Fiches de métiers

 Actualités récentes - Enquête en cours

Participez à l'enquête d'évaluation sur le document unique organisée par notre partenaire la Fédération des Acteurs de la Prévention - Présentation des résultats le 3 octobre 2017

http://app.evalandgo.com/s/?id=JTk1cCU5OWglOUMlQUI=&a=JTlBcSU5QXAlOUU=

***

L'ordonnance n° 2017-53 du 19 janvier 2017 crée le compte personnel d'activité (CPA) au profit des agents publics des 3 fonctions publiques et leur donnent de nouvelles garanties en matière de sécurité et de santé au travail (voir la fiche FPT)

Le décret n° 2016-1908 du 27 décembre 2016 sur la modernisation de la médecine du travail a été publié au JO du 29 décembre 2016. Il est applicable à compter du 1er janvier 2017. Un résumé du décret n°2016-1908 du 27 décembre 2016 sur le suivi des salariés est sur le site dans l'espace fiche des métiers. Il remplace les informations du point 8.1 des fiches qui est devenu obsolète

Le décret n° 2016-1074 du 3 août 2016 relatif à la protection des travailleurs contre les risques dus aux sur les champs électromagnétiques est entré en application le 1er janvier 2017

Les fiches concernant la pénibilité sont sur le site

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Esthéticienne

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°74

ROME : D1208 CITP-08 : 5142 INSEE : 217c - 562a

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Esthéticienne, manucure.

2. DEFINITION

  • L'esthéticienne procède à des soins de beauté de tout ou partie du corps : visage, buste, mains, jambes, qu'il s'agisse de nettoyage, d'entretien ou d'embellissement.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est accessible après une formation de niveau V en esthétique. Des formations de niveau IV et III sont également possible.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Instituts de beauté, parfumerie, salons de coiffure ; magasin isolé ou situé dans un centre commercial, indépendant ou faisant partie d'une chaîne
  • Certains hôpitaux, certaines maisons de retraite
  • A domicile
  • Parfois en itinérance pour la présentation de produits et des séances de soins

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité consiste à :

  • Accueillir la cliente et la mettre en confiance
  • S'enquérir de ses besoins et présenter les produits et services, leur efficacité et leur limite
  • En cabine de soins, réaliser l'une ou plusieurs des activités suivantes :
    • examiner la peau pour déterminer les soins à entreprendre
    • démaquiller
    • gommer
    • épiler
    • effectuer des drainages lymphatiques manuels ou avec une machine
    • effectuer des soins de balnéothérapie
    • masser manuellement ou avec machine, parfois avec des produits spécifiques (huiles essentielles...)
    • utiliser des ultrasons sur la cliente
    • appliquer un masque, un enveloppement d'algue ou de boue
    • surveiller les séances d'U.V.
    • maquiller
    • réaliser les soins des ongles : couper, limer, repousser les peaux, masser, appliquer un vernis protecteur, poser des prothèses ongulaires
  • Prendre les rendez-vous de vive-voix ou au téléphone
  • Gérer les stocks : commande, réception, arrangement
  • En magasin, conseiller et vendre les produits esthétiques et parfois diététiques
  • Assurer la propreté des instrumentset des locaux : nettoyage, stérilisation, élimination des déchets
  • Assurer l'entretien du linge : sur place, à domicile ou en sous-traitance

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Tables de soins, bacs à épilation, appareil à vapeur d'ozone, cabine U.V., machine à modeler, ultrasons, appareil de sudation ; un certain nombre de machine nécessite une programmation adaptée à chaque cliente

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Professionnels : cire à épiler, crème de soins, de gommage, huiles essentielles, lotion de démaquillage, produits de maquillage, coton, lingette de toilette
  • Administratifs : bordereaux de commande, fax, écran, téléphone, logiciels

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Clients, fournisseurs

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir un bon contact avec la clientèle
  • Avoir une vision suffisante de près
  • Porter une tenue de travail
  • Connaître et respecter les consignes et les règles de sécurité dans l'utilisation des machines

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs
    présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : surdité-mutité, maladies chroniques et cancers, certains troubles moteurs
  • Emploi peu compatible avec la cécité, les tremblements intentionnels des membres supérieurs, les dermatoses chroniques visibles

