Fiches de métiers

Manutentionnaire, opérateur de manutention

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°20

ROME : N1105 CITP-08 : 9333 INSEE : 652a - 676d

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Agent de manutention, agent de quai, bagagiste, porteur, garde-magasin

2. DEFINITION

  • Assure manuellement les opérations de prise de charges (soulèvement, prise à niveau ou prise en hauteur) déplacement (port, poussée, traction), pose. Peut utiliser des aides à la manutention ou des engins de manutention de type diable, palans, transpalette... .
  • A ne pas confondre avec le salarié assurant les manutentions mécanisées : cariste, docker, élingueur ...

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • Les conditions d'accès à l'emploi sont variables. L'accès sans qualification et avec une expérience professionnelle est possible. Dans la plupart des cas des qualifications de niveau V (CAP, BEP) sont demandées comme par exemple un CAP d’entreposage et de messagerie. 
  • Il existe une possibilité de qualification dans le cadre de la VAE (Validation des acquis de l’expérience)
  • En cas d'activité de cariste associée, l'aptitude médicale à la conduite des chariots automoteurs est requise.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

Structure

  • Le manutentionnaire est généralement salarié d'une structure agricole, industrielle ou commerciale
  • l'activité peut être nommée différemment dans certaines structures : hôtellerie : bagagiste, SNCF : porteur

Lieu et locaux

  • L'activité s'exerce dans des lieux variés : quai, entrepôt d'usine ou de magasin,  atelier de production, entrepôt frigorifique, port, aéroport, gare routière ou ferroviaire, à l'extérieur : en forêt, terres agricoles.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • L'activité consiste à manutentionner des produits ou des marchandises.
  • Le manutentionnaire peut réceptionner les marchandises, décharger des camions et ranger les marchandises.
  • Il peut préparer des commandes et charger des camions.
  • Le manutentionnaire peut aussi approvisionner un atelier et emporter les produits finis.
  • Il peut effectuer du conditionnement tel que cerclage, étiquetage, filmage.
  • Le manutentionnaire peut aussi être chargé de l’inventaire des stocks. Il peut donc être responsable de la disponibilité des marchandises.

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Le manutentionnaire peut utiliser des aides à la manutention (table élévatrice, sangles, palonniers, élingues) et des engins de manutention (transpalettes, gerbeur, treuils, diables, chariots à roulettes, rolls, palans).

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Il peut manipuler des produits dangereux, selon le secteur d'activité tels que : produits chimiques, explosifs…

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Le manutentionnaire peut travailler seul ou en équipe
  • Le manutentionnaire est en contact avec différents corps de métier: livreurs, agent d’entretien, client….

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Connaitre les risques spécifiques au site du travail (produits dangereux, machines en mouvement, coactivité...)
  • Respecter les consignes de sécurité concernant les manutentions  (manutention manuelle, port de charge, postures)
  • Une bonne condition physique est nécessaire (port de charge, mobilité…)
  • Tenir compte de la fragilité de certains produits
  • Posséder l'aptitude et les attestations nécessaires en cas d'utilisation d'engins de manutention associé

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations :
    • surdimutité-mutité
    • maladies chroniques et cancers
    • certains troubles moteurs
  • Emploi peu compatible avec :
    • cécité
    • gros handicaps moteurs

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Conduite d'un chariot automoteur à conducteur porté (voir cariste)
  • Préparer les commandes (voir magasinier)
  • Utilisation d'un ordinateur : gestion des stocks, édition d'un bon de commande
  • Nettoyage et entretien des zones de stockage et des entrepôts

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Chute de la charge
  • Lombalgies d'effort
  • Chute de plain-pied
  • Choc avec un objet (heurt)
  • Coupures (cutter, bords)
  • Ecrasement des membres
  • Surmenage (Risques psychosociaux)

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

Selon le secteur d'activité

  • Travail aux intempéries (chaleur, froid, vent, givre, pluie)
  • Travail en chambre froide
  • Poussières
  • Travail au bruit
  • Manutention manuelle
  • Gestes répétitifs
  • Travail avec cadence importante

