Fiches de métiers

Les fiches concernant la pénibilité sont sur le site

Un résumé du décret n°2016-1908 du 27 décembre 2016 sur le suivi des salariés est sur le site dans l'espace fiche des métiers. Il remplace les informations du point 8.1 des fiches qui est devenu obsolète

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Bûcheron

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°68

ROME : A1201 CITP-08 : 6210 INSEE : 691f

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Ouvrier d'exploitation forestière.

2. DEFINITION

  • Abattage, ébranchage et tronçonnage des arbres, avec des outils à main ou avec des engins forestiers.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est accessible sans qualification mais un diplôme de niveau V dans les métiers des travaux forestiers est souvent demandé. Des concours permettent l'accès à l'emploi dans la fonction publique (office national des forêts, collectivités territoriales). Une bonne condition physique est nécessaire.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

Lieu boisé :

  • Dans le secteur public : Office National des Forêts (O.N.F.), collectivité publique et territoriale
  • Dans le secteur privé : entreprise d'exploitation forestière, propriétaire forestier

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité consiste à :

  • Repérer les arbres à abattre
  • Abattre les arbres sans faire de dégâts aux arbres voisins
  • Etêter
  • Ebrancher
  • Ecorcer
  • Débiter les arbres
  • Classer par catégories en fonction de l'utilisation (bois d'industrie, bois de chauffage, bois d'oeuvre)
  • Cuber
  • Câbler les grumes (troncs d'arbres abattus, ébranchés et écimés)

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Tronçonneuse (scie à chaîne), levier d'abattage, tracteur de débardage, treuil à main, abatteuse-empileuse, abatteuse-tronçonneuse

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Essence, huile (pour la tronçonneuse)

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail en petite équipe

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Savoir mettre en œuvre et organiser les tâches et activités inhérentes au métier de bucheron
  • Appliquer les règles et les consignes de sécurité au travail
  • Prendre les mesures nécessaires afin d’assurer la protection de l’environnement et des usagers
  • Avoir le permis de conduire
  • Avoir l'autorisation de conduite engins de chantier
  • Être apte à la conduite de véhicule et à l’utilisation de machines dangereuses
  • Avoir éventuellement l'habilitation électrique de type élémentaire (B0) pour le travail à proximité des réseaux électriques
  • Connaître les gestes de premiers secours
  • Avoir la résistance physique suffisante pour supporter les contraintes posturales et port de charges
  • Pouvoir travail en hauteur
  • Porter de protections auditives et des chaussures de sécurité
  • Travailler seul ou en équipe

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : surdi-mutité, déficit intellectuel léger
  • Emploi peu compatible avec les troubles de la motricité, les amputations, certains troubles de la personnalité
  • Emploi incompatible avec la cécité

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Entretien du matériel
  • Encadrement d'une équipe

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Accident mettant en cause la tronçonneuse ou d'autres outils (blessures aux jambes)
  • Chute de plain-pied, glissade
  • Accident par déplacement ou chute de végétaux : écrasement, fractures
  • Lésions cutanées: coupures, éraflures ...
  • Corps étranger et lésion oculaire
  • Lumbago
  • Piqûre d'insectes, morsures de tiques

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail aux intempéries, rendant le port des équipements de protection pénible en été
  • Vibrations des outils (tronçonneuses)
  • Vibrations des machines forestières
  • Bruit des outils et des machines utilisées
  • Manutention manuelle
  • Postures entraînant des tensions musculaires
  • Exposition aux poussières de bois pouvant être responsable de cancers primitifs de l'ethmoïde et des sinus de la face
  • Rayonnement ultraviolet (UV) solaire pouvant être responsable de cancers de la peau

6.3. RISQUES CHIMIQUES

  • Essence, huiles de moteur, huile de chaîne (pour la tronçonneuse)
  • Gaz d'échappement : hydrocarbures aromatiques (toluène, benzène), oxyde de carbone, oxydes d'azote, formaldéhyde

6.4. RISQUES BIOLOGIQUES

  • Morsures de tiques, de mammifères
  • Tétanos possible en cas de blessure
  • Zoonoses : leptospirose, maladie de Lyme, fièvres hémorragiques avec syndrome rénal dues aux agents infectieux du groupe hantavirus, encéphalite virale à tiques

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Vigilance, sens de l'observation
  • Maintien d'un bon équilibreStress en cas de travail au rendement
  • Adaptation du travail aux impératifs saisonniers
  • Le bûcheron peut être salarié ou travailleur indépendant (sa rémunération alors dépend directement de sa production).

