice) de machine de plasturgie
  • Arrêté du 24 juillet 1995 relatif aux prescriptions minimales de sécurité et de santé concernant la manutention manuelle de charges.
  • Arrêté du 15 juin 1993 pris en application de l'article R.231-69 du code du Travail déterminant les recommandations que les médecins du travail doivent observer en matière d'évaluation des risques et d'organisation des postes de travail comportant le recours à la manutention manuelle de charges
  • Décret n°92-958 du 3 septembre 1992 relatif aux prescriptions minimales de sécurité et de santé concernant la manutention manuelle de charges comportant des risques, notamment dorso-lombaires, pour les travailleurs et transposant la directive (CEE) n°90-269 du conseil du 29 mai 1990

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 161 : Produits pulvérulents ou granulaires en vrac
  • R 367 Moyens de manutention à poussée et/ou à traction manuelle
  • R 409 : Évaluation du risque chimique
  • R 427 : Risques liés à l'utilisation des palettes

11.3. NORMES

NORMES FRANCAISES ET EUROPEENNES  (AFNOR)

  • NF X08-003. Décembre 1994. Symboles graphiques et pictogrammes - Couleurs et signaux de sécurité - (complété par erratum de mars 1995)
  • X35-109. Avril 1989. Limites acceptables de port manuel de charges par une personne

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. N1105 Manutention manuelle de charges. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 9333 Manutentionnaires. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 652a Ouvriers qualifiés de la manutention, conducteurs de chariots élévateurs, caristes (INSEE) (2003) 674a : Ouvriers de production non qualifiés : chimie, pharmacie, plasturgie
  • Officiel Prévention : La prévention des risques professionnels des plasturgistes Octobre 2011
  • INRS FAR 36 (Fiche d'aide au repérage des produits cancérigènes : Plasturgie), 2011
  • Manutention manuelle. Aide-mémoire juridique 18 TJ 18. (INRS) (2010)
  • Les lombalgies : les comprendre, les prévenir ED 6057 (INRS) (2009)
  • Evaluation du risque chimique et étude métrologique au sein d'un atelier de plasturgie, Dr Philippe Rey, Novembre 2007
  • Méthode d'analyse des manutentions manuelles dans les activités de chantier et du BTP. Editions INRS ED 917 (INRS) (2003)
  • FAST (Fichier Actualisé des Situations de Travail) : 13-10-98 Magasinier en matériaux de construction. (GNM-BTP) (2001)
  • Affections professionnelles chroniques du rachis lombaire. Encyclopédie médico-chirurgicale. Toxicologie, pathologie professionnelle 16-531-G-10 (Editions scientifiques et médicales Elsevier) (2001)
  • Lombalgies en milieu professionnel. Quels facteurs de risque et quelle prévention ? Expertise collective (Les éditions INSERM) (2000)
  • Lombalgie et ceinture lombaire. Revue de la littérature. Dossier médico-technique 84 TC 79. Documents pour le médecin du travail, n°84, 4e trimestre 2000
  • Les infos chiffres sur...Les manutentions manuelles. Travail et sécurité, n°597, juin 2000 (INRS)
  • Dossier : Actualités sur le rachis dorsal. 3e Rencontre médicale. Institut du dos. Revue de médecine du travail, volume 27, n°3, mai-juin 2000
  • Hernies discales lombaires et travail. Etude de 201 observations cas-témoins. Etudes et enquêtes 77 TF 85. Documents pour le médecin du travail, n°77, 1er trimestre 1999 (INRS)
  • Recommandations pour le port manuel de charges. Mémo pratique A5 M 02 99. (OPPBTP) (1999)
  • Approche biomécanique des lésions du membre supérieur liées à la manutention. Archives des maladies professionnelles, volume 59, n°8 (1998) (Masson)
  • Comment améliorer vos manutentions. 160 réalisations d'entreprises. Editions INRS ED 814 (INRS) (1997)
  • Méthode d'analyse des manutentions manuelles. Editions INRS ED 776 (INRS) (1994)

Recommended Reading AUTEURS : isabelle Gaudicheau (webdesigner)(37), Nicole Motsch (médecin du travail retraitée)(95), David Pesme (Préventeur) (Préventicom)(84), Martial Ternois (opérateur)(système U)(37), Pierrette Trilhe (médecin du travail retraitée)(37);
http://vagnvagensbygg.se/firmenit/353 DATE DE CREATION : Octobre 2011
actividades para solteros en salamanca DERNIERE MISE A JOUR : Novembre 2011 3rd shift dating site

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).