Fiches de métiers

Artisan marbrier - tailleur de pierres

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°283

ROME : F1612 CITP-08 : 7113 PCS 2003 : 214d - 632b

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Marbrier d’art, poseur marbrier, tailleur de pierre, marbrier finition.

2. DEFINITION

  • Le marbrier donne à la pierre brute, extraite en carrière, la forme qu’il faut pour servir à la construction, à la décoration ou à la restauration de plans de travail, de cheminées, d'édifices, d’éléments de salle de bain, de sols, de sépultures...

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • Le métier est accessible avec une formation de :
    • Niveau V :
      • CAP Tailleur de pierre-marbrier
      • MC Marbrerie funéraire
    • Niveau IV :
      • Bac Pro Artisanat et métiers d’arts de la pierre
      • Brevet Professionnel Métiers de la pierre
      • Brevet de Maîtrise Marbrier
    • Niveau III :
      • Brevet Technique des Métiers Supérieur Métiers de la pierre
      • BMS Bâtiment
  • Il existe également un titre professionnel de niveau V de Tailleur de pierre.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Le marbrier travail non seulement en atelier pour la préparation mais aussi sur chantier pour la pose.
  • Il peut être amené à travailler dans un atelier "de campagne", temporaire, pour les interventions de plus ou moins grande durée (travaux sur édifices, églises…).
  • On peut distinguer l’atelier marbre de l’atelier taille de pierre.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • Prendre les cotes sur site pour pouvoir effectuer les débitages et découpes de pierre en atelier
    • Effectuer un gabarit sur place en contre-plaqué
  • Travailler le marbre ou le granit
    • Déplacer les tranches de marbre depuis le stockage jusqu’aux machines ou plans de travail
    • Débiter les tranches de marbre
    • Effectuer des travaux de finition sur les tranches débitées (ponçage, perçage, moulurage, carottage, bouchardage)
    • Effectuer des découpes spécifiques
    • Lustrer des éléments de marbre
    • Enlever des saletés sur le marbre
    • Coller des éléments de marbre
  • Travailler les blocs de pierre
    • Déplacer les blocs de pierre depuis le stockage jusqu’aux machines ou plans de travail
    • Débiter des blocs de pierre
    • Transport des pierres à proximité des lieux de pose (éventuellement après transport dans dédale d'échafaudage)
    • Façonner des blocs de pierre (taille de pierre)
    • Nettoyer des blocs ou pièces de pierre
    • Effectuer des duplicata de pièces de pierre
    • Coller des pièces de pierre
  • Effectuer la pose sur chantier
    • Poser des dalles
    • Poser des plans
    • Poser des cheminées

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Outils et engins de levage
    • Palan sur pont roulant avec pince auto-serrante
    • Chariot automoteur
    • Chariot manuel mobile inclinable et élévateur
    • Palans ou monte charges électriques sur échafaudage
    • Palans manuels
  • Machines pour travailler la pierre
    • Débiteuse
    • Scie à débiter
    • Polisseuse
    • Moulureuse
    • Carotteuse
    • Bouchardeuse
    • Tour traditionnel
    • Machine à dupliquer
    • Chaîne d’usinage
  • Outils portatifs et manuels
    • Massette et ciseau à pierre
    • Chalumeau
    • Ponceuse à eau
    • Disqueuse
    • Scie sauteuse
    • Burin

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Différentes pierres ou matériaux dont certains sont source de poussière de silice (granit...)
  • Produit à lustrer contenant du tétrachloroéthylène
  • Acide chlorhydrique pour le nettoyage en surface du granit et de la pierre
  • Eau de javel pour le nettoyage le marbre
  • Colle contenant du styrène associée à un durcisseur corrosif
  • Chaux azotée lors de la pose de dalles au sol
  • Produits de nettoyage (acide chlorhydrique, acétone, alcool à brûler)
  • Produits de traitement (imperméabilisants, hydrofuges antitaches, cires pour vieillissement du marbre, lustrants...)
  • Colles (certaines pouvant contenir du styrène), mastics "potée"

4.5. RELATIONS SOCIALES

  • La clientèle est souvent "haut de gamme" donc exigeante sur la qualité et les délais de réalisation.

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Travailler avec précision
  • Se déplacer sur les chantiers qui peuvent être sur voie publique ou dans des locaux
  • Se déplacer sur les échafaudages complexes et de grande hauteur
  • Connaître la pierre, ses origines, ses particularités, ses réactions

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : surdité, troubles du langage, maladies chroniques et cancer
  • L’emploi semble incompatible avec la: malvoyance importante, certains troubles moteurs ou rachidiens, les troubles de l’équilibre.

