Fiches de métiers

Conducteur d'engin de damage

rencontres oyonnax http://ckgbooks.com/anja/3093 FICHE METIER BOSSONS FUTE N°213

ROME : A1101 - F1302 CITP-08 : 8341 PCS 2003 : 691a

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Dameur - conducteur de chenillettes de damage.

2. DEFINITION

  • Le dameur travaille la neige pour conserver, adapter et entretenir le manteau neigeux afin de mettre à la disposition de la clientèle des pistes de ski de bonne qualité et sécurisées.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • Formation interne. Attestation SNTF validée par la profession.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Domaine skiable des stations de sport d'hiver

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • Vérifications du véhicule prévues suivant les modalités du carnet de bord
  • Vérifications du bon fonctionnement des équipements de protection individuelle (E.P.I.)
  • Consultation du "menu" damage (issu d'un plan de damage)
  • Conduite de la chenillette de damage suivant les tâches qui lui sont confiées :
    • Remodelage et nivellement (lame fixée à l'avant)
    • Remodelage et nivellement des pistes en pente : utilisation du treuil
    • Fraisage, lissage (fraise et peigne fixés à l'arrière)
    • Traçage (ski de fond)
    • Transfert de neige (Turbo fraise, godet ou lame)
  • Fin de poste :
    • Plein de carburant
    • Remise en état le véhicule (déneigement)
    • Remplissage du carnet de bord et signalement des anomalies éventuelles

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Engins de damage équipés de chenilles
  • Accessoires :
    • Lame
    • Peigne
    • Fraise
    • Turbo fraise
    • Treuils
    • Traceurs de piste de fond

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Carburant : gasoil
  • Huiles : moteur, hydrauliques
  • Liquide de refroidissement

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail seul ou en équipe
  • Travail après la fermeture des pistes (peu de contact clientèle)

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir l'aptitude physique à supporter des conditions de travail assez rudes (altitude, intempéries, manutention, vibration des engins...)
  • Pouvoir se déplacer en ski
  • Avoir le sens de la sécurité
  • Savoir réagir de façon adaptée en cas d'imprévu

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : certaines maladies chroniques et cancers, de petits troubles moteurs, des troubles ostéoarticulaires légers.
  • Emploi incompatible avec la cécité, les maladies organiques graves, les troubles psychiatriques

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Aménagement des installations des remontées mécaniques : départ, arrivée et pistes de montée
  • Aménagement des aires de loisirs (luge, attelage chiens, parcours de motoneige , espaces de compétitions...)
  • Aménagement des snow-parcs
  • Réalisation des réparations de sa compétence en cas de panne mineure
  • Transport de personnel (situations exceptionnelles)
  • Transport de matériel
  • Transport des explosifs
  • Déblaiement des avalanches
  • Déneigement (parking, routes...)
  • Pour les salariés permanents ou bi-saisonniers : travaux d'été (conducteur d'autres engins, mécanique, entretien des remontées)

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Glissade, chute de plain-pied (accès machine, ancrage, treuil), chute de hauteur (en descendant de la machine)
  • Risque mécanique :
    • lié aux pièces en mouvement (fraises...)
    • retour du câble d'ancrage s'il est mal arrimé ou rupture de câble
    • écrasement en cas de retournement de machine
  • Accidents de manutention
  • Risque de somnolence
  • Risque d'avalanche

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Altitude
  • Dénivelé parfois important, terrain accidenté
  • Conditions climatiques difficiles : Froid, neige, vent, brouillard, pluie, foudre, verglas, rayonnement solaire (selon les horaires de travail)
  • Passage brutal du chaud au froid
  • Vibrations
  • Bruit : niveau sonore fonction :
    • du type de machine et de la tâche effectuée, pouvant être ponctuellement supérieur à 85 dBA
    • des conditions d'utilisation des moyens de communication radio
  • Astreinte visuelle :
    • Conduite de nuit
    • Manque de visibilité (neige, brouillard, "jour blanc")
    • Eblouissement (soleil, neige, phare)
  • Manutention manuelle (câble de treuil, déneigement de la dameuse)
  • Contraintes posturales (mouvements de torsion du rachis fréquents)

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Gasoil, antigel, huile minérale

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Si SST (sauveteur secouriste du travail)

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Responsabilité importante :
    • Prises de décision sur les travaux à entreprendre et la façon de l'exécuter
    • Responsabilité de la machine
  • Vigilance permanente : conditions météo, présence de public, obstacles divers, perte d'itinéraire
  • Opération de secours (exceptionnellement)
  • Travail de nuit en alternance ou non
  • Travail seul ou en équipe
  • Travail précaire (saisonnier)
  • Eloignement en cas d'urgence médicale

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°36 RG : Affections provoquées par les huiles et graisses d'origine minérale ou de synthèse
  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels.
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail.
  • Tableau n°97 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par des vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Pathologie O.R.L (liée au froid et à l'altitude) : acouphènes, rhinopharyngite, sinusite, otite barométrique
  • Pathologie pulmonaire (froid, altitude) : bronchite, oedème
  • Pathologie cardio-vasculaire (froid, altitude):
    • exacerbation de maladies préexistantes
    • syndrome de Raynaud
    • gelure
    • phénomènes thrombo-emboliques
  • Pathologie ostéoarticulaire (affection rhumatismale liée au froid et aux différents gestes et postures)
  • Effets de l'altitude :
    • altitude moyenne : 1000 à 2000 m
    • haute altitude : 2000 à 5500 m
    Altitude Effets ressentis
    Basse altitude Jusqu'à 1000 m Pas d'effet chez un sujet en bonne santé
    Moyenne altitude De 1000 à 2000 m Effets sur la performance maximale au cours d'un exercice physique
    Haute altitude De 2000 à 5000 m Effets apparaissant au repos dès 3000 m en règle générale et à partir de 2000 m chez les sujets sensibles
  • Femme enceinte : hypoxémie foetale au-delà de 2000 m

8. SURVEILLANCE MEDICALE

  • Les salariés travaillant de nuit ou en travail posté en 3X8 sont soumis à une surveillance médicale renforcée.

