Fiches de métiers

Affûteur d'outillage industriel

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°200

ROME : H2903 CITP-08 : 7224 PCS 2003 : 212c - 628a - 673c

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Affûteur, aiguiseur

2. DEFINITION

  • L'affûteur assure la remise en état des outils tranchants ou perforants utilisés sur les machines-outils en entreprise.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est habituellement exercé par des ouvriers titulaires d'un CAP, d'un BEP ou d'un bac pro du secteur métallurgique.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

Stucture : L'affuteur exerce sont activité

  • soit comme salarié dans une petite entreprise spécialisée, ou dans un atelier d'affûtage au sein d'une entreprise.
  • soit comme travailleur indépendant

Locaux

  • L'activité s'exerce dans un atelier d'affutage
  • Avec parfois des déplacements chez les clients (devis, livraison ..)

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité consiste à :

  • Evaluer le degré d'usure et les nouvelles cotes prévisibles
  • Nettoyer la pièce si nécessaire
  • Procéder à sa modification sur machine manuelle ou à commande numérique
  • Assurer sa protection par un traitement de surface
  • Mesurer et indiquer les nouvelles côtes au client

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Affûteuses manuelles à meules
  • Affûteuses à commandes numériques numériques à 3, 5 ou 6 axes
  • Poste de pilotage
  • Microbilleuse
  • Rectifieuse de forets
  • Perceuse
  • Etau
  • Systèmes d'aspiration
  • Rétroprojecteur de contrôle

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Fraises, forets, alésoirs, meules
  • Bac de décantation
  • Eau + huile d'usinage sous forte pression
  • Papier filtre
  • Résine de protection
  • Ecran
  • Logiciel

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail indépendant, relations internes avec le commercial

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir une bonne vision de près
  • Connaître les risques du métier et utiliser les protections adaptées

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : certaines maladies chroniques et cancers, de petits troubles moteurs des membres inférieurs, une surdimutité.
  • Emploi peu compatible avec la cécité, les pathologies dermatologiques des mains, les tremblements intentionnels des mains

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Polyvalence en cas de travail dans une entreprise de métallurgie
  • Récupération/livraison des pièces
  • Prospection commerciale
  • Gestion de l'entreprise pour les artisans

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Entraînement par les pièces en mouvement
  • Coupure
  • Ecrasement
  • Projections de poussières
  • Projections de liquide sous pression
  • Chutes de plain-pied

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

Ambiances physiques

  • Exposition aux variations de température été/hiver en cas de travail en atelier pas ou mal chauffé
  • Vibration des machines
  • Projections de poussières métalliques (fer, carbure, acier) en cas d'affûtage manuel
  • Projections de liquide sous pression en cas d'affûtage sur commande numérique
  • Poussières de meules (silice)
  • Contraintes visuelles pour le travail d'affûtage manuel
  • Bruit des machines
  • Chocs métalliques
  • Risques électriques

Contraintes biomécaniques

  • Travail debout
  • Postures pouvant être contraignantes pour l'accès aux commandes des machines ou à l'usinage des pièces (bras au-dessus de l'horizontale, position penchée sur la machine)
  • Manutention manuelle éventuellement pour la mise en place des outils d'affûtage

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Aérosol d'eau + huile
  • Fluides de lubrification et de refroidissement, huiles minérales, fluide d'usinage avec triéthanolamine
  • Matières plastiques : résines de protection
  • Poussières de métaux : poussières de fer, de carbure, d'acier pouvant contenir du chrome, du nickel, du cadmium, du cobalt
  • Poussières de meules (silice)
  • Solvants : hydrocarbures
  • Boues de décantation

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Infections de plaies non spécifiques

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Travail de précision
  • Respect des consignes de sécurité
  • Horaires de journée sauf urgence

