Fiches de métiers

Démanteleur de voitures hors d'usage (Maroc)

his explanation FICHE METIER BOSSONS FUTE N°392

ROME : I 1604 CITP-08 : 7231  

http://www.comitesdepistagecancers.fr/ployka/2819 1.INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

Démonteur automobiles hors usage, garagiste, mécanicien automobile.

More hints 2.DEFINITION

Le démanteleur automobile hors usage doit intervenir sur des véhicules hors usage conformément à la réglementation en vigueur et dans le respect des règles relatives à l’hygiène, à la sécurité et à l’environnement. Un véhicule hors d’usage ou épave, est un véhicule que son dernier détenteur a destiné à la destruction.
Son travail consiste à :
- démonter les pièces de carrosserie, de sellerie et de mécanique
- contrôler la qualité des pièces destinées au réemploi
- trier les pièces destinées au recyclage

http://firstinthefight.co.uk/ 3.FORMATION-QUALIFICATION

L’emploi est accessible après une formation en mécanique automobile générale. L’ Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail au Maroc (OFPPT) assure une formation de deux années incluant des stages en entreprises. Pour y accéder, il faut avoir un niveau scolaire minimal de troisième année du collège, un âge minimum de 15 ans et maximum de 30 ans. Le diplôme obtenu est un certificat de qualification professionnelle. Mais en général, l’apprentissage s’effectue sur le tas dans un atelier ou dans une casse véhicule auprès d’un professionnel. Dans ce dernier cas, aucun niveau d'études n'est exigé.

site de rencontre musulman pratiquant 4.ACTIVITE PRINCIPALE

griechische frauen treffen 4.1. LIEUX D’ACTIVITE

Les casses sont très nombreuses car plusieurs véhicules et machines européens viennent terminer leur vie dans les pays en voie de développement. Les habitants de ces pays n'ayant souvent pas les moyens d'acheter des véhicules, des machines et/ou des pièces détachées neufs, optent pour l'occasion. Aussi, un grand nombre de personnes travaillent dans ce secteur. Dans toutes les villes existent une ou plusieurs casses automobiles qui peuvent s'étendre sur plusieurs hectares insalubres. Le travail est effectué en plein air ou dans de petits espaces recouverts de tôle. Les allées de la casse sont boueuses et/ou poussiéreuses, maculées d’huile de moteur, de gasoil, d'essence, de divers produits toxiques et des débris métalliques de tout genre auxquels s’ajoutent des ordures ménagères. Souvent ces espaces jouxtent des habitations occupées par les travailleurs de la casse automobile.

rencontres 05 4.2. DESCRIPTION DE L’ACTIVITE

L’activité se fait en trois phases :
http://netix.pl/includes/frazaty/1127 1 - démantèlement du véhicule :
- retrait des pneus et enjoliveurs, de la batterie, du capot, portières et feux, des liquides (huiles, carburant, etc.) et des pare-chocs
- récupération des vitres et pare-brise
- libération de l’ensemble des fixations sous le véhicule basculé et récupération des réservoirs et des amortisseurs
- libération des fixations supérieures du véhicule remis en position normale.
- levée de la caisse et récupération du groupe moteur
les sites de rencontre amoureux 2 - tri des pièces démontées : celles encore fonctionnelles sont destinées à la vente.
gay dating websites perth 3 - pressage : il consiste à presser les carcasses automobiles et à assurer leur empilage dans une aire d’entreposage, ce qui facilite leur vente à des recycleurs de métaux.

