Fiches de dangers

 ACTUALITES RECENTES - ENQUETES EN COURS

 - Participez à l'enquête d'évaluation sur le document unique organisée par notre partenaire la Fédération des Acteurs de la Prévention - Présentation des résultats le 3 octobre 2017 http://app.evalandgo.com/s/?id=JTk1cCU5OWglOUMlQUI=&a=JTlBcSU5QXAlOUU=

- Consulter le guide d'évaluation de la pénibilité des métiers de l'agriculture édité par le Ministère sur http://agriculture.gouv.fr/evaluation-de-la-penibilite-au-travail-de-metiers-de-lagriculture-suivez-le-guide

***

L'ordonnance n° 2017-53 du 19 janvier 2017 crée le compte personnel d'activité (CPA) au profit des agents publics des 3 fonctions publiques et leur donnent de nouvelles garanties en matière de sécurité et de santé au travail (voir la fiche FPT)

Le décret n° 2016-1908 du 27 décembre 2016 sur la modernisation de la médecine du travail a été publié au JO du 29 décembre 2016. Il est applicable à compter du 1er janvier 2017. Un résumé du décret n°2016-1908 du 27 décembre 2016 sur le suivi des salariés est sur le site dans l'espace fiche des métiers. Il remplace les informations du point 8.1 des fiches qui est devenu obsolète

Le décret n° 2016-1074 du 3 août 2016 relatif à la protection des travailleurs contre les risques dus aux sur les champs électromagnétiques est entré en application le 1er janvier 2017

Les fiches concernant la pénibilité sont sur le site

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Accident d'exposition au sang (AES) et autres liquides biologiques (Archive)

FICHE DE RISQUE BOSSONS FUTE N°35

1. INTRODUCTION

  • On regroupe sous le terme d’AES (accident d’exposition au sang) tout contact avec du sang, un liquide biologique ou du matériel souillé par du sang  lorsqu’il y a une effraction cutanée (piqûre, coupure) ou une projection sur une muqueuse ou une peau lésée (plaie, eczéma, excoriation…)

2. PROFESSIONS EXPOSEES

  • Les professions de soins
  • Les professions paramédicales et assimilés (aides-soignants, ambulanciers, pompiers, secouristes…)
  • Les professionnels du nettoyage et de la gestion des déchets

3. DESCRIPTION - EVALUATION DU RISQUE

  • L’exposition au sang peut se faire
    • par
      • piqûre ou coupure avec du matériel souillé
      • contact cutanée sur une peau est lésée
      • contact muqueux (exemple : projection de sang sur les muqueuses oculaires)
    • à l’occasion
      • d’un acte médical
      • d'un prélèvement artériel ou veineux
      • de la pose ou dépose d’une perfusion
      • d'un prélèvement d’hémocult
      • de la manipulation d'une chambre implantée
    • d’une manipulation
      • de container à seringues spécifique mal fermé en provenance d’un centre de soins
      • de linge souillé par un agent de nettoyage (blanchisserie...)
      • de poubelle à déchets non spécifiques contenant des seringues souillées
      • d’un ramassage d’objets souillés dans la nature
  • Le risque de transmission d’une pathologie dépend
    • du patient source (existence d’une pathologie connue chez celui-ci ou pas...)
    • de la fréquence de la maladie dans la population
    • de la durée de la présence dans le sang de l’agent pathogène (virémie, parasitémie, bactériémie)
    • de la possibilité d’un portage chronique
    • de la densité de l’agent infectieux
    • de la virulence de l’agent infectieux
    • de la nature de l’exposition
  • Les facteurs de risque de contamination sont les suivants :
    • patient source atteint d’une pathologie (VIH, hépatite…)
    • piqûre avec une aiguille creuse contenant du sang
    • piqûre profonde
    • piqûre avec un matériel ayant servi à un abord vasculaire
    • inoculation d’une certaine quantité de sang
    • absence de port de gants
    • coupure avec un instrument tranchant souillé de sang

4. RISQUES POUVANT ETRE ASSOCIES

  • Infection à germes banaux de la blessure
  • Intolérance au traitement prophylactique s’il a été mis en place
  • Stress post accident

5. RISQUES POUR LA SANTE

  • En pratique les risques concernent essentiellement certains virus :
  • hépatite B (risque de transmission de l’infection de Normal 0 21 false false false FR ZH-CN X-NONE MicrosoftInternetExplorer4 6 à 45% après piqûre, selon la charge virale du patient source, pour une personne non protégée par la vaccination
  • hépatite C (risque de transmission du virus de 3 à 4%) 0,5% après une exposition percutanée
  • VIH (Sida) (risque de transmission du virus de 0,3% après une exposition percutanée et dix fois plus faible après une exposition cutanéo-muqueuse
  • D’autres sont exceptionnelles : autres virus, brucelloses, paludisme...

