Fiches de dangers

   Renforcer la culture de la prévention 

 

  L'AFTIM Bossons Futé est une association loi 1901 reconnue d'utilité publique.  

 

 

 

                                                                                                       

Addiction au smartphone

FICHE DE DANGER BOSSONS FUTE N°177

1. CONTEXTE

1.0. GENERALITES

  • Le smartphone est notre plus proche confident, c’est un outil numérique portatif qui recouvre bien des usages. C’est notre « doudou », qui apporte plaisir et récompense. La grande majorité des utilisateurs ont une approche « sociale » ou « récréative » de l’objet mais notre smartphone c’est un tout : Nos contacts, nos photos, nos relations, notre boussole nos applications de la vie quotidienne mais aussi, un écran pour visionner des films ou passer des heures à jouer en solitaire ou en équipe…
  • La communication se fait en temps réel donc la stimulation et le plaisir sont immédiats tout comme la possibilité de se réassurer sur l’existence d’un lien social...
  • L'addiction se caractérise par la dépendance, c'est-à-dire l'impossibilité répétée de contrôler un comportement et la poursuite de ce comportement en dépit de la connaissance des conséquences négatives. 
  • Il n’existe pas un mais plusieurs troubles du comportement liés à l’utilisation du smartphone.

1.1.  LES PRINCIPAUX TROUBLES LIES AU SMARTPHONE

  • La Nomophobie ( No Mobile Phobia) : Dépendance à l’outil technologique et anxiété de la batterie faible.
    • Angoisse de séparation associée à l’angoisse d’être déconnectée.
    • Mise en place de stratégies d’évitement pour ne pas être privé de son portable : Abonnement toutes options, batterie externe de secours cable USB sur soi en permanence voire second téléphone de secours
    • La peur principale FOMO : Ne pas rater des échanges des moments virtuels.
  • Les Smombies (Zombi et son smartphone)
    • C’est le fait de ne pas lever les yeux de son smartphone lors d’activités à risques (marcher en ville, traverser une rue
    • 6 utilisateurs sur 10 ne lèvent pas les yeux pour traverser
    • 10% des accidents corporels sont liés à l’usage du portable
    • En Allemagne les passages piétons sont connectés aux feux de circulation et changent de couleurs pour alerter les Smombies.
    • Certaines applications incluent des messages de prévention.
  • Télé snober
    • Ignorer des personnes physiquement en consultant son smartphone plutôt que de communiquer avec elle.
    • Observable au restaurant en réunion dans un diner au travail dans les transports
    • Dans plus d’un cas sur 5 ce trouble est en lien avec des problèmes relationnels (travail vie sociale ou familiale)
  • Dormir avec son smartphone
    • Le téléphone n’est jamais éteint il reste en mode veille
    • Le smartphone est placé sous l’oreiller (comme un doudou) ou à portée de main
    • On s’endort et on se réveille avec le smartphone (consultation des notifications au réveil)
    • Utilisation du portable pour gérer une insomnie. (Troubles du sommeil)
  • Athazagoraphobie (Peur d’être oublié ou ignoré des autres )
    • Utilisation du smartphone comme outil de présence sur les réseaux sociaux auprès de sa « communauté »
    • Inducteur de stress et d’interprétations
    • Besoin d’être rassuré en permanence par ses ami(es)
    • Estime de soi faible, immaturité affective

1.2. PROFESSIONS EXPOSEES

  • Toutes les professions sont exposées, notamment celles avec un usage des outils numérique.
  • La classe socio-professionnelle est très variée, que ce soit la classe ouvrière, moyenne ou supérieure.

2. DOMMAGES

2.1. DOMMAGES SUR LA PERSONNE (Effets sur)

  • Altération du sommeil
    • Les diodes colorées altèrent l’architecture du sommeil
    • Un mauvais sommeil a des conséquences sur la vie de tous les jours (humeurs risques d’accidents…
  • Retentissement psychologique
    • Troubles de la concentration
    • Troubles de l’attention
    • Anxiété
    • Tristesse
    • Dépression
    • troubles de la mémoire
    • Sur les relations sociales : agressivité, colère, individualisme.
  • Risques d’accidents plus élevé
    • Accident de la route (conducteur)
    • Accident de la circulation
    • Accidents domestiques et défaut de surveillance
  • Conséquences physiologiques
    • TMS (pouce coude poignets cou…)
    • Troubles de la vision
  • Addiction comportementale à la technologue
    • Perte de Contrôle, Craving, activité Compulsive, Usage continu malgré tentative d’arrêt, 
    • Dépendance physiologique avec symptômes de sevrage

2.2. DOMMAGES SUR L'ENVIRONNEMENT (Effets sur)

  • Le développement de nouveaux appareils incorporant des mémoires plus larges et des puces électroniques plus performantes classent les smartphones dans la catégories des biens à renouveler fréquemment. Les grandes marques lancent environ 1 modèle par an décliné en un minimum de 3 catégories.
  • La fabrication d’un smartphone réclame une forte dose de métaux rares couteux écologiquement à extraire.

