Fiches de métiers

Technicien de crémation (En relecture)

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°399

ROME : K2601 CITP-08 : 5163 INSEE : 564b


agencia de citas cyrano drama 1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

Agent chargé des crémations, opérateur de crémation, employé de crémation, conducteur de four de crémation

rencontre espagnol montreal 2. DEFINITION

  • Le Technicien de crémation vérifie l’ensemble des documents des dossiers de crémation.
  • Il procède à la mise en place de la cérémonie.
  • Il procède à la crémation proprement dite (mise en route du four, fonctionnement, réglage).
  • Il tient à jour le registre des crémations.
  • Le technicien de crémation assure ensuite la remise des cendres aux familles (urne funéraire).
  • Il assure régulièrement l’entretien et l’hygiène des locaux techniques et des lieux fréquentés par le public.

view it 3. FORMATION – QUALIFICATION

  • Cet emploi est accessible avec une expérience professionnelle dans le secteur sans diplôme particulier
  • Un diplôme de niveau CAP / BEP peut en faciliter l’accès.
  • Une formation à la conduite de four de crémation pour l’emploi de Technicien de crémation et une habilitation préfectorale sont requis.

free full access hookup sites 4. ACTIVITE PRINCIPALE

http://www.domenicanedisansisto.org/web/nichuya/1855 4.1. LIEUX D’ACTIVITE

  • L’employé de crémation exerce principalement dans un crématorium situé en général à proximité des cimetières.
  • Le Technicien de crémation peut être un salarié au sein d’entreprises de services funéraires, ou agent de collectivités territoriales.

http://diebrueder.ch/piskodral/1847 4.2. DESCRIPTION DE L’ACTIVITE

  • dating a girl who has been sexually abused Démarches administratives et gestion du site
    • Vérifier la légalité des documents administratifs d’autorisation de crémation
    • Appliquer la réglementation et les procédures en vigueur
    • Délivrer les attestations réglementaires
    • Gérer et entretenir les stocks des produits et les matériels professionnels
    • Contrôler la conformité des dossiers de crémation
    • gérer le planning (prise de rendez-vous, appels téléphoniques)
    • Vendre les prestations (cérémonie, crémation et ou dispersion des cendres dans le jardin des souvenirs)
  • https://www.cursoseoalicante.com/35864-dte59650-best-free-dating-sites-nj.html Cérémonial
    • Procéder à l’inhumation de l’urne dans le jardin des souvenirs ou dispersion des cendres au crématorium
    • Remettre en ordre et nettoyage des locaux après les interventions
  • Crémation
    • Accueillir les opérateurs funéraires
    • Respecter strictement le planning des crémations
    • Mettre en œuvre et contrôler l’opération de crémation
    • Traiter les cendres, préparer l’urne cinéraire
    • Remettre les urnes
  • Maintenance des installations techniques
    • Effectuer des opérations de petite maintenance et de nettoyage des installations techniques
    • Surveiller le contrôle des rejets (gaz, filtration, etc.) et intervenir en cas de dysfonctionnement
  • Veille relative à la sécurité des installations
    • Sécuriser l’opération de crémation et contrôler le bon état des installations
    • Détecter une anomalie de fonctionnement
    • Assurer l’arrêt ou la mise en sécurité de l’installation
    • Enclencher une intervention technique
    • Rédiger un rapport d’incident

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Instruments : (pince (récupération des métaux), barres de décendrage de tailles variables
  • Une cuve (cendrier ou bac de collecte des calcius)
  • Four
  • Pulvérisateur (résidus de crémation), unité de transfert des cendres
  • Porte cercueil

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Produits d’entretien
  • Matériel informatique, téléphone, fax, internet
  • Matériel d’entretien (autolaveuse, balai)
  • Logiciels spécifiques
  • Equipement pour la crémation

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Famille et proches du défunt
  • Intervenants des pompes funèbres, prestataires de service (restauration, traiteur, …)
  • Relations permanentes avec les services de police, les hôpitaux, les transporteurs, les fleuristes
  • Représentants du culte

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Exigences administratives :
    • Avoir un casier judiciaire vierge
    • Avoir le permis de conduire
    • Savoir s’organiser pour respecter les délais
    • Connaître le fonctionnement et règles de sécurité d’un four crématoire et du dispositif de filtration
    • Maîtriser les techniques de gestion des rejets et des filtrations des fumées
    • Connaître les circulaires relatives aux déchets anatomiques
    • Connaître la convention hospitalière
    • respecter la déontologie et les protocoles
    • Se tenir régulièrement au courant de l’évolution de la réglementation
    • Connaitre la législation funéraire
    • Posséder le permis B
    • Avoir une habilitation électrique.
  • Exigences ou aptitudes physiques :
    • Avoir une bonne résistance physique (station debout prolongée, piétinement)
    • Gérer plusieurs tâches en même temps
    • Avoir une bonne présentation
    • Etre à jour de ses vaccinations (vaccin anti-tétanique)
    • Soulever et/ou déplacer manuellement des charges lourdes (cercueils, urnes, gerbes de fleurs, …)
    • Etre capable de réaliser les techniques et gestes liés à l’inhumation
    • pouvoir travailler devant un écran d’ordinateur (fatigue visuelle, contraintes posturales)
  • Exigences ou aptitudes relationnelles :
    • Supporter une activité ayant trait à la mort et les contacts avec des résidus anatomiques (déchets hospitaliers)
    • Avoir des notions de psychologie / du processus de deuil
    • Pouvoir travailler avec des familles en deuil (respect, empathie, …) et adapter son comportement à des situations émotionnellement difficiles
    • Savoir s’adapter à des langues, des habitudes différentes des siennes
    • Savoir gérer son stress
    • Faire preuve de conscience professionnelle
    • Travailler en équipe
    • Savoir faire face à des situations conflictuelles / imprévues