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Selon le secteur d'activité

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Selon le secteur d'activité

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Selon le secteur d'activité

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°79 RG : Lésions chroniques du ménisque
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaires provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Selon le secteur d'activité

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • En fonction de la réglementation (Art 4624-25 à 27 du code du travail)
  • Et selon la clinique

8.3. VACCINATIONS

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Selon le secteur d'activité

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Sauf obligations particulières en rapport avec l'activité exercée, il n'y a pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Selon le secteur d'activité

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Manutention- Analyse de la manutention manuelle au poste de travail notamment au regard des textes suivants :
    • Arrêté du 29 janvier 1993 portant application de l'article R. 231-68 du code du travail relatif aux éléments de référence et aux autres facteurs de risque à prendre en compte pour l'évaluation préalable des risques et l'organisation des postes de travail lors des manutentions manuelles de charges comportant des risques, notamment dorso-lombaires (Voir annexe I)
    • Pénibilité Art D4161-2 : Facteurs de risques professionnels et seuils d'exposition mentionnés à l'article L. 4161-1 s
      • Manutention manuelle
        • lever ou porter - charge unitaire de 15 kg - 600 heures
        • pousser ou tirer - charge unitaire de 25g kg - 600 heures par an
        • Déplacement du travailleur avec la charge ou prise de la charge au sol ou à une hauteur située au-dessus des épaules - Charge unitaire de 10 kilogrammes - 600 heures par an
        • Cumul de manutentions de charges -7.5 tonnes cumulées par jour - 120 jours par an
  • Postures pénibles
    • Pénibilité Art D4161-2 : Facteurs de risques professionnels et seuils d'exposition mentionnés à l'article L. 4161-1
      • Postures pénibles définies comme positions forcées des articulations
        • Maintien des bras en l'air à une hauteur située au dessus des épaules ou positions accroupies ou à genoux ou positions du torse en torsion à 30 degrés ou positions du torse fléchi à 45 degrés
        • 900 heures par an
  • Autres facteurs de risques et notamment le milieu de travail
    • Qualité des sol
    • Ambiance physique : bruit, chaleur, froid ....
    • Pollution ...

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

Technique

  • Eviter le recours à la manutention manuelle dès la conception des locaux de travail (implantation, organisation des flux, circulation) ; mettre en place dès l'origine des installations lourdes de levage, stockage, manutention (pont roulant, monte-charge)
  • Agir sur les objets : contenants (25 kg plutôt que 50), dispositifs de saisie d'objets
  • Installer des dispositifs de mise à hauteur : tables élévatrices, inclinables
  • Faciliter les déplacements horizontaux et verticaux : chariots, transpalettes, convoyeurs, rouleaux, rolls, ponts de liaison, canalisations
  • Mettre en place des aides au soulèvement des charges : vérins, manipulateurs
  • Aménager les lieux de stockage : rayonnages, stockage dynamique
  • Apporter aux postes de travail les aménagements nécessaires : plan de travail, stockage de l'en-cours, posture
  • Remplacer la manutention de charges manuelle par la manutention mécanique

Organisationnelle

  • Evaluer les risques : caractéristiques de la charge, effort physique requis, caractéristiques du milieu de travail, exigences de l'activité
  • Améliorer l'organisation du travail : optimisation des flux et des implantations, polyvalence, alternance des tâches, pauses de récupération, effectifs suffisants
  • Limiter les efforts physiques lorsqu’il n’est pas possible d’éviter complètement le recours à la manutention manuelle

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Protection contre le bruit si nécessaire
  • Chaussures de sécurité (adaptées au risque): semelle antidérapante: prévention des glissades embout renforcé: prévention des écrasements du bout du pied protection du métatarse: contre les chutes d'objets sur le métatarse chaussure haute lacée, reliefs de semelle marqués: marche sur un sol meuble et irrégulier autres éléments de protection: selon les risques présents
  • Gants de manutention adaptés – s’adressent au risque de blessure au niveau des mains
  • Note : La ceinture lombaire n’est pas un équipement de protection individuelle et ne doit pas être portée par une personne saine à titre préventif des lombalgies et de manière systématique. La ceinture lombaire est un outil thérapeutique dont l’intérêt dans chaque cas doit être discuté avec le médecin traitant et le médecin du travail

