Fiches de métiers

 Actualités récentes - Enquête en cours

Participez à l'enquête d'évaluation sur le document unique organisée par notre partenaire la Fédération des Acteurs de la Prévention - Présentation des résultats le 3 octobre 2017

http://app.evalandgo.com/s/?id=JTk1cCU5OWglOUMlQUI=&a=JTlBcSU5QXAlOUU=

***

L'ordonnance n° 2017-53 du 19 janvier 2017 crée le compte personnel d'activité (CPA) au profit des agents publics des 3 fonctions publiques et leur donnent de nouvelles garanties en matière de sécurité et de santé au travail (voir la fiche FPT)

Le décret n° 2016-1908 du 27 décembre 2016 sur la modernisation de la médecine du travail a été publié au JO du 29 décembre 2016. Il est applicable à compter du 1er janvier 2017. Un résumé du décret n°2016-1908 du 27 décembre 2016 sur le suivi des salariés est sur le site dans l'espace fiche des métiers. Il remplace les informations du point 8.1 des fiches qui est devenu obsolète

Le décret n° 2016-1074 du 3 août 2016 relatif à la protection des travailleurs contre les risques dus aux sur les champs électromagnétiques est entré en application le 1er janvier 2017

Les fiches concernant la pénibilité sont sur le site

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Affûteur d'outillage industriel

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°200

ROME : H2903 CITP-08 : 7224 PCS 2003 : 212c - 628a - 673c

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Affûteur, aiguiseur

2. DEFINITION

  • L'affûteur assure la remise en état des outils tranchants ou perforants utilisés sur les machines-outils en entreprise.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est habituellement exercé par des ouvriers titulaires d'un CAP, d'un BEP ou d'un bac pro du secteur métallurgique.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

Stucture : L'affuteur exerce sont activité

  • soit comme salarié dans une petite entreprise spécialisée, ou dans un atelier d'affûtage au sein d'une entreprise.
  • soit comme travailleur indépendant

Locaux

  • L'activité s'exerce dans un atelier d'affutage
  • Avec parfois des déplacements chez les clients (devis, livraison ..)

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité consiste à :

  • Evaluer le degré d'usure et les nouvelles cotes prévisibles
  • Nettoyer la pièce si nécessaire
  • Procéder à sa modification sur machine manuelle ou à commande numérique
  • Assurer sa protection par un traitement de surface
  • Mesurer et indiquer les nouvelles côtes au client

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Affûteuses manuelles à meules
  • Affûteuses à commandes numériques numériques à 3, 5 ou 6 axes
  • Poste de pilotage
  • Microbilleuse
  • Rectifieuse de forets
  • Perceuse
  • Etau
  • Systèmes d'aspiration
  • Rétroprojecteur de contrôle

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Fraises, forets, alésoirs, meules
  • Bac de décantation
  • Eau + huile d'usinage sous forte pression
  • Papier filtre
  • Résine de protection
  • Ecran
  • Logiciel

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail indépendant, relations internes avec le commercial

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir une bonne vision de près
  • Connaître les risques du métier et utiliser les protections adaptées

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : certaines maladies chroniques et cancers, de petits troubles moteurs des membres inférieurs, une surdimutité.
  • Emploi peu compatible avec la cécité, les pathologies dermatologiques des mains, les tremblements intentionnels des mains

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Polyvalence en cas de travail dans une entreprise de métallurgie
  • Récupération/livraison des pièces
  • Prospection commerciale
  • Gestion de l'entreprise pour les artisans

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Entraînement par les pièces en mouvement
  • Coupure
  • Ecrasement
  • Projections de poussières
  • Projections de liquide sous pression
  • Chutes de plain-pied

