Fiches de dangers

Accident d'exposition au sang (AES) et autres liquides biologiques (Archive)

FICHE DE RISQUE BOSSONS FUTE N°35

1. INTRODUCTION

  • On regroupe sous le terme d’AES (accident d’exposition au sang) tout contact avec du sang, un liquide biologique ou du matériel souillé par du sang  lorsqu’il y a une effraction cutanée (piqûre, coupure) ou une projection sur une muqueuse ou une peau lésée (plaie, eczéma, excoriation…)

2. PROFESSIONS EXPOSEES

  • Les professions de soins
  • Les professions paramédicales et assimilés (aides-soignants, ambulanciers, pompiers, secouristes…)
  • Les professionnels du nettoyage et de la gestion des déchets

3. DESCRIPTION - EVALUATION DU RISQUE

  • L’exposition au sang peut se faire
    • par
      • piqûre ou coupure avec du matériel souillé
      • contact cutanée sur une peau est lésée
      • contact muqueux (exemple : projection de sang sur les muqueuses oculaires)
    • à l’occasion
      • d’un acte médical
      • d'un prélèvement artériel ou veineux
      • de la pose ou dépose d’une perfusion
      • d'un prélèvement d’hémocult
      • de la manipulation d'une chambre implantée
    • d’une manipulation
      • de container à seringues spécifique mal fermé en provenance d’un centre de soins
      • de linge souillé par un agent de nettoyage (blanchisserie...)
      • de poubelle à déchets non spécifiques contenant des seringues souillées
      • d’un ramassage d’objets souillés dans la nature
  • Le risque de transmission d’une pathologie dépend
    • du patient source (existence d’une pathologie connue chez celui-ci ou pas...)
    • de la fréquence de la maladie dans la population
    • de la durée de la présence dans le sang de l’agent pathogène (virémie, parasitémie, bactériémie)
    • de la possibilité d’un portage chronique
    • de la densité de l’agent infectieux
    • de la virulence de l’agent infectieux
    • de la nature de l’exposition
  • Les facteurs de risque de contamination sont les suivants :
    • patient source atteint d’une pathologie (VIH, hépatite…)
    • piqûre avec une aiguille creuse contenant du sang
    • piqûre profonde
    • piqûre avec un matériel ayant servi à un abord vasculaire
    • inoculation d’une certaine quantité de sang
    • absence de port de gants
    • coupure avec un instrument tranchant souillé de sang

4. RISQUES POUVANT ETRE ASSOCIES

  • Infection à germes banaux de la blessure
  • Intolérance au traitement prophylactique s’il a été mis en place
  • Stress post accident

5. RISQUES POUR LA SANTE

  • En pratique les risques concernent essentiellement certains virus :
  • hépatite B (risque de transmission de l’infection de Normal 0 21 false false false FR ZH-CN X-NONE MicrosoftInternetExplorer4 6 à 45% après piqûre, selon la charge virale du patient source, pour une personne non protégée par la vaccination
  • hépatite C (risque de transmission du virus de 3 à 4%) 0,5% après une exposition percutanée
  • VIH (Sida) (risque de transmission du virus de 0,3% après une exposition percutanée et dix fois plus faible après une exposition cutanéo-muqueuse
  • D’autres sont exceptionnelles : autres virus, brucelloses, paludisme...

5.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Coupure, piqûre
  • Projection sur peau lésée ou sur muqueuse (oeil...)

5.2. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • En dehors des cas pris en charge au titre d'un accident du travail :

5.2.1. REGIME GENERAL

  • Tableau n°45 RG : Infections d'origine professionnelle par les virus des hépatites A, B, C, D et E

5.2.2. REGIME AGRICOLE

5.3. AUTRES RISQUES

  • Néant

6. SURVEILLANCE MEDICALE

6.1. REGLEMENTAIRE

6.1.1. VISITE MEDICALE

  • Visites d'embauche puis visites périodiques selon la réglementation et l'activité
  • Eviction des femmes et des jeunes travailleurs de moins de 18 ans de certains postes à risques
  • Certificat de dérogation pour l'utilisation de machines dangereuses pour les apprentis

6.1.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Selon l'activité

6.1.3. VACCINATIONS

  • Obligatoire pour le personnel soignant et les personnes exposées : DTP, Hépatite

6.2. CONSEILLEE

6.2.1. VISITE MEDICALE

Examen complet en insistant sur :

  • Examen ostéo-articulaire pour étudier l'adaptation au poste de travail notamment en cas de petit handicap
  • Examen neurologique : latéralité, réflexes
  • Examen sensoriel : audition, vision

6.2.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Examen psychotechnique et CACES pour la conduite des chariots automoteurs

6.2.3. VACCINATIONS

  • DTPolio selon les recommandations de l'OMS, hépatites, typhoïde ....

