Fiches de métiers

Chef de service sécurité incendie - SSIAP 3 - ERP - IGH

http://www.mycoldprairie.com/pizdboluy/5182 FICHE METIER BOSSONS FUTE N°431

ROME : K2502 CITP-08 : 3123 INSEE : 479 b

http://tjez.gob.mx/perdakosis/537 1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

Responsable sécurité incendie, responsable incendie ERP (établissement recevant du public), responsable incendie IGH (immeuble de grande hauteur)

click 2. DEFINITION

  • Le chef de service sécurité incendie (SSIAP 3) assure la prévention et la sécurité incendie dans les établissements recevant du public (ERP) et les immeubles de grande hauteur (IGH)
  • Il manage et encadre le personnel affecté au site,
  • Il conseille le chef d’établissement en matière de sécurité incendie,
  • Il assiste les personnes,
  • Il réalise le suivi des obligations de contrôle et d’entretien,
  • Il organise les secours internes.

conjugaison rencontrer en espagnol 3. FORMATION – QUALIFICATION

  • l'accès à cette fonction nécessite
    • D'être titulaire du diplôme SSIAP 3 - pour accéder à ce diplôme il faut disposer d’un diplôme de niveau IV ou être titulaire du diplôme SSIAP2 et justifier de 3 ans d’expérience professionnelle.
    • ou bien être ou avoir été pendant un an adjudant ou titulaire d'un grade supérieur des sapeurs-pompiers professionnels ou volontaires, des pompiers militaires de l'armée de terre, des pompiers militaires de l'armée de l'air, des marins-pompiers de la marine nationale titulaire de l'unité de valeur des sapeurs-pompiers PRV 2 ou du brevet de prévention délivré par le ministère de l'intérieur et avoir suivi, sans évaluation, le module complémentaire prévu à l'annexe VI, chapitre 3.2. Ces dispositions doivent entraîner la remise du diplôme de SSIAP 3 par équivalence ;
    • ou bien être titulaire du DUT "hygiène et sécurité”, options "protection des populations ― sécurité civile”, "protection civile” ou "hygiène et sécurité publique” ayant suivi, sans évaluation, le module complémentaire prévu à l'annexe VI, chapitre 3.1. Ces dispositions doivent entraîner la remise du diplôme de SSIAP 3 par équivalence ;
    • ou  bien être détenteur de l'AP 2 et avoir suivi, sans évaluation, le module complémentaire prévu à l'annexe VI, chapitre 3.2. Ces dispositions doivent entraîner la remise du diplôme de SSIAP 3 par équivalence
  • Il faut aussi pour exercer cette fonction être titulaire d'une des formations de secourisme suivante : SST, PSC1 ou PSE1 ou PSE2 à jour
  • Pas d'obligation d'avoir la carte professionnelle, mais cela peut être demandé par plusieurs employeurs (surtout dans les Hypermarchés), cette carte nécessitant d'avoir un casier judiciaire vierge.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE – STATUT

  • Cette métier s'exerce au sein d'entreprises publiques ou privées ou dans des sociétés de sécurité
  • L’activité peut concerner
    • Des immeubles de grande hauteur (IGH) à usage d’habitation ou occupés par des activités administratives
    • Des établissements recevant du public (ERP) soit à titre permanent (centres d’achat, centres de loisirs ..) soit à titre occasionnel (foires, salons …)
  • L’activité entraine des contacts avec des publics très variés

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

4.2.1. Manifestations temporaires (exposition, foire-expo, salons à vocation commerciale)

  • rencontre application mobile En amont de la manifestation :
    • Renseigner les exposants et prestataires sur les contraintes de sécurité incendie
    • Visiter l’établissement et faire le bilan
    • Rédiger le dossier de sécurité et le cosigner avec les organisateurs avant l’envoi aux autorités (minimum deux mois avant l’ouverture de la manifestation).
  • see Lors du montage et avant l’ouverture de la manifestation au public :
    • Etre présent en qualité de chargé de sécurité pendant la phase de montage
    • Contrôler les installations des stands et des aménagements
    • Suivre les bureaux de contrôle pour les stands à étages
    • Présenter et rédiger le rapport final de sécurité imposé par l’arrêté du 11 janvier 2000 et le mettre à disposition des autorités au bureau de l’organisateur.
  • http://prettytallstyle.com/birkof/5995 Pendant la manifestation
    • Assurer une présente permanente en qualité de Chargé de Sécurité

