Fiches de métiers

Administrateur de moyens informatiques

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°11

ROME : M1801 CITP-08 : 2523 INSEE :  388b

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Administrateur système informatique, administrateur réseau local informatique, administrateur de base de données, administrateur de site web

2. DEFINITION

  • L'administrateur de moyens informatiques assure le fonctionnement, la maintenance et l'évolution d'un ou plusieurs composants appartenant au système informatique d'une entreprise :
    • Matériel informatique (postes de travail, serveurs...)
    • Système d'exploitation
    • Logiciels
    • Réseaux
    • Données
  • L'activité peut s'exercer sous différentes formes :
    • En interne
    • En régie
    • En détachement

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • Cette activité est accessible à l'issue d'une formation en informatique de niveau I, II ou III. (licences professionnelles, IUP informatique, master spécialisé en informatique, école d’ingénieurs…). Un bon niveau en anglais est préférable.
  • Plusieurs éditeurs de technologies proposent également un ensemble de certifications permettant de valider des compétences acquises pour des technologies particulières.
  • Cette activité est également accessible en cours d’emploi avec une VAE « Administrateur Système » (niveau licence ou master)
  • il existe un titre professionnel de technicien supérieur de support en informatique

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Entreprises :
    • Sociétés de service en ingénierie informatique (SSII)
    • Entreprises utilisatrices (banques, industries...)
    • PME (petites et moyennes entreprises)
    • Filiales d'entreprises
    • Unités de production
    • Entreprise de service numérique (ESN)
  • Lieux d'activité :
    • Bureau
    • Open-space
    • Salle des machines (serveurs)
    • Pour l'administration de logiciel pouvant être effectuée à distance, tout lieu disposant d'une connexion Internet (domicile, télétravail, coworking...)

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • L'étendue de l'activité varie fortement en fonction des situations, en particulier de la taille des équipes.L'administrateur de moyens informatiques peut intervenir à tous les niveaux du projet, de l'analyse des besoins à la mise en production en passant par l'architecture, la conception, l'implémentation et la maintenance. De cette polyvalence résulte sa capacité d'écoute, son aptitude à développer une vision stratégique, la veille technologique qu'il assure et son expertise technique pointue.
  • L'activité consiste à :
    • Réaliser les objectifs fixés par la Direction
    • Participer à la définition de la stratégie et des objectifs en matière de développement informatique
    • Planifier, mettre en place et administrer les systèmes et réseaux informatiques nécessaires à l’activité de l’entreprise
      • Paramétrage
      • Intégration avec les autres composants
    • Assurer le bon fonctionnement des composants :
      • Veille technologique
      • Tests et déploiement des mises à jour de sécurité et des correctifs de bugs
      • Détection et réparation d'incidents (dysfonctionnements, tentatives d'attaques, dépannage matériel et logiciel ...)
      • Planification et réalisation de tâches de maintenance régulières, sauvegardes et restauration des données
    • Permettre aux utilisateurs d'utiliser les composants :
      • Gestion des comptes utilisateurs
      • Rédaction de consignes et des procédures d'utilisation
      • Support technique et assistance aux utilisateurs
    • Mettre en place des projets d’évolution en fonction des besoins des utilisateurs
    • Suivre l’évolution du parc informatique
  • l'activité comporte divers pôles
    • l'administrateur système informatique maitrise les technologies Microsoft (Windows 2008, Windows 2007  …) associées aux environnements Unix, Linux  afin d’optimiser avec les ressources systèmes  la production du réseau informatique de l’entreprise. Il veille en particulier à la disponibilité des serveurs ainsi qu’au bon niveau de qualité des informations produites. Il participe à l’étude des projets avec les services et aux définitions d’objectifs et de moyens lors de l’élaboration des cahiers des charges.
    • l'administrateur des bases de données conçoit, définit, analyse et prépare des applications en utilisant les logiciels de bases de données. Il en assure l'exploitation courante et la maintenance informatique
    • L'administrateur réseau local informatique a la charge de superviser la mise en place d'une architecture réseau micro ordinateurs installés sur un site et la connectique correspondante. Il est chargé de l'étude des modifications matérielles ou intégrations de logiciels. Il devra anticiper par rapport à l'évolution des besoins concernant les aspects capacités. 
    • l'administrateur de site web après avoir mis en service un site Internet supportant diverses applications en assure la maintenance au niveau du ou des serveurs, nom de domaine, accès, liens, etc. Son rôle peut ou non comprendre en fonction des compétences internes le développement du contenu, celui de nouvelles fonctionnalités...
  • L'activité nécessite :
    • Une forte capacité de concentration
    • Une grande rigueur
    • La capacité d'adaptation à des logiques différentes
    • De la curiosité intellectuelle
    • La capacité à mettre en œuvre et intégrer de nouveaux outils
    • Une connaissance de l'anglais

