Fiches de métiers

L'ordonnance n° 2017-53 du 19 janvier 2017 crée le compte personnel d'activité (CPA) au profit des agents publics des 3 fonctions publiques et leur donnent de nouvelles garanties en matière de sécurité et de santé au travail (voir la fiche FPT)

Le décret n° 2016-1908 du 27 décembre 2016 sur la modernisation de la médecine du travail a été publié au JO du 29 décembre 2016. Il est applicable à compter du 1er janvier 2017. Un résumé du décret n°2016-1908 du 27 décembre 2016 sur le suivi des salariés est sur le site dans l'espace fiche des métiers. Il remplace les informations du point 8.1 des fiches qui est devenu obsolète

Le décret n° 2016-1074 du 3 août 2016 relatif à la protection des travailleurs contre les risques dus aux sur les champs électromagnétiques est entré en application le 1er janvier 2017

Les fiches concernant la pénibilité sont sur le site

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ouvrier de fabrication de bijoux fantaisie en résine

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°167

ROME : B1603 CITP-08 : 7314 INSEE : 214f - 628g - 685a

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Bijoutier fantaisie, ouvrier de la résine.

2. DEFINITION

  • L'ouvrier de fabrication de bijoux fantaisie et objets en résine assure la ou les tâches nécessaires pour la production des pièces demandées en fonction du marché.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est accessible sans qualification ou avec un formation de niveau V.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'activité s'exerce dans des entreprises artisanales et sur différents postes de travail : poste de préparateur de pièces en résine, poste de finisseur des pièces en résine, poste d'assembleur.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • Alimenter son poste de travail en différents produits :
    • moules
    • inclusions diverses (images, paillettes...)
    • bidon de résine
    • broc de transvasement, verre
    • colorants
    • gants
    • acétone
  • Assurer la préparation des pièces de base est pour cela :
    • S'équiper d'un vêtement de protection et d'un appareil respiratoire à cartouches filtrantes en l'absence de hotte aspirante, de gants
    • Ouvrir le bidon de résine et remplir le broc à l'aide d'un verre
    • Verser la résine transparente dans les moules
    • Déposer une inclusion
    • Laisser durcir
    • Préparer de la résine de différents couleurs en ajoutant dans différents brocs de résine transparente du colorant à l'aide s'une spatule
    • Déposer une couche de résine colorée et laisser sécher 24 heures
    • Démouler
    • Etaler les pièces sur un plateau, les contrôler puis les ranger les pièces dans des bacs pour le passage en finition
    • Ranger les moules
    • Nettoyer le matériel à l'acétone
  • Procéder à la finition des éléments produits :
    • Ebavurer ou poncer les pièces
    • Assembler les éléments par collage si nécessaire
    • Percer les éléments
    • Eliminer les poussières de résine par soufflage
  • Réaliser des assemblages selon les produits finis à préparer :
    • Coller sur les boîtiers (heures d'horloge)
    • Assembler (collier, bracelets, rideaux) :
      • Choisir les liens appropriés
      • Rechercher des harmonie de teintes
      • Enfiler les éléments
      • Fermer le lien
  • Mettre en boîte

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Perceuse, ciseaux, cutter

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Résines, solvants, colles, colorants, acétone ; moules en plastique, bacs de rangement, papier-ponce, brocs, spatules

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail isolé en raison des nuisances

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Connaître et appliquer les règles de sécurité concernant l'utilisation des produits
  • Supporter les contraintes posturales (travail debout avec piétinement, manutention, gestes répétitifs...)
  • Supporter les odeurs
  • Supporter le port d'un équipement de travail
  • Travailler avec soin et minutie
  • Avoir une bonne vision de près
  • Avoir le sens de l'organisation
  • Avoir la capacité d'assurer plusieurs tâches en même temps
  • Pouvoir supporter le travail isolé

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : surdi-mutité, petits handicaps moteurs
  • Par prudence l'emploi est à considérer comme peu compatible avec la cécité, en raison du contact avec les solvants : les dermatoses étendues des mains, les maladies neurologiques, la grossesse et en raison du travail isolé : les maladies chroniques pouvant entrainer des malaises ou des accidents aigus

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Les postes peuvent être occupés par la même personnes ou par des personnes différentes.

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Incendie du styrène ou de l'acétone
  • Explosion par polymérisation du styrène
  • Lumbago lors des manutentions

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail en ambiance contrôlée (ventilation, aspiration)
  • Bruit des machines : ventilateur ou climatiseur, perceuse, souffleuse
  • Froid de l'air inhalé avec l'équipement de protection individuelle
  • Manutention
  • Odeurs des produits

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Résines : acryliques :
    • Méthacrylate de méthyle :
      • phrases de risque : R11 (facilement inflammable), R36/37/38 (irritant pour les yeux, les voies respiratoires et la peau), R43 (peut entraîner une sensibilisation par contact avec la peau)
      • VME (valeur moyenne d'exposition mesurée sur 8 heures) : 100 ppm soit 410 mg/m3 ; VLE (valeur limite d'exposition) 200 ppm soit 820 mg/m3
    • En principe pas de résine époxydique
  • Solvants :
    • Acétone
      • phrases de risque : R11 (facilement inflammable), R36 (irritant pour les yeux), R66 (l'exposition répétée peut provoquer dessèchement ou gerçures de la peau), R67 (l'inhalation des vapeurs peut provoquer somnolence et vertiges)
      • VME : 750 ppm soit 1800 mg/m3
    • Styrène :
      • phrases de risque : R10 (inflammable), R20 (nocif par inhalation), R36/38 (irritant pour les yeux et la peau)
      • VME : 50 ppm
    • En principe pas de sulfure de carbone
  • Stabilisant
  • Colles
  • Colorants