4.2.2. Responsable Unique Sécurité dans un ERP

  • follow link Mission administrative :
    • Accueillir la commission de sécurité lors de ses visites et lui rendre compte des  dispositions prises en matière de sécurité incendie;
    • Réceptionner les courriers émanant de l’autorité administrative et les transmettre pour information et/ou action aux différents exploitants;
    • Veiller à l’ouverture et à la tenue à jour du registre de sécurité pour l’ensemble des équipements et parties communes;
    • Centraliser et annexer au registre de sécurité l’ensemble des documents assurant la traçabilité des actions menées en  matière de sécurité incendie (courriers, dossiers d’aménagement, plans, PV, rapports d’organisme de contrôle, compte-rendu d’intervention techniques).
  • http://thingstodoinphils.com/?mioslies=we-rencontre-celibataire&9f6=30 Mission d’information :
    • Informer les exploitants des conditions particulières à respecter dans l’établissement au titre de la prévention des risques d’incendie et de panique;
    • Informer les propriétaires ou le gestionnaire des problèmes liés à la sécurité incendie ;
    • Informer le cas échéant l’administration des difficultés rencontrées dans l’application  du règlement de sécurité.
  • buscar mujeres solteras en huanuco Mission de contrôle :
    • Mettre en œuvre les moyens de 1ère intervention et assurer l’évacuation du public
    • Veiller à la maintenance nécessaire à l’entretien des installations et équipements de sécurité
    • Gérer les contrats d’entretien obligatoires et les vérifications techniques périodiques
    • Lever les prescriptions de la commission de sécurité les observations des organismes de contrôle et techniciens compétents
    • Mettre en œuvre des exercices périodiques d’instruction des personnels
    • Tenir un registre de sécurité pour chaque exploitation
    • Veiller à l’absence de travaux dangereux réalisés en présence du public ou faisant courir un risque pour celui-ci

http://beerbourbonbacon.com/?niokis=charlottesville-dating-scene&6f9=54 4.2.3. Chef de Service en IGH ou ERP 1ère catégorie : assurer

  • Le management de l’équipe de sécurité
  • Le conseil du chef d’établissement en matière de sécurité
  • L’assistance à personne au sein de l’établissement
  • Le suivi des obligations de contrôle et d’entretien  

rencontres ottignies 4.2.4. Bâtiments à risques spécifiques : ICPE (Installation Classée pour l’Environnement)

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Ecran, téléphone, talkie walkie, cahier de surveillance et de transmission, extincteurs, système "homme mort" ou PTI ; parfois voiture, G.P.S. ;

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Ceux en rapport avec une intervention autorisée dans le cadre de l'habilitation électrique
  • Moyens de secours (RIA, extincteurs, Sprinkler, SSI…)

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail en équipe
  • Contact ou non avec le public et les autorités administratives
  • Propriétaires des locaux
  • Occupants des locaux
  • Visiteurs
  • Responsables de la protection civile, pompiers, préfecture.

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Remplir les conditions administratives requises (formation et Maintiens des acquis, autorisation préfectorale)
  • Avoir l'aptitude physique à exécuter les tâches requises (selon les postes : travail assis, travail debout ...)
  • Avoir une bonne vision
  • Avoir un bon contact avec le public (selon les postes)
  • Faire preuve de sang froid
  • Connaître, respecter et faire respecter la réglementation incendie.
  • Ecrire et faire respecter les procédures de sécurité interne
  • Avoir une bonne expression écrite et orale
  • Etre capable d’adaptabilité
  • Avoir un esprit d’analyse et de synthèse
  • Savoir s’organiser pour gérer des sites ou des tâches concomitantes
  • Rigueur et disponibilité
  • Avoir le sens du management

