Fiches de métiers

 ACTUALITES RECENTES - ENQUETES EN COURS

 - Participez à l'enquête d'évaluation sur le document unique organisée par notre partenaire la Fédération des Acteurs de la Prévention - Présentation des résultats le 3 octobre 2017 http://app.evalandgo.com/s/?id=JTk1cCU5OWglOUMlQUI=&a=JTlBcSU5QXAlOUU=

- Consulter le guide d'évaluation de la pénibilité des métiers de l'agriculture édité par le Ministère sur http://agriculture.gouv.fr/evaluation-de-la-penibilite-au-travail-de-metiers-de-lagriculture-suivez-le-guide

***

L'ordonnance n° 2017-53 du 19 janvier 2017 crée le compte personnel d'activité (CPA) au profit des agents publics des 3 fonctions publiques et leur donnent de nouvelles garanties en matière de sécurité et de santé au travail (voir la fiche FPT)

Le décret n° 2016-1908 du 27 décembre 2016 sur la modernisation de la médecine du travail a été publié au JO du 29 décembre 2016. Il est applicable à compter du 1er janvier 2017. Un résumé du décret n°2016-1908 du 27 décembre 2016 sur le suivi des salariés est sur le site dans l'espace fiche des métiers. Il remplace les informations du point 8.1 des fiches qui est devenu obsolète

Le décret n° 2016-1074 du 3 août 2016 relatif à la protection des travailleurs contre les risques dus aux sur les champs électromagnétiques est entré en application le 1er janvier 2017

Les fiches concernant la pénibilité sont sur le site

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Conducteur de travaux

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°135

ROME : F1201 CITP-08 : 3112 INSEE : 481a

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Chef de travaux, responsable de travaux, coordinateur de travaux.

2. DEFINITION

  • Le conducteur de travaux est le responsable technique, administratif et budgétaire d'un ou de plusieurs chantiers de bâtiment, depuis sa préparation jusqu'à sa livraison. Il prévoit et organise, à partir d'un dossier technique, tant les moyens matériels qu'humains permettant l'exécution des travaux dans les meilleures conditions de délai, de sécurité, de qualité et de coût.
  • Il intervient dans chacune des phases de réalisation du chantier. Il dispose d'une large autonomie dans l'organisation du ou des chantiers dont il est responsable.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • La profession est généralement accessible à partir d'un niveau BTS dans le secteur du BTP ou de la sécurité.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'emploi s'exerce majoritairement sur les chantiers, même si une part se déroule au bureau, à l'agence ou au siège de l'entreprise. Il peut nécessiter une mobilité géographique pouvant être importante (en distance et en durée).
  • Le métier s'exerce :
    • soit au sein d'une entreprise de bâtiment tout corps d'état
    • soit dans une entreprise de gros oeuvre du bâtiment
    • soit dans une entreprise du second oeuvre du bâtiment
    • soit dans une entreprise de sous-traitance des services généraux
    • soit dans une entreprise d'assistance et de conseil

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité telle qu'elle est définie par l'arrêté du 12 février 2004 et son annexe, relatif au titre professionnel de conducteur(trice) de travaux du bâtiment consiste à :