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

Ambiances physiques

  • Exposition aux variations de température été/hiver en cas de travail en atelier pas ou mal chauffé
  • Vibration des machines
  • Projections de poussières métalliques (fer, carbure, acier) en cas d'affûtage manuel
  • Projections de liquide sous pression en cas d'affûtage sur commande numérique
  • Poussières de meules (silice)
  • Contraintes visuelles pour le travail d'affûtage manuel
  • Bruit des machines
  • Chocs métalliques
  • Risques électriques

Contraintes biomécaniques

  • Travail debout
  • Postures pouvant être contraignantes pour l'accès aux commandes des machines ou à l'usinage des pièces (bras au-dessus de l'horizontale, position penchée sur la machine)
  • Manutention manuelle éventuellement pour la mise en place des outils d'affûtage

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Aérosol d'eau + huile
  • Fluides de lubrification et de refroidissement, huiles minérales, fluide d'usinage avec triéthanolamine
  • Matières plastiques : résines de protection
  • Poussières de métaux : poussières de fer, de carbure, d'acier pouvant contenir du chrome, du nickel, du cadmium, du cobalt
  • Poussières de meules (silice)
  • Solvants : hydrocarbures
  • Boues de décantation

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Infections de plaies non spécifiques

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Travail de précision
  • Respect des consignes de sécurité
  • Horaires de journée sauf urgence

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°10 RG : Ulcérations et dermites provoquées par l'acide chromique, les chromates et bichromates alcalins, le chromate de zinc et le sulfate de chrome
  • Tableau n°10 bis RG : Affections respiratoires provoquées par l'acide chromique, les chromates et bichromates alcalins
  • Tableau n°12 RG : Affections professionnelles provoquées par les dérivés halogénés suivants des hydrocarbures aliphatiques : dichlorométhane (chlorure de méthylène), trichlorométhane (chloroforme), tribromométhane (bromoforme), dichloro-1-2-éthane, dibromo-1-2-éthane, trichloro-1-1-1-éthane (méthylchloroforme), dichloro-1-1-éthylène (dichloréthylène asymétrique), dichloro-1-2-éthylène (dichloréthylène asymétrique), dichloro-1-2-éthylène (dichloréthylène symétrique), trichloréthylène, tétrachloréthylène (perchloréthylène), dichloro-1-2-propane, chloropropylène (chlorure d'allyle), chloro-2-butadiène-1-3 (chloroprène)
  • Tableau n°25 RG : Affections consécutives à l'inhalation de poussières minérales renfermant de la silice cristalline (quartz, cristobalite, tridymite), des silicates cristallins (kaolin, talc), du graphite ou de la houille
  • Tableau n°36 RG : Affections provoquées par les huiles et graisses d'origine minérale ou de synthèse
  • Tableau n°37 RG : Affections cutanées professionnelles causées par les oxydes et les sels de nickel
  • Tableau n°37 bis RG : Affections respiratoires causées par les oxydes et les sels de nickel
  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
  • Tableau n°44 RG : Affections consécutives à l'inhalation de poussières ou de fumées d'oxyde de fer
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°61 RG : Maladies professionnelles provoquées par le cadmium et ses composés
  • Tableau n°65 RG : Lésions eczématiformes de mécanisme allergique
  • Tableau n°66 RG : Rhinite et asthmes professionnels
  • Tableau n°69 RG : Affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines-outils, outils et objets et par les chocs itératifs du talon de la main sur des éléments fixes
  • Tableau n°70 bis RG : Affections respiratoires dues aux poussières de carbures métalliques frittés ou fondus contenant du cobalt
  • Tableau n°84 RG : Affections engendrées par les solvants organiques liquides à usage professionnel : hydrocarbures liquides aliphatiques, alicycliques, hétérocycliques et aromatiques, et leurs mélanges (white spirit, essences spéciales) ; dérivés nitrés des hydrocarbures aliphatiques ; acétonitrile ; alcools, aldéhydes, cétone, esters, éthers dont le tétrahydrofurane, glycols et leurs éthers ; diméthylformamide, diméthylsulfoxyde

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Oedéme des jambes, varices

8. SURVEILLANCE MEDICALE

L’exercice de la profession  peut demander une surveillance médicale renforcée (SMR) (Art R 4624-18 et 19) pour les motifs suivants : exposition à des substances et préparations dangereuses et exposition au bruit.