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Information sur les risques encourus lorsque les manutentions ne sont pas effectuées d'une manière techniquement correcte
  • Formation pratique à la sécurité relative aux manutention manuelles
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Organisation d’ateliers de travail sur les pratiques professionnelles, occasion de réfléchir de manière collective au travail et à la manière de le faire, dans un objectif de favoriser le transfert des connaissances et des bonnes pratiques des salariés expérimentés vers les débutants, d’amélioration des pratiques et de valoriser dans le même temps les acquis professionnels

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

Internationaux et européens

  • Directive 89/391/CEE du Conseil, du 12 juin 1989, concernant la mise en oeuvre de mesures visant à promouvoir l'amélioration de la sécurité et de la santé des travailleurs au travail
  • Directive 90/269/CEE du Conseil, du 29 mai 1990, concernant les prescriptions minimales de sécurité et de santé relatives à la manutention manuelle de charges comportant des risques, notamment dorso-lombaires, pour les travailleurs (quatrième directive particulière au sens de l'article 16 paragraphe 1 de la directive 89/391/CEE)

Français

  • Code du travail
    • Manutention manuelle : Art L4541-1 et Art R4541-1 à R4541-10
      • Art L4541-1 : manutention des charges
      • Art R4541-1 et 2 : Dispositions générales
        • Art R 4541-2 : On entend par manutention manuelle, toute opération de transport ou de soutien d'une charge, dont le levage, la pose, la poussée, la traction, le port ou le déplacement, qui exige l'effort physique d'un ou de plusieurs travailleurs
      • Art R4541-3 et 4 : Principes de prévention
      • Art R4541-5 et 6 : Evaluation des risques
      • Art 4541-7 à 10 : Mesures et moyens de prévention
        • Article R4541-9 : Charges maximales autorisées en manutention manuelle
          • Lorsque le recours à la manutention manuelle est inévitable et que les aides mécaniques prévues au 2° de l'article R. 4541-5 ne peuvent pas être mises en œuvre,
            • un travailleur ne peut être admis à porter d'une façon habituelle des charges supérieures à 55 kilogrammes qu'à condition d'y avoir été reconnu apte par le médecin du travail, sans que ces charges puissent être supérieures à 105 kilogrammes.
            • Toutefois, les femmes ne sont pas autorisées à porter des charges supérieures à 25 kilogrammes ou à transporter des charges à l'aide d'une brouette supérieures à 40 kilogrammes, brouette comprise.
      • Article R4541-11 du Code du travail : Surveillance médicale
      • Article D4152-12 du Code du travail : Interdiction d'utilisation d'un diable par la femme enceinte
      • Travaux des jeunes : Art L 4153-8 : Il est interdit d'employer des travailleurs de moins de dix-huit ans à certaines catégories de travaux les exposant à des risques pour leur santé, leur sécurité, leur moralité ou excédant leurs forces. Ces catégories de travaux sont déterminées par voie réglementaire.
      • Articles D4153-39 à D4153-40 du Code du travail : Manutention des charges par les jeunes travailleurs (abrogé)
    • Pénibilité : Art L 4161-1 et suivants et D 4161-1 et suivants du code du travail
  • Autres textes sur la manutention manuelle
    • Arrêté du 24 juillet 1995 relatif aux prescriptions minimales de sécurité et de santé concernant la manutention manuelle de charges.
    • Arrêté du 29 janvier 1993 portant application de l'article R. 231-68 du code du travail relatif aux éléments de référence et aux autres facteurs de risque à prendre en compte pour l'évaluation préalable des risques et l'organisation des postes de travail lors des manutentions manuelles de charges comportant des risques, notamment dorso-lombaires
    • Décret n°92-958 du 3 septembre 1992 relatif aux prescriptions minimales de sécurité et de santé concernant la manutention manuelle de charges comportant des risques, notamment dorso-lombaires, pour les travailleurs et transposant la directive (CEE) n°90-269 du conseil du 29 mai 1990
    • Décret n°80-331 du 7mai 1980 modifié portant règlement général des industries extractives

