Fiches de dangers

L'ordonnance n° 2017-53 du 19 janvier 2017 crée le compte personnel d'activité (CPA) au profit des agents publics des 3 fonctions publiques et leur donnent de nouvelles garanties en matière de sécurité et de santé au travail (voir la fiche FPT)

Le décret n° 2016-1908 du 27 décembre 2016 sur la modernisation de la médecine du travail a été publié au JO du 29 décembre 2016. Il est applicable à compter du 1er janvier 2017. Un résumé du décret n°2016-1908 du 27 décembre 2016 sur le suivi des salariés est sur le site dans l'espace fiche des métiers. Il remplace les informations du point 8.1 des fiches qui est devenu obsolète

Le décret n° 2016-1074 du 3 août 2016 relatif à la protection des travailleurs contre les risques dus aux sur les champs électromagnétiques est entré en application le 1er janvier 2017

Les fiches concernant la pénibilité sont sur le site

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Déplacements internationaux

FICHE DE RISQUE BOSSONS FUTE N°32

1. INTRODUCTION

  • En raison de la mondialisation et du développement de l'offshore les déplacements internationaux concernent de plus en plus de salariés. Il peut s'agir :
    • de cadres exerçant en France dans des sociétés internationales qui doivent se rendre pour des réunions à leur maison-mère ou dans les pays étrangers dans le cadre de leur activité professionnelle
    • de cadres et techniciens français qui se déplacent chez leurs sous-traitants pour leur entreprise pour des opérations d'achat, de contrôle de la production …. de salariés assurant des missions ponctuelles d'expertise ou d'assistance technique dans des filiales étrangères
    • de salariés assurant la maintenance d'équipements vendus par des entreprises françaises
    • de cadres, de techniciens dans tous les domaines travaillant sur des projets européens.
  • Une partie des déplacements internationaux se fait vers des pays développés (Europe, USA ..) mais le développement de la sous-traitance impose des voyages dans des pays où le niveau de vie est moins développé avec des risques sanitaires et donc des contraintes non négligeables.

2. PROFESSIONS EXPOSEES

Sont particulièrement concernées les professions suivantes :

  • Cadres, ingénieurs commerciaux, ingénieurs techniques, des multinationales tout secteur et notamment : banque, finances, informatique, industries chimiques...
  • Personnel du commerce international : directeurs, acheteurs, chefs de produits …. dans tous les domaines des produits exportés : produits textiles, jouets, cadeaux, arts de la table, emballages, parfums...
  • Techniciens de maintenance pour certains équipements français fournis à l'étranger
  • Journalistes
  • Membres de coopératives ou d'associations, élus

3. DESCRIPTION - EVALUATION DU RISQUE

Les risques sont de trois ordres :

  • Risques liés aux conditions de départ
    • dossiers à boucler au dernier moment dans le stress et la fatigue des heures supplémentaires
    • départ souvent en urgence avec des retentissements familiaux et sociaux (perturbation de la vie associative, garde d'enfants...)
    • temps de trajet empiétant généralement sur le week-end ou la soirée pour être à pied d'œuvre le lundi matin
  • Risques liés aux transports : avion essentiellement
    • contraintes de sécurité en raison de la lutte contre le terrorisme(bagages en soute générant des attentes à l'arrivée...)
    • mal des transports
  • Risques liés au lieu du voyage
    • décalage horaire facteur de fatigue et de stress car le salarié est loin de sa base et des experts techniques dont il peut avoir besoin
    • utilisation d'une langue étrangère, essentiellement l'Anglais, ce qui rajoute un motif de fatigue supplémentaire
    • adaptation aux mentalités locales

4. RISQUES POUVANT ETRE ASSOCIES

  • Les risques propres au métier

5. RISQUES POUR LA SANTE

5.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Un certain nombre de maladies peuvent éventuellement être déclarées en accidents du travail.

5.2. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Elles sont rares dans le cadre de déplacements de courte durée.

