Fiches de métiers

Les fiches concernant la pénibilité sont sur le site

Un résumé du décret n°2016-1908 du 27 décembre 2016 sur le suivi des salariés est sur le site dans l'espace fiche des métiers. Il remplace les informations du point 8.1 des fiches qui est devenu obsolète

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Caleur sur chantier de ferroutage

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°7

ROME : N4403
CITP-08 : 8312 INSEE : 674d

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Néant.

2. DEFINITION

  • Le ferroutage consiste à transporter par voie ferroviaire, sur la plus grande partie de leur parcours total, les véhicules internationaux (caisse mobile, semi-remorque, cuve mobile) des transports routiers.
  • Le caleur, ou homme au sol, participe au chargement et au déchargement des trains. Il fait équipe avec le grutier. Sa tâche consiste à guider les manoeuvres. Elle nécessite une activité de contrôle permanent de la situation qui fiabilise la manoeuvre en palliant aux limites des systèmes de signalisation.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'activité peut être accessible sans qualification préalable. Cependant une formation de niveau de niveau V dans le domaine du transport, de la logistique ou de la mécanique ou autre peut être demandée.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Gare, voies ferrées internes des entreprises

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • Contrôle des chargements et déchargements des UTI (Unités de Transport intermodal) sur les wagons et sur les châssis de camions. Responsabilité de la manoeuvre de transfert et capacité de diagnostiquer l'état de la situation.
  • Guidage du grutier, qui opère sur portique, lorsque la situation est en phase de se dégrader ou se dégrade (dysfonctionnement de la signalisation, mauvais positionnement de la pince, mauvaise visibilité du grutier en fin de manoeuvre)
  • Opérations complémentaires au guidage, découlant également du contrôle et visant à permettre la réalisation du transfert dans les conditions optimum de temps et de qualité :
    • intervention sur les plots des wagons pour les positionner correctement
    • verrouillage des UTI sur le châssis lors de la phase de pose, pour éviter le ballant
    • déverrouillage des UTI en cas d'absence du chauffeur PL
    • décompression des systèmes hydrauliques
    • pose des béquilles
  • L'ensemble des opérations réalisées par le caleur (guidage et opérations complémentaires) nécessite la présence physique de l'homme au sol, donc le franchissement de wagons, et induit des contacts avec des masses en mouvement (UTI) lors du transfert. Ces franchissements de wagons sont la cause première des déclarations d'accidents du travail, de même que le contact avec les UTI en mouvement. Bien que rendus indispensables par l'activité du caleur, ils sont interdits dans les prescriptions définies dans l'entreprise.

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Voies ferrées
  • Motrices
  • Plateaux de chargement des wagons, chassis des camions
  • Containers de formes et de contenus variés (silos, citernes...)
  • Camions
  • Systèmes hydrauliques

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Plots, béquilles, clés

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail d'équipe +++ avec les grutiers
  • Responsable hiérarchique
  • Coactivité possible

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir une vision suffisante
  • Avoir une bonne Intégrité ostéo-articulaire et rachidienne
  • Travailler dans des postures contraignantes et inconfortables : debout,  bras levés, torsion du tronc, enjambement
  • Supporter le travail en extérieur (chaleur, froid, vent, pluie…)
  • Faire preuve de vigilance permanente
  • Etre capable de réagir rapidement à un événement soudain
  • Avoir le sens du travail d’équipe
  • Porter une tenue de travail et des  équipements de protection individuelle
  • Connaître et respecter les consignes et les règles de sécurité (déplacement des charges, circulation sur les voies...)

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : certaines maladies chroniques et cancers.
  • Emploi peu compatible avec :
    • malvoyance
    • gros troubles moteurs
    • bradypsychie.