5.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Coupure, piqûre
  • Projection sur peau lésée ou sur muqueuse (oeil...)

5.2. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • En dehors des cas pris en charge au titre d'un accident du travail :

5.2.1. REGIME GENERAL

  • Tableau n°45 RG : Infections d'origine professionnelle par les virus des hépatites A, B, C, D et E

5.2.2. REGIME AGRICOLE

5.3. AUTRES RISQUES

  • Néant

6. SURVEILLANCE MEDICALE

6.1. REGLEMENTAIRE

6.1.1. VISITE MEDICALE

  • Visites d'embauche puis visites périodiques selon la réglementation et l'activité
  • Eviction des femmes et des jeunes travailleurs de moins de 18 ans de certains postes à risques
  • Certificat de dérogation pour l'utilisation de machines dangereuses pour les apprentis

6.1.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Selon l'activité

6.1.3. VACCINATIONS

  • Obligatoire pour le personnel soignant et les personnes exposées : DTP, Hépatite

6.2. CONSEILLEE

6.2.1. VISITE MEDICALE

Examen complet en insistant sur :

  • Examen ostéo-articulaire pour étudier l'adaptation au poste de travail notamment en cas de petit handicap
  • Examen neurologique : latéralité, réflexes
  • Examen sensoriel : audition, vision

6.2.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Examen psychotechnique et CACES pour la conduite des chariots automoteurs

6.2.3. VACCINATIONS

  • DTPolio selon les recommandations de l'OMS, hépatites, typhoïde ....

6.3. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Selon l'activité

6.4. DOSSIER MEDICAL

  • 10 ans minimum comme pour tous les dossiers, plus en cas de risques spécifiques.

7. RISQUES POUR L'ENVIRONNEMENT

7.1. POLLUTIONS

  • L’élimination des déchets contaminés en dehors des filières spécifiques constituent un risque de contagion pour la population.

7.2. ACCIDENT, INCENDIE, EXPLOSION, BIOTERRORISME

  • Néant

7.3. AUTRES RISQUES

  • Néant

8. ACTIONS PREVENTIVES

8.1. PREVENTION TECHNIQUE COLLECTIVE

  • Prévention organisationnelle :
    • Respect de la réglementation sur les temps de travail et de repos
    • Identification des situations dangereuses : Disposer de matériels de sécurité adaptés à l’activité
    • Respect de la réglementation sur le maintien en bon état de fonctionnement des équipements de travail
    • Elaboration et diffusion des consignes de sécurité pour chaque poste
    • Evaluation de la charge de travail afin qu’elle ne pousse pas à la faute pour tenir les objectifs
    • Augmentation progressive de la charge de travail pour les nouveaux arrivants avec contrôle de la qualité du travail et du respect des consignes de sécurité
    • Analyse ds accidents et réalisation de l'arbre des causes pour corriger les dysfonctionnements
  • Prévention technique :
    • Appliquer les précautions universelles en milieu de soins :
      • ne pas recapuchonner les aiguilles
      • ne pas désadapter les aiguilles à la main
      • déposer après usage les objets piquants ou tranchants dans des containers adaptés
      • mettre des gants s’il y a risque de contact avec du sang, des liquides biologiques, une surface ou du matériel souillé
      • porter systématiquement des gants en cas de lésions des mains, même minimes
      • panser et couvrir toutes les plaies (surtout aux mains)
      • porter une sur blouse et/ou un masque et/ou des lunettes lorsqu’il y a un risque de projection de sang ou de liquide biologique (endoscopie, accouchement, stomatologie, aspiration...)
      • se laver les mains avant et après chaque soin et après chaque acte technique
      • désinfecter les mains après lavage en cas de souillure par du sang ou des liquides biologiques (solution hydro-alcoolique)
      • décontaminer les surfaces et les sols souillés par du sang ou des liquides biologiques avec de l’eau de javel à 12° chlorométrique au moyen d’un absorbant à usage unique
      • transporter tous les prélèvements de sang ou de liquide biologique dans des sacs plastiques jetables et/ou des récipients lavables et désinfectables ou à usage unique, hermétiquement clos. Les feuilles d’examens seront séparées des prélèvements.
      • dans les laboratoires attendre quelques minutes après l’arrêt de la centrifugeuse si le système n’est pas automatique
      • disposer de matériel de sécurité
      • matériel rétractable à usage unique (prélèvements capillaires)
      • orthèse en résine synthétique (chambres implantables) / ou aiguilles type Huber de sécurité
      • cathéters courts protégés et systèmes de connexion (perfusion)
      • seringues de sécurité (injections)
      • seringues de sécurité avec manchon protecteur d'aiguille (prélèvement artériel)
      • corps de pompe de sécurité ou unité de prélèvement à ailettes protégées + corps de pompe simple à usage uniques  (prélèvement veineux sous vide)
      • corps de sécurité et unité de prélèvement à ailettes protégées (hémocultures)
      • destructeur d’aiguilles (à réserver à des indications très spécifiques)
      • containers d’aiguilles adaptés
    • Pour le nettoyage et la gestion des déchets :
      • utiliser des pinces pour le ramassage des ordures
      • mettre des gants pour toutes les manipulations de déchets
      • dentifier les objets, les vêtements, les containers à risques spécifiques et vérifier leur traitement dans la filière adéquate
      • automatiser les tâches de tri

