Souffleur de verre au chalumeau - verrier scientifique (en cours)

partnersuche norderney   https://www.reunionsaveurs.com/viopes/1286 FICHE METIER BOSSONS FUTE N°443

ROME : B1602 CITP-08 : 7315 PCS 2003 : 214e  - 637a  - 685a

http://netix.pl/includes/frazaty/3527 1. INTITULÉS SYNONYMES OU APPARENTÉS

  • Souffleur de verre au chalumeau, technicien souffleur de verre, fabricant de verrerie de laboratoire, souffleur d'art, artisan verrier

rencontre femme arabe en france 2. DÉFINITION

  • Le souffleur de verre au chalumeau ou technicien souffleur de verre assure la mise au point, la fabrication et la réparation d’appareils en verre à usage scientifique pour des laboratoires de chimie ou de recherche.
  • Sur demande, il peut aussi créer une verrerie spécifique. Il fabrique des prototypes à partir de pièces existantes pour répondre à des besoins.
  • Il peut également exercer son métier pour réaliser des pièces artistiques ou des objet de décoration

pop over to these guys  3. FORMATION-QUALIFICATION

  • Cet emploi métier est accessible le plus souvent à partir de formation de niveau IV ou V
  • CAP-Souffleur de verre-option : verrerie scientifique
  • Baccalauréat professionnel artisanat et métiers d’art-Section européenne-Soufflage de verre-option verrerie scientifique et technique
  • Diplôme national des métiers d'art et du design mention matériaux (bac +3)
  • diplôme national des métiers d'art et du design mention objet (bac +3)
  • Dans la fonction publique le recrutement se fait habituellement par concours.

click here now  4. ACTIVITÉ PRINCIPALE

dating a girl 10 yrs younger 4.1. LIEUX D’ACTIVITÉ

  • Entreprises privées/prestataires pour laboratoires de chimie (matériel de laboratoire) et enseignes lumineuses (publicité) (électrotechniques)
  • Laboratoires de chimie et de recherche en milieu scolaire (majoritairement universitaire, INSA)
  • Ateliers d'art

site de rencontre jeunes adultes 4.2. DESCRIPTION DE L’ACTIVITÉ

  • Techniques
    • Transformer la matière première (verre de silice ou borosilicate)
    • Étudier une demande pour évaluer la faisabilité technique, concevoir et réaliser des montages et appareillages spécifiques et complexes.
    • réaliser à partir du dossier de fabrication une maquette du produit à partir de plans, schémas ou indications des pièces de verre diverses
    • Usiner le verre avec des techniques adaptées (connaissance des opérations et procédés)
    • Fabriquer des pièces à partir de prototypes
    • Contrôler la conformité du produit fini
    • Intervenir directement sur site pour la réparation ou l’adaptation de montages expérimentaux
    • Exécuter des gammes de réalisation et de façonnage
    • Réparer de la verrerie
    • Assurer l’entretien et la maintenance technique du parc machines et de l’outillage
    • Suivre l’évolution de la technique
  • administratives et financières
    • Gérer les approvisionnements de l’atelier (matières premières et consommables)
    • Réaliser les devis et factures
    • Gérer le fonctionnement de l’atelier selon le budget alloué
    • Conseiller les demandeurs sur la faisabilité technique de la réalisation
    • Participer à un réseau professionnel

http://grovesvetclinic.com/lidiya/686 4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISÉS

  • Chalumeau de table (propane et dioxygène)
  • Tour mécanique
  • Four
  • Touron
  • Pince, couteau, évasoir
  • Lapidaire (disque de diamant)
  • Perceuse (tige de diamant)
  • Scie diamantée
  • Couteau à verre (lame de carbure)
  • Tige de tungstène
  • Table en dérivé d’amiante (avec des matériaux ayant les mêmes qualités de résistances thermiques)
  • Étagères de rangement
  • Matériel de bureautique : ordinateur, téléphone…

citas por internet cafesalud cali 4.4. PRODUITS ET MATÉRIAUX

  • Verre :
    • Tige de verre pour la création ou la modification
    • Verrerie de laboratoire pour la réparation
  • Gaz : propane, dioxygène
  • Acide fluorhydrique
  • Poudre émeri
  • Terres rares, en particulier les ions lanthanides, erbium..
  • Produits d’entretien (si le souffleur réalise l’entretien de son atelier)

