Fiches de métiers

 ACTUALITES RECENTES - ENQUETES EN COURS

 - Participez à l'enquête d'évaluation sur le document unique organisée par notre partenaire la Fédération des Acteurs de la Prévention - Présentation des résultats le 3 octobre 2017 http://app.evalandgo.com/s/?id=JTk1cCU5OWglOUMlQUI=&a=JTlBcSU5QXAlOUU=

- Consulter le guide d'évaluation de la pénibilité des métiers de l'agriculture édité par le Ministère sur http://agriculture.gouv.fr/evaluation-de-la-penibilite-au-travail-de-metiers-de-lagriculture-suivez-le-guide

***

L'ordonnance n° 2017-53 du 19 janvier 2017 crée le compte personnel d'activité (CPA) au profit des agents publics des 3 fonctions publiques et leur donnent de nouvelles garanties en matière de sécurité et de santé au travail (voir la fiche FPT)

Le décret n° 2016-1908 du 27 décembre 2016 sur la modernisation de la médecine du travail a été publié au JO du 29 décembre 2016. Il est applicable à compter du 1er janvier 2017. Un résumé du décret n°2016-1908 du 27 décembre 2016 sur le suivi des salariés est sur le site dans l'espace fiche des métiers. Il remplace les informations du point 8.1 des fiches qui est devenu obsolète

Le décret n° 2016-1074 du 3 août 2016 relatif à la protection des travailleurs contre les risques dus aux sur les champs électromagnétiques est entré en application le 1er janvier 2017

Les fiches concernant la pénibilité sont sur le site

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Agent de maintenance d'ascenseurs

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°286

ROME : I1301 CITP-08 : 7412 PCS 2003 : 477c

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Technicien de maintenance d’ascenseurs, réparateur d’ascenseurs.

2. DEFINITION

  • L'agent de maintenance d'ascenseurs effectue la maintenance d'ascenseurs chez les clients ou usagers de ce moyen de transport, afin de garantir la sécurité et une disponibilité optimum de service des installations.
  • Sur le parc d'appareils qui lui est affecté, il réalise les opérations de maintenance préventive (entretien comprenant les contrôles et visites périodiques réglementaires) et les interventions de maintenance curative (dépannages réalisés en urgence en cas de dysfonctionnement). Dans le cadre d'amélioration ou de remise aux normes d'installations, il réalise également des travaux simples de petites réparations sur site.
  • Son intervention porte sur les organes mécaniques, électriques, électroniques ou hydrauliques des équipements situés en cabine, dans le local « machinerie » et dans les gaines d'ascenseur.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est accessible à partir d’une formation de niveau V. Il existe un titre professionnel permettant la validation des acquis.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'activité s'exerce dans des locaux comportant des ascenseurs, dans le cadre d'agences faisant partie de groupes constructeurs d'ascenseurs ou dans des PME spécialisées dans des prestations de services en ascenseurs.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • Préparer son travail :
    • Comprendre les instructions écrites ou orales stipulées dans le contrat de maintenance ou les directives de son employeur
    • Organiser son planning en fonction des activités prévues
    • Choisir le matériel en conséquence
    • Entretenir son matériel
    • Tenir à jour son stock de pièces détachées
    • Organiser son poste de travail pour se mettre en sécurité ainsi que les autres usagers du lieu
  • Réaliser l'entretien planifié d'un parc d'ascenseurs :
    • Organiser sa prestation sur les sites d'intervention d'un parc d'ascenseurs
    • Consigner une installation d'ascenseur
    • Réaliser sur un ascenseur les contrôles périodiques et systématiques prévus par la réglementation et le contrat de maintenance
    • Procéder au remplacement des pièces d'usure sur un ascenseur
    • Découper, meuler, souder des assemblages métalliques ou composites
    • Mettre en peinture des éléments
    • Réaliser des travaux simples de remise à niveau ou de modernisation sur un ascenseur
    • Réaliser les réglages des différents sous-ensembles d'un ascenseur
    • Effectuer des essais de fonctionnement et remettre en service un ascenseur
    • Restituer sa prestation de maintenance d'ascenseur au responsable du site et à l'agence
  • Réaliser le dépannage d'ascenseurs :
    • Organiser sa tournée en prenant en compte les demandes téléphoniques de dépannage d'ascenseurs
    • Assister et dégager des usagers bloqués dans une cabine d'ascenseur
    • Identifier le dysfonctionnement d'un ascenseur
    • Consigner une installation d'ascenseur
    • Procéder au remplacement des pièces défaillantes sur un ascenseur
    • Effectuer des essais de fonctionnement et remettre en service un ascenseur
    • Restituer sa prestation de maintenance d'ascenseur au responsable du site et à l'agence.

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Cabines
  • Moteurs
  • Câbles, ressorts
  • Locaux de machinerie
  • Gaines
  • Tournevis, cutter
  • Organes mécaniques, électriques, électroniques ou hydrauliques

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Solvants, dégrippants
  • Liquides sous pression (huile pour vérins...)