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche (Art R 4624-10 à 15) puis visites périodiques (Art R 4624-16) et/ou à la demande (Art R 4624-17), visite de surveillance médicale renforcée si nécessaire (Art R 4624-18 et 19),  visite de pré-reprise et de reprise si nécessaire (Art R 4624 -20 à 24) selon la réglementation en vigueur
  • Examen clinique avec contrôle neurologique, cutané, ostéoarticulaire, hépatique, urinaire
  • Recherche de la nature et de la durée de l'exposition aux différents risques et des anomalies éventuelles constatées (accidents et incidents, arrêts de travail...)

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES (Art 4624-25 à 27)

  • Audiogramme en cas d'exposition au bruit (articles R4431-2 et R4435-2 du code du travail)
  • En fonction des résultats des examens cliniques et des expositions :
    • Epreuve fonctionnelle respiratoire (spirométrie)
    • Electrocardiogramme d'effort selon l'âge, les antécédents et l'examen clinique
    • Tests dermatologiques

8.3. VACCINATIONS

  • Il est prudent de s’assurer que les vaccinations obligatoires prévues par le code de la santé publique ont été réalisées
  • La mise à jour de la vaccination antitétanique (un rappel tous les 20 ans entre 25 et 65 ans) est nécessaire;

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Un suivi post professionnel est prévu par la législation pour l’exposition à certains risques :
  •  Cette activité peut être concernée par le suivi professionnel suivant :
    • Exposition à des agents CMR : au chrome, au nickel
  • La demande doit être faite par le salarié qui doit joindre l’attestation d’exposition aux agents CMR remplie par l'employeur et le médecin du travail. 
  • Le contenu de cette surveillance est fixé dans l'Annexe II de l'arrêté du 6 décembre 2011.

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Le dossier médical doit comporter le résultat des examens cliniques et des examens complémentaires pratiqués ainsi que la fiche individuelle d'exposition établie par l'employeur en cas d'exposition à des substances et préparations dangereuses ; le dossier médical doit alors être conservé 50 ans.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pollution chimique des eaux et/ou du sol par les boues de décantation des affûteuses à commande numérique en cas de renversement ou d'épandage accidentel
  • Accidents en rapport avec le risque électrique

10. ACTIONS PREVENTIVES

Les activités d'affutage peuvent entrer dans le champ d'application des textes sur la pénibilité en raison des activités suivantes : manutention, postures pénibles, vibrations, exposition aux agents chimiques dangereux, bruit, travail de nuit, travail en équipes successives alternantes, travail répétitif.

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Agents chimiques : prélèvements d'atmosphère et analyses des vapeurs, gaz, poussières ; voir VLEP (article R4412-149 du code du travail)
  • Bruit : mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre
    • Mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre -
    •  Valeurs limites d'exposition :
      •  niveau d'exposition quotidienne au bruit de 81 db(A)
      • ou niveau de pression acoustique de crête de 135dB(C)
  • Vibrations :
    • Mesures de vibrations transmises aux bras et aux mains
    • Valeur limite d'exposition journalière rapportée à une période de référence de 8 heures :
      • 2.5 m/s2 pour les vibrations transmises aux mains et aux bras
      • 0.5 m/s² pour les vibrations transmises au corps entier
  • Manutention et contraintes posturales : analyse de l'activité au poste de travail
  • Conditions de travail : Etude des plannings ...

