Fiches de métiers

Remmailleuse

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°163

ROME : H2402 CITP-08 : 8153 INSEE : 627a - 675a

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Remmailleuse sur jauge.

2. DEFINITION

  • La remmailleuse réalise l'opération d'assemblage maille à maille de deux pièces tricotées : pulls, chaussettes (pointes d'articles). Le terme remmailleuse désigne aussi bien le métier que la machine.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est accessible sans qualification ou avec un formation de niveau V.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Atelier de confection

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité consiste à :

  • Mettre sur des aiguilles ou poinçons (disposés en couronne rotative), maille à maille ou à la lisière, les pièces que l'on veut assembler.
  • Une pédale anime la couronne en même temps qu'une aiguille enfilée coud les pièces au fur et à mesure que celle-ci tourne.

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Remmailleuses
  • Peignes circulaires ou couronnes d'aiguilles dirigées vers le haut de grosseurs différentes (jauges, dont le chiffre est d'autant plus élevé que la maille est plus fine)

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Fils textiles

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Collègues, hiérarchie

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Connaitre et appliquer les consignes de sécurité pour la manipulations des produits et des machines
  • Supporter le travail à la chaine et au rendement
  • Supporter le bruit et les contraintes posturales
  • Pouvoir gérer plusieurs tâches en même temps
  • Etre minutieux
  • Faire preuve d’une vigilance continue
  • Utiliser des produits pouvant être irritants ou allergisants pour les poumons, la peau, les yeux, le nez
  • Avoir une bonne vision de près
  • Effectuer des gestes fins et répétitifs
  • Travailler à cadence rapide

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : maladies chroniques et cancers, surdimutité
    Emploi peu compatible avec la cécité, les troubles de la motricité des membres supérieurs ou des membres inférieurs, lapathologie rachidienne lourde

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Néant

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Piqûres d'aiguilles - poinçons

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Exposition aux variations climatiques et aux courants d'air en cas d'ateliers mal isolés
  • Charge visuelle majeure ; nécessité d'un éclairage artificiel renforcé au poste
  • Postures de travail +++ (gestes répétitifs et précis) :
    • Hyper sollicitation d'une épaule en abduction et rotation interne
    • Hyper sollicitation des poignets et de la pince des deux mains
    • Rigidité de la posture assise

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Néant

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Néant

6.5. CONTRAINTES ORGAISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Travail minutieux nécessitant une attention soutenue
  • Travail au rendement
  • Apprentissage long (3 ans)
  • Travail en journée
  • Travail au rendement
  • Modulation annuelle

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail.

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Douleurs rachidiennes
  • Fatigue visuelle

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche puis visites tous les deux ans

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Examen visuel (visiotest - ergovision)

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous les 10 ans conseillé

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pas à priori.

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Température, bruit, hygrométrie de l'atelier
  • Evaluation de la charge physique du travail (poids manipulés...)
  • Evaluation de l'amplitude des gestes et postures

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Réflexion sur l'implantation la plus ergonomique possible de l'éclairage au poste de travail
  • Qualité de l'éclairage (IRC et température de couleur)
  • Aménagement du temps de travail (pauses)

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Chaise réglable en hauteur, assise confortable

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation à la sécurité du poste de travail

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Article L4141-2 du Code du travail : Organisation par l'employeur d'une formation pratique et appropriée en matière de sécurité, au bénéfice des travailleurs qu'il emploie

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 244 Protection contre les piqûres sur machines à coudre
  • R 413 Protection contre les piqûres aux doigts sur les machines à coudre
  • R 414 Prévention des accidents sur machine à coudre à bras déporté
  • R 415 Poste de travail de mécanicienne de confection

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • NF EN 60204-31. Juin 1999. Sécurité des machines - Équipement électrique des machines - Partie 31 : règles particulières pour machines à coudre, unités et systèmes de couture

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. H2402 Assemblage - montage de vêtements et produits textiles. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 8153 Conducteurs de machines à coudre. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 627a Opérateurs qualifiés du textile et de la mégisserie - 675a Ouvriers de production non qualifiés du textile et de la confection, de la tannerie-mégisserie et du travail du cuir.(INSEE) (2003)
  • Encyclopédie de sécurité et de santé au travail. Volume III. Les branches d'activité et les professions. 87. La confection et les produits textiles finis (2002) (Bureau du B.I.T. à Paris)
  • L'essentiel des pathologies professionnelles (Christian Gerbaut). Textile et confection (Ch. Geraut). (Edition Marketing) (1995)
  • La fabrication de tricots de luxe. Dr J. Main. CAMIP N° 61, 1976, p 35 - 48. (Docis)

13. ADRESSES UTILES

AUTEURS : Florence Tallandier, Arlette Delort, Docteur Nathalie Lechevanton, Françoise Grudzien et Isabelle Jean-Lapierre (médecins du travail) (GISMA) (10)
DATE DE CREATION : Novembre 2004
DERNIERE MISE A JOUR : Décembre 2009

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).