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Clients et usagers

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Des compétences :
    • Maitriser la lecture pour comprendre les instructions écrites ou orales stipulées dans le contrat de maintenance ou les directives de son employeur
    • Connaître et respecter les consignes de vérifications périodiques
    • Connaître et respecter les mesures de sécurité pour les interventions sur les machines, l’électricité, le travail en hauteur
    • Avoir l’habilitation pour les travaux électriques (recueil UTE C18-510)
    • Posséder le permis de conduire B éventuellement
  • Des capacités à :
    • Anticiper les dysfonctionnements
    • Réagir rapidement à une situation d'urgence
    • Faire régulièrement ses rapports d’intervention
    • Faire remonter les anomalies constatées
    • Etre autonome
    • Aimer se former et se tenir au courant des évolutions technologiques
    • Avoir les capacités médicales de conduire sur la voie publique

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : maladies chroniques et cancers, surdi-mutité, trouble de la vision des couleurs (selon évaluation)
  • Emploi incompatible avec la cécité, les troubles de l'équilibre, lesatteintes ostéo-articulaires

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Autres dépannages
  • Travail administratif

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Accident de la circulation lors des déplacements routiers (voiture ou 2-roues)
  • Traumatisme par mouvement de la cabine : écrasement du corps, coincement d’un membre
  • Chute de hauteur
  • Chute d’objets
  • Plaies par verre brisé
  • Entraînement par des éléments en mouvement
  • Lombalgies d’effort
  • Electrisation, électrocution
  • Agression par les clients

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail en hauteur +++
  • Travail en extérieur et être exposé aux intempéries et/ou aux rayonnements solaires (toiture...)
  • Vibrations
  • Travail au bruit
  • Travail en lumière artificielle permanente et souvent faible (cage d’ascenseurs, locaux techniques, sous-sol...)
  • Manutention de charges lourdes (caisse à outils et matériel)
  • Montée et descente d'escaliers
  • Travail dans des postures contraignantes et inconfortables : debout,  bras levés, torsion du tronc, sous la machine
  • Travail dans des espaces étroits et/ou encombrés
  • Gestes répétitifs : serrer, dévisser, boulonner
  • Gestes précis en vue d’un travail minutieux
  • Rayonnement solaire
  • Exposition aux radiations ionisantes en cas de travail dans les industries nucléaires (centrales ou centres de stockage)

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Contact avec des composants dangereux sous forme de vapeurs ou pulvérulents :
    • Polymères brûlés
    • Peintures et leurs solvants
    • Meulage ou de découpe de pièces peintes
    • Produits d’entretien : nettoyants...
  • A noter que le risque est potentiellement aggravé du fait du confinement des espaces de travail
  • Amiante
  • PCB (molécules bromées servant de retardants pour le feu sur les circuits électrique, désormais interdits dans les matériels électrique - directive RoHS) source de dioxyne en cas d'incendie
  • Gaz toxiques confinés dans des espaces après un début d'incendie ou court-circuit

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • En cas de locaux souillés par la présence de nuisibles ou les usagers (fientes d’animaux : pigeons, rats…) ou de déchets divers
  • En cas de présence de moisissures

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Avoir le sens de la sécurité et de la protection des usagers
  • Surcharge ou souscharge mentale selon les tâches
  • Clientèle mécontente, voire agressive
  • Travail isolé
  • Travail en milieu confiné
  • Présence éventuelle de personnes agressives dans les locaux techniques
  • Travail souvent assujetti à des astreintes, comprenant des permanences la nuit, les week-ends et jours fériés
  • Possibilité d’amplitudes horaires importantes si la situation le nécessite
  • Risque psychosocial : en cas d'intervention en présence d'une personne blessée et coincée dans le mécanismE? en cas d'accident ou de décès de personne suite à une intervention ou à cause d'un retard dans une intervention prévenue

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°30 RG : Affections professionnelles consécutives à l'inhalation de poussières d'amiantes
  • Tableau n°30 bis RG : Cancer broncho-pulmonaire provoqué par l'inhalation de poussières d'amiante
  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Vertiges

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite à l'embauche, puis visite au moins tous les 2 ans
  • Recherche d'une pathologie neurologique, cardiovasculaire, pulmonaire, O.R.L., ostéoarticulaire, cutanée, diabète ou épilepsie

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Audiogramme en cas d'exposition au bruit
  • E.C.G., E.F.R., ilan sanguin et urinaire, consultation spécialiséesi nécessaire

8.3. VACCINATIONS

  • Vaccinations conseillées :
    • Vaccination antitétanique
    • Hépatite B

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Conservation du dossier médical au moins 15 ans en cas d'expostion au bruit.
  • Dans les autres cas, pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pollution par les huiles usagées
  • Accident toujours possible
  • Pas de possibilité d'évacuation par les ascenseurs en cas d'incendie dans le bâtiment durant l'intervention ou causé par l'intervention

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS  D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Organisation du travail : consignation et information
  • Revêtement de sol antidérapant : tapis, caillebotis
  • Ergonomie de la manutention
  • Vérification périodique des installations et accès réglementés
  • Toitures ou terrasses équipés d'échelles, passerelles avec garde-corps, lignes de vie. Accès réglementé

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Vêtements de travail : cotte
  • Chaussures adaptées
  • Gants
  • Protection auditive antibruit en fonction du niveau sonore

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • A la sécurité des personnes et au risque électrique
  • Information sur les risques médicamenteux
  • Prévention des accidents de travail :
    • Déplacement
    • Formation à l'utilisation des équipements de protection individuelle (EPI)
    • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Hygiène de vie : prévention de l'alcoolisme et des toxicomanies

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

11.2. RECOMMANDATIONS

  • Néant

11.3. NORMES

  • Néant

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

13. ADRESSES UTILES

AUTEURS : Philippe Chassagnard ;  Pierrette Trilhe (médecin du travail) (BF) (37), Jean-Marc Vosgien (préventeur) (Quorus) (11)
DATE DE CREATION : Mars 2009
DERNIERE MISE A JOUR : Septembre 2013

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).