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche puis visites périodiques tous les deux ans ou tous les six mois en cas de travail de nuit
  • Recherche de pathologies : cardio-vasculaire, pulmonaire, O.R.L., opthalmologique, ostéo-articulaire, neurologique (comitialité) métabolique (diabète), cutanée
  • Recherche de troubles du sommeil
  • Recherche de la prise de certains médicaments, de conduites addictives (alcool, drogues)

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Audiométrie en cas d'exposition au bruit (articles R4431-2 et R4435-2 du code du travail)
  • Examen de la vue et du champ visuel
  • Examen biologique
  • E.C.G.
  • Epreuves fonctionnelles respiratoires (E.F.R.)
  • Consultation spécialisée si nécessaire

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous les 10 ans conseillé
  • Hépatite B pour les SST (sauveteurs secouristes du travail) recommandée

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • En l'absence d'éxposition à des risques particuliers, pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel. En cas d'exposition au bruit, conservation du dossier médical pendant au moins 15 ans.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pollutions :  monoxyde de carbone , diesel, mauvaise combustion
  • Déversement accidentel (rupture de durite, fuite...)

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Mesures de vibrations transmises au corps entier
  • Valeur limite d'exposition journalière rapportée à une période de référence de 8 heures : 1,15 m/s2 pour les vibrations transmises à l'ensemble du corps

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Maintenance systématique préventive et corrective des engins
  • Vérification du véhicule et tenue correcte du carnet de liaison avec le service mécanique
  • Damage treuil : vérification périodique du câble et des points d’ancrage (élingues d’accrochage)
  • Respect du plan de damage, connaissance du domaine
  • Organisation du travail :
    • roulement régulier (respect des périodes de repos)
    • travail en équipe et en surveillance mutuelle
  • Respect des consignes de sécurité :
    • port de la ceinture de sécurité
    • procédure treuil
    • ne pas mettre hors circuit un dispositif de sécurité de la machine
  • Equipements divers dans chaque dameuse : lampe frontale, pelle, sonde, trousse de secours, extincteur, couverture de survie, harnais de sécurité (si nécessaire), cordes
  • Poste radio portatif si véhicule non équipé

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Vêtement adapté aux conditions climatiques
  • Chaussures semelle "Vibram" conseillée
  • ARVA attaché sur le corps
  • Gants
  • Une paire de crampons
  • Protection auditive antibruit en fonction du niveau sonore
  • Lunettes de soleil

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • A la sécurité et à la prévention des accidents du travail
  • A la connaissance du domaine
  • Spécifique au poste de travail
  • A l’utilisation des équipements de protection individuelle (ARVA, crampons)
  • Hygiène alimentaire, bonne hydratation, temps de sommeil convenable

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 402 Exploitation des domaines skiables. Exposition des personnels du service des pistes.
  • R 403 Exploitation des domaines skiables. Exposition des personnels des remontées mécaniques.
  • R 434 Prévention des risques occasionnés par les véhicules et engins circulant ou manoeuvrant sur les chantiers du BTP.

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • NF EN 15059. Avril 2009. Engins de damage - Exigences de sécurité

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. A1101 Conduite d'engins d'exploitation agricole et forestière - F1302 Conduite d'engins de terrassement et de carrière. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 8341 Conducteurs d'engins mobiles agricoles et forestiers. (O.I.T.) (2008)
  • Evaluation des risques professionnels. Aide au repérage des risques dans les PME-PMI.. Edition INRS ED 840. (INRS) (2004). (fichier pdf 909 Ko)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 691a Conducteur d'engin agricole ou forestier. (INSEE) (2003)
  • Principales vérifications périodiques. Edition INRS ED 828. (INRS) (2001)
  • Sur la bonne piste...Prévention des risques et améliorations des conditions de travail du personnel des services de pistes des stations de sports d'hiver. (CRAM Rhône-Alpes Service prévention des risques professionnels) (2000)
  • Evaluation des déficiences et incapacités dans la profession des remontées mécaniques (à partir d'une étude épidémiologique conduite chez 3910 salariés). Archives des maladies professionnelles, volume 61, n°1, février 2000. (Masson)
  • Le travail temporaire en montagne - Risques Prévention Altitude. Mémoire Pierre Bruel. Faculté de Médecine de Toulouse Purpan 1996/1997

13. ADRESSES UTILES

  • Syndicat National des Téléphériques de France (SNTF) : sntf.org

référence utile http://cafemamboibiza.com/?vuuijj=rencontres-loisirs&ddd=01 AUTEURS : Geneviève Barats, Eliane Candau-Layerle, Patricia Finaldi, Drissia Habbouba, Pascale Musso (médecins du travail) (SIST des Hautes-Pyrénées) (65), Monsieur Christian Torne (Animateur de sécurité : Domaine du Tourmalet) (65)
partnersuche kostenlos app DATE DE CREATION : Juillet 2006
most popular dating sites in korea DERNIERE MISE A JOUR : Janvier 2010

Commentaires

http://prix-pinocchio.org/32293-dtf66838-site-de-rencontre-dans-le-sport.html Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).