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles et d'en remplir les conditions administratives l’emploi peut être accessible sur certains postes à des travailleurs présentant des handicaps moyennant des adaptations : certaines maladies chroniques et cancers, certains petits troubles moteurs
  • Emploi peu compatible avec la surdimutité, les pathologies ostéo-articulaires et rachidiennes lourdes, certaines pathologies psychiatriques, l'alcoolisme et l'usage de produits altérant la vigilance
  • Emploi incompatible avec la cécité

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Pompier volontaire
  • Gestion de son entreprise

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Risques liés à un accident sur les lieux de travail :
    • soit en raison du risque spécifique à l'activité du lieu surveillé: explosion, incendie, intoxication au monoxyde ou au dioxyde de carbone
    • soit en raison d'actes de malveillance : attentat, sabotage
  • Agression par la foule, verbale et/ou physique : jet d'objet, bousculade, blessures
  • Risque non spécifique de chute de plain pied ou de hauteur

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Déplacements fréquents sur sites
  • Travail administratif avec ses contraintes biomécaniques (position assise statique) et visuelles

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Eventuellement, en cas d'intervention sur un site à risque spécifique
  • Pollution atmosphérique de certains sites (parkings, métro)

6.5. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Infection ORL en cas de travail en extérieur ou en contact avec les foules

6.4. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Poids de la responsabilité et de la solitude
  • Conflits entre les impératifs de sécurité et les habitudes des usagers des locaux
  • Gestion d’une équipe lorsqu'il faut gérer des foules importantes : grandes surfaces, festivités..)
  • Disponibilités le week-end et les jours fériés
  • Pression temporelle

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail - éventuellement
  • Tableau n°64 RG : Intoxication professionnelle par l'oxyde de carbone - éventuellement

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. REGLEMENTATION

  • Une visite d’information et de prévention assurée par un professionnel de santé doit être effectuée dans les 3 mois qui suivent l’embauche
    • La visite d’information donne lieu à la délivrance d’une attestation de suivi remise au salarié et à l’employeur
    • La VIP reste valable en cas de changement d’entreprise si l’emploi occupé présente des risques équivalents.
  • Des visites périodiques tous les 5 ans et des examens à la demande sont également prévus pour les salariés
  • Il n’y a pas de visite obligatoire pour les responsables sécurité et incendie à leur compte

8.2. CONTENU

  • Clinique
    • Recherche d'antécédents allergiques, de pathologies chroniques, d’addictions
    • Surveillance de l’état cutané, ostéo-articulaire et cardiovasculaire et respiratoire
    • Bilan du stress
    • En cas de conduite, contrôle de l’aptitude en fonction de l’arrêté du 18 décembre 2015
  • Examens complémentaires
    • Selon la clinique
  • Vaccinations
    • Mise à jours de la vaccination DTP puis rappel tous les 20 ans entre 25 et 65 ans
  • Suivi post professionnel
    • Néant
  • Dossier médical
    • Sauf expositions particulières, pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • L'activité n'engendre pas en elle-même des risques pour l'environnement mais une défaillance de l'agent (malaise, agression, erreur professionnelle ..) peut entraîner des risques graves pour l'environnement en fonction du type d'établissement surveillé.

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Variable selon les lieux de travail :
    • Luxmétrie en cas de travail sur écran
    • Qualité de l’air du bâtiment

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Implantation ergonomique du poste de travail avec des écrans bien réglés, de taille suffisante, bien installés par rapport à l'éclairage du bureau et à l'emplacement de l'opérateur
  • Siège ergonomique de bureau
  • Procédures en cas d'urgence bien établies et régulièrement mises à jour
  • Respect des règles de sécurité pour les activités spécifiques
  • G.P.S. sur les véhicules
  • Etablissement d'un plan de prévention selon la nature du site surveillé

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Vêtements adaptés aux conditions climatiques et à la nécessité des déplacements
  • Hygiène de vie (café, tabac, alcool, alimentation, sport), surtout en cas d'horaires de nuit ou d'horaires atypiques