8.2. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • •    Former à l’application des précautions universelles le personnel des services de soins et des laboratoires
    •    Former à l’identification, à l’utilisation, et au traitement spécifique des containers à risques spécifiques
    •    Former à la sécurité les personnels en contact avec le ramassage, le transport et le traitement des déchets
    •    Former à la sécurité à prévoir impérativement pour les nouveaux arrivants et pour les intérimaires car cette population est la plus touchée par les accidents de travail
    •    Contrôler l'application des mesures préventives

8.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Mettre à disposition du personnel des équipements de protection individuelle (EPI) en bon état en fonction des risques
  • Contrôler le port de ces EPI
  • Vacciner contre l’hépatite B

9. REGLEMENTATION

9.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Risques de transmission et suivi sérologique :
    • Arrêté du 1er août 2007 fixant les modalités de suivi sérologique des personnes victimes d'accidents du travail entraînant un risque de contamination par le virus de l'immunodéficience humaine
    • Décret no 94-352 du 4 mai 1994 relatif à la protection des travailleurs contre les risques résultant de leur exposition à des agents biologiques et modifiant le code du travail (deuxième partie: Décrets en Conseil d'Etat)
  • Vaccinations :
    • Article 3111-4 du Code de la santé publique : vaccination contre l'hépatite B, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la grippe
    • Circulaire n° DGS/SD5C/2007/164 du 16 avril 2007 relative à l'entrée en vigueur et aux modalités d'application des deux arrêtés du 6 mars 2007 relatif d'une part à la liste des élèves et des étudiants des professions médicales et pharmaceutiques et des autres professions de santé pris en l'application de l'article L.3111-4 du code de la santé publique et d'autre part fixant les conditions d'immunisation des personnes visées à l'article L 3111-4 du code de la santé publique
    • Arrêté du 6 mars 2007 fixant les conditions d'immunisation des personnes visées à l'article L. 3111-4 du code de la santé publique
    • Arrêté du 6 mars 2007 relatif à la liste des élèves et étudiants des professions médicales et pharmaceutiques et des autres professions de santé, pris en application de l'article L. 3111-4 du code de la santé publique
    • Calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales 2011 selon l’avis du Haut conseil de la santé publique. B.EH. n°14-15 du 22 mars 2011.
  • Réparation :
    • Circulaire DSS/AT/95-22 du 3 mars 1995 concernant la mise en œuvre d'une indemnisation de solidarité en faveur des personnes contaminées par le VIH à l'occasion d'un accident de travail
    • Circulaire DH/FH3/95-14 du 3 mars 1995 relative d'une part aux modalités de prise en charge au titre des accidents de service ou de travail d'une contamination par le VIH ; d'autres part instituant une indemnisation de solidarité en faveur des personnels contaminés....
  • Dispositifs médicaux :
  • Déchets d'activité de soins à risque infectieux (DASRI) :

9.2. RECOMMANDATIONS - NORMES - ETIQUETAGE - SIGNALISATION

 

Risque biologique

9.2.1. RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R410 Risque biologique en milieu de soins

9.3.1. NORMES (AFNOR)

  • NF X30-507. Avril 2009. Emballages des déchets d'activité de soins - Déchets d'activités de soin - Caisse en carton avec sac intérieur pour déchets d'activités de soins à risques infectieux
  • NF X30-500. Avril 2009. Emballages des déchets d'activité de soins - Boîtes et minicollecteurs pour déchets perforants - Spécifications et essais
  • NF X30-505. Décembre 2004. Emballage des déchets d'activités de soins - Déchets d'activités de soins - Fûts et jerricanes en matière plastique pour déchets d'activités de soins à risques infectieux

10. BIBLIOGRAPHIE

11. ADRESSES UTILES

AUTEURS : Pierrette Trilhe (médecin du travail retraité) (BF) (37)
DATE DE CREATION : Juin 2009
DERNIERE MISE A JOUR : Juin 2011

Commentaires

Réagir à cette fiche