Fiches de métiers

 Au travail !

Les fiches concernant la pénibilité sont sur le site

A vous de les relire !

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Manoeuvre de chantier de travaux publics : routes, autoroutes, parkings et grands ouvrages

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°50

ROME : F1704 - F1702
CITP-08 : 9312 INSEE : 671c

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Aide-maçon, aide-ouvrier professionnel, ouvrier d'entretien des voies publiques, ouvrier spécialisé du BTP.

2. DEFINITION

  • Prépare le terrain, les outils, les matériaux nécessaires à l'exécution de travaux de construction, de réparation ou d'entretien sur les routes, autoroutes, parkings, voiries, ports, voies navigables, voies ferrées. Peut prendre en charge divers travaux simples sous la direction d'un professionnel.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est accessible dés l'apprentissage qui conduit à une formation de niveau V (CAP ou BEP du bâtiment et des travaux publics). La qualification peut être également obtenue par la validation des acquis des l'expérience.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Chantiers de grands ouvrages, ponts, barrages, voies de circulation, port, voies navigables, voies ferrées, routes, autoroutes, des voiries des cimetières, des tranchées de galeries, en centrales à enrobés, dans les réseaux d'assainissement, souvent en plein air mais aussi en atmosphère confinée (tunnel), de jour comme de nuit.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité consiste à :

  • Déblayer un terrain, faire de la démolition, du terrassement
  • Creuser et remblayer des trous et des tranchées
  • Apporter à pied d'oeuvre les matériaux
  • Préparer et transporter du mortier, du béton, des enrobés, des bitumés chauds, au seau ou à la brouette
  • Epandre différents matériaux de revêtements
  • Poser des canalisations, découper des tuyaux
  • Construire des voies et leurs bordures et des chaussées
  • Conduire de petits engins de chantiers
  • Assurer le nettoyage des chantiers et de l'outillage

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Rouleau vibrant, marteau piqueur, dameuse, grignoteuse, scie à enrobés, engins de manutention et de démolition

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Briques, mortier, béton, sable, cailloux, dalles, parpaings, pavés, enrobés, bitume, rails, traverses, bordures, glissières, solvants, peintures, diluants, résines, armatures, fiches d'acier, câbles sous tension

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail en équipe

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir la résistance physique nécessaire pour exercer le métier (manutention et port de charges, gestes répétitifs, vibrations, travail en extérieur...)

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : surdité, troubles du langage.
  • Emploi peu compatible avec une mal-voyance importante, des troubles rachidiens et/ou ostéo-articulaires, certaines maladies chroniques et cancers, les allergies respiratoires et/ou cutanées (aux produits manipulés).

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Conduite d'engins de transport, de stockage, de démolition, d'épandage
  • Travail en plongée : scaphandrier, tubiste
  • Conduite de petits engins de chantier TP : scie à sol, trancheuse de sol, compacteur, grignoteuse
  • Conduite de machines : sondage, forage, centrale d'injection

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Brûlures de la peau et des yeux par les ciments, les enrobés
  • Chutes de hauteur ou de plein pied, aggravées parfois selon le lieu de travail (trémies, silos, eau, four)
  • Heurt par un véhicule ou un engin
  • Lombalgies
  • Plaies ou écrasement des membres
  • Projections de corps étrangers dans les yeux

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail en hauteur
  • Déplacements fréquents sur le chantier
  • Travail en extérieur avec exposition aux UV (pouvant être responsable de cancers de la peau) et aux intempéries
  • Vibrations des machines outils portatives
  • Poussières (chaux, ciment)
  • Bruit du chantier et des outils
  • Odeurs (égouts, produits utilisés)
  • Manutention de charges lourdes (bordures de trottoirs, rails, traverses de voies ferrées, bouteille de propane, sacs de ciment de 25 kg)
  • Contraintes posturales sur le rachis, les genoux, les coudes

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Ciment, adjuvant du béton
  • Emulsions, bitumes, asphaltes, enrobés
  • Gaz, fumées d'échappement en cas de travail en atmosphère confinée (tunnel)
  • Solvants de nettoyage du matériel (toluène, hydrocarbures)

