Fiches de métiers

 ACTUALITES RECENTES - ENQUETES EN COURS

 - Participez à l'enquête d'évaluation sur le document unique organisée par notre partenaire la Fédération des Acteurs de la Prévention - Présentation des résultats le 3 octobre 2017 http://app.evalandgo.com/s/?id=JTk1cCU5OWglOUMlQUI=&a=JTlBcSU5QXAlOUU=

- Consulter le guide d'évaluation de la pénibilité des métiers de l'agriculture édité par le Ministère sur http://agriculture.gouv.fr/evaluation-de-la-penibilite-au-travail-de-metiers-de-lagriculture-suivez-le-guide

***

L'ordonnance n° 2017-53 du 19 janvier 2017 crée le compte personnel d'activité (CPA) au profit des agents publics des 3 fonctions publiques et leur donnent de nouvelles garanties en matière de sécurité et de santé au travail (voir la fiche FPT)

Le décret n° 2016-1908 du 27 décembre 2016 sur la modernisation de la médecine du travail a été publié au JO du 29 décembre 2016. Il est applicable à compter du 1er janvier 2017. Un résumé du décret n°2016-1908 du 27 décembre 2016 sur le suivi des salariés est sur le site dans l'espace fiche des métiers. Il remplace les informations du point 8.1 des fiches qui est devenu obsolète

Le décret n° 2016-1074 du 3 août 2016 relatif à la protection des travailleurs contre les risques dus aux sur les champs électromagnétiques est entré en application le 1er janvier 2017

Les fiches concernant la pénibilité sont sur le site

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inspecteur d'entreprise de nettoyage

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°117

ROME : K2203 CITP-08 : 5151 INSEE : 684a

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Chargé de secteur.

2. DEFINITION

  • L'inspecteur de société de nettoyage est chargé de prospecter des entreprises et de veiller dans un secteur donné à la bonne réalisation des travaux sur les chantiers dont il est responsable.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est accessible sans qualification particulière, mais une connaissance du secteur du nettoyage est indispensable.
  • Un bon niveau de français est souhaitable en raison du contact avec les clients et des courriers, commandes, rapports à faire.
  • Une bonne résistance physique et mentale est nécessaire en raison des amplitudes horaires du travail et de la multiplicité des tâches.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Sur les chantiers dont il a la charge
  • Auprès des clients
  • Au siège pour la partie administrative de son travail

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • Fonction commerciale, en liaison avec la direction :
    • établir de bonnes relations avec les clients pour les fidéliser afin d'obtenir le renouvellement des contrats
    • prospecter les nouveaux clients
    • répondre aux appels d'offre
  • Fonction de management, en liaison avec les chefs de chantier et/ou le responsable de site :
    • accueillir les nouveaux embauchés et leur préciser leurs tâches
    • contrôler le bon déroulement du travail et le respect du cahier des charges
    • organiser les équipes sur le terrain pour assurer les remplacements, notamment en faisant appel à du personnel volant
    • approvisionner les sites en produits d'entretien (inventaire, commandes, réception, stockage, livraison)
    • veiller à la présence des machines nécessaires et à leur bon état (dépôt, entretien, réparation...)
  • Fonction de formation et d'information :
    • assurer la formation à la sécurité des salariés dont il a la charge (usage des machines, utilisation des produits, travail en hauteur, risque électrique...)
    • informer les salariés (congés, arrêts de travail, relations clients)
    • transmettre les informations en provenance du siège
    • faire remonter les demandes

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Véhicule personnel ou de fonction
  • Informatique ou cahier pour le suivi des commandes, la gestion du personnel
  • Peut être amené à manipuler des machines pour la livraison sur le terrain

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Livraison des produits de nettoyage
  • Réalisation des déconditionnements

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Clients (devis, suivi de chantier)
  • Salariés
  • Direction de l'entreprise, service commercial, service du personnel, servives généraux
  • Fournisseurs
  • Usagers des locaux nettoyés

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir le permis de conduire (nombreux déplacements sur les chantiers)
  • Être autonome
  • Savoir s’adapter à des situations imprévues
  • Savoir manager une équipe
  • Etre diplomate avec les clients
  • Etre juste avec le personnel
  • Connaître et savoir faire respecter les règles de sécurité
  • Manipuler des produits concentrés pouvant être irritants ou allergisants pour les poumons, la peau, les yeux, le nez (solvants, nettoyants, décapants...)
  • Savoir former à l'utilisation des des machines
  • Travailler sur de grandes amplitudes horaires (début de chantier à 6 heures, fin de chantier vers 22 heures, parfois de nuit)
  • Savoir utiliser du matériel informatique (courrier, reporting...)

