Fiches de métiers

 Actualités récentes - Enquête en cours

Participez à l'enquête d'évaluation sur le document unique organisée par notre partenaire la Fédération des Acteurs de la Prévention - Présentation des résultats le 3 octobre 2017

http://app.evalandgo.com/s/?id=JTk1cCU5OWglOUMlQUI=&a=JTlBcSU5QXAlOUU=

***

L'ordonnance n° 2017-53 du 19 janvier 2017 crée le compte personnel d'activité (CPA) au profit des agents publics des 3 fonctions publiques et leur donnent de nouvelles garanties en matière de sécurité et de santé au travail (voir la fiche FPT)

Le décret n° 2016-1908 du 27 décembre 2016 sur la modernisation de la médecine du travail a été publié au JO du 29 décembre 2016. Il est applicable à compter du 1er janvier 2017. Un résumé du décret n°2016-1908 du 27 décembre 2016 sur le suivi des salariés est sur le site dans l'espace fiche des métiers. Il remplace les informations du point 8.1 des fiches qui est devenu obsolète

Le décret n° 2016-1074 du 3 août 2016 relatif à la protection des travailleurs contre les risques dus aux sur les champs électromagnétiques est entré en application le 1er janvier 2017

Les fiches concernant la pénibilité sont sur le site

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Agent thermal

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°150

ROME : D1203 CITP-08 : 5329 INSEE : 526b

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Doucheuse, baigneuse, employé thermal.

2. DEFINITION

  • L'agent thermal assure les soins prescrits par le médecin thermal dans le respect des procédures administratives, thérapeutiques et d'hygiène, définies par le centre de thermalisme.
  • Ces soins concernent 12 orientations thérapeutiques : rhumatologie, voies respiratoires, dermatologie, affections digestives, gynécologie, phlébologie, affections de la muqueuse bucco-linguale, affections urinaires, affections psychosomatiques, maladies cardio-artérielles, troubles du développement chez l'enfant, neurologie.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est accessible sans qualification ou avec une formation de niveau V.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Centres thermaux (101 en France)

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité consiste à :

  • Assurer la mise en oeuvre des soins généraux ou locaux prescrits :
    • Cure de boisson
    • Vaporium, radio-vaporium
    • Sudation, étuve
    • Compresses d'eau thermale ou de boue thermale
    • Bains : bain chaud à base de vapeur, bain tiède, bain carbo-gazeux, bain avec douche en immersion, bain bouillonnant, Aérotrain, bain de boue en apesanteur
    • Application de boue thermale locale ou générale
    • Douche : sous-marine, à jet, filiforme, à forte pression, inversée, illutation ; pédidouche, manudouche, douche gingivale, buccale, intestinale, périanale, rénale, en ceinture, lombaire, cutanée sur cicatrice
    • Marche à contre-courant dans des couloirs de déambulation
    • Bain de bouche, gargarisme, bain nasal, irrigation nasale, humage, pulvérisation, aérosol simple ou sonique, nébulisation, douche gingivale
    • Table vibrante
  • Et/ou participer à la mise en oeuvre des soins suivants réalisés par des professionnels de santé :
    • Massage à sec ou sous l'eau, mobilisation en piscine
    • Rééducation respiratoire
    • Drainage postural à sec ou dans le bain
    • Insufflation tubaire de gaz thermal dans l'oreille interne, lavage et drainage des sinus, pistolet pharyngien
    • Irrigation vaginale
    • Rééducation mictionnelle
    • Goutte-à-goutte rectal ou instillation lente par le rectum
    • Douche intestinale
    • Sophrologie
    • Relaxation
  • Pour cela :
    • Accueillir le curiste avec le sourire
    • Informer les nouveaux arrivants (en général tous les 21 jours) du déroulement des soins
    • Contrôler le contenu de la prescription
    • Faire le pointage du passage aux soins
    • Mettre les soins en oeuvre :
      • pour les soins automatiques : préparer le soin si nécessaire (remplir la baignoire par exemple), installer le curiste pour le soin, déclencher le minuteur, surveiller le déroulement du soin ; à la fin du soin : arrêter le minuteur, informer le curiste de la fin du soin, lui fournir de quoi se sécher, nettoyer le matériel (rinçage au jet désinfectant) et installer le curiste suivant
      • certains soins sont réalisés par les agents thermaux : applications de douches, de boues et cataplasmes...
      • enfin certains soins sont réalisés par des professionnels de la santé et l'agent thermal ne fait qu'y collaborer (nettoyage, rangement...)
    • Nettoyer à fond les locaux en fin de journée en utilisant les protocoles prévus
    • Remettre les comptes-rendus d'activités