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Surinfections des plaies

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Adaptation aux changements d'équipe et de lieu
  • Déplacements avec éloignement du domicile
  • Parfois travail en 2X8 ou en 3X8 ; travail de nuit ou de week-end possible
  • Polyvalence des tâches souvent pénibles, conditions d'alimentation et d'hygiène pouvant être précaires

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°4 bis RG : Affections gastro-intestinales provoquées par le benzène, le toluène, les xylènes et tous les produits en renfermant
  • Tableau n°8 RG : Affections causées par les ciments (alumino-silicates de calcium)
  • Tableau n°12 RG : Affections professionnelles provoquées par les dérivés halogènes suivants des hydrocarbures aliphatiques : dichlorométhane (chlorure de méthylène), trichlorométhane (chloroforme), tribromométhane (bromoforme), dichloro-1-2-éthane, dibromo-1-2-éthane, trichloro-1-1-1-éthane (méthylchloroforme), dichloro-1-1-éthylène (dichloréthylène asymétrique), dichloro-1-2-éthylène (dichloréthylène asymétrique), dichloro-1-2-éthylène (dichloréthylène symétrique), trichloréthylène, tétrachloréthylène (perchloréthylène), dichloro-1-2-propane, chloropropylène (chlorure d'allyle), chloro-2-butadiène-1-3 (chloroprène)
  • Tableau n°16 bis RG : Affections cancéreuses provoquées par les goudrons de houille, les huiles de houille (comprenant les fractions de distillation dites phénoliques, naphtaléniques, acénaphténiques, anthracéniques et chryséniques), les brais de houille et les suies de combustion du charbon
  • Tableau n°19 RG : Spirochétoses (à l'exception des tréponématoses)
  • Tableau n°25 RG : Affections consécutives à l'inhalation de poussières minérales renfermant de la silice cristalline (quartz, cristobalite, tridymite), des silicates cristallins (kaolin, talc), du graphite ou de la houille
  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°64 RG : Intoxication professionnelle par l'oxyde de carbone
  • Tableau n°69 RG : Affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines-outils, outils et objets et par les chocs itératifs du talon de la main sur des éléments fixes
  • Tableau n°79 RG : Lésions chroniques du ménisque
  • Tableau n°84 RG : Affections engendrées par les solvants organiques liquides à usage professionnel : hydrocarbures liquides aliphatiques, alicycliques, hétérocycliques et aromatiques, et leurs mélanges (white spirit, essences spéciales) ; dérivés nitrés des hydrocarbures aliphatiques ; acétonitrile ; alcools, aldéhydes, cétone, esters, éthers dont le tétrahydrofurane, glycols et leurs éthers ; diméthylformamide, diméthylsulfoxyde
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Néant

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche puis visite tous les deux ans (ou tous les ans en cas de surveillance médicale renforcée)
  • Surveillance de l'état cutané et rachidien

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Audiogramme en cas d'exposition au bruit (articles R4431-2 et R4435-2 du code du travail)
  • Radiographie pulmonaire et épreuves fonctionnelles respiratoires (EFR) tous les 3 ans conseillées

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous les 10 ans conseillé

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Huiles minérales : consultation dermatologique tous les deux ans

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Conservation du dossier médical au moins 15 ans en cas d'exposition au bruit, 50 ans en cas de contacts répétés avec des cancérogènes.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Bruit
  • Poussières
  • Chute de la charge, accident de circulation

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Agents chimiques : prélèvements d'atmosphère et analyses des poussières
  • Bruit :
    • Mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre
    • Valeurs limites d'exposition :
      • niveau d'exposition quotidienne au bruit de 87 db(A)
      • ou niveau de pression acoustique de crête de 140 dB(C)
  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail
  • Vibrations transmises aux bras et aux mains :
    • Mesures de vibrations transmises aux bras et aux mains
    • Valeur limite d'exposition journalière rapportée à une période de référence de 8 heures : 5 m/s2 pour les vibrations transmises aux mains et aux bras

