Fiches de métiers

Agent thermal

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°150

ROME : D1203 CITP-08 : 5329 INSEE : 526b

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Doucheuse, baigneuse, employé thermal.

2. DEFINITION

  • L'agent thermal assure les soins prescrits par le médecin thermal dans le respect des procédures administratives, thérapeutiques et d'hygiène, définies par le centre de thermalisme.
  • Ces soins concernent 12 orientations thérapeutiques : rhumatologie, voies respiratoires, dermatologie, affections digestives, gynécologie, phlébologie, affections de la muqueuse bucco-linguale, affections urinaires, affections psychosomatiques, maladies cardio-artérielles, troubles du développement chez l'enfant, neurologie.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est accessible sans qualification ou avec une formation de niveau V.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Centres thermaux (101 en France)

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité consiste à :

  • Assurer la mise en oeuvre des soins généraux ou locaux prescrits :
    • Cure de boisson
    • Vaporium, radio-vaporium
    • Sudation, étuve
    • Compresses d'eau thermale ou de boue thermale
    • Bains : bain chaud à base de vapeur, bain tiède, bain carbo-gazeux, bain avec douche en immersion, bain bouillonnant, Aérotrain, bain de boue en apesanteur
    • Application de boue thermale locale ou générale
    • Douche : sous-marine, à jet, filiforme, à forte pression, inversée, illutation ; pédidouche, manudouche, douche gingivale, buccale, intestinale, périanale, rénale, en ceinture, lombaire, cutanée sur cicatrice
    • Marche à contre-courant dans des couloirs de déambulation
    • Bain de bouche, gargarisme, bain nasal, irrigation nasale, humage, pulvérisation, aérosol simple ou sonique, nébulisation, douche gingivale
    • Table vibrante
  • Et/ou participer à la mise en oeuvre des soins suivants réalisés par des professionnels de santé :
    • Massage à sec ou sous l'eau, mobilisation en piscine
    • Rééducation respiratoire
    • Drainage postural à sec ou dans le bain
    • Insufflation tubaire de gaz thermal dans l'oreille interne, lavage et drainage des sinus, pistolet pharyngien
    • Irrigation vaginale
    • Rééducation mictionnelle
    • Goutte-à-goutte rectal ou instillation lente par le rectum
    • Douche intestinale
    • Sophrologie
    • Relaxation
  • Pour cela :
    • Accueillir le curiste avec le sourire
    • Informer les nouveaux arrivants (en général tous les 21 jours) du déroulement des soins
    • Contrôler le contenu de la prescription
    • Faire le pointage du passage aux soins
    • Mettre les soins en oeuvre :
      • pour les soins automatiques : préparer le soin si nécessaire (remplir la baignoire par exemple), installer le curiste pour le soin, déclencher le minuteur, surveiller le déroulement du soin ; à la fin du soin : arrêter le minuteur, informer le curiste de la fin du soin, lui fournir de quoi se sécher, nettoyer le matériel (rinçage au jet désinfectant) et installer le curiste suivant
      • certains soins sont réalisés par les agents thermaux : applications de douches, de boues et cataplasmes...
      • enfin certains soins sont réalisés par des professionnels de la santé et l'agent thermal ne fait qu'y collaborer (nettoyage, rangement...)
    • Nettoyer à fond les locaux en fin de journée en utilisant les protocoles prévus
    • Remettre les comptes-rendus d'activités

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Douches et embouts divers, baignoires, tables et fauteuils de soins, minuteurs

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Les eaux différentes eaux thermales : bicarbonatées, sulfatées, sulfurées, chlorurées, oligo-métalliques ; qui sont utilisées à des températures, un pH et un degré de minéralisation variable selon les centres.
  • Les boues thermales chaudes
  • Le matériel annexe : gaze, films plastiques, serviettes chaudes, containers pour les déchets containers à linge
  • Les produits de nettoyage et de désinfection des locaux : chariots de ménage, spray, éponges

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Très nombreux passages quotidiens ; un agent thermal responsable d'un soin direct auprès des curistes (douche par exemple qui est réalisée par l'agent) intervient auprès d'une trentaine de curistes par matinée ; un agent thermal qui prépare et surveille un soin (bain par exemple) peut en recevoir plus de 50.

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir un bon contact avec la clientèle
  • Porter une tenue de travail
  • Faire plusieurs choses en même temps (gérer les patients, assurer le nettoyage des lieux, réponde aux demandes …)
  • Respecter les consignes d'hygiène et de sécurité dans l'utilisation des équipements
  • Travailler en atmosphère chaude et humide
  • Avoir des horaires particuliers : tôt le matin, travail de WE possible, travail saisonnier

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : maladies chroniques et cancers (selon les postes), petits troubles moteurs
  • Emploi peu compatible avec la cécité, les gros handicaps moteurs, les dermatoses étendues

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Les agents thermaux sont le plus souvent des saisonniers en CCD qui travaillent pendant la durée d'ouverture du centre thermal (d'octobre à avril le plus souvent). Ils ont quelquefois un emploi complémentaire dans le secteur de l'agriculture.
  • Certains peuvent travailler à temps plein et en CDI lorsque le centre est ouvert toute l'année.

