Fiches de métiers

L'ordonnance n° 2017-53 du 19 janvier 2017 crée le compte personnel d'activité (CPA) au profit des agents publics des 3 fonctions publiques et leur donnent de nouvelles garanties en matière de sécurité et de santé au travail (voir la fiche FPT)

Le décret n° 2016-1908 du 27 décembre 2016 sur la modernisation de la médecine du travail a été publié au JO du 29 décembre 2016. Il est applicable à compter du 1er janvier 2017. Un résumé du décret n°2016-1908 du 27 décembre 2016 sur le suivi des salariés est sur le site dans l'espace fiche des métiers. Il remplace les informations du point 8.1 des fiches qui est devenu obsolète

Le décret n° 2016-1074 du 3 août 2016 relatif à la protection des travailleurs contre les risques dus aux sur les champs électromagnétiques est entré en application le 1er janvier 2017

Les fiches concernant la pénibilité sont sur le site

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pharmacien d'officine

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°252

ROME : J1202 CITP-08 : 2262 PCS 2003 : 344d - 311f

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Pharmacien, pharmacien adjoint, pharmacien salarié.

2. DEFINITION

  • Le pharmacien est le spécialiste du médicament et de tous les autres produits pour le corps. Il intervient dans tous les domaines qui y sont liés. Ainsi, il peut établir un plan de pharmacothérapie, faire le suivi de la thérapie médicamenteuse et diagnostiquer les problèmes en lien avec le médicament.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • Le cursus universitaire menant au Diplôme d'Etat de Docteur en pharmacie est composé de trois cycles. Les deux premiers cycles se déroulent chacun sur deux ans tandis que le troisième est d'un durée variable en fonction de la spécialisation choisie : l'officine, l'industrie pharmaceutique, l'internat en pharmacie ou la recherche.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Pharmacie/officine pharmaceutique.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité consiste à :

  • Conseiller les clients
  • Elaborer des préparations pharmaceutiques dans son laboratoire
  • Délivrer des médicaments et autres produits parapharmaceutiques
  • Préparer et clôturer sa caisse
  • Télétransmettre
  • Récupérer des médicaments inutilisés
  • Gérer le stock de la pharmacie
  • Collecter les seringues usagées
  • Réceptionner, déballer et vérifier les commandes
  • Livrer à domicile
  • Ranger les commandes
  • Décorer la vitrine
  • Réaliser des soins d'urgence dans une pharmacie
  • Délivrer des produits pharmaceutiques et en contrôler la posologie
  • Proposer une prescription ou un changement de prescription de médicaments ou de préparations
  • Effectuer des préparations (pommades, gélules...)
  • Contrôler tous les actes effectués sous sa responsabilité par le préparateur
  • Exécuter des tâches administratives liées à la délivrance de médicaments
  • Gérer les approvisionnements, le personnel et le budget
  • Encadrer les stagiaires
  • Vérifier systématiquement les bons de délivrance (bons, fiches techniques, ordonnances), la compatibilité des différents médicaments et prendre contact avec le prescripteur s'il détecte une anomalie

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Plan de travail (comptoir)
  • Tiroirs de médicaments, rayonnages en hauteur
  • Poste informatique
  • Téléphone, fax
  • Escabeau

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Médicaments pour la réalisation de préparations magistrales

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Collègues, clientèle, laboratoires pharmaceutiques, livreurs.

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Se tenir disponible pour conseiller la clientèle
  • Maintenir sa vigilance pour repérer un problème
  • Appliquer des processus méthodologiques rigoureux (préparations)
  • Faire preuve de discrétion professionnelle

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : troubles ostéo-articulaires, certaines maladies chroniques et cancers
  • Emploi peu compatible avec les troubles du langage, la cécité, les gros troubles psychiatriques

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Encadrer les stagiaires (employé de pharmacie, élève préparateur, étudiant en pharmacie).
  • En officine, vendre des produits parapharmaceutiques (cosmétiques...) et de l'appareillage médical.
  • Possibilité d'effectuer certaines analyses médicales dont la liste est prévue par la loi.
  • Etendre son rôle d'éducateur sanitaire aux soins et conseils, dans les limites de ses compétences.
  • Faire des garde de nuit et des garde le dimanche et les jours fériés.