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

Technique

  • Remplacement des produits les plus toxiques par des produits moins toxiques, notamment au niveau des solvants
  • Suppression des meules à silice
  • Aspiration des poussières à la source
  • Organes de commande des machines facilement accessibles
  • Isolation et/ou insonorisation des machines bruyantes
  • Mise en sécurité des machines avec condamnation de l'accès aux organes en mouvement
  • Conformité des machines et respect des contrôles périodiques obligatoires
  • Marquage au sol des allées de circulation et maintien de celles-ci libres

Organisationnelle

  • Nettoyage, rangement régulier des postes de travail
  • Etablissements de consignes en cas d'accident : n° d'appel d'urgence, conduite à tenir

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Vêtements de travail (ensemble pantalon, veste) en coton ; ces vêtements devraient être en coton ignifugé, bien ajustés, dépourvus de plis, revers ou poches non dotées de rabats
  • Gants de protection des mains
  • Protection antibruit en fonction du niveau de bruit par casque léger ou bouchons d'oreilles
  • Protection respiratoire : masques antipoussières
  • Lunettes de protection enveloppantes

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Connaissance des fiches de procédures
  • Formation à l'embauche et régulièrement rappelée : ne pas fumer, ni boire, ni manger en travaillant ; ne pas enlever les sécurités sur les machines ; porter les équipements de protection individuelle
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Formation de sauveteur secouriste du travail (SST)

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

Internationaux et européens

  • Directive 89/391/CEE du Conseil, du 12 juin 1989, concernant la mise en oeuvre de mesures visant à promouvoir l'amélioration de la sécurité et de la santé des travailleurs au travail
  • Directive 89/686/CE 21/12/1989  concernant le rapprochement des législations des états membres relatives aux équipements de protection individuelle.

Français

  • Vibrations : Art L 4441-1 ; Art R 4441-1 à D 4447-1 du code du travail
  • Bruit : Art L 4431-1 ; Art  R4431-1 à R 4437-4 du code du travail
  • Bruit : Articles R4435-1 à R4435-5 du Code du travail : Surveillance médicale renforcée pour l'exposition au bruit
  • Substances et préparations dangereuses : Art L4412-1 ;  Art R 4412-1 à R 4412-93 du code du travail
  • Substances et préparations dangereuses : Article R4411-6 : définition et principe de classement
  • Pénibilité : Art L 4161-1 et suivants et D 4161-1 et suivants du code du travail

11.2. RECOMMANDATIONS ET NORMES

11.2.1. RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R456 : Prévention des risques chimiques causés par les fluides de coupe dans les activités d'usinage des métaux (novembre 2015)

11.2.2. NORMES (AFNOR)

  • NF EN ISO 14738. Mai 2003. Sécurité des machines - Prescriptions anthropométriques relatives à la conception des postes de travail sur les machines
  • NF EN 352-7. Mai 2003. Protecteurs individuels contre le bruit - Exigences de sécurité et essais - Partie 7 : bouchons d'oreilles à atténuation dépendante du niveau.
  • NF EN 352-6. Mai 2003. Protecteurs individuels contre le bruit - Exigences de sécurité et essais - Partie 6 : serre-tête avec entrée audio-électrique.
  • NF EN ISO 4869. 2 août 1995. Acoustique - Protecteurs individuels contre le bruit - Partie 2 : estimation des niveaux de pression acoustique pondérés A en cas d'utilisation de protecteurs individuels contre le bruit.

11.3. CONVENTION COLLECTIVE ET ACCORDS DE BRANCHE

12. DOCUMENTATION ET BIBLIOGRAPHIE

Classification

  • ROME Les fiches métiers. H2903 Conduite d'équipement d'usinage. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 7224 Meuleurs, polisseurs et affûteurs. (O.I.T.) (2008)
  • Fiche d'entreprise Métallurgie (2005)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 212c Artisans en mécanique générale, fabrication et travaux des métaux - 628a Mécaniciens qualifiés de maintenance, entretien : équipements industriels - 673c Ouvriers non qualifiés de montage, contrôle en mécanique et travail des métaux. (INSEE) (2003)

Fiches métiers

13. ADRESSES UTILES

REDACTION

Pour toutes remarques et propositions de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).