Fiches de dangers

Risques de chute d'objet

FICHE DE RISQUE BOSSONS FUTE N°33

1. INTRODUCTION

Les chutes d'objets peuvent survenir :

  • Soit au moment de leur manutention : dépose ou prise de la charge
  • Soit au moment de la manutention d'une autre charge qui va déséquilibrer le stockage et provoquer la chute d'un autre objet mal fixé
  • Soit par glissement ou effondrement à partir d'un système de stockage mal conçu ou inadapté, de travaux en tranchées, talus, mines, de travaux de démolitions, d'un tremblement de terre...)
  • Soit par effraction ou ouverture d'un arrimage mal réalisé ou à la suite d'un accident : notamment pour toutes les charges transportées par route ou voie ferrée.

2. PROFESSIONS EXPOSEES

Toutes les professions sont concernées mais certaines plus que d'autres. Parmi les situations à risque citons :

  • Les ateliers de fabrication de produits alimentaires
  • Les personnes appelées à se déplacer dans un environnement mal éclairé : déplacement et/ou travail de nuit en extérieur, travail en dépôt, en entrepôt
  • Les personnes se déplaçant dans un environnement nouveau (entreprises extérieures, CDD, intérimaires)
  • Les personnes travaillant dans des locaux encombrés
  • Les personnes intervenant pour l'entretien, le nettoyage, les vérifications, les interventions sur des ouvrages mal accessibles
  • Le personnel exerçant des activités de manutention manuelle ou mécanisée
  • Les personnes travaillant en hauteur : BTP, nettoyage
  • Les transporteurs routiers
  • Les déménageurs
  • Les dockers

3. DESCRIPTION - EVALUATION DU RISQUE

  • Dans les opérations de manutention la chute de charge survient lorsque sa prise n'est plus assurée :
    • soit par le manutentionnaire
    • soit par l'opérateur sur chariot automoteur, appareil de levage, appareil de manutention, système d'amarrage ou préhension
  • La chute de la charge peut également être accidentelle :
    • déséquilibre ou effondrement d'une zone de stockage
    • chute sur la voie publique en cours de transport
  • Les chutes de charges peuvent entraîner des traumatismes par contusions pour les opérateurs ou les personnes à proximité.
  • Elles entraînent aussi des dégâts matériels :
    • pour la charge elle-même à l'occasion de sa chute : bris, déformation, endommagement des produits, déconditionnement...
    • et des dégâts collatéraux : choc pouvant entraîner des chutes en série, déstabilisation des racks, déconditionnement et/ou mélange intempestif de produits
  • Les risques seront d'autant plus grands que :
    • la stabilité des étagères de rangements n'est pas assurée
    • le gerbage en hauteur est trop important et sans étagères intermédiaires
    • l'éclairage est insuffisant pour une bonne appréciation des distances
    • les sols sont en mauvais état
    • l'opérateur manque de place pour manoeuvrer
    • l'opérateur est pressé
    • l'opérateur est insuffisamment formé
    • l'arrimage des charges est mal réalisé
    • le conducteur doit effectuer une manoeuvre brutale

4. RISQUES POUVANT ETRE ASSOCIES

  • Travail en hauteur, manutention, risque mécanique, risque routier.

5. RISQUES POUR LA SANTE

5.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Les conséquences corporelles des chutes d'objet sur les salariés sont des accidents du travail.
  • Le sièges des lésions est variable : tête, yeux, membre supérieur, main, tronc, membre inférieur, pied, localisations multiples, lésions internes. Le plus souvent, les lésions sont cutanées et/ou ostéoarticulaires.
  • Les lésions sont de gravité variable allant de la contusion simple à l'amputation par chute d'un objet contondant en passant par les plaies, les écrasements, les entorses, les luxations, les fractures, les lumbagos, les noyades...

5.2. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Néant.

5.3. AUTRES RISQUES

  • Intoxications par les produits accidentellement ouverts.

6. SURVEILLANCE MEDICALE

6.1. REGLEMENTAIRE

6.1.1. VISITE MEDICALE

  • Visite médicale d'embauche puis visite annuelle ou tous les deux ans selon la nature des expositions, voire tous les six mois en cas de travail de nuit.

6.1.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Selon le métier exercé

6.1.3. VACCINATIONS

  • Selon le métier exercé

6.2. CONSEILLEE

6.2.1. VISITE MEDICALE

  • Standard avec un contrôle de la vision nocturne, du sens de relief, de la latéralisation souhaitable

6.2.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Selon le métier exercé

6.2.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous les dix ans

6.3. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant sauf risques spécifiques aux métiers

6.4. DOSSIER MEDICAL

  • 10 ans minimum comme pour tous les dossiers, plus en cas de risques spécifiques.

