Fiches de métiers

Cascadeur de film

http://ckgbooks.com/anja/3093 FICHE METIER BOSSONS FUTE N°459

ROME : L1203  CITP-08 :2659  INSEE :354d  

http://cafemamboibiza.com/?vuuijj=rencontres-loisirs&ddd=01 1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Acrobate, doublure cascade, acteur, intermittent du spectacle, régleur de cascade, conseiller technique cascade

partnersuche kostenlos app 2. DEFINITION

  • Le cascadeur remplace un acteur sur des tournages (films, téléfilms, séries, publicité…) pour la réalisation d’une scène d’action impliquant un danger ou une habileté physique particulière.
  • Il peut également être conseiller technique : dans ce cas, il ne remplace pas l'acteur. Il met au point les différents types de cascades à effectuer avec le réalisateur et le responsable de la production.
  • Il peut effectuer du doublage vocal ou intervenir en tant que figurant, silhouette ou personnage secondaire.
  • Il existe différents types de cascades:
    • physique (chutes, combats…),
    • mécanique (moto, voiture, hélicoptère…),
    • équestre,
    • aquatique ou pyrotechnique.

most popular dating sites in korea 3. FORMATION - QUALIFICATION

  • Il existe différentes écoles, formations et diplômes pour se préparer au métier de cascadeur. Aucune de ces formations n'est encore à ce jour reconnue. 
  • Des établissements privés existent afin d’aider les cascadeurs à se spécialiser dans un domaine. Parmi les établissements privés spécialisés : 
    • Action Training Productions (diplôme),
    • Campus Univers Cascades (stages d’initiation aux techniques d’acrobaties et de combat scénique)
    • Certaines écoles d’Acting et de comédie (cours de combat scénique).
  • Certaines formations sans pour autant former au métier de cascadeur professionnel peuvent constituer néanmoins un plus (art dramatique, réparation automobile, pilotage, techniques pyrotechniques, travail du bois et des métaux, équitation..). 
  • Les connaissances s’acquièrent grâce à l’expérience.

site de rencontre et tchat entierement gratuit 4. ACTIVITE PRINCIPALE

http://marjodesign.com/?korol=site-de-rencontre-serieux-en-france-gratuit&134=19 4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • martorelles del dating Statut
    • Travailleur indépendant avec contrat d’artiste-interprète lorsqu’il doit jouer un rôle dans le cadre d'une société ou comme auto-entrepreneur. 
    • Salarié du régime général en CDD, saisonnier ou CDI
    • Intermittent du spectacle en CDD (cachets) ou en CDI
  • sites Lieux et locaux
    • Plateau de tournage
    • ou extérieurs

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • Trouver des contrats
    • Rechercher des annonces en ligne afin de trouver des missions (sauf s'il fait partie d'une agence de cascadeur)
    • Solliciter son réseau
  • Analyser et préparer une cascade
    • Vérifier l’état de l'équipement technique pour assurer sa sécurité
    • Vérifier que l'environnement est propice à la performance
    • Participer aux répétitions ou entraînements
    • Se mettre dans la peau du personnage
    • Articuler sa prestation avec celle des autres cascadeurs ou acteurs
    • Échanger avec le réalisateur, le metteur en scène, les autres cascadeurs (s'il y en a) et surtout avec le coordinateur cascade
    • Se déplacer sur des tournages
    • Apprendre son texte (si rôle parlant)
  • Exécuter des cascades physiques 
    • Connaître les risques et être sûr des figures à réaliser
    • Répéter le moindre geste de la cascade
  • Exécuter des cascades mécaniques
    • Préparer et adapter le matériel ou le véhicule à la cascade
    • Calculer les trajectoires d'un engin pour une cascade
    • Mettre en place les équipements de sécurité nécessaires 
  • Entretenir sa forme physique et ses compétences
    • Reproduire ou créer des figures.
    • Faire des recherches pour développer des cascades

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Véhicules en mouvement ou non : deux roues, voiture, poids-lourd, transport collectif (autobus, autocar, métro, tramway, train, avion, bateau...)
  • Costume de tournage
  • Micro et oreillette
  • Accessoires : armes (fictives), matériel explosif, couteau...
  • Ascenseur, monte-charge, escalator
  • Échafaudage