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Balisage de la zone
  • Choisir les produits les moins toxiques à efficacité égale
  • Mécaniser les opérations, utiliser la manutention assistée chaque fois que possible
  • Capter les poussières ou travailler en atmosphère à l'humide sur les chantiers souterrains
  • Utiliser des conditionnement en sacs de 25 kg, diminuer le poids des fûts
  • Echafauder conformément à la réglementation et contrôler régulièrement
  • Machines vibrantes portatives aux normes et régulièrement contrôlées
  • Engins de chantier équipés d'avertisseurs de recul
  • Chantier équipé en eau courante, en savon dégraissant spécial chantier et en trousse de secours
  • Consignes de sécurité spécifiques à certains sites (tunnel, galeries, usines, SNCF)
  • Vestiaire séparé du réfectoire

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Casque de chantier, casque intégral pour le démoulage
  • Chaussures ou bottes de sécurité
  • Lunettes de protection
  • Gants
  • Protections auditives antibruit
  • Masques antipoussières
  • Lunettes protectrices
  • Genouillères
  • Tenue de chantier adaptée, nombre de lavages limité
  • Vêtement réfléchissant si nécessaire

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation au poste de travail
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Sécurité du chantier
  • Formation  et sensibilisation à l'hygiène corporelle
  • Hygiène alimentaire, alcool
  • Séchage des vêtements dans un lieu adapté

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Arrêté du 8 mars 2006 relatif au titre professionnel de coffreur bancheur option bâtiment, option génie civil
  • Arrêté du 9 février 2006 modifiant l'arrêté du 21 octobre 2003 relatif au titre professionnel de maçon
  • Arrêté du 21 octobre 2003 relatif au titre professionnel de constructeur en béton armé
  • Arrêté du 15 juin 1993 pris en application de l'article R.231-69 du code du Travail déterminant les recommandations que les médecins du travail doivent observer en matière d'évaluation des risques et d'organisation des postes de travail comportant le recours à la manutention manuelle de charges
  • Arrêté du 29 janvier 1993 portant application de l'article R. 231-68 du code du travail relatif aux éléments de référence et aux autres facteurs de risque à prendre en compte pour l'évaluation préalable des risques et l'organisation des postes de travail lors des manutentions manuelles de charges comportant des risques, notamment dorso-lombaires

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R361 Vêtements de protection utilisés dans le bâtiment et les travaux publics

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • NF EN 361. Septembre 2002. Equipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur - Harnais d'antichute
  • NF EN 795. Décembre 2000. Protection contre les chutes de hauteur - Dispositifs d'ancrage - Exigences et essais
  • NF EN 397. Août 2002. Casques de protection pour l'industrie
  • NF EN 197-1. Février 2001. Ciment - Partie 1 : composition, spécifications et critères de conformité des ciments courants
  • NF EN 345. Juin 1997. Spécification des chaussures de sécurité à usage professionnel
  • NF EN 471. Août 1994. Vêtements de signalisation à haute visibilité

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. F1704 Préparation du gros oeuvre et des travaux publics - F1702 Construction de routes et voies. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 9312 Manoeuvres de chantiers de travaux publics. (O.I.T.) (2008)
  • Manoeuvre TP. Fiche de poste n°46. Catherine Vollet, Béatrice Muller et Dominica Feron (Médecine du travail Durance Luberon) (2004)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 671c Ouvriers non qualifiés des travaux publics et du travail du béton et du génie civil. (INSEE) (2003)
  • Le point des connaissances sur... Bitumes et travaux routiers. ED 5019. Travail et sécurité n°624, décembre 2002. (INRS)
  • Les ciments. Editions INRS ED 5015. (INRS) (2002)
  • FAST (Fichier Actualisé des Situations de Travail) : 01-07-91 Manoeuvre TP. (GNM-BTP) (2001)
  • Sécurité dans le bâtiment et les travaux publics. Guide pour l'analyse des risques et le choix des mesures de prévention. (CRAMIF) Service prévention des risques professionnels (2000)

13. ADRESSES UTILES

AUTEURS : Danièle Thuaire et Pierrette Trilhe (médecins du travail) (CMIE) (75), Aline Thuaire (élève ingénieur à l'ESTP) (75)
DATE DE CREATION : Septembre 2002
DERNIERE MISE A JOUR : Janvier 2010

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).