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : surdité, maladies chroniques et cancers.
  • Emploi peu compatible avec la cécité, la mutité et une pathologie de l’appareil locomoteur, certaines pathologies mentales

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

La plupart des autres activités des pompes funèbres : fossoyeur, maître de cérémonie, démarcheur, vendeur, agent d’entretien pour les cimetières, porteur

6. DANGERS

6.1. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Déplacements à pied ou en engin motorisé
  • Manutention manuelle de charges
  • Position debout, piétinement
  • Travail dans des locaux climatisés
  • Travail sur écran
  • bruit des équipements

6.2. AGENTS CHIMIQUES

  • Produits d’entretiens, désinfectants
  • Cendres
  • Poussières et émanations toxiques comme le gaz carbonique, oxyde d’azote, etc... provenant de la combustion du corps
  • Mercure  (plombage dentaire)

6.3. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Pièces anatomiques d’origine humaine (déchets hospitaliers)
  • Agents infectieux d’origine hospitalière
  • Hépatite A, B, C, VIH, bacille de Koch, virus de la grippe (entretien des sanitaires, contact avec le public)

6.4. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Gestion du deuil des familles
  • Solitude avec le mort
  • Sous-estimation du danger septique lié au contact avec les résidus anatomiques
  • Pic d’activité
  • Travail en zapping
  • Polyvalence des tâches, rotation entre les postes
  • Autonomie dans le travail
  • Erreurs ayant des conséquences graves pour la qualité du service
  • Contact physique et téléphonique avec le public
  • Risque d’agression verbale ou physique (familles)
  • Relation avec les collègues
  • Surveillance de machines

7. FACTEURS DE RISQUES POUR LA SANTE

7.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Accidents de manutention
  • Agression par agent thermique : brûlure (chaleur du four, projection de calcius et de cendres chauds, opération de décendrage)
  • Emploi de machine dangereuse : entretien des sols
  • Déplacement de matériel : heurt structure / blessure (mise en place mobilier dans la salle de cérémonie)
  • Contact électrique : électrisation, électrocution (petite maintenance du four)
  • Contact avec des liquides biologiques
  • Chute de plain-pied (surface glissante)

7.2. MALADIES PROFESSIONNELLES RECONNUES

  • Tableau n°7 RG : Tétanos professionnel
  • Tableau n°45 RG : Infections d’origine professionnelle par les virus des hépatites A, B, C, D et E
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°65 RG : Lésions eczématiformes de mécanisme allergique
  • Tableau n°76 RG : Maladies liées à des agents infectieux ou parasitaires contractées en milieu d’hospitalisation et d’hospitalisation à domicile
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.3. AUTRES MALADIES LIEES A L’ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Souffrance psychique
  • Asthme
  • Insuffisance veineuse, varices
  • Lombalgies communes

8. SURVEILLANCE MEDICALE

Les salariés est en contact potentiel mais indirect ou accidentel avec des agents biologiques ne nécessitant pas une surveillance médicale renforcée.

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d’embauche puis visites tous les deux ans selon la réglementation
  • Examen clinique standard avec recherche de signes pouvant témoigner d’une infection
  • Examen rachis et appareil locomoteur (recommandation de bonne pratique concernant la surveillance médico-professionnelle du risque lombaire pour les travailleurs exposés à des manipulations de charges, SFMT septembre 2013)
  • Information du salarié sur les risques professionnels dont risque infectieux et risque ostéo-articulaire

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Sérologie post-vaccinale hépatite B (Dosage d’anticorps anti-HBs + antigène HBs) pour les personnes vaccinées après l’âge de 25 ans.

8.3. VACCINATIONS

  • Vaccination recommandée contre : la Diphtérie, le Tétanos, la Poliomyélite, la Grippe et l’Hépatite B.