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations :certaines maladies chroniques et cancers, certaines petits troubles moteurs
  • Emploi peu incompatible avec la cécité

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Compte-tenu de la polyvalence des tâches, certaines peuvent être prépondérantes selon les entreprises.
  • L'inspecteur peut être amené à effectuer des livraisons de machines ou de produits de façon importante.
  • Il peut mettre occasionnellement "la main à la pâte" pour assurer les remplacements lorsqu'il ne trouve pas de personnel volant.

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Accidents sur la voie publique lors des déplacements
  • Accidents par chocs, écrasements, déplacements intempestifs des machines utilisées
  • Chutes de hauteur, sur sol glissant, dans les escaliers
  • Coupures, contusions
  • Lombalgies aiguës
  • Brûlures par les produits chimiques : détergents alcalins, détartrants acides
  • Irritations cutanéo-muqueuses des vapeurs de produits de nettoyage
  • Intoxication par le chlore en cas de mélange d'eau de Javel avec un acide (acide chlorhydrique, acide sulfurique), notamment lors du nettoyage des WC

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Déplacements avec ou sans charge sur les chantiers : montées et descentes d'escaliers
  • Travail en extérieur avec exposition aux poussières, aux variations de température, aux intempéries et à l'humidité possible
  • Bruit de la circulation
  • Contraintes posturales liées à la conduite de véhicules utilitaires
  • Manutention manuelle de charges (machines, produits de nettoyage)

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Pollution atmosphérique
  • Risques liés aux produits de nettoyage : détachants, désinfectants, détergents, décapants, dégraissants
    • Produits nocifs et toxiques : vapeurs de solvants organiques, acide fluorhydrique
    • Produits irritants et /ou allergisants :
      • désinfectants : aldéhyde formique, glutaraldéhyde, ammoniums quaternaires, hypochlorite, dichloroisocyanurate, oxyde d'amine, crésol
      • détergents alcalins : carbonate de sodium, silicate de sodium
      • tensioactifs cationiques, anioniques ou non anioniques
      • dégraissants : solvants
    • Produits corrosifs :
      • détergents fortement alcalins (hydroxyde de sodium, hydroxyde de potassium)
      • détergents fortement acides (acide fluorhydrique, acide sulfamique, acide phosphorique, acide chlorhydrique, acide acétique)
    • Produits inflammables : alcools, cétones, esters, propane, butane
  • Risques liés aux peintures pour ciments, aux vernis de vitrification des parquets
  • Risques liés au milieu de travail : monoxyde d'azote dans les garages
  • Risque CMR :
    • Aldéhyde formique (formol) : utilisé en désinfection ; cancérogène de catégorie 3 étiqueté R40 (Effet cancérogène suspecté - preuves insuffisantes)
    • Ethers de glycol : ceux qui sont toxiques pour la reproduction (éthylglycol, méthylglycol, acétate d'éthylglycol, acétate de méthylglycol) sont interdits dans les produits grand public mais pas en milieu de travail

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Si contact avec des déchets médicaux, sanitaires

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Organiser le travail pour répondre aux exigences des clients
  • Tenir compte des résistances du personnel
  • Gérer les problèmes de tournées et de circulation
  • Déplacements sur plusieurs chantiers dans la journée
  • Relative liberté d'organisation mais amplitude horaire très importante, de l'ouverture de certains chantiers avant 6 heures à la fermeture de certains chantiers après 21 heures.
  • Travail isolé la plupart du temps
  • Travail le samedi assez fréquent
  • Repas irréguliers ; absence de pause

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

Risque physique : le ménage ne figure pas dans la liste limitative de travaux du tableau n°98 ; néanmoins, les agents de propreté pourraient être pris en charge s'ils effectuent la manutention des poubelles

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manipulation manuelle de charges lourdes. Ramassage d'ordures ménagères et de déchets industriels.