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

- Outils de base : crics, pinces de différentes tailles, enclumes, étaux, gabarits, burins, système d’assemblage, serre-joints, équerres, compas, maillets, gougés, papier de verre, scies à main de différentes tailles, marteaux de poids différents, massette, tenailles, tournevis, râpes, haches, trusquin, mètres à pliant, à ruban, brosses, etc.
- Machines : postes de soudure à l’arc ou au chalumeau (détenteurs, tuyaux flexibles, chalumeaux, électrodes et fil - électrodes), matériel électrique (boulonneuse, meuleuses, perceuses, fraiseuses, visseuses, ponceuses, défenseuses, clés à choc pneumatiques ou électriques pour serrer ou desserrer les boulons, pistolets pour clous et agrafeuses, etc.)
- Outils pour peinture : pistolets, pinceaux, coton, chiffons

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

- Produits rencontrés lors de démantèlement : acide sulfurique (batterie), solvants de dégraissage, graisses minérales, huiles usées (huiles à moteur, huiles hydrauliques à frein, etc.), essence, gasoil, plomb, liquides de refroidissement, air comprimé, antigel
- Produit pour soudure au chalumeau : gaz combustible (acétylène, butane ou propane) et gaz comburant (oxygène)
- Produit pour soudure électrique : électrode enrobée fusible, fil électrode réfractaire et fils électrode fusible
- Fer, cuivre, inox, acier, charbon, colles, peintures, diluants, solvants, détergent, huile, graisse

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

- Travail polyvalent et autonome dans des petits ateliers insalubres et encombrés (mécanique, électricité et/ou carrosserie auto)
- Contact avec les clients pour la vente d'une pièce d'occasion et parfois pour son montage sur le véhicule de l'acheteur
- Contact avec les fournisseurs pour l'achat de véhicules hors d'usage
- Relation avec les voisins parfois difficile à cause de l'espace commun.

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

- Contraintes climatiques : travail en plein air (froid, chaleur, intempéries)
- Contraintes physiques, posturales et mécaniques : manutention, station debout prolongée, postures diverses, précision du geste, hypersollicitation des articulations des membres (poignets, coudes et épaules)
- Durée quotidienne de travail longue et horaire continu
Les jeunes apprentis effectuent les travaux les plus pénibles physiquement (manutention et rangement des pièces, découpages, nettoyage, ponçage, étalage, courses diverses).

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

Le travail est accessible aux personnes porteuses de surdi-mutité. La malvoyance, les troubles rachidiens et/ou ostéo-articulaires, les allergies respiratoires et/ou cutanées peuvent dans certains cas motiver une inaptitude.

5.ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

Le propriétaire doit assurer les fonctions commerciales (factures, conseils, etc.) et de gestion du stock. Il doit négocier les prix avec les fournisseurs et les clients.
Les autres démanteleurs polyvalents ont des activités associées diverses : mécaniciens et électriciens et carrossiers auto, etc. Ils doivent être capables de monter les pièces vendues sur le véhicule de l'acheteur et/ou de réparer une carrosserie.

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

- Contusions, coupures, plaies des mains ou des autres parties du corps par de la tôle, des pièces et/ou des outils tranchants et contendants
- Chutes de plain-pied (sol glissant, espace encombré), traumatisme par chute d'objets (fractures, écrasements, contusions, etc.), écrasement (rupture de cric)
- Accidents ostéo-articulaires aigus (cervicalgies, dorsalgies ou lombalgies)
- Lésions oculaires et projections de corps étrangers (copeaux de métal)
- Electrisation si contact avec une prise ou un fil endommagé, coup d’arc (meulage, soudage)
- Incendie (solvants, essence, nettoyants), explosion
- Brûlures chimiques et thermiques

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

- Intempéries : travail en plein air (soleil, chaleur l’été, froid l’hiver).
- Bruit : permanent, il provient du ronronnement des moteurs, des compresseurs, des activités de tôlerie, du martelage des pièces de métal.
- Vibrations : outils vibrants (perceuse, meuleuse, etc.)
- Eclairage : insuffisant dans des ateliers en tôle.
- Thermique : inconfort thermique en été comme en hiver au sein des ateliers
- Contraintes posturales : travail debout, piétinement continu, travail penché en avant, penché en rotation, travail allongé sous le véhicule, gestes répétitifs des poignets (démontage des pneus, vissage), manutention et port de charges lourdes (pièces détachées, batteries, outils)
- Odeurs désagréables : Carburants, huiles, ordures…
- Hygiène : défectueuse (pas d'eau courante ni de toilette ni de douche), utilisation fautive des solvants pour nettoyer les mains