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail en autonomie
  • Contact public (étudiants, stagiaires, professeurs, touristes …)
  • Contacts professionnels (entreprises de verrerie, centre de recherche, industriels du privé, …)

4.6. EXIGENCES PARTICULIÈRES

  • Pouvoir faire du travail de précision
  • Effectuer des gestes répétitifs des membres supérieurs (position des « mains cassées » pince, poignets, coude, épaules)
  • Supporter une position de travail contraignante (dorsale et cervicale)
  • Avoir une bonne vision de près : ne pas porter de lentilles correctives ou de prothèses oculaire
  • Supporter le port d’EPI : lunette de Didymium et pour le travail au quartz, masque, tablier (soit en cuir soit en aluminium), gants, moufles, chaussures de sécurité
  • Porter une tenue de travail : blouse
  • savoir lire des dessins techniques
  • Posséder une bonne capacité de reformulation, d’expression
  • Savoir s’organiser pour respecter les délais et définir les priorités
  • Faire preuve de rigueur et de méthode
  • Avoir le sens de la sécurité et de la protection de l’environnement
  • Connaître les risques chimiques

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPÉS

  • Sous réserve d’en avoir les qualités professionnelles, l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : surdité, trouble du langage, maladie chronique.
  • Emploi incompatible avec une cécité, des tremblements intentionnels.

 5. ACTIVITÉS POUVANT ÊTRE ASSOCIÉES

  • Tuteurer des projets de stagiaires
  • Gérer son entreprise en cas d'activité indépendante

 6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Accidents par outils dangereux : brûlures, coupures
  • Bris de verre
  • Corps étrangers et lésion oculaire (projection de corps étrangers dans les yeux)
  • Risque cutané
  • Irritation de la peau et des yeux (conjonctivite) liées à l’émission de dérivés halogènes (chlorés ou fluorés)
  • nécrose par contact avec l'acide fluorhydrique
  • Risque toxique respiratoire
  • Atteintes de la fonction respiratoire de gravité variable : 
    • de type aigu provoquées par l’inhalation de dérivés irritants et se traduisant par une difficulté respiratoire, une toux ; cette pneumopathie aiguë peut évoluer vers un œdème aigu du poumon parfois mortel ; ces effets peuvent n’apparaître que quelques heures après le début de l’exposition et être provoqués par exemple par les solvants chlorés 
    • de type chronique : elle se traduit par une diminution progressive de la fonction respiratoire (bronchite chronique avec toux, expectoration, atteinte des épreuves fonctionnelles respiratoires)

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Ambiances physiques :
    • Nuisances sonores : tour mécanique et chalumeaux
    • Odeurs : produits chimiques
    • Contraintes visuelles :
      • Travail sur écran
      • Travail avec éclairage artificiel permanent
      • Rayonnement de la flamme
    • Travail en zone sèche en fonction en de l’assainissement des locaux
  • Contraintes biomécaniques :
    • Gestes répétitifs : position des mains cassées et rotation pouce/index pour faire tourner la pièce en verre travaillée
    • Contraintes posturales et articulaires : travail nécessitant des tensions musculaires du corps (épaules, coudes, poignets)
    • Position debout, piétinement, marche
    • Maintien des bras en l’air

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Acides : acide fluorhydrique
  • Gaz : propane, dioxygène, monoxyde de carbone
  • Fumées (pouvant se révéler toxiques)
  • Métaux : tiges de tungstène
  • Poussières de silice