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Premiers secours
  • Formation à la gestion des urgences
  • Formation à la gestion des conflits
  • Formation à la sécurité et aux risques spécifiques en cas d'intervenant extérieur
  • Remise à jour des connaissances (électricité, IGH, ERP, nucléaire)

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Les codes

    • Code du travail
      • Articles R4512-6 à R4512-10 du Code du travail : Plan de prévention
      • Art R 4624-10 à 45 : Suivi individuel de l’état de santé du travailleur
    • Code de la construction et de l’habitation (CCH)
      • Art R 121-1 à 13 : Protection contre l’incendie – Classification des matériaux
      • Art R 122-1 à 29 : Dispositions de sécurité relatives aux immeubles de grande hauteur
      • Art R 123-1 à 56 : Protection contre les risques d'incendie et de panique dans les immeubles recevant du public.
      • Article R.123-21 sur le responsable unique sécurité ERP
  • Les textes

11.2. RECOMMANDATIONS

  • Recommandations de la CNAMTS
    • R252 Postes de travail isolés et dangereux ou essentiels pour la sécurité
  • Recommandations et référentiels du Ministère de l’intérieur
    • Sur le secourisme
    • Sur la défense extérieure contre l’incendie
  • Guide d’organisation des événements rassemblant du public (SDIS de l’Ain – Les maires ruraux de l’Ain – préfecture de l’Ain)
  • Guide des procédures à l’usage des maires – Dossier n° 6 : Etablissements recevant du public (Préfecture du Pas-de-Calais)

11.3. NORMES

  • AFNOR : 5 normes phares
    • NF X08-070 (juin 2013) Informations et instructions de sécurité - Consignes et instructions, plans d'évacuation, plans d'intervention, plans et documentation technique de sécurité
    • NF S61-936 (mai 2013) Systèmes de sécurité incendie (SSI) - Équipements d'alarme pour l'évacuation (EA) - Règles de conception
    • NF S61-970 (février 2013) Règles d'installation des Systèmes de Détection Incendie (SDI)
    • NF EN 62034 (décembre 2012) Systèmes automatiques d'essai pour éclairage de sécurité sur batteries
    • NF EN 671-1 (juin 2012) Installations fixes de lutte contre l'incendie - Systèmes équipés de tuyaux
      • Partie 1 : robinets d'incendie armés équipés de tuyaux semi-rigides La nouvelle édition de ce recueil majeur inclut tous les textes révisés et publiés depuis 2011. Elle se structure de la façon suivante : - La première partie, dédiée à la normalisation, rassemble les textes généraux et ceux consacrés aux extincteurs d'incendie, aux systèmes de sécurité incendie (SSI), de détection, d'alarme d'incendie et de désenfumage. Elle contient également les normes relatives aux installations de lutte contre l'incendie, à l'ingénierie de la sécurité et à l'amélioration de la protection incendie des bâtiments d'habitation existants.
      • La deuxième partie réunit les informations réglementaires concernant les produits de construction et la sécurité incendie dans les ERP, les bâtiments d'habitation et les lieux de travail.
      • La troisième partie, centrée sur la certification, fait le point sur les diverses marques NF existantes. Avec Sécurité incendie sur CD-ROM, les fabricants de matériel, les responsables sécurité mais aussi les assureurs et les sociétés de maintenance, disposeront d'une information complète pour mener à bien leurs missions au quotidien.
  • AFNOR autres normes
    • NF S32-001 : signal sonore d’évacuation d’urgence
    • NF ISO 23932 : Ingénierie de la sécurité incendie – Principes généraux
    • NF ISO 29904 : Chimie de la combustion – production et mesurage des aérosols

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

13. ADRESSES UTILES

14. REDACTION

  • Auteurs : Dominik GUITTARD, Consultant IPRP-SSIAP3 / Formateur & Ingénieur en Formation, (www.spf-conseil.fr) - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • DATE DE CREATION : Janvier 2018
  • Relecteurs :
  • DERNIERE MISE A JOUR :

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).