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Chute dans l'escalier en cas de réserves en sous-sol
  • Chute lors de l'utilisation d'un escabeau
  • Agression physique ou verbale

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Fatigue visuelle lors du travail sur écran
  • Contraintes posturales possibles lors du travail sur écran
  • Station debout prolongée
  • Manutention manuelle et contraintes posturales quotidiennes pendant la gestion de contrôle du stockage des commandes

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Médicaments

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Affections saisonnières transmissibles par voie aérienne possibles
  • Risque d'infection ORL par les clients
  • Risque infectieux en cas de réalisation de soins de premiers secours
  • Risques de mycoses manuportées lors du paiement en espèces par les clients

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Difficultés de communication avec la personne en souffrance
  • Stress lié au risque imprévu à gérer en urgence, stress lors de la gestion de la file d'attente à certaines heures de la journée (sorties de bureau)
  • Amplitude horaire > 10 heures, voire 12 heures
  • Travail le samedi, parfois le dimanche (gardes le dimanche et les jours fériés)
  • Travail en nocturne possible (gardes de nuit)

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°65 RG : Lésions eczématiformes de mécanisme allergique
  • Tableau n°95 RG : Affections professionnelles de mécanisme allergique provoquées par les protéines du latex (ou caoutchouc naturel)

7.2. AUTRES RISQUES

  • Pathologie veineuse
  • Douleurs dorso-lombaires

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche puis visites tous les deux ans pour les pharmaciens salariés
  • En cas de travail sur écran, examen approprié des yeux et de la vue à l'embauche et lors des examens périodiques : acuité visuelle, phories, vision stéréoscopique, vision des couleurs
  • Examen clinique complet avec contrôle cutané, ostéo-articulaire et mental (équilibre affectif, dépistage du stress et de la souffrance mentale)

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Examen ophtalmologique par un spécialiste si nécessaire

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous les 10 ans conseillé
  • Hépatite B le cas échéant si de petits soins sont réalisés

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pas de pollution en l'absence de rejet des médicaments périmés ou des résidus de produits utilisés pour les préparations

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Ergonomie de l'aménagement du bureau de travail : dimensions, implantation de l'écran...

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Eviter les réserves sur des niveaux différents
  • Avoir des réserves bien rangées et facilement accessibles
  • Préconiser des tenues de travail pratiques et des chaussures confortables
  • Limiter le bruit d'ambiance
  • Veiller à la qualité des éclairages (non éblouissant, de l'ordre de 750 lux, lampes longue durée, bon rendu des couleurs : indice >80)
  • Assurer une température entre 18 et 20 degrés, une vitesse d'air < 0,15 m/s en hiver et 0,25 m/s le reste de l'année, un taux d'humidité entre 30 et 70 %, éviter les courant d'air
  • Assurer la présence d'un personnel suffisant selon les événements prévisibles
  • Organiser les plannings pour permettre une certaine régularité de vie
  • Sécuriser les caisses et favoriser les achats par chèque ou carte
  • Disposer d'un siège assis-debout à chaque poste informatique pour la saisie des dossiers de télétransmission effectuée en dehors de l'activité de délivrance proprement dite, donc en l'absence des clients

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Choix de vêtements et de chaussures adaptés
  • Port de blouse

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Posséder une formation complémentaire : gestion, homéopathie, phytothérapie, cosmétologie, diététique, hygiène, optique, appareillage pour hospitalisation à domicile (HAD)
  • Utiliser l'outil informatique et la télématique

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Contrôle de l'accès à l'exercice professionnel, en s'assurant que les pharmaciens répondent aux conditions de diplôme, de moralité et de nationalité prévues par la loi article (L4221-1 et suivants du Code de la santé publique). Cette vérification se traduit par l'inscription au Tableau de l'Ordre, qui est la liste des pharmaciens autorisés à exercer en France (article L4221-1 et suivants du Code de la santé publique).
  • Devoirs professionnels des pharmaciens, qui sont définis dans un code de déontologie préparé par l'Ordre (article L4235-1 du Code de la santé publique). Si un pharmacien commet une faute contre ces devoirs, l'Ordre peut lui infliger une sanction disciplinaire, par exemple un blâme ou une interdiction temporaire d'exercer (article L4234-1 et suivants du Code de la santé publique).
  • Aménagement des locaux de travail : Articles R5125-9 et R5125-10 du Code de la santé publique.

11.2. RECOMMANDATIONS ET NORMES

11.2.1. RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

11.2.1. NORMES (AFNOR)

  • NF X 35-103. Octobre 1990. Ergonomie - Principes d'ergonomie visuelle applicables à l'éclairage des lieux de travail

11.3. CONVENTION COLLECTIVE ET ACCORDS DE BRANCHE

12. BIBLIOGRAPHIE

13. ADRESSES UTILES

AUTEURS : Taymi Castellanos (médecin du travail) (CMTI) (06)
DATE DE CREATION : Octobre 2007
DERNIERE MISE A JOUR : Décembre 2009

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).