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Travaux de maçonnerie
  • Préparation des chapes et enduits avant pose des sols

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Sol contenant des artères d’évacuation des eaux pouvant amener le salarié à trébucher
  • Sol mouillé pouvant amener le salarié à glisser
  • Gestion des poussières de sciage
  • Risque routier pour se déplacer jusqu’aux chantiers
  • Hauteur de travail lors de la pose de certains éléments : utilisation d’un escabeau
  • Lombalgies par manutention manuelle des tranches pour les poser sur les machines, des blocs de pierre, des dalles, plans, éléments de cheminée
  • Ecrasement des pieds par chute de tranche de marbre, de bloc de pierre ou d’élément à poser
  • Ecrasement des mains lors de la manipulation d’éléments de pierre
  • Ecrasement corps entier lors du levage au palan d’une tranche si l’élingue cède, ou si la tranche casse ou se déséquilibre
  • Choc au niveau des doigts lors de la taille de pierre
  • Projections d'éclats
  • Chutes de plain pied lors des déplacements dans l’atelier
  • Chute de hauteur lors de l’utilisation de l’escabeau
  • Coupure par le disque en rotation de la disqueuse, de la débiteuse, de la scie à débiter
  • Accident de circulation lors des déplacements jusqu’aux chantiers
  • Brûlure lors de l’utilisation du chalumeau
  • Brûlures lors de l’utilisation de l’acide chlorhydrique
  • Electrisation ou électrocution avec les machines et outils
  • Happement d’une manche de vêtement lors de l’utilisation du tour pour façonner la pierre

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Ambiance thermique froide pendant la période hivernale dans l’atelier car très humide et ouvert sur l’extérieur, pouvant provoquer une perte de dextérité manuelle
  • Ambiance thermique subie (chaud, humide, froid) lors des interventions de longue durée dans des ateliers de campagne
  • Travail en extérieur possible pour la pose de dalles
  • Vibrations membres supérieurs lors de la taille de pierre ou/et utilisation d’outils vibrants
  • Poussières minérales plus ou moins riches en silice
  • Bruit généré par les machines et outils : débiteuse, disqueuse, moulureuse, carotteuse, bouchardeuse, machine à dupliquer, scie à dupliquer
  • Bruit généré par les aspirations
  • Eclairage général et local pas entretenus et/ou nettoyés donc potentiellement insuffisant pour une vision de détail
  • Manutention manuelle des tranches pour les poser sur les machines
  • Manutention manuelle des blocs de pierre
  • Manutention manuelles des dalles, plans, éléments de cheminées
  • Station debout prolongée pouvant provoquer des difficultés de circulation sanguine aux jambes, de la fatigue du rachis, des genoux et des hanches
  • Station à genoux prolongée lors de la pose de dalles

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Acide chlorhydrique pur pour nettoyer le marbre ou la pierre (R34-37)
  • Colle à base de styrène (R10-20-36/38)
  • Chaux azotée utilisée lors de la pose de dalles (R22-37-41)
  • Produits inflammables : alcool à brûler acétone...
  • Produits irritants : acétone, colles
  • Produits corrosifs : acide chlorhydrique
  • Produits nocifs : colles époxy alcool à brûler
  • Produit à lustrer contenant du tétrachloroéthylène (R40 : Effet cancérogène suspecté - preuves insuffisantes)

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Pas à priori

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Déplacements sur plusieurs chantiers dans une même journée
  • Gestion d'une base de vie sur les chantiers de longue durée, avec atelier de campagne