2.3. CONSEQUENCES SOCIO-ECONOMIQUES

  • L'addiction au smartphone peut générer un isolement social et familial important
  • Sur le plan professionnel
    • l’addiction peut entraîner une dégradation de la performance professionnelle
      • démotivation, désinvestissement, désintérêt 
      • une baisse de créativité ; 
      • augmentation de l’absentéisme et du turn-over
      • dégradation de la productivité,
      • augmentation des rebuts ou des malfaçons,
      • erreurs professionnelles,
      • dégradation du climat social, mauvaise ambiance de travail ;
    • l'addiction peut provoquer des conduites illicites
      • vol de données, d'argent, de matériel pour acheter le dernier modèle
      • Vol de téléphone

III. DONNEES JURIDIQUES ET NORMATIVES

3.1. REGLEMENTATION

3.2. OBLIGATIONS

IV. EVALUATION

4.1. PARAMETRES

  • Selon une étude Stanford de 2010, 10% des sujets interrogés étaient dépendants à leur smartphone 

4.2. METROLOGIE : SIGNAUX FAIBLES A SURVEILLER

  • 10 critères comportementaux à surveiller
    • Etres sans son smartphone (oubli perte vol) vous panique
    • Voir son % de batterie descendre sans pouvoir la recharger est également une source d'anxiété et de stress
    • Ne pas avoir de réseau va déclencher des signes d'énervement voire de sevrage (sueur sur le front)
    • Un dysfonctionnement de votre smartphone vous inquiète autant que de savoir un proche malade (Y compris dans le monde professionnel et quel qu'en soit les conséquences)
    • Lorsque vous arrivez dans un endroit inconnu, votre première recherche est pour la prise qui permettra de rebrancher votre smartphone
    • Sans smartphone vous perdez
      • Vos contacts car ils ne sont pas mémorisés
      • Votre orientation (voiture, transport en commun...)
      • Vos souvenirs (en partie car vos photos sont sur votre téléphone avec vos vidéos...)
      • Vos possibilités de communiquer avec vos proches ou avec votre « communauté » sur les RS.
    • La panique vous prend si vous entendez votre téléphone sonner (appel ou notification...) sans pouvoir répondre
    • Vous ne trouvez pas le sommeil si votre smartphone n'est pas à vos cotés.
    • Si vous hésiter à vous séparer de votre smartphone pour faire effectuer une réparation bégnine (Changement d'écran, de coque...)
    •  Vous ne prêtez pas votre chargeur ou le câble d'alimentation de peur de ne pas les avoir à disposition si vous en avez besoin.

4.3. BASES DE DONNEES

V. PREVENTION

5.1. TECHNIQUE

5.2. ORGANISATIONNELLE : LES PRECAUTIONS D’UTILISATION DU SMARTPHONE

  • Supprimer les notifications :
    • Sonores
    • Vibrations
    • Surimpression d’écran
    • Lumineuses
  • Ne pas répondre aux sollicitations toujours de façon immédiate.
  • Ne pas forcément vérifier sur votre smartphone ce que l’on vous dit lors d’une discussion
  • Mettre son téléphone sur mode nuit le soir si vous êtes amené à le consulter
  • Ne pas utiliser son smartphone dans l’heure précédent le coucher
  • Inverser les couleurs de votre smartphone dans les paramètres en utilisant les couleurs les plus foncées. (Protection lumière bleue)
  • Utiliser le mode haut-parleur ou des oreillettes (Protection contre les ondes)
  • Limiter l’usage au besoin lorsque vous êtes en compagnie (famille travail social) Posez vous la question de l’objectif et ensuite du moyen (Le téléphone est un moyen parmi d’autres)
  • L’usage du téléphone au volant est interdit et sanctionnable (Quelque soit le nombre de roues !)
  • Au restaurant ou entre amis le téléphone peut rester au fond de votre poche. A défaut il reste dans l’entrée la voiture chez vous… suivant vos possibilités.
  • Eteindre son portable permet d’éviter :
    • De le consulter en cas d’insomnie
    • De s’en servir de lampe de poche
    • De le consulter alors que vous êtes confortablement installé(e) pour la nuit
  • Rassurez vous-même éteint la sonnerie du réveil sonnera !
  • Pas de smartphone dans la chambre à coucher (enfants ados et parents pour l’exemple !)
  • Pas de smartphone à table ou lors d’activités communes (Création d’une boite à smartphone)
  • Smartphone Detox… 1h ½ journée 1 jour 1 semaine… Fixer des temps sans et prévoir des activités pour combler les vides
  • Les troubles liés au téléphone ne réclament aucune « cure de désintoxication » simplement des moments sans.
  • Le smartphone n’est pas un ami…
  • Le smartphone est un accessoire utilitaire pas un accessoire de mode
  • L'addiction survient d'autant plus facilement qu'elle rencontre un terrain favorable

5.3. PREVENTION HUMAINE

5.3.1. FORMATION/INFORMATION

5.3.2. SUIVI MEDICAL

5.3.3. EPI

VI. REFERENCES

6.1. JURIDIQUES : DIRECTIVES, LOIS ET REGLEMENTS

  • Loi El Khomri du 8 août 2016 dite loi Travail sur le droit à la déconnection
    • Art L 2242-17 du code du travail - 7ème alinéa
  • Ordonnance n°2016-301 du 14 mars 2016 sur l'interdiction de la pratique de l'obsolescence programmée

6.2. RECOMMANDATIONS - NORMES

6.3. BIBLIOGRAPHIE ET SITOGRAPHIE

REDACTION

  • AUTEURS : Hervé Kercret, formateur conseil en addictologie ; Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • DATE DE CREATION: septembre 2023
  • RELECTEURS :  
  • DERNIERE MISE A JOUR :

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.