Fiches de métiers

Formateur-animateur en hygiène, santé et sécurité au travail

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°400

ROME :K2111 CITP-08 :2424 INSEE :312d

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

Animateur, formateur, formateur d’entreprise, instructeur, intervenant pédagogique, tuteur

2. DEFINITION

Le formateur-animateur est capable de concevoir, d'animer et d'évaluer une action de formation à destination des personnes désignées par leur entreprise pour mettre en œuvre l’objectif pédagogique défini.

3. FORMATION – QUALIFICATION

La profession est accessible par de nombreuses filières (selon le thème et l’institution de délivrance) :
- Diplômés
- Diplômés expérimentés
- Ouvrier spécialisés désignés par l’entreprise
- Autodidactes
- Certifications

La formation d'adultes nécessite avant tout une solide expérience professionnelle. Certains diplômes peuvent toutefois compléter l'expérience acquise, tout particulièrement en ce qui concerne l'acquisition d'outils pédagogiques. D'autres, notamment de niveau master, sont orientés vers la conception des cursus de formation professionnelle. À noter : il existe des licences pro spécialisées dans la formation artistique ou orientées vers le travail social.

Niveau bac + 3

  • Licence pro spécialité formateur en milieu professionnel ; formation d'adultes ; métiers de la formation.

Niveau bac + 5

  • Master MEEF métier de l'enseignement, de l'éducation et de la formation mention pratiques et ingénierie de la formation

Il convient également aux acheteurs et donneurs d’ordres divers de la formation professionnelle de s’assurer des compétences et des contenus.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Structure
    • L'intervenant en formation peut travailler en interne au sein d'une entreprise,
    • Il peut également intervenir comme consultant externe à l'entreprise.
      • dans ces cas là il peut être un travailleur libéral
      • ou être salarié d'une entreprise de formation et/ou de conseil.
  • Lieu
    • Une partie du travail se fait dans les locaux de l'entreprise : rencontres avec la direction, interventions en salles de réunions ou sur les postes de travail...
    • Une partie du travail est consacrée au travail de préparation dans un bureau plus ou moins personnel

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • Les activités exercées par le formateur animateur sont caractérisées par une grande diversité tant dans le champ d’intervention des organismes que dans les identités professionnelles et les statuts des formateurs eux-mêmes.
    L’analyse du métier distingue des compétences pédagogiques fondamentales et des compétences associées.
  • Le cœur de métier semble néanmoins défini par le face à face pédagogique.
    • Conception de séquences de formations
    • Mise en œuvre de séquences de formations
    • Accompagnement des personnes
    • Evaluations des apprenants
  • A ces différentes activités considérées comme fondamentales s’ajoutent :
    • Activités périphériques en fonction des spécificités des dispositifs de formation
    • Ecoute des attentes clients pour les transformer en objectifs pédagogiques puis en compétences opérationnelles.
  • Le formateur est membre d’une équipe pédagogique, il assure une veille (pédagogique et juridique) et entretient des relations avec l’environnement socio-économique et institutionnel.

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Matériels techniques d’acquisition des compétences adaptés à la progression pédagogique et à l’objectif fixé
  • Matériel pédagogiques :
    • Référentiel technique
    • Déroulé pédagogique
    • Support pédagogiques destinés aux apprenants
    • Vidéoprojecteurs, écrans, paper–board…..
  • Véhicule pour les déplacements professionnels

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • petit matériel de bureautique

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Chef d'entreprise, DRH, comptable
  • cadre de l'entreprise, contremaitres, chefs d'équipe
  • Apprenants de tous niveaux désignés par l’entreprise

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir acquis les compétences nécessaires pour la transmission des savoirs objectivés.
  • Selon le domaine d’intervention être titulaire du diplôme(1), de la certification(2) ou de l’attestation de compétence (3) nécessaire à l’enseignement et être intégré à un organisme de formation habilité pour la délivrance du titre. (2)
    • 1ex : Diplômes universitaires
      2 ex : INRS
      3 ex : CNPP
  • Faire preuve d’adaptation, de qualités relationnelles et de capacité à réfléchir sur soi et se remettre en cause.
  • Pouvoir se déplacer dans les entreprises

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  •  Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible, selon les secteurs, à des travailleurs présentant certains types de handicaps : maladies chroniques et cancers, atteintes légère de la motricité
  • D'autres handicaps peuvent être compatibles avec ce métiers moyennant des adaptations plus importantes : cécité, surdimutité ..

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Activités de conseil, d'expert, d'auditeur ...
  • Activité administrative en cas de profession libérale (prospection de clientèle, déclarations ...)
  • Participation à des congrès, salons et séminaires
  • Publications

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Les accidents possibles sont :
    • Les accidents de trajet en se rendant sur les différents lieux d'intervention
    • Les agression physique ou verbale
    • Les chutes
  • Risques exceptionnels d'accidents particuliers selon l'entreprise
    • Explosion
    • Incendie
    • Contamination biologique
    • Accidents liés à des produits dangereux

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail su écran
  • Port de charges modérées (documents, matériel pédagogique, bureautique)
  • Position debout fréquente
  • Gestes répétitifs (clavier, souris, écriture manuelle ..)
  • Bruit de voisinage des machines dans certaines entreprises
  • Chaleur ou froid des salles mal isolées ou des ateliers

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Pas à priori sauf pour des entreprises spécifiques
  • Odeur des locaux selon les entreprises (agroalimentaire ...)