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Matériel de bureautique avec un ou plusieurs écrans
  • Systèmes d’exploitation
  • Réseaux (internet et intranet)
  • Serveurs, matériel réseau

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Papier, documentation, petit matériel de bureautique

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail seul ou en équipe
  • Contact fréquent avec les utilisateurs (notamment dans les entreprises utilisatrices)
  • Commerciaux
  • salariés de l'entreprise
  • Direction

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

SAVOIR SAVOIR ETRE SAVOIR FAIRE
  • grande connaissance des systèmes d’information
  • connaissance des principaux langages informatiques et systèmes d’exploitation
  • maîtrise des normes de sécurité et des risques encourus
  • compréhension du fonctionnement global d’une entreprise, de ses processus et son flux d’information
  • forte capacité de concentration
  • grande rigueur
  • organisation et priorisation
  • curiosité intellectuelle
  • qualités relationnelles
  • aptitude à travailler en équipe
  • capacité d’adaptation à des logiques différentes
  • capacité d’adaptation afin de suivre l’évolution technologique (système informatique et d’exploitation)
  • capacité à mettre en œuvre et intégrer de nouveaux outils
  • installation, configuration, dépannage d’un parc informatique
  • maîtrise de l’anglais technique
  • maîtrise des systèmes d’exploitation
  • techniques de communication et négociation
  • veille technologique et actualisation des connaissances
  • formation

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps : Handicap auditif, handicap moteur, maladies dégénératives, cancer
  • Emploi peu compatible avec la cécité ou un gros handicap visuel

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Support et assistance informatique (niveau avancé)
  • Formation professionnelle pour adultes
  • Développement logiciel
  • Ingénierie stratégique en technologies de l’information
  • Sécurité informatique

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Accidents de la route (conduite deux roues ou automobile), accidents liés aux déplacements professionnels
  • Chute (sols encombrés, inégaux, escaliers, fils électriques au sol et armoire d’accès difficile en hauteur…)
  • Coupures par objets tranchants (matériel de bureautique)

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail au frais dans les locaux climatisés des serveurs ou plus rarement travail à la chaleur en l'absence de climatisation
  • Travail dans des locaux qui manquent de luminosité ou à l'inverse éblouissement liés aux sources lumineuses et aux reflets sur les écrans ou les plans de travail, scintillement des écrans, radiations
  • Bruit des serveurs, de la climatisation, des imprimantes, des sonneries téléphoniques, de l'usage usage intensif du téléphone dans des bureaux paysagers qui entrainent une augmentation du volume sonore du casque ou du combiné.
  • Travail assis dans des locaux pas toujours fonctionnels
  • Gestes répétitifs (utilisation des souris, clavier et téléphone)
  • Position statique assise prolongée et locaux parfois peu fonctionnels
  • Port de charges : manutention de matériel informatique
  • Risques liés à l’électricité en cas d'interventions ponctuelles sur les machines : électrisation, électrocution par contact avec un conducteur sous tension

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • En rapport avec le fonctionnement des photocopieurs, des imprimantes lasers : ozone et poussière de papier et utilisation du toner : produits volatils.

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Contamination des gaines de ventilation (légionelloses)
  • Travail dans un milieu confiné : pollution de l’air : maladies respiratoires dues aux virus et bactéries aéroportés
  • Contacts cutanés fréquents avec les claviers, le mobilier, les poignées de porte, et les combinés téléphoniques qui peuvent générer des maladies digestives dues aux virus et bactéries manu-portées.