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Douches et embouts divers, baignoires, tables et fauteuils de soins, minuteurs

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Les eaux différentes eaux thermales : bicarbonatées, sulfatées, sulfurées, chlorurées, oligo-métalliques ; qui sont utilisées à des températures, un pH et un degré de minéralisation variable selon les centres.
  • Les boues thermales chaudes
  • Le matériel annexe : gaze, films plastiques, serviettes chaudes, containers pour les déchets containers à linge
  • Les produits de nettoyage et de désinfection des locaux : chariots de ménage, spray, éponges

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Très nombreux passages quotidiens ; un agent thermal responsable d'un soin direct auprès des curistes (douche par exemple qui est réalisée par l'agent) intervient auprès d'une trentaine de curistes par matinée ; un agent thermal qui prépare et surveille un soin (bain par exemple) peut en recevoir plus de 50.

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir un bon contact avec la clientèle
  • Porter une tenue de travail
  • Faire plusieurs choses en même temps (gérer les patients, assurer le nettoyage des lieux, réponde aux demandes …)
  • Respecter les consignes d'hygiène et de sécurité dans l'utilisation des équipements
  • Travailler en atmosphère chaude et humide
  • Avoir des horaires particuliers : tôt le matin, travail de WE possible, travail saisonnier

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : maladies chroniques et cancers (selon les postes), petits troubles moteurs
  • Emploi peu compatible avec la cécité, les gros handicaps moteurs, les dermatoses étendues

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Les agents thermaux sont le plus souvent des saisonniers en CCD qui travaillent pendant la durée d'ouverture du centre thermal (d'octobre à avril le plus souvent). Ils ont quelquefois un emploi complémentaire dans le secteur de l'agriculture.
  • Certains peuvent travailler à temps plein et en CDI lorsque le centre est ouvert toute l'année.

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Chute sur sol humide
  • Lombalgie d'effort

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail à l'humidité permanente
  • Vibrations à certains postes
  • Bruit des minuteurs annonçant la fin des soins (toutes les 5 à 10 minutes)
  • Odeurs de certaines eaux
  • Travail debout avec piétinement, gestes répétitifs, port de charge (linge de toilette ++, sac de boue)

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Produits de nettoyage
  • Désinfectants : glutaraldéhyde
  • Certaines eaux sont faiblement radioactives

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Mycoses

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Obligation de s'adapter au renouvellement de la clientèle toutes les 3 semaines
  • Obligation de surveiller plusieurs cabines de soins en même temps
  • Obligation de vérifier régulièrement la présence de matériel et d'accessoires de soins pour ne pas perdre de temps
  • Manque de temps pour le relationnel
  • Agressions verbales possible par les clients
  • Stress en raison du risque potentiel d'accident ou d'incident (malaise, chute...) en raison de l'âge et de la pathologie chronique des curistes
  • Travail saisonnier le plus souvent
  • Travail tôt le matin dès 6 heures jusqu'à 12 ou 13 heures selon l'afflux de clientèle ; exceptionnellement l'après-midi

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Dorsalgies, lombalgies
  • Irritation cutanée par contact permanent avec l'eau et/ou les produits de nettoyage
  • Déformation des orteils, hallux valgus, varices

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite médicale d'embauche puis tous les deux ans sauf en cas de surveillance médicale renforcée
  • Examen cardio-vasculaire et veineux ; surveillance du rachis, de la peau, de la vision et de l'audition

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Audition, vision

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous les 10 ans conseillé
  • Hépatite B éventuellement

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Sauf risques particuliers, pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Contamination des clients par des eaux impropres aux soins

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS  D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Ambiance thermique (température, hygrométrie) : mesurages à l'aide d'un thermomètre, d'un thermohygromètre...