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

7.1.1. REGIME GENERAL

  • Tableau n°19B RG : Spirochétoses (à l'exception des tréponématoses)
  • Tableau n°36 RG : Affections provoquées par les huiles et graisses d'origine minérale ou de synthèse
  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
  • Tableau n°47 RG : Affections professionnelles provoquées par les bois
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°69A RG : Affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines-outils, outils et objets et par les chocs itératifs du talon de la main sur des éléments fixes
  • Tableau n°96 RG : Fièvres hémorragiques avec syndrome rénal dues aux agents infectieux du groupe hantavirus
  • Tableau n°97 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par les vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.1.2. REGIME AGRICOLE

  • Tableau n°1 RA : Tétanos professionnel
  • Tableau n°5 bis RA : Maladie de Lyme
  • Tableau n°25 RA : Affections provoquées par les huiles et graisses d'origine minérale ou de synthèse
  • Tableau n°29 RA : Affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines-outils, outils et objets et par les chocs itératifs du talon de la main sur des éléments fixes
  • Tableau n°30 RA : Rage professionnelle
  • Tableau n°36 RA : Affections professionnelles provoquées par les bois
  • Tableau n°39 RA : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°46 RA : Affections professionnelles provoquées par les bruits
  • Tableau n°49A RA : Affections dues aux rickettsies
  • Tableau n°57 RA : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par des vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier
  • Tableau n°57 bis RA : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle habituelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Lombalgies
  • Allergie aux plantes, aux pollens, aux bois
  • Piqûres ou petites blessures avec des végétaux (épines, aiguilles, écorces), pouvant donner secondairement une infection
  • Zoonoses ne figurant pas dans les tableaux de maladies professionnelles

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche puis visites annuelles
  • Surveillance cutanée, auditive, ostéoarticulaire, ophtalmologique

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Audiogramme en cas d'exposition au bruit (articles R4431-2 et R4435-2 du code du travail)
  • En raison de l'exposition aux poussières de bois : épreuves fonctionnelles respiratoires (EFR) de référence à l'embauche
  • Aux visites ultérieures : EFR, radiographie pulmonaire, rhinoscopie, radiographie des sinus pourront être pratiqués en cas d'apparition de symptômes

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous les 10 ans conseillé
  • Rage éventuellement

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Une attestation d'exposition aux agents cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction dont le modèle est fixé par arrêté est remplie par l'employeur et le médecin du travail et remise au travailleur à son départ de l'établissement.
  • Le suivi post professionnel comporte :
    • un examen médical par un médecin spécialiste en otorhinolaryngologie (ORL) tous les deux ans
    • des examens radiologiques pulmonaires et des sinus de la face, complétés éventuellement par 5 ou 6 coupes frontales d'un scanner des sinus tous les deux ans

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Conservation du dossier médical pendant au moins 50 ans après la fin de la période d'exposition pour l'exposition aux poussières de bois.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Bruit
  • Poussières
  • Modification de la faune et de la flore

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Poussières de bois : prélèvements d'atmosphère ;  VLEP 1 mg/m3 sur 8 heures
  • Bruit :
    • Mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre
    • Valeurs limites d'exposition :
      • niveau d'exposition quotidienne au bruit de 87 db(A)
      • ou niveau de pression acoustique de crête de 140 dB(C)
  • Vibrations transmises aux bras et aux mains :
    • Mesures de vibrations transmises aux bras et aux mains
    • Valeur limite d'exposition journalière rapportée à une période de référence de 8 heures : 5 m/s2 pour les vibrations transmises aux mains et aux bras
  • Vibrations transmises au corps entier :
    • Mesures de vibrations transmises au corps entier
    • Valeur limite d'exposition journalière rapportée à une période de référence de 8 heures : 1,15 m/s2 pour les vibrations transmises à l'ensemble du corps

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Ergonomie du poste et organisation du travail
  • Mise en conformité des machines dangereuses
  • Mécanisation des opérations avec utilisation d'engins avec cabine de commande, siège avec amortisseur, filtre antipoussières
  • Utlisation de scies à chaînes équipées d'amortisseurs (pour diminuer les vibrations)

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Port d'équipements de protection qui doivent être régulièrement entretenus
  • Le port de l’équipement de protection individuelle est obligatoire pour les utilisateurs de tronçonneuse. Il doit être porté systématiquement. L’équipement complet comprend :
    • un casque forestier de sécurité,
    • une protection auditive (coquille antibruit, bouchons d’oreille),
    • une protection des yeux ou du visage, écran facial grillagé ou visière ou lunettes de protection,
    • une veste de travail de couleur vive, manchettes anti-coupures. Proscrire les vêtements amples,
    • des gants de travail anti-coupures et anti-perforations,
    • un pantalon anti-coupure,
    • des chaussures ou des bottes de sécurité robustes résistant à la perforation et à l’écrasement. avec semelles rugueuses antidérapantes,
    • des jambières.
  • Trousse de premiers secours
  • Alimentation équilibrée avec un apport calorique adapté à l'effort fourni ; apports hydriques suffisants en cas de chaleur

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation à la conduite d'engins de chantier (si nécessaire)
  • Formation à la maitrise des techniques d'abattage (direction d'abattage en fonction de l'arbre, phénomènes de tension/compression ...)
  • Formation au poste de travail et en particulier à l'utilisation des outils à main (scie à chaîne)
  • Formation à la mise en oeuvre et à l'utilisation des équipements de protection individuelle (EPI)
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Formation de sauveteur secouriste du travail (SST)
  • Formation et information sur le bruit
  • Information sur les risques des agents biologiques : zoonoses