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Tétanos en cas de blessures

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Intensité du travail variable selon les périodes de l'année
  • Port d'un équipement de protection individuelle

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°4 bis RG : Affections gastro-intestinales provoquées par le benzène, le toluène, les xylènes et tous les produits en renfermant
  • Tableau n°82 RG : Affections provoquées par le méthacrylate de méthyle
  • Tableau n°84 RG : Affections engendrées par les solvants organiques liquides à usage professionnel : hydrocarbures liquides aliphatiques, alicycliques, hétérocycliques et aromatiques, et leurs mélanges (white spirit, essences spéciales) ; dérivés nitrés des hydrocarbures aliphatiques ; acétonitrile ; alcools, aldéhydes, cétone, esters, éthers dont le tétrahydrofurane, glycols et leurs éthers ; diméthylformamide, diméthylsulfoxyde

7.2. AUTRES MALADIES LIEES AU TRAVAIL

  • Malaises

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche puis visites annuelles
  • Examen standard en insistant sur la recherche de rhinite, de conjonctivite, d'eczéma en rapport avec l'exposition au méthacrylate ou au styrène, de troubles respiratoires chroniques en rapport avec le méthacrylate, d'un syndrome ébrieux ou narcotique en rapport avec l'inhalation de solvants, de troubles gastro-intestinaux en rapport avec le styrène et les solvants, des paresthésies en rapport avec le méthacrylate
  • Rechercher une atteinte neurologique centrale ou périphérique, oculaire, cutanée ou respiratoire chronique susceptible d'être aggravée par les produits chimiques utilisés
  • Informer les femmes enceintes ou en âge de procréer d'un risque potentiel de tératogénicité de certains produits chimiques

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Radiographie pulmonaire, épreuves fonctionnelles respiratoires, NFS, plaquettes, bilan hépatique et rénal à l'embauche et régulièrement (fréquence selon le poste)
  • Peuvent être également recherchés en fin de poste et en fin de semaine pour évaluer l'importance de l'exposition et l'efficacité de la prévention :
    • l'acétone dans l'air expiré, dans les urines, et/ou dans le sang
    • Les métabolites du styrène dans les urines : acide mandélique, acide phénylglyoxylique

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous les 10 ans conseillé

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Une attestation d'exposition aux agents chimiques dangereux est remplie par l'employeur et le médecin du travail et remise au travailleur à son départ de l'établissement.

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Le dossier médical doit être conservé au moins 50 ans après la fin de la période d'exposition à des agents chimiques dangereux.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pollution de l'air par les solvants utilisés
  • Incendie en cas d'inflammation de solvants

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS  D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Agents chimiques : prélèvements d'atmosphère et analyses des vapeurs, gaz, poussières ; voir VLEP (article R4412-149 du code du travail)
  • Bruit :
    • Mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre
    • Valeurs limites d'exposition :
      • niveau d'exposition quotidienne au bruit de 87 db(A)
      • ou niveau de pression acoustique de crête de 140 dB(C)
  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail
  • Ventilation : contrôle de l'efficacité

10.1. PREVENTION COLLECTIVE

  • Identifier les secteurs à risque par des panneaux
  • Séparer les postes de travail selon les risques en isolant les postes dangereux pour limiter les expositions du personnel
  • Equiper les locaux de travail d'une aspiration à la source ou d'une ventilation efficace
  • Contrôler le matériel et les circuits électriques : mise aux normes, éventuellement anti-déflagration
  • Entreposer les produits chimiques dans des locaux bien ventilés, frais, loin de toute source de chaleur
  • Stocker le minimum de produit au poste de travail et dans les mêmes conditions de sécurité
  • Tenir les récipients fermés
  • Prévoir possibilité de douche de rinçage en cas d'éclaboussures ou de projections accidentelles
  • Evacuer des déchets dans un circuit spécialisé
  • Contrôler régulièrement l'atmosphère de l'atelier
  • Limiter l'exposition des femmes enceintes ou en âge de procréer

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Appareil respiratoire autonome
  • Vêtement de protection
  • Lunettes
  • Gants en polychloroprène ou polyalcoolvinylique pour le styrène, PVC pour le métacrylate
  • Vaccination antitétanique

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Sensibilisation à l'hygiène : ne pas manger ou fumer sur le lieu de travail
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 120 Port des appareils de protection respiratoire dans les usines chimiques
  • R 288 Déchets industriels. Manutention, stockage, transport et traitement

11.3. NORMES

  • Néant

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

  • Variable.

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. B1603 Réalisation d'ouvrages de bijouterie, joaillerie et orfèvrerie. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 7314 Potiers et assimilés (produits céramiques et abrasifs). (O.I.T.) (2008)
  • Fiche toxicologique FT 3 Acétone (INRS) (2003)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 214f Autres artisans de fabrication - 628g Ouvriers qualifiés divers de type artisanal - 685a Ouvriers non qualifiés divers de type artisanal. (INSEE) (2003)
  • Fiche toxicologique FT 2 Styrène (INRS) (1997)
  • Fiche toxicologique FT 62 Méthacrylate de méthyle (INRS) (1997)
  • Pollution dans les ateliers de fabrication de bijoux. Note documentaire ND 1971-157-94. Cahiers de notes documentaires, n)157, 4e trimestre 1994. (INRS)

AUTEURS : Amel Hadjaj et Pierrette Trilhe (médecins du travail) (CMIE) (75)
DATE DE CREATION : Janvier 2005
DERNIERE MISE A JOUR : Décembre 2009

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).