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Pas à priori

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Charge mentale en cas de pic d’activité (très fréquent) exigeant de savoir s’organiser pour utiliser au mieux les moyens disponibles, pour répondre à des demandes particulières et/ou ponctuelles
  • Autonomie dans le travail
  • Savoir définir les priorités

7. RISQUES POUR LA SANTÉ

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Risque chimique :
    • Tableau N°25A RG : Affections consécutives à l’inhalation de poussières minérales renfermant de la silice cristalline : quartz, Cristobalite, tridymite
    • Tableau N°32 RG : Affections professionnelles provoquées par le fluor, l’acide fluorhydrique et ses sels minéraux
    • Tableau N° 64 RG : Intoxication professionnelle par l’oxyde de carbone
  • Risque physique :
    • Tableau N°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
    • Tableau N° 42 RG : Atteinte auditive provoquée par des bruits lésionnels

7.2. AUTRES MALADIES LIÉES À L’ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE

  •  Stress

8. SURVEILLANCE MÉDICALE

 8.1. RÉGLEMENTATION

  • Cas général : visite d'embauche puis entretien infirmier tous les 3 à 5 ans avec les infirmières en santé au travail
  • Cas particuliers : visite médicale pour les travailleurs handicapés, ou en cas de maladie professionnelle ou d'accident de travail, où à la demande du salarié 
  • En fonction de l'étude de poste et en cas d'exposition à des agents CMR le salarié est en surveillance individuelle renforcée avec une visite médicale avant l'affectation au poste puis selon une périodicité n’excédant pas 24 mois exercée conformément à la loi dans le cadre de la santé au travail par le médecin du travail de l’entreprise (ou de l’entreprise de travail temporaire). Dans le cas des travailleurs intérimaires cette surveillance individuelle renforcée (SIR) peut aussi être prise en charge par le médecin du travail de l’utilisatrice qui est aussi responsable des examens complémentaires nécessaires à la détection d’éventuelles contre-indications au poste de travail.

8.2. CONTENU

  • Visite médicale
    • Examen clinique standard avec étude de la motricité fine des membres supérieurs
    • Bilan de la fonction respiratoire
  • Examens complémentaires
    • Contrôles visuels en cas de travail sur écran
    • contrôles auditifs pour vérifier la qualité de l'audition si nécessaire
    • Contrôle de la fonction respiratoire en tant que de besoin (spirométrie ... radiographie..)
  • Vaccinations
    • Tétanos pour tous
    • Certaines vaccinations peuvent être obligatoires en fonction du lieu d'exercice 
  • Suivi post-professionnel
    • pas à priori
  • Dossier médical
    • En cas d'exposition à des substance CMR la durée de conservation du dossier est de 50 ans 

 9. NUISANCES POUR L’ENVIRONNEMENT EXTÉRIEUR

  • Contaminations possibles par les produits ou réactifs manipulés en cas de non-respect des procédures de sécurité.
  • Produits chimiques pouvant être à l’origine d’incendies ou explosions.
  • Poussières de cristal contenant de la silice de plomb, des colorants à base d'oxyde de métaux lourds à éliminer dans un circuit spécialisé
  • Contamination de l'environnement en cas de déversement accidentel avant neutralisation des bains acides
  • Pollution par les déchets industriels contenant de la silice, du plomb, des métaux lourds, à éliminer dans un circuit spécialisé
  • Danger potentiel pour l'environnement d'une explosion ou d'un incendie par contact du cristal en fusion avec un produit inflammable.