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Code du travail :
    • Articles R4443-1 à R4443-2 : valeurs limites d'exposition aux vibrations
    • Article R4412-149 : valeurs limites d'exposition professionnelle
  • Autres textes :
    • Arrêté ministériel du 20 octobre 2004 fixant la liste des travaux effectués dans les entreprises agricoles et nécessitant une surveillance médicale.
    • Arrêté du 18 septembre 2000 complétant l'arrêté du 5 janvier 1993 fixant la liste des substances, préparations et procédés cancérogènes au sens du deuxième alinéa de l'article R. 231-56 du code du travail. Travaux exposant aux poussières de bois inhalables.
    • Arrêté du 28 février 1995 pris en application de l'article D. 461-25 du code de la Sécurité sociale fixant le modèle type d'attestation d'exposition et les modalités d'examen dans le cadre du suivi post-professionnel des salariés ayant été exposés à des agents ou procédés cancérogènes. Annexe II (Modalités d'examen dans le cadre du suivi post-professionnel).
    • Arrêté du 31 janvier 1989 pris en application de l'article R.232-8-4 du code du Travail portant recommandations et instructions techniques que doivent respecter les médecins du travail assurant la surveillance médicale des travailleurs exposés au bruit
    • Circulaire du 6 mai 1988 relative à l'application du décret n°88-405 du 21 avril 1988 relatif à la protection des travailleurs contre le bruit
    • Décret n°88-405 du 21 avril 1988 relatif à la protection des travailleurs contre le bruit
    • Arrêté du 28 février 1985 pris en application de l'article D. 461-25 du code de la Sécurité sociale fixant le modèle type d'attestation d'exposition et les modalités d'examen dans le cadre du suivi post-professionnel des salariés ayant été exposés à des agents ou procédés cancérogènes
    • Arrêté du 1° mars 1984 modifié le 22 décembre 1994 relatif à la protection individuelle des salariés effectuant des travaux forestiers
    • Circulaire n°10 du 29 avril 1980 relative à l'application de l'arrêté du 11 juillet 1977 fixant la liste des travaux nécessitant une surveillance médicale spéciale
    • Arrêté du 11 juillet 1977 fixant la liste des travaux nécessitant une surveillance spéciale
  • Article L4141-2 du Code du travail : Obligation du chef d'établissement d'organiser une formation pratique et appropriée en matière de sécurité, au bénéfice des travailleurs qu'il emploie

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R221 Piqûres d'insectes

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • NF EN ISO 11681-2/A1. Juin 2004. Matériel forestier - Scies à chaîne portatives - Exigences de sécurité et essais - Partie 2 : scies à chaîne pour l'élagage des arbres.
  • NF EN 381-5. Juillet 1995. Vêtements de protection pour utilisateurs de scies à chaîne tenues à la main. Partie 5 : Exigences pour protège-jambes.
  • NF EN ISO 11681-2. Scies à chaîne pour l'élagage des arbres.
  • NF EN 381-8 et 9. Vêtements de protection pour utilisateurs de scies à chaîne tenues à la main.
  • S72-203. Casques de protection pour travaux forestiers.
  • S73-011. Bottes et chaussures de sécurité pour travaux forestiers.

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • Officiel Prévention : La prévention des risques des travaux forestiers (décembre 2009)
  • ROME Les fiches métiers. A1201 Bûcheronnage et élagage. (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 6210 Exploitants et ouvriers forestiers. (O.I.T.) (2008)
  • Bûcheron. Fiche de poste n°26. Catherine Vollet, Béatrice Muller et Dominica Feron (Médecine du travail Durance Luberon) (2004)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 691f Ouvriers de l'exploitation forestière ou de la sylviculture. (INSEE) (2003)
  • Encyclopédie de sécurité et de santé au travail. Volume III. Les branches d'activité et les professions. 68. La foresterie (2002) (Bureau du B.I.T. à Paris)
  • "La forêt et ses maux : de l'arbre à l'homme". 28e Symposium de médecine agricole. Tours, 22 juin 2001. Notes de congrès 89 TD 116. Documents pour le médecin du travail, n°89, 1er trimestre 2002. (INRS)
  • Prévention et port des équipements de protection individuelle. 1. Les activités de bûcheronnage. Notes scientifiques et techniques de l'INRS NS 210. (INRS) (2001)
  • Réglementation des tracteurs forestiers. (Lavoisier) (2000)
  • Tempête : les forestiers en première ligne. Travail et sécurité, n°594, mars 2000. (INRS)
  • Nomenclature des situations de travail en agriculture. (MSA). Octobre 2000

AUTEURS : Eric Adolphi (médecin du travail) (ACIST) (94), Nicole Motsch (médecin du travail) (AMETIF) (95)
DATE DE CREATION : Janvier 2003
DERNIERE MISE A JOUR : Février 2010

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).