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Chute sur sol humide
  • Lombalgie d'effort

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail à l'humidité permanente
  • Vibrations à certains postes
  • Bruit des minuteurs annonçant la fin des soins (toutes les 5 à 10 minutes)
  • Odeurs de certaines eaux
  • Travail debout avec piétinement, gestes répétitifs, port de charge (linge de toilette ++, sac de boue)

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Produits de nettoyage
  • Désinfectants : glutaraldéhyde
  • Certaines eaux sont faiblement radioactives

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Mycoses

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Obligation de s'adapter au renouvellement de la clientèle toutes les 3 semaines
  • Obligation de surveiller plusieurs cabines de soins en même temps
  • Obligation de vérifier régulièrement la présence de matériel et d'accessoires de soins pour ne pas perdre de temps
  • Manque de temps pour le relationnel
  • Agressions verbales possible par les clients
  • Stress en raison du risque potentiel d'accident ou d'incident (malaise, chute...) en raison de l'âge et de la pathologie chronique des curistes
  • Travail saisonnier le plus souvent
  • Travail tôt le matin dès 6 heures jusqu'à 12 ou 13 heures selon l'afflux de clientèle ; exceptionnellement l'après-midi

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Dorsalgies, lombalgies
  • Irritation cutanée par contact permanent avec l'eau et/ou les produits de nettoyage
  • Déformation des orteils, hallux valgus, varices

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite médicale d'embauche puis tous les deux ans sauf en cas de surveillance médicale renforcée
  • Examen cardio-vasculaire et veineux ; surveillance du rachis, de la peau, de la vision et de l'audition

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Audition, vision

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous les 10 ans conseillé
  • Hépatite B éventuellement

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Sauf risques particuliers, pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Contamination des clients par des eaux impropres aux soins

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS  D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Ambiance thermique (température, hygrométrie) : mesurages à l'aide d'un thermomètre, d'un thermohygromètre...

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Espace de travail bien organisé avec des espaces de rangement facilement accessible
  • Installation électrique aux normes et vérifiée régulièrement
  • Contrôle bactériologique régulier des équipements
  • Mécanisation de la manutention chaque fois que c'est possible
  • Possibilité de pauses

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Vêtement de travail confortable, d'entretien facile

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation à l'hygiène des locaux
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Circulaire DSS/AT n°2000-178 du 31 mars 2000 relative à la prise en charge par les organismes sociaux des prestations en nature dont peut bénéficier la victime d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle après consolidation y compris en cure thermale (rectificatif aux circulaires des 4 mai 1995 et 1er juillet 1998)

11.2. RECOMMANDATIONS

  • Néant

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • NF T90-431. Septembre 2003. Qualité de l'eau - Recherche et dénombrement de Legionella spp et de Legionella pneumophila - Méthode par ensemencement direct et apràs concentration par filtration sur membrane ou centrifugation
  • NF X50-910. Septembre 2000. Etablissements thermaux - Terminologie
  • NF X50-911. Septembre 2000. Etablissements thermaux - Maîtrise de la ressource en eau minérale naturelle - Exigences et recommandations
  • NF X50-912. Septembre 2000. Etablissements thermaux - Transport et distribution de l'eau minérale naturelle - Exigences et recommandations
  • NF X50-913. Septembre 2000. Etablissements thermaux - Maîtrise de l'hygiène - Exigences et recommandations
  • NF X50-914. Septembre 2000. Etablissements thermaux - Maîtrise de la qualité de la boue thermale - Lignes directrices
  • NF X50-915. Septembre 2000. Etablissements thermaux - Services au curiste - Exigences et recommandations

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. D1203 Hydrothérapie. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 5329 Personnel soignant et assimilé, non classé ailleurs. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 526b Assistants dentaires, médicaux et vétérinaires, aides et techniciens médicaux. (INSEE) (2003)

13. ADRESSES UTILES

  • Guide 2003 du thermalisme : www.guideduthermalisme.com
  • Fédération thermale et climatique française - 16, rue de l'Estrapade - 75005 PARIS. Tél. : 01 43 25 11 85. Fax : 01 46 43 07 45
  • Association nationale des maires des communes thermales - 16, rue de l'Estrapade - 75005 PARIS. Tél. : 01 43 25 11 85. Fax : 01 46 43 07 45
  • Syndicat national des médecins des stations thermales, marines et climatiques de France 79, rue de Tocqueville - 75005 PARIS. Tél. : 01 44 29 01 24. Fax : 01 40 54 00 66
  • Confédération nationale des exploitants thermaux (CNETh) : 1, rue Cels - 75014 PARIS . Tél. : 01 53 91 05 77. Fax : 01 43 21 01 80. Internet : www.france-thermale.org
  • Union nationale des établissements thermaux : 1, rue Cels - 75014 PARIS . Tél. : 01 53 91 05 78
  • Syndicat national des établissements thermaux de France - 1, rue de la Trémouille - 75008 PARIS Tél. : 01 47 20 45 45 Fax : 01 47 20 27 62
  • Syndicat autonome du thermalisme français - 32 avenue de l'Opéra - 75002 PARIS. Tél. : 01 44 71 37 37. Fax : 01 44 71 37 37

AUTEURS : Monique Ravier (infirmière) (65), Pierrette Trilhe (médecin du travail) (CMIE) (75)
DATE DE CREATION : Octobre 2004
DERNIERE MISE A JOUR : Décembre 2009

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).