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Pétrole pour explosions
  • Éléments préfabriqués lourds
  • Matériaux du bâtiment et des travaux publics : planches, vis, clous, graviers, cailloux, sable...
  • Produits pulvérulents secs, poussières
  • Source d'énergie : eau, gaz , électricité
  • produits de maquillage et démaquillant
  • Stunt gel et spectraflamme (pour cascade pyrotechnique)

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail en équipe avec les autres cascadeurs, acteurs, metteur en scène, techniciens et coordinateur cascade
  • Travail expatrié : certains tournages peuvent amener à travailler dans un autre pays

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Attestations et permis pouvant être nécessaires
    • Permis de conduire A, B, C, D, E ; permis bateau, 
    • Attestation particulière : CACES, nacelle élévatrice, 
  • capacités physiques et psychiques 
    • Etre en très bonne forme physique
    • Avoir une bonne vision de loin et de près
    • Pouvoir marcher sur des sols irréguliers
    • Avoir de bons réflexes
    • Avoir une bonne mémoire (si rôle parlant)
    • Se repérer dans l'espace
    • Ne pas prendre de produits altérant la vigilance
  • Contraintes
    • Porter des équipements de protection individuelle : casque, gants, lunettes, chaussures de sécurité, protection antibruit...
    • Porter une oreillette et un micro
  • Comportement
    • Être capable de s'adapter à une situation imprévue, être capable d’anticiper
    • Avoir une capacité d’écoute, d’attention et de concentration
    • Avoir un esprit d’équipe
    • Suivre des règles
    • Faire preuve de rigueur et de méthode
    • Savoir reconnaître et analyser ses erreurs
    • Avoir conscience du danger
  • Avoir des connaissances importantes en mécanique (pour les cascadeurs mécaniques)

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

Un cascadeur doit avoir de très fortes capacités physiques et psychiques. Avoir un handicap physique ou mental est alors assez compliqué pour pouvoir exercer ce métier et il n’existe aucun aménagement possible.

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Acteur, comédien
  • Enseignement
  • Coach
  • Coordinateur cascades

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

 Eléments matériels : 

  • Accident de voiture, avion, bateau, train...
  • Accident par conduite d'engin
  • Accidents par outils dangereux (outils à main, matériel portatif ...)
  • Chute de cheval
  • Chute de hauteur
  • Chute de plain-pied
  • Chute avec dénivellation
  • Explosion

Nature des lésions : 

  • Noyade
  • Asphyxie (torche humaine)
  • Traumatisme par explosif
  • Risque cutané
  • Risque toxique respiratoire
  • Amputation
  • Brûlure
  • Fracture
  • Luxation
  • Mort

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail en hauteur ou en altitude
  • Travail lié au bruit (lors d'explosions artificielles)
  • Travail en extérieur, exposé aux intempéries (vent, pluie, neige…) et aux conditions météorologiques (froid, chaleur, précipitations...)
  • Variations de température : entre les différents lieux de tournage...
  • Locaux climatisés
  • Poussières, fumées
  • Travail en lumière artificielle
  • Éblouissement pas les éclairages
  • Vibrations transmises au corps entier : conduite de camion poids lourd…
  • Décalages horaires
  • Manutention manuelle (port d’accessoires)

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Cosmétiques pouvant provoquer des allergies
  • Pollution atmosphérique, gaz d'échappement
  • Essence automobile, fuel, gasoil, diesel, biocarburants

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Pas à priori

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Travail de nuit, week-end, le dimanche ou les jours fériés
  • Horaires variables, écarts d'horaires importants
  • Coucher hors du domicile, déplacements à l'étranger...
  • Rythme de travail imposé par le travail d’un collègue, le cascadeur peut dépendre de l'acteur qu'il double et de l'ensemble de l'équipe de tournage
  • Travail en équipe
  • Travail expatrié
  • Multiplicité des lieux de travail, déplacements, décalage horaire
  • Relation avec la hiérarchie : il doit travailler selon les contraintes de son supérieur (coordinateur cascades, metteur en scène...)
  • Relation avec les collègues
  • Charge cognitive lors de conduite de véhicule
  • Contraintes vestimentaires : tenues inadaptées au climat
  • Gravité des erreurs pour la sécurité personnelle, des autres cascadeurs et équipe technique, pour la qualité du service ou du produit et pour les finances du tournage
  • Pression lors de la réalisation de figures en une seule prise
  • Oubli de matériel