5.3. AUTRES RISQUES

  • Liés au mode de déplacements :
    • en avion : mal de l'air otites, barotraumatiques, œdème des jambes, voire phlébite, embolie pulmonaire
    • en bateau : mal de mer
  • Liés aux différences climatiques : infections ORL
  • Liés aux différences de nourriture : tourista
  • Maladies sexuellement transmissibles
  • Alcoolisation, toxicomanie (recherche du maintien de la vigilance...)
  • Troubles du sommeil en raison du décalage horaire, du stress, de la prise de stimulants
  • Aggravation ou apparition des allergies aux poussières et produits locaux
  • Décompensation d'une pathologie préexistante
  • Apparition d'une pathologie  « tropicale » :
    • par ingestion de produits contaminés par des microbes ou des produits toxiques (gratte...)
    • liée à une pénétration cutanée (prurit, inflamation cutanée, intoxication par venin...)

6. SURVEILLANCE MEDICALE

6.1. REGLEMENTAIRE

6.1.1. VISITE MEDICALE

  • Visites annuelles ou tous les deux ans selon l’activité

6.1.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Selon l'activité

6.1.3. VACCINATIONS

  • Selon l'activité

6.2. CONSEILLEE

6.2.1. VISITE MEDICALE

Elle est indispensable pour s'assurer de l'absence de contre-indications médicales aux voyages et au séjour.

  • Avant le départ :
    • Vérifier l'état vaccinal
    • S'assurer de l'absence de contre-indication au transport aérien : bilan ORL, bilan cardio-vasculaire et phlébologique
    • Contrôler l'état général pour éviter une décompensation médicale sur place, bilan dentaire conseillé
    • Conseiller une prophylaxie antipaludéenne si nécessaire
    • Rappeler la nécessité d'avoir une prescription des traitements nécessaires pour la durée du séjour
  • Au retour :
    • Evaluer le retentissement du séjour sur la santé (bilan médical et psychologique)
    • Dépister une pathologie infectieuse (bilan sanguin et parasitologie des selles)

6.2.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

Selon la clinique et les destinations

  • Un bilan de santé est fortement conseillé après 50 ans avec électrocardiogramme, radio pulmonaire, épreuve d'effort, spirométrie, audiométrie, bilan biologique sanguin et urinaire, Hémoccult ou coloscopie, échographie prostatique chez l'homme, mammographie chez la femme.
  • Des sérologies négatives HIV et syphilis sont demandées par certains pays.

6.2.3. VACCINATIONS

  • DTPolio, hépatites A et B
  • Fièvre jaune, typhoïde
  • Si un travail en dehors des villes est prévu sont envisageables : rage, méningite A et C, encéphalite à tiques, et encéphalite japonaise

6.3. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Selon l'activité

6.4. DOSSIER MEDICAL

  • 10 ans minimum comme pour tous les dossiers, plus en cas de risques spécifiques.

7. RISQUES POUR L'ENVIRONNEMENT

7.1. POLLUTIONS

  • Pollution atmosphérique

7.2. ACCIDENT, INCENDIE, EXPLOSION, BIOTERRORISME

  • Néant

7.3. AUTRES RISQUES

  • Risques sanitaires : dissémination de maladies contagieuses
  • Epuisement des ressources naturelles

8. ACTIONS PREVENTIVES

8.1. PREVENTION TECHNIQUE COLLECTIVE

8.1.1. AVANT LE DEPART

  • Il serait souhaitable que l'entreprise prévoit systématiquement pour ses salariés appelés à se déplacer :
    • du temps pour leur permettre la mise à jour des vaccinations
    • des conditions de transport et de logement confortables
    • de la documentation sur le pays d'accueil
    • une assurance soins et rapatriement
  • Par ailleurs devraient être définies :
    • les modalités et le montant du versement du salaire et des primes éventuelles (en France, dans le pays d'accueil)
    • les modalités de prise en charge des déplacements, du logement
    • les conditions du retour
  • Bien entendu le dossier technique professionnel doit être prêt suffisamment tôt pour être maîtrisé avant le départ.