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°10 RG : Ulcérations et dermites provoquées par l'acide chromique, les chromates et bichromates alcalins, le chromate de zinc et le sulfate de chrome
  • Tableau n°10 bis RG : Affections respiratoires provoquées par l'acide chromique, les chromates et bichromates alcalins
  • Tableau n°12 RG : Affections professionnelles provoquées par les dérivés halogénés suivants des hydrocarbures aliphatiques : dichlorométhane (chlorure de méthylène), trichlorométhane (chloroforme), tribromométhane (bromoforme), dichloro-1-2-éthane, dibromo-1-2-éthane, trichloro-1-1-1-éthane (méthylchloroforme), dichloro-1-1-éthylène (dichloréthylène asymétrique), dichloro-1-2-éthylène (dichloréthylène asymétrique), dichloro-1-2-éthylène (dichloréthylène symétrique), trichloréthylène, tétrachloréthylène (perchloréthylène), dichloro-1-2-propane, chloropropylène (chlorure d'allyle), chloro-2-butadiène-1-3 (chloroprène)
  • Tableau n°25 RG : Affections consécutives à l'inhalation de poussières minérales renfermant de la silice cristalline (quartz, cristobalite, tridymite), des silicates cristallins (kaolin, talc), du graphite ou de la houille
  • Tableau n°36 RG : Affections provoquées par les huiles et graisses d'origine minérale ou de synthèse
  • Tableau n°37 RG : Affections cutanées professionnelles causées par les oxydes et les sels de nickel
  • Tableau n°37 bis RG : Affections respiratoires causées par les oxydes et les sels de nickel
  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
  • Tableau n°44 RG : Affections consécutives à l'inhalation de poussières ou de fumées d'oxyde de fer
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°61 RG : Maladies professionnelles provoquées par le cadmium et ses composés
  • Tableau n°65 RG : Lésions eczématiformes de mécanisme allergique
  • Tableau n°66 RG : Rhinite et asthmes professionnels
  • Tableau n°69 RG : Affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines-outils, outils et objets et par les chocs itératifs du talon de la main sur des éléments fixes
  • Tableau n°70 bis RG : Affections respiratoires dues aux poussières de carbures métalliques frittés ou fondus contenant du cobalt
  • Tableau n°84 RG : Affections engendrées par les solvants organiques liquides à usage professionnel : hydrocarbures liquides aliphatiques, alicycliques, hétérocycliques et aromatiques, et leurs mélanges (white spirit, essences spéciales) ; dérivés nitrés des hydrocarbures aliphatiques ; acétonitrile ; alcools, aldéhydes, cétone, esters, éthers dont le tétrahydrofurane, glycols et leurs éthers ; diméthylformamide, diméthylsulfoxyde

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Oedéme des jambes, varices

8. SURVEILLANCE MEDICALE

L’exercice de la profession  peut demander une surveillance médicale renforcée (SMR) (Art R 4624-18 et 19) pour les motifs suivants : exposition à des substances et préparations dangereuses et exposition au bruit.

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche (Art R 4624-10 à 15) puis visites périodiques (Art R 4624-16) et/ou à la demande (Art R 4624-17), visite de surveillance médicale renforcée si nécessaire (Art R 4624-18 et 19),  visite de pré-reprise et de reprise si nécessaire (Art R 4624 -20 à 24) selon la réglementation en vigueur
  • Examen clinique avec contrôle neurologique, cutané, ostéoarticulaire, hépatique, urinaire
  • Recherche de la nature et de la durée de l'exposition aux différents risques et des anomalies éventuelles constatées (accidents et incidents, arrêts de travail...)

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES (Art 4624-25 à 27)

  • Audiogramme en cas d'exposition au bruit (articles R4431-2 et R4435-2 du code du travail)
  • En fonction des résultats des examens cliniques et des expositions :
    • Epreuve fonctionnelle respiratoire (spirométrie)
    • Electrocardiogramme d'effort selon l'âge, les antécédents et l'examen clinique
    • Tests dermatologiques

8.3. VACCINATIONS

  • Il est prudent de s’assurer que les vaccinations obligatoires prévues par le code de la santé publique ont été réalisées
  • La mise à jour de la vaccination antitétanique (un rappel tous les 20 ans entre 25 et 65 ans) est nécessaire;

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Un suivi post professionnel est prévu par la législation pour l’exposition à certains risques :
  •  Cette activité peut être concernée par le suivi professionnel suivant :
    • Exposition à des agents CMR : au chrome, au nickel
  • La demande doit être faite par le salarié qui doit joindre l’attestation d’exposition aux agents CMR remplie par l'employeur et le médecin du travail. 
  • Le contenu de cette surveillance est fixé dans l'Annexe II de l'arrêté du 6 décembre 2011.

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Le dossier médical doit comporter le résultat des examens cliniques et des examens complémentaires pratiqués ainsi que la fiche individuelle d'exposition établie par l'employeur en cas d'exposition à des substances et préparations dangereuses ; le dossier médical doit alors être conservé 50 ans.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pollution chimique des eaux et/ou du sol par les boues de décantation des affûteuses à commande numérique en cas de renversement ou d'épandage accidentel
  • Accidents en rapport avec le risque électrique

10. ACTIONS PREVENTIVES

Les activités d'affutage peuvent entrer dans le champ d'application des textes sur la pénibilité en raison des activités suivantes : manutention, postures pénibles, vibrations, exposition aux agents chimiques dangereux, bruit, travail de nuit, travail en équipes successives alternantes, travail répétitif.