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

7.1.1. REGIME GENERAL :

  • Tableau n°12 RG : Affections professionnelles provoquées par les hydrocarbures aliphatiques halogénés énumérés ci-après : dichlorométhane ; trichlorométhane ; tribromométhane ; triiodométhane ; tétrabromométhane ; chloroéthane ; 1,1-dichloroéthane ; 1,2-dichloroéthane ; 1,2-dibromoéthane ; 1,1,1-trichloroéthane ; 1,1,2-trichloroéthane ; 1,1,2,2-tétrabromoéthane ; pentachloroéthane ; 1-bromopropane ; 2-bromopropane ; 1,2-dichloropropane ; trichloroéthylène ; tétrachloroéthylène ; dichloro-acétylène ; trichlorofluorométhane ; 1,1,2,2-tétrachloro - 1,2-difluoroéthane ; 1,1,1,2-tétrachloro - 2,2-difluoroéthane ; 1,1,2-trichloro - 1,2,2-trifluoroéthane ; 1,1,1-trichloro - 2,2,2-trifluoroéthane ; 1,1-dichloro - 2,2,2-trifluoroéthane ; 1,2-dichloro - 1,1-difluoroéthane ; 1,1-dichloro - 1-fluoroéthane.
  • Tableau n°25 RG : Affections professionnelles consécutives à l'inhalation de poussières minérales renfermant de la silice cristalline (quartz, cristobalite, tridymite), des silicates cristallins (kaolin, talc), du graphite ou de la houille
  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°69 RG : Affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines-outils, outils et objets et par les chocs itératifs du talon de la main sur des éléments fixes
  • Tableau n°79 RG : Lésions chroniques du ménisque
  • Tableau n°84 RG : Affections engendrées par les solvants organiques liquides à usage professionnel : hydrocarbures liquides aliphatiques, alicycliques, hétérocycliques et aromatiques, et leurs mélanges (white spirit, essences spéciales) ; dérivés nitrés des hydrocarbures aliphatiques ; acétonitrile ; alcools, aldéhydes, cétone, esters, éthers dont le tétrahydrofurane, glycols et leurs éthers ; diméthylformamide, diméthylsulfoxyde
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.1.1. REGIME AGRICOLE :

  • Tableau n°22 RA : Pneumoconioses consécutives à l'inhalation de poussières minérales renfermant de la silice libre
  • Tableau n°39 RA : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°46 RA : Atteintes auditives provoquées par les bruits lésionnels
  • Tableau n°53 RA : Lésions chroniques du ménisque
  • Tableau n°57 bis RA : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle habituelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Néant

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche :
    • Visite préalable à l’affectation
    • Recherche d'antécédents ORL
      • les surdités de transmission ne sont pas une contre-indication car elles ne s'aggravent pas en cas d'exposition au bruit
      • les surdités de perception peuvent constituer une contre-indication car elles peuvent s'aggraver en cas d'affectation à un poste exposant au bruit, en l'absence de protection auditive efficace
    • Rechercher des lésions pulmonaires chroniques
  • Visite périodique :
    o    Examen médical annuel

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Bruit (articles R4431-2 et R4435-2 du code du travail) :
    • Recherche à l'interrogatoire d'acouphènes, de troubles extra-auditifs
    • Examen des tympans
    • Examens préalables à l'affectation :
      • Audiométrie tonale en conduction aérienne complétée, en cas d'anomalie, par un examen audiométrique complet, tonal et vocal avec conduction aérienne et osseuse
    • Examens périodiques : contrôle audiométrique tonal en conduction aérienne
      • dans l'année qui suit l'affectation au poste
      • tous les 3 ans si Leq > ou = à 80 dBA et < à 85 dBA
      • tous les 2 ans si Leq > ou = à 85 dBA et < à 100 dBA ou Lpc > ou = à 140 dB
      • tous les ans si Leq >ou = 100 dBA
    • En cas d'anomalie importante à l'audiogramme, orientation vers un ORL qui pourra pratiquer, en vue de diagnostiquer une surdité d'origine professionnelleRecherche de troubles respiratoires (toux, expectoration, dyspnée d'effort)
  • Perchloréthylène :
    • Biométrologie : taux de perchloréthylène dans le sang inférieur ou égal à 1 mg/l
  • Silice :
    • Epreuves fonctionnelles respiratoires (EFR) de référence à l’embauche et ultérieurement
    • Scanner thoracique en cas de signes radiologiques ou fonctionnels, pour préciser l’atteinte pulmonaire
    • Analyse du liquide de lavage alvéolaire pour confirmer l’exposition à la silice
  • Styrène :
    • Biométrologie :
      • Styrène dans le sang : 0,02 mg/l avant le poste, 0,55 mg/l en fin de poste
      • Acide phénylglyoxylique dans les urines : 100 mg/g de créatinine avant le poste et 240 mg/g en fin de poste
      • Acide mandélique dans les urines : 300 mg/g de créatinine avant le poste et 800 mg/g en fin de poste

8.3. VACCINATIONS

  • Rappel DTPolio tous les 10 ans conseillé

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Une attestation d'exposition aux agents chimiques dangereux est remplie par l'employeur et le médecin du travail et remise au travailleur à son départ de l'établissement.
  • Surveillance médicale post-professionnelle tous les cinq ans ou, après avis du médecin conseil, plus fréquemment.