8.1.2. PENDANT LE VOYAGE ET LE SEJOUR

  • Maintien des relations professionnelles pour assurer une aide technique si nécessaire

8.1.3. AU RETOUR

Au moment du retour, prévoir :

  • Un temps suffisant pour gérer les retombées du séjour (rapports, modification des procédures, adaptation à la demande...)
  • Un temps de réadaptation suffisant entre deux missions

8.2. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Remise à jour de l'anglais
  • Connaissance de la culture d'entreprise du pays

8.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

8.3.1. AVANT LE DEPART

  • Mettre ses vaccinations à jour
  • Prévoir une ordonnance pour le renouvellement de ses médicaments en cas de perte ou de vol
  • Commencer les traitements prophylactiques si nécessaire

8.3.2. LE VOYAGE EN AVION

  • Négocier une place au centre de gravité de l'avion
  • Adapter sa tenue vestimentaire au pays d'accueil (avec en bagage à main un vêtement chaud complémentaire si nécessaire)
  • Privilégier les vêtements amples et les chaussures larges
  • A bord, prendre une alimentation légère, éviter l'alcool, boire beaucoup de liquide
  • Faire de la marche ou des mouvements des pieds et des jambes pour favoriser la circulation veineuse
  • Dormir en cas de voyage de nuit
  • A l'arrivée, se synchroniser sur l'heure locale et prévoir une longue nuit de repos la première nuit

8.3.3. PENDANT LE SEJOUR

  • Protéger sa peau contre le soleil, le froid et les intempéries : crème, lunettes, chapeau
  • Eviter de sortir la nuit et se protéger contre les piqûres : produits répulsifs, vêtements clairs fermés aux poignets et aux chevilles
  • Changer de linge quotidiennement en privilégiant le coton ou le lin dans les pays chauds, le coton, la soie, la laine dans les pays froids
  • Dans les pays chauds, porter des chaussures légères mais fermées pour éviter les blessures des pieds, les secouer avant de les mettre ; dans les pays froids, porter des chaussures ou des bottes fourrées, des gants fourrés éventuellement doublés de soie
  • Eviter les bains dans les eaux non contrôlées
  • Se laver les dents avec de l'eau filtrée et désinfectée par ébullition ou comprimé
  • Se laver les mains avant et après le repas et après passage aux toilettes
  • Manger des aliments bien cuits et servis chauds, limiter l'apport calorique dans les pays chauds, penser à la vitamine C dans les pays froids
  • Couvrir les plats pour éviter les mouches
  • Ne pas consommer des fruits ou de légumes crus ou les peler soi-même
  • Ne boire que de l'eau décapsulée devant vous, éviter les glaçons, les glaces artisanales
  • Surveiller l'état du linge et de la literie, ouvrir le lit avant d'y entrer
  • Dormir sous une moustiquaire imprégnée de produits anti moustiques
  • Privilégier les déplacements avec un chauffeur
  • Préservatifs systématiques en cas de relations sexuelles locales

8.3.4. AU RETOUR

  • Laver soigneusement son linge
  • Faire faire un bilan médical en cas de problème
  • Terminer sa prophylaxie antipaludéenne

9. REGLEMENTATION

9.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Code du travail, code de la santé publique

9.2. RECOMMANDATIONS - NORMES - ETIQUETAGE - SIGNALISATION

  • Précautions universelles d'hygiène
  • Procédure HACCP de la restauration

10. BIBLIOGRAPHIE

  • Santé des voyageurs et recommandations sanitaires 2006 (BEH n°23-24 (13 juin 2006))
  • A votre santé. Quelle prévention pour les expatriés ? Henner Santé Prévention. Mars 2003
  • La santé en voyage à l'étranger. GSK
  • Fichier FAST. Fiche 18-10-02. OPPBTP
  • Médecine tropicale. Marc Gentilini, Bernard Duflo. Flammarion

11. ADRESSES UTILES

AUTEURS : Pierrette Trilhe (médecin du travail) (CMIE) (75), Corinne Guibert (ingénieur) (92)
DATE DE CREATION : Décembre 2006
DERNIERE MISE A JOUR : Janvier 2011

Commentaires

Réagir à cette fiche