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Agents chimiques : prélèvements d'atmosphère et analyses des vapeurs, gaz, poussières ; voir VLEP (article R4412-149 du code du travail)
  • Bruit : mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre
    • Mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre -
    •  Valeurs limites d'exposition :
      •  niveau d'exposition quotidienne au bruit de 81 db(A)
      • ou niveau de pression acoustique de crête de 135dB(C)
  • Vibrations :
    • Mesures de vibrations transmises aux bras et aux mains
    • Valeur limite d'exposition journalière rapportée à une période de référence de 8 heures :
      • 2.5 m/s2 pour les vibrations transmises aux mains et aux bras
      • 0.5 m/s² pour les vibrations transmises au corps entier
  • Manutention et contraintes posturales : analyse de l'activité au poste de travail
  • Conditions de travail : Etude des plannings ...

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

Technique

  • Remplacement des produits les plus toxiques par des produits moins toxiques, notamment au niveau des solvants
  • Suppression des meules à silice
  • Aspiration des poussières à la source
  • Organes de commande des machines facilement accessibles
  • Isolation et/ou insonorisation des machines bruyantes
  • Mise en sécurité des machines avec condamnation de l'accès aux organes en mouvement
  • Conformité des machines et respect des contrôles périodiques obligatoires
  • Marquage au sol des allées de circulation et maintien de celles-ci libres

Organisationnelle

  • Nettoyage, rangement régulier des postes de travail
  • Etablissements de consignes en cas d'accident : n° d'appel d'urgence, conduite à tenir

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Vêtements de travail (ensemble pantalon, veste) en coton ; ces vêtements devraient être en coton ignifugé, bien ajustés, dépourvus de plis, revers ou poches non dotées de rabats
  • Gants de protection des mains
  • Protection antibruit en fonction du niveau de bruit par casque léger ou bouchons d'oreilles
  • Protection respiratoire : masques antipoussières
  • Lunettes de protection enveloppantes

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Connaissance des fiches de procédures
  • Formation à l'embauche et régulièrement rappelée : ne pas fumer, ni boire, ni manger en travaillant ; ne pas enlever les sécurités sur les machines ; porter les équipements de protection individuelle
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Formation de sauveteur secouriste du travail (SST)

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

Internationaux et européens

  • Directive 89/391/CEE du Conseil, du 12 juin 1989, concernant la mise en oeuvre de mesures visant à promouvoir l'amélioration de la sécurité et de la santé des travailleurs au travail
  • Directive 89/686/CE 21/12/1989  concernant le rapprochement des législations des états membres relatives aux équipements de protection individuelle.

Français

  • Vibrations : Art L 4441-1 ; Art R 4441-1 à D 4447-1 du code du travail
  • Bruit : Art L 4431-1 ; Art  R4431-1 à R 4437-4 du code du travail
  • Bruit : Articles R4435-1 à R4435-5 du Code du travail : Surveillance médicale renforcée pour l'exposition au bruit
  • Substances et préparations dangereuses : Art L4412-1 ;  Art R 4412-1 à R 4412-93 du code du travail
  • Substances et préparations dangereuses : Article R4411-6 : définition et principe de classement
  • Pénibilité : Art L 4161-1 et suivants et D 4161-1 et suivants du code du travail

11.2. RECOMMANDATIONS ET NORMES

11.2.1. RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R456 : Prévention des risques chimiques causés par les fluides de coupe dans les activités d'usinage des métaux (novembre 2015)

11.2.2. NORMES (AFNOR)

  • NF EN ISO 14738. Mai 2003. Sécurité des machines - Prescriptions anthropométriques relatives à la conception des postes de travail sur les machines
  • NF EN 352-7. Mai 2003. Protecteurs individuels contre le bruit - Exigences de sécurité et essais - Partie 7 : bouchons d'oreilles à atténuation dépendante du niveau.
  • NF EN 352-6. Mai 2003. Protecteurs individuels contre le bruit - Exigences de sécurité et essais - Partie 6 : serre-tête avec entrée audio-électrique.
  • NF EN ISO 4869. 2 août 1995. Acoustique - Protecteurs individuels contre le bruit - Partie 2 : estimation des niveaux de pression acoustique pondérés A en cas d'utilisation de protecteurs individuels contre le bruit.

11.3. CONVENTION COLLECTIVE ET ACCORDS DE BRANCHE

12. DOCUMENTATION ET BIBLIOGRAPHIE

Classification

  • ROME Les fiches métiers. H2903 Conduite d'équipement d'usinage. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 7224 Meuleurs, polisseurs et affûteurs. (O.I.T.) (2008)
  • Fiche d'entreprise Métallurgie (2005)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 212c Artisans en mécanique générale, fabrication et travaux des métaux - 628a Mécaniciens qualifiés de maintenance, entretien : équipements industriels - 673c Ouvriers non qualifiés de montage, contrôle en mécanique et travail des métaux. (INSEE) (2003)

Fiches métiers

13. ADRESSES UTILES

REDACTION

Pour toutes remarques et propositions de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).