  • Maîtriser des savoir faire :
    • Respecter les procédures internes à l'entreprise et le cadre légal.
    • Organiser l'exploitation d'un dossier de bâtiment, en classer les documents et structurer des prises de notes.
    • Organiser, planifier et ordonnancer les actions des différents intervenants sur un projet de bâtiment.
    • Communiquer efficacement à l'interne et à l'externe.
    • Animer et diriger une équipe propre à l'entreprise ou de sous-traitants.
    • Négocier et argumenter avec les différents intervenants d'un projet de bâtiment.
    • Optimiser les modes opératoires d'un projet de bâtiment en respectant les aspects réglementaires.
    • Adapter les moyens humains et matériels au chantier de bâtiment en appliquant les règles de sécurité, les règles de l'art, les réglementations d'hygiène et d'environnement en fonction des contraintes spécifiques du chantier et de l'entreprise.
    • Renseigner les documents administratifs et réglementaires (plan particulier de sécurité et de protection de la santé [PPSPS], dossier d'intention de commencement des travaux [DICT]) ou mandater l'organisme compétent (Véritas, Socotec..)
    • Réaliser ou vérifier les métrés des ouvrages ou parties d'ouvrages de bâtiment à exécuter ou exécutés.
  • Participer ou élaborer totalement, selon l'importance de l'entreprise dans laquelle il travaille, l'étude relative aux réponses aux appels d'offre.
    • Finaliser un marché négocié de bâtiment.
    • Etablir un devis de bâtiment adapté aux besoins au client.
  • Préparer un chantier de bâtiment et définir les moyens en établissant les plannings et en choisissant les méthodes d'exécution ainsi que les matériels et les matériaux, ce qui conduit à :
    • Analyser un dossier de bâtiment pour en retirer les éléments déterminants.
    • S'assurer des conditions réelles d'un chantier de bâtiment en identifiant les risques et conditions spécifiques de celui-ci (terrain, accès...).
    • Vérifier la faisabilité technique des éléments constitutifs du projet de bâtiment.
    • Créer les documents de préparation et d'organisation de la production d'un chantier de bâtiment.
    • Quantifier les matériaux à commander pour un ouvrage de bâtiment.
  • Organiser la bonne exécution d'un chantier de bâtiment et en assurer le suivi en encadrant le personnel, en assurant le suivi économique des commandes, des livraisons et de la facturation et également le suivi budgétaire des travaux. Il doit pour ce faire :
    • Animer ou participer aux réunions de chantier.
    • Exploiter les rapports de chantier (pointage, avancements, bons de commande).
    • Analyser les écarts entre prévision et réalisation.
    • Etablir les facturations des travaux.
    • Etablir les devis de travaux modificatifs ou supplémentaires.
    • S'assurer de la parfaite exécution des ouvrages d'un bâtiment.
  • Réceptionner et clôturer un chantier de bâtiment.
    • Analyser les écarts entre prévision et réalisation.
    • Etablir les facturations des travaux.
    • S'assurer de la parfaite exécution des ouvrages d'un bâtiment.
    • Collationner l'ensemble des documents nécessaires à l'archivage des dossiers.
    • Faire procéder à l'ensemble des essais contractuels sur un chantier de bâtiment.
  • Participer à la gestion de l'entreprise de bâtiment et s'inscrire dans une démarche commerciale pour un projet de bâtiment. Interlocuteur direct auprès de tous les partenaires concernés par le chantier (internes ou externes à l'entreprise), il est amené à jouer un rôle commercial en complément de sa fonction de gestionnaire. Il doit pour cela savoir :
    • Gérer et planifier sa propre charge de travail.
    • Animer un entretien individuel.
    • Participer à la gestion des compétences du personnel.
    • Collaborer à l'actualisation des ratios et prix de revient de l'entreprise de bâtiment.
    • Présenter les résultats de ses activités.
    • Participer à la gestion des moyens matériels d'une entreprise de bâtiment.
    • Pérenniser les relations clientèles.

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Fax, téléphone, informatique et logiciels spécifiques, véhicule

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Variables

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Clients, sous-traitants, ouvriers, services administratifs (voirie, police...)

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir les capacités médicales de conduire sur la voie publique
  • Organiser son planning en fonction des activités prévues pour respecter les délais
  • Travailler avec rigueur et méthode
  • Gérer plusieurs chantiers en même temps
  • Savoir écouter et prendre en compte les remarques de ses collaborateurs
  • Etre diplomate avec tous
  • Faire appliquer sur ses chantiers la réglementation concernant la sécurité, le traitement des déchets et la conformité de la mise en œuvre des matériaux
  • Etre capable de conduire des réunions de chantier
  • Etre capable de conduire des réunions commerciales
  • Savoir prendre des décisions et s'y tenir
  • Réagir rapidement à une situation d’urgence ou de crise
  • Savoir faire face à une situation conflictuelle
  • Se former et se tenir au courant des évolutions technologiques
  • Une attestation de secouriste pourrait être un plus