Risque chimique :

  • Tableau n°4 bis RG : Affections gastro-intestinales provoquées par le benzène, le toluène, les xylènes et tous les produits en renfermant
  • Tableau n°9 RG : Affections provoquées par les dérivés halogénés des hydrocarbures aromatiques. Dichlorobenzène
  • Tableau n°12 RG : Affections professionnelles provoquées par les dérivés halogènes suivants des hydrocarbures aliphatiques : dichlorométhane (chlorure de méthylène), trichlorométhane (chloroforme), tribromométhane (bromoforme), dichloro-1-2-éthane, dibromo-1-2-éthane, trichloro-1-1-1-éthane (méthylchloroforme), dichloro-1-1-éthylène (dichloréthylène asymétrique), dichloro-1-2-éthylène (dichloréthylène asymétrique), dichloro-1-2-éthylène (dichloréthylène symétrique), trichloréthylène, tétrachloréthylène (perchloréthylène), dichloro-1-2-propane, chloropropylène (chlorure d'allyle), chloro-2-butadiène-1-3 (chloroprène)
  • Tableau n°32 RG : Affections professionnelles provoquées par le fluor, l'acide fluorhydrique et ses sels minéraux. Fluorure d'hydrogène.
  • Tableau n°43 RG : Affections provoquées par l'aldéhyde formique et ses polymères. Opérations de désinfection
  • Tableau n°43 bis RG : Affections cancéreuses provoquiées par l'aldéhyde formique
  • Tableau n°49 RG : Affections cutanées provoquées par les amines aliphatiques, alicycliques ou les éthanolamines
  • Tableau n°49 bis RG : Affections respiratoires provoquées par les amines aliphatiques, les éthanolamines ou l'isophoronediamine
  • Tableau n°65 RG : Lésions eczématiformes de mécanisme allergique
  • Tableau n°66 RG : Affections respiratoires de mécanisme allergique
  • Tableau n°84 RG : Affections engendrées par les solvants organiques liquides à usage professionnel : hydrocarbures liquides aliphatiques, alicycliques, hétérocycliques et aromatiques, et leurs mélanges (white spirit, essences spéciales) ; dérivés nitrés des hydrocarbures aliphatiques ; acétonitrile ; alcools, aldéhydes, cétone, esters, éthers dont le tétrahydrofurane, glycols et leurs éthers ; diméthylformamide, diméthylsulfoxyde
  • Tableau n°95 RG : Affections professionnelles de mécanisme allergique provoquées par les protéines du latex (ou caoutchouc naturel)

Risque infectieux : pour les personnes travaillant en milieu de soins

  • Tableau n°40 RG : Maladies dues aux bacilles tuberculeux et à certaines mycobactéries atypiques : Mycobacterium avium/intracellulaire, Mycobacterium kansasii, Mycobacterium xenopi, Mycobacterium marinum, Mycobacterium fortuitum
  • Tableau n°45 RG : Infections d'origine professionnelle par les virus des hépatites A, B, C, D et E
  • Tableau n°54 RG : Poliomyélite
  • Tableau n°55 RG : Affections professionnelles dues aux amibes
  • Tableau n°76 RG : Maladies liées à des agents infectieux ou parasitaires contractées en milieu d'hospitalisation et d'hospitalisation à domicile

Risque infectieux : pour certains chantiers

  • Tableau n°19 A RG : Spirochétoses (à l'exception des tréponématoses)

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Dorsalgies, lombalgies, très fréquentes en raison du stress lié à la multiplicité des tâches, du travail en zapping, du port de charges et de la conduite
  • Irritation cutanée, allergie de contact
  • Irritations des voies aériennes supérieures par les vapeurs des produits de nettoyage

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche puis visites tous les deux ans
  • Recherche de pathologies dermatologiques et de troubles musculo-squelettiques
  • Surveillance cardiovasculaire en cas d'efforts physiques importants

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Selon la clinique

8.3. VACCINATIONS

  • Pour les travaux en milieu de soins : DTPolio, hépatite B
  • Rappel DTPolio tous les 10 ans conseillé dans les autres cas

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • En fonction de l'évaluation des risques

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Sauf risque particuliers, pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • En cas d'accident de déconditionnement, il peut y avoir pollution aérienne ou des sols par les produits de nettoyage concentrés
  • Accident de circulation

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Etude du poste de travail
  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Etablissement par l'entreprise utilisatrice, avant le commencement des travaux, par écrit, d'un plan de prévention lorsque le temps prévisible de travail est au moins égal à 400 heures sur une période de 12 mois.
  • Organiser le travail :
    • organiser le travail avec le client (stockage, manutention, horaires)
    • définir qui fait quoi sur le chantier avec les agents
    • prévoir un moyen de communication avec les travailleurs isolés
    • avoir du temps pour la maîtrise des situations imprévues
  • Organiser le transport des personnes et du matériel dans le respect des règles de sécurité
  • Evaluer les risques circulatoires des locaux : état des sols, éclairage, obstacles, machines dangereuses, trappes, produits dangereux, sécurité des personnes, emplacement des postes d'eau et des prises électriques, issues de secours, emplacement et accès aux locaux techniques, mise en conformité et contrôle des ascenseurs et des portes automatiques
  • Limiter les manutentions manuelles et les contraintes posturales : chariot d'entretien adapté, équipé de presse et séparant le transport du matériel d'entretien et la collecte des déchets, matériel adapté au travail et aux accès ; équiper les véhicules de rampes
  • Pour le travail en hauteur, se conformer à la législation
  • Risque chimique :
    • étiqueter les produits en cas de déconditionnement
    • ventiler les locaux
    • stocker les produits inflammables au frais, dans un lieu ventilé ; ne pas utiliser auprès d'une source de chaleur
    • éviter d'utiliser les dérivés de l'éthylène glycol (préférer les dérivés du propylène glycol)
  • Risques liés à la manipulation des déchets : piqûres, coupures, risques infectieux ; utiliser des pinces pour le ramassage, prévoir des conteneurs spécifiques
  • Risque électrique et risques liés aux machines : contrôler régulièrement les installations (prises de terre, courant adapté au matériel) et le matériel (usure)