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Réactivité prolongée (procédures et contraintes), travail d'équipe, concomitance des tâches, concentration permanente
  • Hyper-sollicitations et stress numériques (mails et appels téléphoniques)
  • Charge de travail élevée et fortes exigences attentionnelles
  • Pression de la hiérarchie ou de l'actualité
  • Horaires irréguliers, parfois travail le week-end
  • Longues journées de travail avec dépassements d'horaires
  • Astreinte la nuit, le week-end et les jours fériés
  • Travail en régie avec parfois conflit de rôle avec l'entreprise accueillante
  • Déplacements en province parfois
  • Espace clos et promiscuité prolongée

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLES

  • Fatigue auditive (acouphènes, risque de lésions auditives, déficit auditif temporaire ou définitif, céphalées) :
  • Fatigue visuelle liée au travail sur écran : sécheresse oculaire, picotement, vision moins nette, larmoiement et maux de tête. Le travail sur écran n’entraîne pas de pathologie oculaire mais révèle ou aggrave des anomalies préexistantes.
  • Irritations des muqueuses et des voies respiratoires
  • Troubles circulatoires, obésité et diabète
  • Troubles musculo-squelettiques des membres inférieurs : contraintes lombaires
  • Troubles musculo-squelettiques des membres supérieurs : contraintes rachidiennes, cervicalgies, épicondylite et syndrome du canal carpien
  • Légionelloses
  • Risques psycho-sociaux liés aux contraintes professionnelles et aux méthodes de management
    • stress  et pathologies associées
    • Burn-out
    • Addictions

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d’information et de prévention initiale réalisée par un professionnel de santé puis suivi périodique qui ne peut excéder 5 ans
  • Suivi individuel renforcé lorsque le salarié est exposé à des risques spécifiques
  • Examen approprié de la vue lors de la visite d’information et de prévention initiale et lors des suivis périodiques : acuité visuelle, phories, vision stéréoscopique, vision des couleurs
  • Dépistage des maladies professionnelles ou à caractère professionnel : troubles musculo-squelettiques (TMS), allergies, irritations cutanéo-muqueuses, troubles de la statique, stress
  • Dépistage des facteurs de pénibilité

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Examen ophtalmologique par un spécialiste si nécessaire

8.3. VACCINATIONS

  • Les rappels de vaccins DTP, qui assurent une protection contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP) se font désormais à âge fixe : 25, 45, 65, 75 et 85 ans.
  • Autres vaccinations en cas de déplacements dans certains pays étrangers

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • La Haute Autorité de Santé rappelle qu’en santé au travail il n’existe pas de règle générale pour la conservation des dossiers médicaux. Il existe des règles spécifiques pour la conservation des dossiers pour certains risques professionnels.
  • Une durée supérieure à 10 ans est à envisager en raison de la prescription de 10 ans en matière de responsabilité médicale à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Toutes les conséquences d'une déficience informatique selon le secteur d'activité : de la perte de données aux accidents graves.

10. ACTIONS PREVENTIVES

  • Sauf cas exceptionnels le métier n'ouvre pas droit à l’ouverture d’un compte personnel de prévention de la pénibilité sous réserve d'une analyse des nuisances (bruit, port de charge, gestes répétitifs, température, travail de nuit)

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Ergonomie de l'aménagement du bureau de travail : dimensions, implantation de l'écran...
  • Analyse des gestes professionnels : saisies de données, codage ....
  • Niveau sonore
  • Eclairage : mesurages effectués à l'aide d'un luxmètre, d'un luminancemètre...
  • Ambiance thermique : mesurages à l'aide d'un thermomètre, d'un thermohygromètre...
  • manutentions
  • Horaires de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