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°13 RG : Intoxications professionnelles par les dérivés nitrés et chloronitrés des hydrocarbures benzéniques
  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°69 RG : Vibrations et chocs transmis au système main/bras

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Déperdition hydrique (transpiration) pouvant entraîner des coliques néphrétiques
  • Brûlures et fatigue oculaire
  • Troubles du sommeil en rapport avec les horaires décalés des spectacles
  • Perte de repères spatio-temporels en rapport avec les changements de lieu de tournage
  • Maladie selon les régions (paludisme, dengue...)

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.0. GENERALITE

  • Il n'y a pas d'obligation de suivi médical pour les non salariés
  • Toutefois ceux-ci peuvent bénéficier
    • d'un suivi médical par son médecin traitant
    • d'un bilan de santé proposé par sa caisse de sécurité sociale et/ou sa mutuelle

8.1. REGLEMENTATION DE LA SURVEILLANCE DE LA SANTE AU TRAVAIL  DES SALARIES

  • L'Article L4121-1 du Code du Travail stipule que :
    • L'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.
    • Ces mesures comprennent :
      • 1° Des actions de prévention des risques professionnels
      • 2° Des actions d'information et de formation ;
      • 3° La mise en place d'une organisation et de moyens adaptés.
    • L'employeur veille à l'adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l'amélioration des situations existantes.
  • Depuis le 1er janvier 2017, en fonction de l’analyse des risques et de sa situation personnelle
    • le salarié du secteur privé doit bénéficier :
      • Soit d’une visite d’information et de prévention (VIP) assurée par un professionnel de santé
      • Soit d'un suivi individuel adapté (SIA)
      • Soit d’un suivi individuel renforcé (SIR) assurée par le médecin du travail. 
    • L'adaptation pour le secteur public en en cours
  • De plus un certain nombre de facteurs de risque font l'objet d'une surveillance au titre de la pénibilité.

8.2. CONTENU DE LA SURVEILLANCE MEDICALE

  • Clinique : Visite d'information et de prévention (VIP) assurée par un professionnel de santé et comportant
    • un interrogatoire sur les conditions de travail, le mode de vie ; 
    • la recherche d'antécédents allergiques, de pathologies chroniques, d’addictions ;
    • un examen clinique 
    • un bilan du stress, 
    • des conseils de santé et sécurité, etc....
  • Examens complémentaires  en fonction d l'examen clinique
  • Contrôle de la réalisation des vaccinations 
    • obligatoires : Tuberculose (BCG); Diphtérie, Tétanos et Poliomyélite (DTP) ; et rappel antitétanique conseillé tous les 20 ans entre 25 et 65 ans et tous les 10 ans avant ou après ces âges.
    • conseillée : hépatite A, hépatite B
  • Suivi post-professionnel : néant sauf expositions particulières
  • Dossier médical : 
    •  La tenue d'un dossier médical est obligatoire. Ce dossier peut être consulté par le salarié.
    • Il doit contenir les informations :
      • Sur les postes occupés et les risques liés à ces postes
      • Le résultat des visites médicales et des examens complémentaires
    • Pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pollution possible de l'eau, la terre ou l’air lors d'explosions contrôlées pour certains effets spéciaux
  • Nuisance sonore pour le voisinage lors d'explosions contrôlées.
  • Concentration de population : risque de transmission de pathologies contagieuses par voie aérienne (grippe, covid-19...)
  • Risques d'accidents et d'incendie liés aux insuffisances des mesures de sécurisation de tournage : incendie des décors, des accessoires ou lors d'explosion. Perturbation de la circulation lors de tournage sur voie publique

10. ACTIONS PREVENTIVES

Le travail d'un cascadeur entre dans le champ d'application des textes sur la pénibilité (bruit, travail de nuit, travail en équipes successives alternantes, températures extrêmes...)