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Affections saisonnières transmissibles par voie aérienne possible

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Renseigner tous les documents exiger la loi
  • Fatigue intellectuelle due à la recherche d'information et à la veille législative
  • Horaires de travail irréguliers en fonction de l'emploi du temps fixé par l'entreprise, des vacances ...
  • Travail irrégulier en fonction des demandes avec des périodes de forte surcharge
  • Concurrence avec d'autres intervenants
  • Stress de l'intervention auprès d'un public varié et inconnu

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • pas à priori sauf exposition exceptionnelle (amiante, bruit, risques chimiques ou biologiques ...)

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Stress
  • Dépression
  • Stigmatisation, exclusion
  • Allergie à la craie

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Les formateurs exerçant leur activité en libéral ne bénéficient pas d'une surveillance médicale du travail mais il peuvent passer bénéficier un bilan de santé (voir la caisse de sécurité sociale de rattachement)
  • Les formateurs salariés en interne ou en externe sont soumis aux mêmes règles de surveillance médicale que les autres salariés.
  • En dehors d'un suivi spécifique particulier la visite médicale peut être l'occasion de contrôler l’acuité visuelle, le rythme cardiaque, la tension artérielle, et l'état psychologique (dépistage du stress ..)

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Selon la nature des expositions et les données de l'examen clinique

8.3. VACCINATIONS

  • Pas de vaccinations obligatoires a priori
  • Vaccinations conseillées :
    • DTPolio tous les 20 ans

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Pas à priori sauf en cas d'expositions particulières

8.5. DOSSIER MEDICAL

Sauf expositions particulières pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pas à priori

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS  D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Contrôle de l'ergonomie du travail sur écran
  • mesure du bruit en entreprise

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • L'Etat pourrait alléger ses contraintes administratives
  • Élaborer un document unique d'évaluation des risques professionnels au sein de l'entreprise
  • Limiter des risques psychosociaux par des actions de prévention adaptées, touchant notamment l’organisation du travail
  • Organiser de la gestion des carrières et des passerelles entre les différents aspects du métier
  • Travailler en équipe

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Il convient comme pour tout intervenant extérieur ou intérieur de prendre connaissance préalablement du DUERP de l’établissement pour en respecter les consignes.
  • Soutien psychologique si nécessaire

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Améliorer ses connaissances techniques et professionnelles
  • Assurer une veille réglementaire

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

Les textes fondateurs

  • Un certains nombres de textes régissent la formation permanente. Ils sont transcrits dans le code du travail
    • Loi n°2009-1437 du 24 novembre 2009 relative à l'orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie (modifiée)
    • Décret n° 2010-530 du 20 mai 2010 relatif à la déclaration des organismes de formation et au contrôle de la formation professionnelle

Code du travail :

  • Articles L4121-1 à L4121-5 du Code du travail : principes de prévention, évaluation des risques
  • Articles L6311-1 à L6314-1, D6312-1 et D6314-1 du code du travail sur les dispositions générales de la formation professionnelle continue (Sixième partie - Livre III)
  • Art L 6321-1 et suivants Sur les dispositifs de formation professionnelle continue
    • Art L 6321-1 à 16 : Formations à l'initiative de l'employeur et plan de formation
      • Adaptation au poste et/ou maintien dans l'emploi
      • Développement des compétences
      • Emploi saisonnier
      • secteur public
    • Art L 6322-1 et suivants : formations à l'initiative du salarié
    • Art L 6323-1 et suivants : Droit individuel à la formation
    • Art L 6324-1 et suivants : Périodes de professionnalisation
    • Art L 6325-1 et suivants : Contrats de professionnalisation
    • Art L 6326-1 et suivants : Préparation opérationnelle à l'emploi
  • Articles L6351-1 à L6355-24 et R6351-1 à R6353-1 du code du travail sur les organismes de formation (Titre V).
  • Art L 6361-1 à L 6363-2 : Contrôle de la formation professionnelle continue (Titre VI)

11.2. RECOMMANDATIONS TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES

Référentiel d'activités et de compétences des fonctions "formateur-animateur"

11.3. NORMES

11.4. CONFERENCES DE CONSENSUS, AUDITIONS PUBLIQUES ET BONNES PRATIQUES

11.5. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE ET SITOGRAPHIE

13. ADRESSES UTILES

AUTEURS : Pascal WILK (formateur) (pw.formationsécurité)(95)(Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.;
DATE DE CREATION : Novembre 2014
DERNIERE MISE A JOUR : Mois Année

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).