Technique

  • Respecter les règles ergonomiques de conception des locaux et des équipements.
  • Disposer d'équipements électriques aux normes et non détériorés avec présence d’un disjoncteur, relais thermique ou fusible lorsque le courant dépasse une valeur donnée
  • Prévoir des éclairage adaptés à la tâche et de bonne qualité
  • Réguler les effets de la lumière (store, rideaux…)
  • Employer des lames de caoutchouc permettant de freiner la chute d’objet dans un réceptacle (exemple : base des téléphones)
  • Revêtir le local d’un matériau possédant la propriété d’absorber le son
  • Isoler les équipements bruyants (imprimantes …)
  • Utiliser des écrans acoustiques
  • Mettre en place un système de renouvellement de l’air (aspiration…)
  • Mettre en place une climatisation silencieuse
  • Identifier les zones à risque de chute et mettre en place des éléments de prévention (exemple : si présence de marche -> mettre une rambarde de sécurité et une bande anti-glissade sur la marche)

Organisationnelle

  • Réaliser le Document Unique (identifier les éléments tranchants, les risques de chute, les risques psycho-sociaux, travail de nuit, risque routier…) et l'actualiser annuellement
  • Respecter les temps de pause (15 mn toutes les 2 heures ou 5 mn toutes les 15 à 60 mn de saisie) ou alternance des tâches
  • Organiser rationnellement les tâches et le choix des missions
  • Faire procéder aux vérifications électriques par des organismes accrédités
  • Signaler lorsque l’armoire électrique est ouverte (balisage)
  • Mettre en place une procédure de nettoyage/désinfection des locaux et des outils de bureautique
  • Supprimer les encombrements au sol, les obstacles, les aspérités…
  • Mettre en place des dispositifs de rangement (emplacements réservés, armoires, panneaux…), couvrir le passage de certains câbles et fixer les tapis
  • Adapter l’agencement des équipements en fonction des locaux
  • Mettre en place un revêtement antidérapant
  • Signaler les sols glissants (trépieds…)
  • Favoriser le travail de jour
  • En cas de travail de nuit, mettre en place des équipes avec un roulement adapté et des pauses régulières.
  • Favoriser l’utilisation de technologie de communication : visioconférence, audioconférence et internet pour limiter les trajets
  • Planifier et organiser les déplacements routiers
  • Regrouper les rendez-vous ou les réunions hors entreprise
  • Favoriser les transports en commun pour éviter les risques routiers
  • Limiter les distances quotidiennes parcourues ou la durée de conduite
  • Mettre en place une procédure de circulation au sein de l’entreprise (parking…)
  • Adapter le débit ou l’efficacité de la ventilation afin de maitriser la concentration air-gaz ou air-poussière
  • Stocker le papier dans des espaces clos
  • Bien gérer sa position de travail
    • Se positionner face à l’écran
    • Positionner l’écran à 60 cm des yeux
    • Disposer l’écran à la hauteur du visage
    • Diminuer la luminosité et le niveau de contraste de l’ordinateur
    • Diversifier les sollicitations oculaires (regarder de loin, de près, en haut, en bas, à gauche, à droite)

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Adapter le poste à la morphologie de l'opérateur
  • Poser un filtre protecteur sur l'écran si nécessaire
  • Réaliser des exercices de relaxation cervicale et dorsale
  • Utiliser un chariot (manuel ou électrique) pour le transport de charge lourde
  • Corriger les amétropies et des hétérophories
  • Porter de lunettes bleues à discuter
  • Porter des bouchons d’oreilles (mousse, pré-moulés en silicone, cire formable ou sur mesure)
  • Porter un casque anti-bruit, coquilles montées sur casque et coquille « serre-nuque »
  • Pratiquer de sport
  • Favoriser les transports en commun pour éviter les risques routiers
  • S’assurer d’une bonne hygiène de vie : garder un bon équilibre alimentaire, manger à des heures régulières, ne pas grignoter et boire suffisamment.
  • Faire des séances de médiation, de développement personnel (confiance en soi, la gestion des émotions…), de sophrologie…
  • Utiliser le droit à la déconnexion 
  • Entretenir l’environnement social (famille/amis)
  • Partager son expérience et participer à des groupes de parole