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d’un dommage éventuel
  • • Fiche de prévention individuelle de pénibilité établie par l’employeur et transmise au service de santé au travail et communiquée au salarié à son départ de l’entreprise

9. NUISANCES POUR L’ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pollution par les fumées de crémation si défaillance des filtres ou fuite
  • Accident d’explosion ou d’incendie
  • Interdiction de crémation si soins de thanatopraxie en raison de l'émission de produits toxiques (formaldéhyde, dioxine)
  • Toxicité des métaux nécessitant une élimination spécifique (recyclage)

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D’AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Prélèvements d’atmosphère et analyses (cendres, empoussièrement …)
  • Mesurage du niveau d’exposition au bruit à l’aide d’un sonomètre et / ou d’un exposimètre

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Aspiration des poussières (hôte aspirante) pour la manipulation des cendres
  • Insonorisation des machines et des locaux
  • Installation d’hygiène et de vie : local de pause, installations sanitaires (vestiaire, wc, lavabo, douche), un réfectoire sur le lieu de travail ou à proximité dont l’entretien quotidien est assuré.
  • Organisation des premiers secours : plan de secours, liste secouristes opérationnels
  • Signalisation de sécurité des installations : panneaux (interdiction, obligation (port EPI), avertissement, sauvetage, lutte anti incendie : (signaux sonore, lumineux)
  • Dispositif d’arrêt d’urgence pour les machines
  •  Désinsectisation régulière des installations
  • Travail isolé dans la salle technique : télésurveillance, moyen de télécommunication (liaison avec les services de secours)
  • Mise en conformité des machines dangereuses
  • Ventilation efficace des locaux
  • Gestion du risque incendie (extincteurs, …)
  • Vérification périodique des installations électriques et des équipements

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Gants contre le risque biologique
  • Gants contre la chaleur
  • Masque respiratoire
  • Protection oculaire : lunettes
  • Travaux sur le four : combinaison isolante pour intervention à la chaleur

10.4. FORMATION – INFORMATION – SENSIBILISATION

  • Formation gestes et postures
  • Formation à la sécurité incendie / Sauveteur Secouriste du Travail
  • Formation à la gestion du stress / agressivité
  • Sensibilisation à l’hygiène de vie (alcool, tabac, drogues, médicaments altérant la vigilance, alimentation, sport, sommeil)
  • Formation technique à l’utilisation du four crématoire
  • Formation sur les mesures d’hygiène à respecter en contact avec les DASRI (Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux)
  • Habilitation électrique : formation du personnel par un organisme compétent
  • Information sur les risques des agents biologiques

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Arrêté du 24 juillet 1995 relatif aux prescriptions minimales de sécurité et de santé concernant la manutention manuelle de charges
  • • Décret n° 2014-1159 du 9 octobre 2014 relatif à l'exposition des travailleurs à certains facteurs de risque professionnel au-delà de certains seuils de pénibilité et à sa traçabilité
  • Décret n°2012-608 du 30 avril 2012 – art. 1 relatif à l’exercice des professions suivantes du secteur funéraire est subordonné à la détention d’un diplôme comprenant une formation théorique et une évaluation pratique
  • Décret n°2011-121 du 28 janvier 2011 relatif aux opérations funéraires
  • Circulaire du 14 décembre 2009 relative à la législation funéraire
  • Décret 2007-328 du 12 mars 2007 relatif à la protection des cendres funéraires
  • Décret n°97-1048 du 6 novembre 1997 relatif à l’élimination des déchets d’activités de soins à risques infectieux et assimilés à des pièces anatomiques et modifiant le code de la santé publique
  • Arrêté du 20 septembre 2002 modifié, relatif aux installations d’incinération et de co-incinération de déchets non dangereux et aux installations incinérant des déchets d’activités de soins à risques infectieux
  • Arrêté du 29 décembre 1994 : quantités maximales de polluants contenus dans les gaz rejetés à l’atmosphère
  • Loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale

11.2. RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS (Caisse Nationale de l’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés)

11.3. NORMES FRANCAISES ET EUROPEENNES (AFNOR)

  • X50-862. Janvier 2006. Services funéraires – Exigences relatives aux prestations des services funéraires
  • X35-109. Avril 1989. Ergonomie – Limites acceptables de port manuel de charges par une personne

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

  • Convention collective nationale des pompes funèbres. Brochure 3269 / IDCC 759

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME les fiches métiers K2601 : conduites d’opérations funéraires (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 5163 Agents des pompes funèbres et embaumeurs (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 564b Employés des services divers. (INSEE) (2003)
  • CIDJ : Employé de crémation
  • www.legifrance.gouv.fr
  • www.metiersdufuneraire.fr
  • http://www.depollution.org
  • http://travailler-mieux.gouv.fr
  • http://hal.archives-ouvertes.fr
  • Wikipédia : Crématorium
  • Forsapre.fr : FAST N° 06-09-91 conducteur installation incinération
  • INRS : Déchets infectieux élimination des DASRI et assimilés ED 918 juin 2013
  • INRS : Les risques biologiques en milieu professionnel ED 6034 juin 2014
  • Site cnfpt.fr : opérateur de crémation

13. ADRESSES UTILES


AUTEURS : Mme Caroline HÄGLE (Assistante en Santé Travail) (AST 62/59) (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) ; Docteur Jackie JOOSSEN Médecin du Travail (AST62/59)(Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
DATE DE CREATION : Septembre 2014
DERNIERE MISE A JOUR :

 

D'accord ?, pas d'accord ?, vous pouvez améliorer cette fiche !

Faites parvenir vos remarques et compléments aux auteurs de la fiche et à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).