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Vente en parfumerie
  • Animation commerciale et démonstration de produits de beauté
  • Encadrement d'une équipe
  • Gérance du salon

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Chutes de plain-pied ou d'escabeau
  • Brûlures
  • Plaies par ciseaux
  • Lumbago d'effort

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Chaleur, humidité
  • Bruit des machines, des climatiseurs, de la sono
  • Locaux le plus souvent aveugles et avec lumière artificielle permanente du fait de l'activité (protection des clientes contre les regards extérieurs)
  • Travail debout avec piétinement pour les soins esthétiques, assis en position penchée en avant pour la manucure
  • Contraintes posturales avec sollicitation du rachis et des membres supérieurs
  • Gestes répétitifs et appui forcé du poignet avec certaines machines
  • Manutention du matériel
  • Pour les esthéticiennes itinérantes : port de la valise de démonstration

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Cire à épiler contenant de la colophane pouvant provoquer des dermites allergiques ou irritatives
  • Solvants utilisés pour le nettoyage des spatules et et des cuves à cire

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Transmission d'infections ORL ou de dermatoses par les clients

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Attention soutenue pour s'adapter aux contraintes de la clientèle et à ses goûts
  • Capacité de faire évoluer les demandes et les habitudes des clients
  • Surveillance des appareils
  • Travail le samedi le plus souvent, travail en journée continue, nocturne possible
  • Travail saisonnier ou à temps partiel dans certains endroits (centres de cure)

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°65 RG : Lésions eczématiformes de mécanisme allergique

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

8. SURVEILLANCE MEDICALE

  • Les salariés sont assujettis à la médecine du travail, mais pas les gérants majoritaires.

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche puis visites tous les 2 ans
  • Examen standard avec une attention particulière sur l'état ostéo-articulaire, l'état veineux, l'état visuel, l'acuité auditive

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • En fonction de la clinique

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous les 10 ans conseillé
  • Hépatite B éventuellement

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Conservation de 10 ans minimum

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pas à priori.

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Ambiance thermique (température, hygrométrie) : mesurages à l'aide d'un thermomètre, d'un thermohygromètre...
  • Eclairage : mesurages effectués à l'aide d'un luxmètre, d'un luminancemètre...
  • Ergonomie du poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Matériel aux normes de sécurité électrique et contrôlés régulièrement
  • Table de soins réglable
  • Siège de confort par exemple assis-debout ou réglable
  • Utilisation de matériel à usage unique

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Port de blouse et de gants (selon les activités)
  • Hygiène de vie : repas réguliers, gymnastique de décontraction et d'étirement
  • Protection des mains : crème protectrice et maintien des mains au sec (essuyage doux)

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation à  l'usage des appareils et à leur sécurité
  • Formation à l'hygiène du matériel
  • Formation à l'hygiène des locaux

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Code de déontologie des esthéticiennes (arrêté du 6 janvier 1962 ; mise à jour du 31 mars 1982)
  • Formations : CAP esthétique-cosmétique-conseil de vente, BP esthétique-cosmétique, BTS esthétique-cosmétique, compétence européenne esthétique-parfumerie

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 200 Bruit dans les magasins de commerce
  • R 240 Mise en oeuvre des rayons ultraviolets

11.3. NORMES

Néant

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. D1208 Soins esthétiques et corporels. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 5142 Esthéticiens et assimilés. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 562a Manucures, esthéticiens. (INSEE) (2003)
  • Préventisme. Lombalgies et contamination dans un centre de soins esthétiques. (FNGAEC) (2003)
  • L'esthéticienne. Fiche médico-professionnelle 29. Cahiers de médecine interprofessionnelle 1999-2. (Docis)

13. ADRESSES UTILES

  • Esthéticienne
  • Fédération Française des Instituts de Beauté
    48 rue de Passy 75016 Paris
    Tél : 01-45-20-55-30

AUTEURS : Pierrette Trilhe (médecin du travail) (SMT d'Amboise, Bléré, Loches) (37)
DATE DE CREATION : Février 2003
DERNIERE MISE A JOUR : Décembre 2009

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).