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Informations sur la prévention (tabagisme, gestes et postures)
  • Aménagement ergonomique des postes de travail
  • Utilisation optimale de l'éclairage et de la climatisation
  • Gestion des pauses et alternance des tâches
  • Gestion du stress
  • Information et sensibilisation sur les Risques Psycho-Sociaux
  • Formation hygiène et sécurité (EPI…)
  • Sensibiliser au risque de chute
  • Sensibiliser au risque d’accident de la route
  • Information sur la gestion des risques
  • Formation sur les postures et la manutention
  • Formation team-building et développement personnel
  • Formation sur le sommeil

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

11.1.1. Textes internationaux ou européens

  • DI 73/23/CE 19/02/1973 Directive concernant le rapprochement des législations des états membres relatives au matériel électrique destiné à être employé dans certaines limites de tension. Directive basse tension. La présente norme s'applique à la classification des degrés de protection procurés par les enveloppes pour les matériels électriques de tension assignée inférieure ou égale à 72,5 kV.
  • DI 89/686/CE 21/12/1989 Directive concernant le rapprochement des législations des états membres relatives aux équipements de protection individuelle.

11.1.2. Textes français

11.2. RECOMMANDATIONS

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • La norme de référence pour le travail sur écran est la norme 9241 qui se décline en plusieurs normes dont
    • NF EN ISO 9241-1Aout 1997 : Exigences ergonomiques pour travail de bureau avec terminaux à écrans de visualisation (TEV) - Partie 1 : introduction générale.
    • NF EN ISO 9241-1/A1. Mai 2001. Exigences ergonomiques pour le travail de bureau avec terminaux à écrans de visualisation (TEV). Partie 1 : Introduction générale
    • NF EN ISO 9241-11. Juin 1998. Exigences ergonomiques pour le travail de bureau avec terminaux à écrans de visualisation (TEV). Partie 11 : lignes directrices concernant l'utilisabilité
  • NF C15-100. Juin 2015. Installations électriques à basse tension
  • NF X 35-103. Juin 2013. Ergonomie - Principes d'ergonomie applicables à l'éclairage des lieux de travail
  • NF C18-510. Janvier 2012. Opération sur les ouvrages et installations électriques et dans un environnement électrique. Prévention du risque électrique.
  • NF EN 527-1. Août 2011. Mobilier de bureau - Tables de travail de bureau
  • NF EN 166. Janvier 2002. Protection individuelle de l’œil - Spécifications. Transcription d'une norme européenne
  • NF EN 1335. Juin 2000. Mobilier de bureau - Sièges de travail de bureau
  • X 35-102. Décembre 1998. Conception ergonomique des espaces de travail en bureaux
  • NF EN 60529. Octobre 1992. Degrés de protection procurés par les enveloppes pour les matériels électriques

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

13. ADRESSES UTILES

  • APEC (Association Pour l’Emploi des Cadres) www.apec.fr
  • CARSAT (Caisse d’Assurance Retraite et de Santé au Travail)
  • CIGREF (Club Internet des Grandes Entreprises Françaises) : www.cigref.fr.
  • CNCP (Commission Nationale de la Certification Professionnelle) www.cncp.gouv.fr
  • CNISF (Conseil National des Ingénieurs et des Scientifiques de France) : www.cnisf.org.
  • INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) www.inrs.fr
  • ONISEP (Office national d’information sur les enseignements et les professions) www.onisep.fr
  • SYNTEC (Fédération des syndicats professionnels spécialisés dans les professions de l'ingénierie, du numérique, des études et du conseil, de la formation professionnelle et de l'événementiel) : www.syntec.fr
  • MUNCI : (Association professionnelle des informaticiens) www.munci.org
  • Le portail des métiers de l’Internet www.metiers.internet.gouv.fr

REDACTION

  • AUTEURS : Cédric Motsch (ingénieur en informatique) (Invivoo), Nicole Motsch (médecin du travail retraité) (BF) (95)
  • DATE DE CREATION : Janvier 2008
  • RELECTEURS :
    • Etudiants en Master 1B QSE Esqese (2017) : Karine Corbin Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Guillaume Landes Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Prescilla Falacho Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Marie Villemur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ;
  • DERNIERE MISE A JOUR : Juin 2017

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).