7. RISQUES POUR L'ENVIRONNEMENT

7.1. POLLUTIONS

  • Risque de déversement accidentel d'une matière dangereuse en cas d'ouverture accidentelle par chute d'un produit dangereux avec contamination de l'air, du sol, de l'eau

7.2. ACCIDENT, INCENDIE, EXPLOSION, BIOTERRORISME

  • Traumatisme par chute de la charge sur un salarié
  • Danger d'incendie ou d'explosion en cas de contacts accidentels de matières inflammables et/ou explosives par ouverture accidentelle d'un produit dangereux
  • Accident de circulation en cas de chute de la charge sur la voie publique

7.3. AUTRES RISQUES

  • Contamination par des produits biologiques ou radioactifs en cas d'effraction à l'occasion de la chute

8. ACTIONS PREVENTIVES

8.1. PREVENTION TECHNIQUE COLLECTIVE

8.1.1. TRAVAIL A L'INTERIEUR

La prévention passe :

  • Une conception fonctionnelle des locaux :
    • Protection intégrée des la conception des locaux : rampes, gardes corps, balisage, racks de rangement adaptés à la charge et antichute
    • Eclairage homogène et suffisant
    • Allées de circulation libres et balisées
    • Sol antidérapant
    • Fixation correcte des moquettes et des tapis
    • Couverture des câbles qui traversent les passages
  • Un entretien régulier de ceux-ci :
    • Maintien des sols en bon état (balayage, réagréage...)
    • Nettoyage immédiatement des déversements avec signalisation des endroits humides ou glissants
    • Liberté des zones de passage : pas de stockage
    • Maintien d'un éclairage adapté par le remplacement immédiat des ampoules ou tubes défectueux

8.1.2. TRAVAIL A L'EXTERIEUR

  • Apprécier les conditions météorologiques (grues...)
  • Utiliser le matériel et les consignes de sécurité adaptés
  • Arrimage correct des charges avec du matériel en bon état
  • En cas de conduite : conduite en sécurité

8.1.3. TRAVAIL EN HAUTEUR

  • Pour le travail en hauteur voir la fiche correspondante

8.2. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

On peut réduire les risques de chute des charges par une formation :

  • A l'ergonomie de la manutention pour les opérateurs manuels
  • A la conduite en sécurité pour les opérateurs des manutentions mécaniques (CACES)
  • Aux contrôles périodiques des équipements

8.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Chaussures de sécurité confortables et adaptées aux conditions de travail (type de sol, travail au froid, travail en extérieur...)
  • Corrections visuelles adaptées
  • Pour le travail en hauteur voir la fiche correspondante

9. REGLEMENTATION

9.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

9.2. RECOMMANDATIONS - NORMES - ETIQUETAGE - SIGNALISATION

9.2.1. RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 164 Chargement et déchargement des pesticides dans les ports maritimes
  • R 259 Etablissement d'un plan de circulation sur les lieux de travail
  • R 282 Manutention des bouteilles de gaz
  • R 306 Arrimage et désarrimage des charges transportées
  • R 308 Entrepôts, magasins et parc de stockage. Organisation et exploitation
  • R 316 Manutention portuaire des grumes
  • R 329 Monte-meubles. Mesures de prévention en cours d'utilisation
  • R 364 Manutention des containers à bord des navires
  • R 368 Chargement, déchargement et transport des matières dangereuses par la route
  • R 374 Chargement, déchargement et transport des matières dangereuses par voie ferrée
  • R 375 Sécurité des opérations de livraison d'aliment de bétail
  • R 384 Chargement et déchargement de combustibles solides, liquides et produits pétroliers
  • R 393 Manutention des quartiers ou carcasses de viande de boucherie
  • Voir aussi toutes les recommandations concernant le travail en hauteur (les grues...), la manutention (chariots automoteurs...)
  • CRAM Rhône-Alpes : rayonnages métalliques auto-stables - SP 1120 - Octobre 2004

9.2.2. NORMES (AFNOR)

9.2.3. ETIQUETAGE

  • Plaque de charge maximale fixée par le constructeur en tête de chaque rayonnage
  • Charge maximale autorisée indiquée sur les véhicules

10. BIBLIOGRAPHIE

AUTEURS : Pierrette Trilhe (médecin du travail) (CMIE) (75)
DATE DE CREATION : Mars 2007
DERNIERE MISE A JOUR : Juillet 2007

Commentaires

Réagir à cette fiche