6.3. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Selon l'activité

6.4. DOSSIER MEDICAL

  • 10 ans minimum comme pour tous les dossiers, plus en cas de risques spécifiques.

7. RISQUES POUR L'ENVIRONNEMENT

7.1. POLLUTIONS

  • L’élimination des déchets contaminés en dehors des filières spécifiques constituent un risque de contagion pour la population.

7.2. ACCIDENT, INCENDIE, EXPLOSION, BIOTERRORISME

  • Néant

7.3. AUTRES RISQUES

  • Néant

8. ACTIONS PREVENTIVES

8.1. PREVENTION TECHNIQUE COLLECTIVE

  • Prévention organisationnelle :
    • Respect de la réglementation sur les temps de travail et de repos
    • Identification des situations dangereuses : Disposer de matériels de sécurité adaptés à l’activité
    • Respect de la réglementation sur le maintien en bon état de fonctionnement des équipements de travail
    • Elaboration et diffusion des consignes de sécurité pour chaque poste
    • Evaluation de la charge de travail afin qu’elle ne pousse pas à la faute pour tenir les objectifs
    • Augmentation progressive de la charge de travail pour les nouveaux arrivants avec contrôle de la qualité du travail et du respect des consignes de sécurité
    • Analyse ds accidents et réalisation de l'arbre des causes pour corriger les dysfonctionnements
  • Prévention technique :
    • Appliquer les précautions universelles en milieu de soins :
      • ne pas recapuchonner les aiguilles
      • ne pas désadapter les aiguilles à la main
      • déposer après usage les objets piquants ou tranchants dans des containers adaptés
      • mettre des gants s’il y a risque de contact avec du sang, des liquides biologiques, une surface ou du matériel souillé
      • porter systématiquement des gants en cas de lésions des mains, même minimes
      • panser et couvrir toutes les plaies (surtout aux mains)
      • porter une sur blouse et/ou un masque et/ou des lunettes lorsqu’il y a un risque de projection de sang ou de liquide biologique (endoscopie, accouchement, stomatologie, aspiration...)
      • se laver les mains avant et après chaque soin et après chaque acte technique
      • désinfecter les mains après lavage en cas de souillure par du sang ou des liquides biologiques (solution hydro-alcoolique)
      • décontaminer les surfaces et les sols souillés par du sang ou des liquides biologiques avec de l’eau de javel à 12° chlorométrique au moyen d’un absorbant à usage unique
      • transporter tous les prélèvements de sang ou de liquide biologique dans des sacs plastiques jetables et/ou des récipients lavables et désinfectables ou à usage unique, hermétiquement clos. Les feuilles d’examens seront séparées des prélèvements.
      • dans les laboratoires attendre quelques minutes après l’arrêt de la centrifugeuse si le système n’est pas automatique
      • disposer de matériel de sécurité
      • matériel rétractable à usage unique (prélèvements capillaires)
      • orthèse en résine synthétique (chambres implantables) / ou aiguilles type Huber de sécurité
      • cathéters courts protégés et systèmes de connexion (perfusion)
      • seringues de sécurité (injections)
      • seringues de sécurité avec manchon protecteur d'aiguille (prélèvement artériel)
      • corps de pompe de sécurité ou unité de prélèvement à ailettes protégées + corps de pompe simple à usage uniques  (prélèvement veineux sous vide)
      • corps de sécurité et unité de prélèvement à ailettes protégées (hémocultures)
      • destructeur d’aiguilles (à réserver à des indications très spécifiques)
      • containers d’aiguilles adaptés
    • Pour le nettoyage et la gestion des déchets :
      • utiliser des pinces pour le ramassage des ordures
      • mettre des gants pour toutes les manipulations de déchets
      • dentifier les objets, les vêtements, les containers à risques spécifiques et vérifier leur traitement dans la filière adéquate
      • automatiser les tâches de tri