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations à envisager au cas par cas
  • Emploi peu compatible avec les troubles du langage, les troubles ostéo-articulaires, les troubles de la personnalité

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Variables selon le type de l'entreprise

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Chute avec risques de plaie, d'entorse, de fracture
  • Accident de la voie publique
  • Accident de chantier

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail en extérieur avec exposition aux intempéries et aux UV
  • Marche et déplacements sur des terrains accidentés, des chantiers encombrés, des bâtiments d'accessibilité réduite (échafaudages, échelles)
  • Bruit des chantiers
  • Travail sur écran pour la partie administrative
  • Port de charge (matériel de mesure , dossiers)

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Selon le type de chantier
  • Risques cancérogènes possibles si désamiantage, intervention sur certains sites pollués...
  • Possibilité de présence de gaz et vapeurs des véhicules de chantier, de poussières de ciment, de silice, de bois, de solvants, de peinture...

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Tétanos

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Multiplicités des tâches et des intervenants
  • Contraintes des horaires et des délais
  • ntensité du travail variable selon les périodes de l'année
  • Horaires de repas irréguliers, repas sautés
  • Repas précaires
  • Déplacements dans toute la France et à l'étranger possibles

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche puis visites tous les deux ans (ou tous les ans en cas de surveillance médicale renforcée) avec évaluation de la capacité à conduire un véhicule léger
  • Etat cardio-vasculaire après 50 ans
  • Qualité du sommeil et hygiène de vie
  • Eventuellement questionnaire d'évaluation du stress
  • Surveillance cutanée, ostéoarticulaire, respiratoire

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Selon la clinique

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous les 10 ans conseillé
  • Leptospirose pour certains travaux à discuter

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Sauf risques particuliers, pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel. Conservation du dossier médical au moins 50 ans en cas d'exposition à des agents chimiques dangereux et/ou cancérogènes.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Non documenté

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Ergonomie de l'aménagement du bureau de travail : dimensions, implantation de l'écran...

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Signalisation temporaire et balisage du chantier
  • Machines aux normes antibruit
  • Organisation des secours avant le début des travaux (procédures, secourisme, dispositif d'alerte, matériel de secours)
  • Vérification des extincteurs
  • Interdiction de fumer

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Port d'équipements de protection individuelle normalisés sur les chantiers : casque de chantier...
  • Hygiène alimentaire et hygiène de vie

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Gestion du stress
  • Organisation du temps
  • Gestion de la relation clients

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 279 Prévention des chutes depuis les échafaudages
  • R 291 Chutes de hauteur. Filets montés sur consoles
  • R 345 Travaux de démolition de bâtiments. 1. Mesures de prévention dans les travaux de démolition par procédés mécaniques ou à la main
  • R 346 Travaux de démolition de bâtiments.2. Mesures de prévention et d'hygiène dans les travaux par foudroyage à l'explosif
  • R 361 Vêtements de protection utilisés dans le bâtiment et les travaux publics

11.3.  NORMES

NORMES (AFNOR)

  • NF EN 361. Septembre 2002. Equipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur - Harnais d'antichute
  • NF EN 795. Décembre 2000. Protection contre les chutes de hauteur - Dispositifs d'ancrage - Exigences et essais
  • NF EN 397. Août 2002. Casques de protection pour l'industrie
  • NF EN 197-1. Février 2001. Ciment - Partie 1 : composition, spécifications et critères de conformité des ciments courants
  • NF EN 345. Juin 1997. Spécification des chaussures de sécurité à usage professionnel
  • NF EN 471. Août 1994. Vêtements de signalisation à haute visibilité

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. F1201 Conduite de travaux du BTP. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 3112 Techniciens du génie civil. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 481a Conducteurs de travaux non cadres. (INSEE) (2003)

AUTEURS : Pierrette Trilhe (médecin du travail) (SMT d'Amboise, Bléré, Loches) (37)
DATE DE CREATION : Juin 2004
DERNIERE MISE A JOUR : Décembre 2009

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).