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

Contrôler :

  • Le niveau d'exposition au bruit et aux éclairages
  • Les horaires de travail : Étude des plannings...

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

TECHNIQUE

  • Sécurisation des lieux de tournage
  • Protections contre les chutes : garde-corps, filets...
  • Ergonomie du poste de travail : aménagement des locaux contre bruit, humidité, chaleur , froid, incendies, éblouissement...
  • Gestion du risque explosion
  • Gestion du risque incendie
  • Organisation des secours

ORGANISATIONNELLE

  • Respect de la réglementation sur le travail des enfants
  • Respect de la réglementation sur les horaires de travail
  • Contrats de travail corrects pour les intermittents
  • Vérification périodique des installations électriques et des équipements
  • Ergonomie de l’organisation du travail

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Protection auditive
  • Harnais, longes, baudriers 
  • Protection de la tête (casque, cagoule)
  • Protection des mains (gants)
  • Chaussures de sécurité
  • Protection du visage (lunettes...)
  • Protections respiratoires (masque résistant au feu...)
  • Combinaison intégrale
  • Protection de l'ensemble du corps (genouillère, coudière, dorsale...)
  • Gilet de protection
  • Vêtements ignifugés
  • Pour les enfants : scolarisation la plus poussée possible pour permettre une éventuelle reconversion plus facile

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

Pour le métier de cascadeur, il n’y a pas de formation obligatoire. Cependant pour certains types de cascade, des formations peuvent être demandées :

  • Formation à la conduite des engins de chantier (CACES)
  • Formation à la conduite des équipements de levage (chariots automoteurs...) (CACES)
  • Formation à la mise en œuvre et à l'utilisation des équipements de protection individuelle (EPI)
  • Formation et information sur le travail en hauteur

Une information sur les reconversions possibles et une formation professionnelle est souhaitable

11. REGLEMENTATION

11.0. LES GRANDS TEXTES INTERNATIONAUX ET EUROPEENS

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

Code du travail :

  • Articles L7121-1 à ​ L7121-3​   0 : Artistes du spectacle​      
  • Articles L7122-1 à ​ L7122-2​   8 : Entreprises de spectacles vivants​
  • Article L6331-55 : Contribution des employeurs occupant des salariés intermittents du spectacle au développement de la formation professionnelle continue
  • Articles L5424-2 et L5424-21 : Indemnisation des artistes involontairement privés d'emploi
  • Article L7124 : Conditions d'emploi et de travail des enfants dans le spectacle, la publicité et la mode
  • Article L212-1 à Article L212-15 : Droits des artistes-interprètes en matière de propriété intellectuelle

11.2. RECOMMANDATIONS

  • Surveillance médico-professionnelle des travailleurs postés et/ou de nuit. Cette recommandation a reçu le label HAS le 24 mai 2012.

11.3. NORMES

  • NF X35-103 (juin 2013) Ergonomie -Principes d'ergonomie applicables à l'éclairage des lieux de travail
  • NF EN ISO 9612 (mai 2009) Acoustique - Détermination de l'exposition au bruit en milieu de travail -Méthode d'expertise

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. DOCUMENTATION ET BIBLIOGRAPHIE

  • Sur les métiers
    • ROME Les fiches métiers. L1203 Art dramatique. (pour les doublures cascades) et L1204 Arts du cirque et arts visuels (pour les cascadeurs)
    • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 2659 artistes créateurs et exécutants non classés ailleurs
    • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 354d : Artistes de la danse, du cirque et des spectacles divers (INSEE) (2003)
    • CIFJ : Cascadeur/cascadeuse https://www.cidj.com/metiers/cascadeur-cascadeuse
    • CPNEF Cascadeur ++
    • Fiche métier cascadeur Le Parisien Etudiant
  • Sur les dangers et les préventions
  • Autres documents

13. ADRESSES UTILES

REDACTION

  • AUTEURS : Mathilde FERREIRA - Etudiante LPro QHSSTE Université Gustave Eiffel - U-PEM - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • DATE DE CREATION : Mai 2020
  • RELECTEURS :
  • DERNIERE MISE A JOUR :

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

 

 

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).