10. ACTIONS PRÉVENTIVES

10.1. INDICATEURS D’AMBIANCE ET MÉTROLOGIE

  • Ventilation à contrôler +++
  • Bruit à quantifier
  • Lumière à évaluer
  • Agents chimiques : monoxyde de carbone, monoxyde d’azote, silice cristalline et autres produits en fonction du lieu de l’activité, à détecter
  • Rayonnement émis par le chalumeau, à apprécier

10.2. PRÉVENTION COLLECTIVE

  • Ventilation appropriée des locaux
  • Travail sous hotte
  • Local équipé de douche pour la décontamination en cas d’exposition accidentelle à un agent chimique
  • Rince œil
  • Détecteur de monoxyde de carbone
  • Clapet coupe-feu
  • Poubelles adaptées pour le verre
  • Eviter l’utilisation de produits chimiques ou utiliser des produits chimiques les moins toxiques et respecter les doses admissibles
  • Extincteur et couverture anti feu
  • Contrôles périodiques des équipements
  • Stockage rationnelle des produits (gaz et verre)
  • Interdiction de manger, moire et fumer sur le lieu de travail
  • Lavabo et distributeur de savon
  • Mise à disposition de boissons fraîches
  • Mise d'une trousse de secours avec présence de neutralisant spécifique en cas de contact avec l'acide Fluorhydrique (gel de gluconate de calcium à 2.5% pour la peau ou à 1% en collyre..)

10.3. PRÉVENTION INDIVIDUELLE

  • Lunettes Didymium et pour travailler le quartz
  • Protection auditive
  • Blouse
  • Tablier en cuir ou en aluminium
  • Chaussures de sécurité
  • Gants avec manchette (coupure et chaleur)
  • Masque facial spécifique

10.4. FORMATION – INFORMATION – SENSIBILISATION

  • Avant toute réparation de verrerie vérifier que la verrerie a été nettoyée en amont pour éviter tout risque d’inhalation ou de contact avec un produit chimique ou au minimum la passer au four avant toute intervention sur la verrerie
  • Formation/information sur les risques des agents chimiques
  • Formation à la mise en œuvre et à l’utilisation des équipements de protections collectives et individuelles
  • Formation à la sécurité
  • Sensibilisation aux risques électriques

 11. RÉGLEMENTATION

11.1. TEXTES LÉGISLATIFS ET RÉGLEMENTAIRES

  • Autres textes
    • Textes régissant la fonction publique de l'état.
      • Loi 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée loi dite Le Pors sur les agents titulaires
    •  
      • Loi du 12 mars 2012 sur les agents contractuels

11.2. RECOMMANDATIONS DE LE CNAMTS

  • R409 : Evaluation du risque chimique
  • R411 : Substances nouvelles dans le cadre des activités de recherche et de développement

11.3. NORMES

  • NF EN ISO 9612 - Mai 2009 : Acoustique – détermination de l’exposition au bruit en milieu de travail - méthode d’expertise
  • NF EN ISO 11200 - Juillet 2014 : Acoustique – bruit émis par les machines et équipements – guide d’utilisation des normes de base pour la détermination des niveaux de pression acoustique d’émission au poste de travail et en d’autres positions spécifiées
  • NF EN 12464-1 Juillet 2011 : Lumière et éclairage – éclairage des lieux de travail Partie 1 : lieux de travail intérieurs
  • NF EN ISO 14738 – Novembre 2008 : sécurité des machines – prescriptions anthropométriques relatives à la conception des postes de travail
  • NF C18-510 - Janvier 2012 : Opérations sur les ouvrages et installations ou dans un environnement électrique - Prévention du risque électrique

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

  • Se référer à la convention collective en vigueur du lieu de l’activité

12. DOCUMENTATION ET BIBLIOGRAPHIE

13. ADRESSES UTILES

 REDACTION

  • AUTEURS : Francine Bréquigny Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., et Line-Rose Monsoro Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ,Licence Professionnelle Sécurité des Biens et des Personnes Parcours « Animateur (trice) Sécurité santé au travail dans les PME-PMI » IUT de Rouen-Université de Rouen. Responsable de formation Joseph Kasperek Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ;
  • DATE DE CREATION : Février 2019
  • RELECTEURS : Christian Cail, préventeur, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; jean-Louis Pleynet, préventeur, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Evelyne Guffens, consultante coach, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Jean-Marc Vosgien, consultant, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ;
  • DERNIERE MISE A JOUR : Mars 2019

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).