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Pour l'exposition à des substances cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction :
    • Contenu du dossier médical :
      • dates et résultats des examens médicaux complémentaires pratiqués
      • double de la fiche individuelle d'exposition établie par l'employeur, transmise au médecin du travail
    • Conservation du dossier médical pendant au moins 50 ans après la fin de la période d'exposition

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Bruit de voisinage, poussières

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Agents chimiques : prélèvements d'atmosphère et analyses des vapeurs, gaz, poussières ; voir VLEP (article R4412-149 du code du travail)
  • Bruit :
    • Mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre
    • Valeurs limites d'exposition :
      • niveau d'exposition quotidienne au bruit de 87 db(A)
      • ou niveau de pression acoustique de crête de 140 dB(C)
  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Utiliser des dispositifs d’aide à la manutention pour la manipulation des tranches et des blocs de pierre. Vérifier ces dispositifs régulièrement :
    • Palan sur pont roulant avec pince auto-serrante
    • Chariot mobile inclinable élévateur de tranche
    • Chariot automoteur
    • Palans ou monte charges électriques sur échafaudages
  • S’assurer de la conformité de l’installation électrique, notamment la présence de différentiels à l’alimentation des machines
  • Avoir un dispositif de chauffage dans l’atelier
  • Utiliser de la cire et des feuilles fibreuses avec grains de diamant pour lustrer le marbre plutôt que du produit à base de perchloréthylène.
  • Utiliser un échafaudage conforme pour les travaux de pose en hauteur
  • Utiliser une cabine ventilée pour la taille de pierre
  • Utiliser des ponceuses à eau pour éviter les poussières volatiles
  • Machines portatives avec dispositif anti vibratile et systèmes d’aspiration
  • Caillebotis, sol antidérapant  au poste de travail
  • Signalisation des zones à risque bruit
  • Signalisation des zones à risque poussière

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Port de chaussures de sécurité antidérapantes ou de bottes
  • Port de vêtements de travail (tablier de protection lors travail de finition sur table)
  • Port de masque filtrant les poussières lors des expositions aux poussières, notamment de silice
  • Port de protection individuelles contre le bruit aux postes machines ou à proximité
  • Port de gants et de lunettes de protection chimique lors de l’utilisation des acides, des colles, des produits à lustrer, de la chaux azotée
  • Port de lunettes de protection contre les projections oculaires lors du meulage, ponçage
  • Port de genouillères lors de la pose de dalles
  • Port de gants de protection mécanique lors de la manipulation de tranches ou de blocs de pierre
  • Port de casques de chantier
  • Port de lunettes contre les projections de poussières de meulage ou de sciage

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation à la conduite des chariots automoteurs (CACES)
  • Formation de sauveteur secouriste du travail (SST)
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Formation et information sur le bruit
  • Formation et information sur le risque chimique

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Arrêté du 6 février 2009 portant reconduction de l'arrêté du 9 mars 2004 relatif au titre professionnel de tailleur de pierre
  • Décret n° 2003-1254 du 23 décembre 2003 relatif à la prévention du risque chimique et modifiant le code du travail.
  • Arrêté du 2 décembre 1998 relatif à la formation à la conduite des équipements de travail mobiles automoteurs et des équipements de levage de charges ou de personnes.
  • Décret n°88-1056 du 14 novembre 1988. Décret pris pour l'exécution des dispositions du livre II du code du travail (titre III : Hygiène, sécurité et conditions du travail) en ce qui concerne la protection des travailleurs dans les établissements qui mettent en oeuvre des courants électriques.
  • Textes concernant l’activité artisanale

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 389 Utilisation des chariots automoteurs de manutention à conducteur porté
  • R 423 Ponts roulants, portiques et semi-portiques - Mesures de prévention des accidents

11.3. NORMES

Néant

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. F1612 Taille et décoration de pierres. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale type des professions (CITP-08) : 7113 Fendeurs et tailleurs de pierre. (O.I.T.) (2008)
  • Fiche toxicologique FT 29 Tétrachloroéthylène.  (INRS) (2004)
  • Cabines ventilées pour le travail de la pierre. Edition INRS ED 947. (INRS) (2005)
  • Cabines ouvertes pour la taille de la pierre - Efficacité comparée du flux vertical et du flux 'oblique'. Edition INRS ND 2214. (INRS) (2004)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 214d Artisans de fabrication en matériaux de construction (hors artisanat d’art) - 632b Ouvriers qualifiés du travail de la pierre. (INSEE) (2003)
  • Fiche toxicologique FT 232 Silice cristalline.  (INRS) (1997)

13. ADRESSES UTILES

AUTEURS : Julien Bérenguer (Technicien Hygiène Sécurité Environnement) (ACMS) (92), Jean-Pierre Gaillard (Préventeur) (Périscop Ingénierie) (44), Florence Tallandier (médecin du travail)  (GISMA) (10)
DATE DE CREATION : Mars 2009
DERNIERE MISE A JOUR : Décembre 2009

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).