Fiches de dangers

L'ordonnance n° 2017-53 du 19 janvier 2017 crée le compte personnel d'activité (CPA) au profit des agents publics des 3 fonctions publiques et leur donnent de nouvelles garanties en matière de sécurité et de santé au travail (voir la fiche FPT)

Le décret n° 2016-1908 du 27 décembre 2016 sur la modernisation de la médecine du travail a été publié au JO du 29 décembre 2016. Il est applicable à compter du 1er janvier 2017. Un résumé du décret n°2016-1908 du 27 décembre 2016 sur le suivi des salariés est sur le site dans l'espace fiche des métiers. Il remplace les informations du point 8.1 des fiches qui est devenu obsolète

Le décret n° 2016-1074 du 3 août 2016 relatif à la protection des travailleurs contre les risques dus aux sur les champs électromagnétiques est entré en application le 1er janvier 2017

Les fiches concernant la pénibilité sont sur le site

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ciments (mortiers, béton)

FICHE DE RISQUE BOSSONS FUTE N°8

1. DEFINITION

  • Norme NF EN 197-1 : Le ciment est un liant hydraulique, c'est à dire un matériau minéral finement moulu qui, gâché avec l'eau, forme une pâte qui fait prise et durcit par suite de réaction et de processus d'hydratation et qui, après durcissement, conserve sa résistance et sa stabilité même sous l'eau. 92% des ciments produits en France sont des ciments CEM conformes à cette norme. 8% sont des ciments spéciaux (prompts, alumineux, blancs) ou hors norme.

2. PROFESSIONS EXPOSEES

  • BTP : maçons, manoeuvres, ouvriers du béton, ouvriers de la construction

3. DESCRIPTION DU RISQUE

  • Les principaux constituants des ciments CEM sont :
    • Le clinker Portland (K°) : 80% de calcaire et 20% d'argile cuit à 1450°C ; après cuisson, il est composé de silicates et d'aluminate de calcium et de petites quantités de chaux libre ; il contient également à titre d'impuretés des traces de chrome hexavalent, de cobalt et de nickel.
    • Le laitier granulé de haut fourneau (S) provient de la partie supérieure de la fusion de minerai de fer ; il entre en pourcentage important dans le ciment de haut fourneau (CEM III).
    • La pouzzolane naturelle (P) et naturelle calcinée (Q) : substances siliceuses ou silico-alumineuses d'origine volcanique ou de roches sédimentaires composés de SiO2 et de Al2O3.
    • Les cendres volantes siliceuses (V) ou calciques (W) en provenance des fumées des chaudières au charbon pulvérisé.
  • Les ciments prompts ou ciments à prise rapide sont riches en hydroxydes de calcium, ce qui les rend très alcalins en milieu humide.

4. EVALUATION DU RISQUE

  • Nature des travaux
  • Mesures de l'exposition :
    • présence de chrome dans les différents produits (spot test à la diphénylcarbazide)
    • taux de chrome hexavalent dans le ciment (risque moindre pour des teneurs inférieures à 2 ppm)
  • Etablir une fiche d'exposition

5. RISQUES POUR LA SANTE

5.1. TOXICITE

  • Cutanée :
    • Irritation :
      • le ciment est irritant du fait de ses propriétésalcalines lorsqu'il est mouillé abrasives par le sable ajouté et hygroscopiques en raison de ses composants anhydres
      • les lésions cutanées sont à type de rougeur, peau sèche, fissures, crevasses
    • Allergie : eczéma de contact au chrome VI, au cobalt, au nickel, aux additifs de caoutchouc, aux résines époxydiques.
    • Cancérogenèse : le chrome VI est classé dans la catégorie 1 du CIRC et 2 de l'Union européenne mais aucun lien n'a été établi à ce jour entre l'exposition au ciment et le cancer cutané.
  • Oculaire : conjonctivite, blépharoconiose liées à la poussière de ciment

5.2. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Brûlure chimique : ulcérations arrondies

5.3. MALADIES PROFESSIONNELLES

5.3.1. REGIME GENERAL

  • Tableau n°8 RG : Affections causées par les ciments (alumino-silicates de calcium)

5.3.2. REGIME AGRICOLE

6. RISQUES POUVANT ETRE ASSOCIES

  • Dermatites de contact aéroportées
  • Dermatoses des zones découvertes par photosensibilisation au cobalt et au chrome VI
  • Onycomycose à dermatophytes favorisées par le port de bottes ou de chaussures de sécurité
  • Kératose solaire et épithélioma spino- et baso-cellulaire sur les zones exposées aux UV.

7. SURVEILLANCE MEDICALE

7.1. REGLEMENTAIRE

7.1.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche puis visites tous les deux ans (ou tous les ans s'il existe une surveillance médicale renforcée pour un autre risque)

7.1.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Néant

7.1.3. VACCINATIONS

  • Néant

7.1.4. DOSSIER MEDICAL

7.2. CONSEILLEE

7.2.1. VISITE MEDICALE

  • Recherche d'un prurit, de lésions cutanées

7.2.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Tests allergologiques si nécessaire

7.2.3. VACCINATIONS

  • Rappel DTPolio tous les 10 ans

7.3. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant

8. ACTIONS PREVENTIVES

8.1. PREVENTION TECHNIQUE COLLECTIVE

  • Retrait ou réduction du taux d'allergènes dans les ciments :
    • soit par adjonction de sulfate de fer qui maintient le chrome sous forme réduite en chrome III pendant huit semaines en cas de stockage au sec
    • soit par augmentation de la part de laitier par rapport au clinker
  • Automatisation des tâches
  • Etiquetage des emballages informant des risques d'allergies et de brûlures

8.2. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Risques du ciment : brûlures, allergie

8.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Eviter de :
    • manipuler le ciment à mains nues
    • lisser le ciment avec les doigts
    • prendre à mains nues un manche de truelle imprégné de ciment frais
    • s'agenouiller dans un milieu humide contenant du ciment frais
  • Porter des gants sans latex naturel (en nitrile ou en Néoprène), en évitant le port prolongé afin d'éviter le risque de macération et de sudation
  • Changer de gants en cas de déchirure
  • Utiliser une crème barrière
  • Hygiène générale :
    • changer de vêtement en cas d'imprégnation par le ciment pour prévenir les brûlures
    • laver les gants pour éliminer les traces de ciment et bien les sécher
    • prendre une douche après le travail
  • Lutter contre les autres facteurs d'irritation : ne pas manipuler à mains nues des matériaux abrasifs ou coupants ou des huiles de décoffrage
  • Lutter contre le froid

9. REGLEMENTATION

9.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Décret no 92-765 du 29 juillet 1992 déterminant les équipements de travail et moyens de protection soumis aux obligations définies au I de l'article L. 233-5 du code du travail et modifiant le code du travail (deuxième partie: Décrets en Conseil d'Etat)

9.2. RECOMMANDATIONS - NORMES - ETIQUETAGE - SIGNALISATION

9.2.1. RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

9.2.2. NORMES (AFNOR)

  • Norme NF EN 197-1. Février 2001. Ciment - Partie 1 : composition, spécifications et critères de conformité des ciments courants.
  • Norme NF EN 197-2. Février 2001. Ciment - Partie 2 : évaluation de la conformité.

10. BIBLIOGRAPHIE

AUTEURS : Pierrette Trilhe (médecin du travail) (CMIE) (75)
DATE DE CREATION : Avril 2003
DERNIERE MISE A JOUR : Janvier 2009

Commentaires

Réagir à cette fiche