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • La conduite du portique et donc le poste de conducteur d'engins

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Chutes lors du franchissement des wagons et à cause de l'encombrement du chantier ou à cause de l'affaissement et l'irrégularité du sol du chantier
  • Ecrasement lors du contact avec des masses en mouvement
  • Projection de corps étrangers dans les yeux

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Exposition aux intempéries  (pluie, neige, vent, verglas)
  • Bruit du chantier (interférence avec les communications)
  • Mauvaise visibilité la nuit ou lors des intempéries
  • Manutention et efforts physiques

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Respiration des gaz d'échappement des camions

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Néant

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Contraintes temporelles dans le cadre d'une charge de travail accrue par la variabilité de la situation
  • Responsabilité de la sécurité des manoeuvres
  • Travail posté de nuit par équipes alternantes
  • Contraintes temporelles en rapport avec les impératifs horaires de la S.N.C.F. et l'heure d'arrivée approximative des transporteurs routiers

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Dérèglement des rythmes biologiques
  • Vieillissement accéléré des organismes
  • Dépression
  • Epuisement
  • Pathologie saisonnière

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche et puis visite tous les deux ans
  • Visite préalable à l'affectation puis annuelle en cas d'exposition au bruit
  • Etude de la fonction visuelle incluant le champ visuel
  • Etude de la vigilance qui peut être altérée par des prises médicamenteuses

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Audiogramme en cas d'exposition au bruit (articles R4431-2 et R4435-2 du code du travail)

8.3. VACCINATIONS

  • Rappel DTPolio tous les 10 ans conseillé

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant

8.5. DOSSIER MEDICAL

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Bruit
  • Accident de circulation (déraillement, déversement de la charge,,)
  • Risques liés aux produits transportés

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Association des opérateurs au processus de conception des procédures et de la formation
  • Amélioration de la qualité des sols
  • Entretien des portiques, des wagons, des châssis des camions
  • Prise en compte des capacités de stockage dans l'aménagement du chantier

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Casque antibruit

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Des personnels nouveaux ou intérimaires
  • Acquérir une expérience sur le fait :
    • de rester dans le champ visuel du grutier dans tout le processus de transfert
    • sur les risques liés à la présence de masses en mouvement
    • sur la nécessité de renvoyer au grutier des informations en terme d'actions à réaliser et non en terme de constat sur l'état de la manoeuvre
    • connaître le mode opératoire du grutier
  • Connaître le mode opératoire du grutier

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • L'activité de ferroutage est située à l'interface du transport par route (voir réglementation de la fiche conducteur poids lourd et du transport S.N.C.F.)
  • Arrêté du 24 juillet 1995 relatif aux prescriptions minimales de sécurité et de santé concernant la manutention manuelle de charges.
  • Arrêté du 15 juin 1993 pris en application de l'article R.231-69 du code du Travail déterminant les recommandations que les médecins du travail doivent observer en matière d'évaluation des risques et d'organisation des postes de travail comportant le recours à la manutention manuelle de charges
  • Arrêté du 29 janvier 1993 portant application de l'article R.231-68 du code du Travail relatif aux éléments de référence et aux autres facteurs de risque à prendre en compte pou l'évaluation préalable des risques à prendre en compte pour l'évaluation préalable des risques et l'organisation des postes de travail lors des manutentions manuelles de charges comportant des risques, notamment dorso-lombaires
  • Décret n°92-958 du 3 septembre 1992 relatif aux prescriptions minimales de sécurité et de santé concernant la manutention manuelle de charges comportant des risques, notamment dorso-lombaires, pour les travailleurs et transposant la directive (CEE) n°90-269 du conseil du 29 mai 1990 (Art. R231-66 à R231-72 du code du Travail)
  • Directive 92/106/CEE du Conseil, du 7 décembre 1992, relative à l'établissement de règles communes pour certains transports combinés de marchandises entre États membres

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R374 Chargement, déchargement, transport de matières dangereuses par voie ferrée

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • X 35-109. Avril 1989. Limites acceptables de port manuel de charges par une personne

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. N4403 Manoeuvre du réseau ferré. (Pôle emploi)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 8312 Serre-freins, aiguilleurs et agents de manoeuvre. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 676d Agents non qualifiés des services d'exploitation des transports. (INSEE) (2003)
  • Le ferroutage. Mémoire pour le D.E.S.S. de transports maritimes et aériens. Option droit maritime et droit des transports. Présenté par Stéphanie Elduayen. Directeur de Recherches : Christian Scapel. Année de Soutenance : 1998. (Centre de Droit Maritime des Transports)

AUTEURS : Claude Garcia (médecin du travail) (ACIST) (94)
DATE DE CREATION : Octobre 2001
DERNIERE MISE A JOUR : Janvier 2010

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).