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Port de blouse, de lunettes de protection, de chaussures de sécurité en cas de travail sur sol glissant, genouillères, bouchons d'oreille antibruit
  • Port d'une protection respiratoire en fonction des produits utilisés

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • A l'organisation du travail (préparation du travail : zone de travail, produits et matériels, équipement, rangement)
  • A la manutention manuelle
  • A la lecture des étiquettes, aux règles de manipulation des produits chimiques (ne pas transvaser dans un récipient à usage alimentaire), ne pas faire de mélanges de produits, absorber les produits liquides répandus avec une poudre inerte), à la toxicité des produits
  • Aux risques électriques
  • Aux premiers soins
  • Aux risques de la circulation routière

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Article L4141-2 du Code du travail : Organisation par l'employeur d'une formation pratique et appropriée en matière de sécurité, au bénéfice des travailleurs qu'il emploie
  • Article R4512-7 du Code du travail : Plan de prévention
  • Arrêté du 21 décembre 2005 fixant la liste des affections médicales incompatibles avec l'obtention ou le maintien du permis de conduire ou pouvant donner lieu à la délivrance de permis de conduire de durée de validité limitée
  • Décret n° 2003-1254 du 23 décembre 2003 relatif à la prévention du risque chimique et modifiant le code du travail.
  • Arrêté du 31 juillet 2003 relatif au titre professionnel d'agent de propreté et d'hygiène
  • Arrêté du 19 avril 2001 modifiant l'arrêté du 7 mai 1997 relatif aux limitations de mise sur le marché et d'emploi de certains produits contenant des substances dangereuses
  • Décret n°2001-97 du 1er février 2001 établissant les règles particulières de prévention des risques cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction et modifiant le code du travail (deuxième partie : décrets du Conseil d'Etat).
  • Article R.231-54 du Code du travail. Règles générales de prévention du risque chimique.
  • Décret n°92-1261 du 3 décembre 1992 relatif à la prévention du risque chimique et modifiant la section V du chapitre Ier du titre III du livre II du Code du travail (deuxième partie : Décrets en Conseil d'Etat)

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 221 Piqûres d'insectes
  • R 259 Etablissement d'un plan de circulation sur les lieux de travail

11.3. NORMES

Néant

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fichiers métiers. K2203 Management et inspection en propreté de locaux. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 5151 Intendants et superviseurs des services de nettoyage de bureaux, des hôtels et autres établissements. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 684a Nettoyeurs. (INSEE) (2003)
  • FAST (Fichier Actualisé des Situations de Travail) : 01-09-91 Nettoyeur de locaux industriels, 02-09-91 Nettoyeur industriel. (GNM-BTP) (2001)
  • Les entreprises de propreté. Prévention des risques. Edition INRS ED 818. (INRS) (1998)
  • Entreprises de nettoyage. La propreté balaye le risque. Travail et sécurité, n°574, juillet-août 1998. (INRS)
  • Plan de prévention préalable aux travaux. L'accueil des entreprises de propreté. Guide de prévention 5. (CRAM du Nord-Est) (1997)
  • Risque chimique pendant les travaux de nettoyage. Fiche pratique de sécurité ED 59. Tiré à part de Travail et sécurité, n°547, avril 1996. (INRS)
  • Intoxications par les produits ménagers. Encyclopédie médico-chirurgicale. Toxicologie professionnelle 16538 B50. (Editions scientifiques et médicales Elsevier) (1992)

AUTEURS : Laurence Nardi (médecin du travail) (CMIE) (75), Pierrette Trilhe (médecin du travail) (CMIE) (75)
DATE DE CREATION : Janvier 2004
DERNIERE MISE A JOUR : Janvier 2010

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).