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Espace de travail bien organisé avec des espaces de rangement facilement accessible
  • Installation électrique aux normes et vérifiée régulièrement
  • Contrôle bactériologique régulier des équipements
  • Mécanisation de la manutention chaque fois que c'est possible
  • Possibilité de pauses

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Vêtement de travail confortable, d'entretien facile

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation à l'hygiène des locaux
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Circulaire DSS/AT n°2000-178 du 31 mars 2000 relative à la prise en charge par les organismes sociaux des prestations en nature dont peut bénéficier la victime d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle après consolidation y compris en cure thermale (rectificatif aux circulaires des 4 mai 1995 et 1er juillet 1998)

11.2. RECOMMANDATIONS

  • Néant

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • NF T90-431. Septembre 2003. Qualité de l'eau - Recherche et dénombrement de Legionella spp et de Legionella pneumophila - Méthode par ensemencement direct et apràs concentration par filtration sur membrane ou centrifugation
  • NF X50-910. Septembre 2000. Etablissements thermaux - Terminologie
  • NF X50-911. Septembre 2000. Etablissements thermaux - Maîtrise de la ressource en eau minérale naturelle - Exigences et recommandations
  • NF X50-912. Septembre 2000. Etablissements thermaux - Transport et distribution de l'eau minérale naturelle - Exigences et recommandations
  • NF X50-913. Septembre 2000. Etablissements thermaux - Maîtrise de l'hygiène - Exigences et recommandations
  • NF X50-914. Septembre 2000. Etablissements thermaux - Maîtrise de la qualité de la boue thermale - Lignes directrices
  • NF X50-915. Septembre 2000. Etablissements thermaux - Services au curiste - Exigences et recommandations

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. D1203 Hydrothérapie. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 5329 Personnel soignant et assimilé, non classé ailleurs. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 526b Assistants dentaires, médicaux et vétérinaires, aides et techniciens médicaux. (INSEE) (2003)

13. ADRESSES UTILES

  • Guide 2003 du thermalisme : www.guideduthermalisme.com
  • Fédération thermale et climatique française - 16, rue de l'Estrapade - 75005 PARIS. Tél. : 01 43 25 11 85. Fax : 01 46 43 07 45
  • Association nationale des maires des communes thermales - 16, rue de l'Estrapade - 75005 PARIS. Tél. : 01 43 25 11 85. Fax : 01 46 43 07 45
  • Syndicat national des médecins des stations thermales, marines et climatiques de France 79, rue de Tocqueville - 75005 PARIS. Tél. : 01 44 29 01 24. Fax : 01 40 54 00 66
  • Confédération nationale des exploitants thermaux (CNETh) : 1, rue Cels - 75014 PARIS . Tél. : 01 53 91 05 77. Fax : 01 43 21 01 80. Internet : www.france-thermale.org
  • Union nationale des établissements thermaux : 1, rue Cels - 75014 PARIS . Tél. : 01 53 91 05 78
  • Syndicat national des établissements thermaux de France - 1, rue de la Trémouille - 75008 PARIS Tél. : 01 47 20 45 45 Fax : 01 47 20 27 62
  • Syndicat autonome du thermalisme français - 32 avenue de l'Opéra - 75002 PARIS. Tél. : 01 44 71 37 37. Fax : 01 44 71 37 37

AUTEURS : Monique Ravier (infirmière) (65), Pierrette Trilhe (médecin du travail) (CMIE) (75)
DATE DE CREATION : Octobre 2004
DERNIERE MISE A JOUR : Décembre 2009

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).