Fiches de dangers

Régime général Tableau 62

free full access hookup sites agencia de citas cyrano drama Affections professionnelles provoquées par les isocyanates organiques


  • Date de création : décret du 23 février 1973
  • Dernière mise à jour : décret du 1er août 2006

http://www.domenicanedisansisto.org/web/nichuya/1855

Désignation des maladies Délai de prise en charge Liste indicative des principaux travaux susceptibles de provoquer ces maladies
Blépharo-conjonctivite récidivante. 3 jours rencontre espagnol montreal Travaux exposant à l'inhalation ou à la manipulation d'isocyanates organiques, notamment :
Rhinite récidivant en cas de nouvelle exposition au risque ou confirmée par test. 7 jours Fabrication et application de vernis et laques de polyuréthanes, fabrication de fibres synthétiques ;
Syndrome bronchique récidivant. 7 jours Préparation des mousses polyuréthanes et application de ces mousses à l'état liquide ;
Asthme objectivé par explorations fonctionnelles respiratoires récidivant en cas de nouvelle exposition au risque ou confirmé par test. 7 jours Fabrication et utilisation des colles à base de polyuréthanes ;

en france où rencontre t-on le plus son/sa conjoint(e) Lésions eczématiformes récidivant en cas de nouvelle exposition au risque ou confirmées par un test épicutané.

15 jours Fabrication et manipulation de peintures contenant des isocyanates organiques.

http://tethyssrl.it/963-dte86848-dating-sites-in-ottawa.html Pneumopathie interstitielle aiguë ou subaiguë d'hypersensibilité objectivée par :
- -des signes respiratoires (toux, dyspnée) et/ou des signes généraux !
- -des signes radiographiques et/ou tomodensitométriques compatibles, lorsqu’ils existent ;
- -une diminution de la DLCO ou une hypoxie d’effort ;
- -des signes immunologiques significatifs : présence d’anticorps précipitants dans le sérum contre l’agent pathogène présumé responsable ou, à défaut, lymphocytose au lavage broncho-alvéolaire.

30 jours  
Pneumopathie d’hypersensibilité chronique avec altération des explorations fonctionnelles respiratoires (trouble ventilatoire restrictif ou obstructif), signes radiologiques compatibles et signes immunologiques significatifs : présence d’anticorps précipitants dans le sérum contre l’agent pathogène présumé responsable ou, à défaut, lymphocytose au lavage broncho-alvéolaire. 3 ans