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 298 Risques liés à l'utilisation des palettes. Confection, manutention, stockage
  • R 367 Moyens de manutention à poussée et/ou à traction manuelle

11.3. NORMES

NORMES FRANCAISES ET EUROPEENNES  (AFNOR)

La norme AFNOR X35-109 a été annulée le 4/12/2009

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. DOCUMENTATION ET BIBLIOGRAPHIE

Classification

  • ROME Les fiches métiers. N1105 Manutention manuelle de charges. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 9333 Manutentionnaires. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 652a Ouvriers qualifiés de la manutention, conducteurs de chariots élévateurs, caristes - 676d Agents non qualifiés des services d'exploitation des transports. (INSEE) (2003)

Fiches métiers

Documents

13. ADRESSES UTILES

REDACTION :

  • AUTEURS : Nicole Motsch (médecin du travail) (AMETIF) (95), Pierrette Trilhe (médecin du travail) (CMIE) (75)
  • DATE DE CREATION : Mars 2002
  • RELECTEURS : MASTER I QSE ESQESE (31)   :  Bilhere Rémi Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ;  Flavier Matthieu Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ;  Pitarch Marion  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ;
  • DERNIERE MISE A JOUR : Août 2016

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Annexes I : Eléments de référence et autres facteurs de risque pour la manutention manuelle

L'évaluation des conditions de la manutention manuelle doit s'appuyer sur les éléments de référence et les autres facteurs de risque tels que définis ci-dessous, combinés toutes les fois qu'une analyse multifactorielle s'avère nécessaire.

  • 1° Caractéristiques de la charge - La manutention manuelle d'une charge peut présenter un risque, notamment dans les cas suivants :
    • a) La charge est trop lourde ou trop grande ;
    • b) La charge est encombrante ou difficile à saisir ;
    • c) La charge est en équilibre instable ou son contenu risque de se déplacer ;
    • d) La charge est placée de telle façon qu'elle doit être tenue ou manipulée à distance du tronc ou avec une flexion ou une torsion du tronc ;
    • e) La charge est susceptible, du fait de son aspect extérieur et/ou de sa consistance, d'entraîner des lésions pour le travailleur, notamment en cas de heurt.
  • 2° Effort physique requis - Un effort physique peut présenter un risque notamment dans les cas suivants :
    • a) Il est trop important ;
    • b) Il ne peut être réalisé que par un mouvement de torsion du tronc ;
    • c) Il peut entraîner un mouvement brusque de la charge ;
    • d) Il est accompli alors que le corps est en position instable.
  • 3° Caractéristiques du milieu de travail - Les caractéristiques du milieu de travail peuvent accroître un risque, notamment dans les cas suivants :
    • a) L'espace libre, notamment vertical, est insuffisant pour l'exercice de l'activité concernée ;
    • b) Le sol est inégal, donc source de trébuchements, ou bien glissant pour les chaussures que porte le travailleur ;
    • c) L'emplacement ou le milieu de travail ne permettent pas au travailleur la manutention manuelle de charges à une hauteur sûre et dans une bonne posture ;
    • d) Le sol ou le plan de travail présentent des dénivellations qui impliquent la manipulation de la charge sur différents niveaux ;
    • e) Le sol ou le point d'appui sont instables ;
    • f) La température, l'humidité ou la circulation de l'air sont inadéquates.
  • 4° Exigences de l'activité - L'activité peut présenter un risque, notamment lorsqu'elle comporte l'une ou plusieurs des exigences suivantes :
    • a) Efforts physiques sollicitant notamment le rachis, trop fréquents ou trop prolongés ;
    • b) Période de repos physiologique ou de récupération insuffisante ;
    • c) Distances trop grandes d'élévation, d'abaissement ou de transport ;
    • d) Cadence imposée par un processus non susceptible d'être modulé par le travailleur.
  • 5° Autres facteurs de risque - Les risques peuvent être aggravés, notamment :
    • a) Par l'inadéquation des vêtements, chaussures ou autres effets personnels portés par le travailleur ;
    • b) Par l'insuffisance ou l'inappropriation des connaissances ou de la formation.

 

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).