8.2. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • •    Former à l’application des précautions universelles le personnel des services de soins et des laboratoires
    •    Former à l’identification, à l’utilisation, et au traitement spécifique des containers à risques spécifiques
    •    Former à la sécurité les personnels en contact avec le ramassage, le transport et le traitement des déchets
    •    Former à la sécurité à prévoir impérativement pour les nouveaux arrivants et pour les intérimaires car cette population est la plus touchée par les accidents de travail
    •    Contrôler l'application des mesures préventives

8.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Mettre à disposition du personnel des équipements de protection individuelle (EPI) en bon état en fonction des risques
  • Contrôler le port de ces EPI
  • Vacciner contre l’hépatite B

9. REGLEMENTATION

9.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Risques de transmission et suivi sérologique :
    • Arrêté du 1er août 2007 fixant les modalités de suivi sérologique des personnes victimes d'accidents du travail entraînant un risque de contamination par le virus de l'immunodéficience humaine
    • Décret no 94-352 du 4 mai 1994 relatif à la protection des travailleurs contre les risques résultant de leur exposition à des agents biologiques et modifiant le code du travail (deuxième partie: Décrets en Conseil d'Etat)
  • Vaccinations :
    • Article 3111-4 du Code de la santé publique : vaccination contre l'hépatite B, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la grippe
    • Circulaire n° DGS/SD5C/2007/164 du 16 avril 2007 relative à l'entrée en vigueur et aux modalités d'application des deux arrêtés du 6 mars 2007 relatif d'une part à la liste des élèves et des étudiants des professions médicales et pharmaceutiques et des autres professions de santé pris en l'application de l'article L.3111-4 du code de la santé publique et d'autre part fixant les conditions d'immunisation des personnes visées à l'article L 3111-4 du code de la santé publique
    • Arrêté du 6 mars 2007 fixant les conditions d'immunisation des personnes visées à l'article L. 3111-4 du code de la santé publique
    • Arrêté du 6 mars 2007 relatif à la liste des élèves et étudiants des professions médicales et pharmaceutiques et des autres professions de santé, pris en application de l'article L. 3111-4 du code de la santé publique
    • Calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales 2011 selon l’avis du Haut conseil de la santé publique. B.EH. n°14-15 du 22 mars 2011.
  • Réparation :
    • Circulaire DSS/AT/95-22 du 3 mars 1995 concernant la mise en œuvre d'une indemnisation de solidarité en faveur des personnes contaminées par le VIH à l'occasion d'un accident de travail
    • Circulaire DH/FH3/95-14 du 3 mars 1995 relative d'une part aux modalités de prise en charge au titre des accidents de service ou de travail d'une contamination par le VIH ; d'autres part instituant une indemnisation de solidarité en faveur des personnels contaminés....
  • Dispositifs médicaux :
  • Déchets d'activité de soins à risque infectieux (DASRI) :

9.2. RECOMMANDATIONS - NORMES - ETIQUETAGE - SIGNALISATION

 

Risque biologique

9.2.1. RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R410 Risque biologique en milieu de soins

9.3.1. NORMES (AFNOR)

  • NF X30-507. Avril 2009. Emballages des déchets d'activité de soins - Déchets d'activités de soin - Caisse en carton avec sac intérieur pour déchets d'activités de soins à risques infectieux
  • NF X30-500. Avril 2009. Emballages des déchets d'activité de soins - Boîtes et minicollecteurs pour déchets perforants - Spécifications et essais
  • NF X30-505. Décembre 2004. Emballage des déchets d'activités de soins - Déchets d'activités de soins - Fûts et jerricanes en matière plastique pour déchets d'activités de soins à risques infectieux

10. BIBLIOGRAPHIE

11. ADRESSES UTILES

AUTEURS : Pierrette Trilhe (médecin du travail retraité) (BF) (37)
DATE DE CREATION : Juin 2009
DERNIERE MISE A JOUR : Juin 2011

Commentaires

Réagir à cette fiche