6.3. AGENTS CHIMIQUES

* Les produits manipulés : gasoil, essence, solvants, nettoyants, lubrifiants, huiles usées, décapants
* Les rejets des pots d’échappement
- Gaz et vapeurs
- Monoxyde de carbone (CO), dioxyde de carbone (CO2), monoxyde d’azote (NO), dioxyde d’azote (NO2), acides, aldéhydes, matières organiques, ozone, SO2 (diesel) Chauffage au brasero alimenté par les huiles usagées l’hiver dans les locaux exigus,
- Particules : plomb, tétra-éthyle, suies, hydrocarbures lourds, carbone
* Produits gras, salissants
* Produits cancérogènes, mutagènes et toxiques
- Huiles minérales
- Amiante des freins
- Filtres à huile
- Réfrigérants des systèmes d’air climatisé
- Benzène dans l’essence
- Ethers de glycol ou polyglycols contenus dans l'antigel, dans les liquides de freins et de suspension.
- Polluants : benzopyrène des gaz d’échappement
- L’antigel contient : 50% d’éthylène de glycol et 50% d’eau

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

- Tétanos (Clostridium tétani) par effraction cutanée et contact avec la terre ou du matériel souillés
- Mycoses, onychomycoses par macération
- Surinfection des plaies
- Leptospirose (Leptospira interrogans) par contact direct avec la terre ou les aliments souillés par les urines des animaux rongeurs surtout lors du travail en plein air
- Hépatites virales B ou C si outils de travail souillés par le sang d’un porteur sain ou d’une personne malade non diagnostiquée. Hépatite virale A (hygiène alimentaire défectueuse)

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

Les activités du chef d’atelier sont nombreuses. Il intervient à tous les niveaux de l’exécution des tâches. La planification, la gestion et l’organisation lui reviennent.
Pour les autres ouvriers, le travail est caractérisé par un horaire continu, un contrôle de la hiérarchie et la rémunération au rendement.

7.RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

- Tableau n° 1 : affections dues au plomb et à ses composés
- Tableau n°3 : affections professionnelles provoquées par les dérivés halogènes suivants des hydrocarbures aliphatiques.
- Tableau n°4 : affections provoquées par le benzène, le toluène, les xylènes et tous les produits en renfermant
- Tableau n° 7 : tétanos professionnel
- Tableau n° 10 : ulcérations et dermites provoquées par l'acide chromique, les chromâtes et bichromates alcalins, le chromate de zinc et le sulfate de chrome
- Tableaux n°10 bis : affections respiratoires provoquées par l’acide chromique, les chromates et bichromates alcalins
- Tableau n° 25 : affections professionnelles provoquées par le fluor, l'acide fluorhydrique et ses sels minéraux
- Tableau n°27 : affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines – outils, outils et objets et par les chocs itératifs du talent de la main sur des éléments fixes
- Tableau n°28 : affections provoquées par les huiles et graisses d'origine minérales ou de synthèse.
- Tableau n°28 bis : affections cutanées cancéreuses provoquées par les dérivés du pétrole.
- Tableau n°33 : surdité provoquée par les bruits lésionnels
- Tableau n° 34 : affections provoquées par l'aldéhyde formique et des polymères
- Tableau n°37 : intoxication professionnel par l’oxyde de carbone
- Tableau n°40: intoxication professionnelles par les dérives nitrés et chloronitrés des carbures benzéniques
- Tableau n°42 : affections respiratoires de mécanisme allergique
- Tableau n°43 : affections oculaires dues au rayonnement thermique
- Tableau n°43 bis : affections oculaires dues au rayonnement thermique associé aux poussières
- Tableau n°44 : affections professionnelles consécutives à l'inhalation des poussières d'amiante.
- Tableaux n° 46 : affections consécutives à l’inhalation de poussières ou de fumées d’oxyde de fer
- Tableau n°50 : maladies professionnelles provoquées par les résines époxydiques et leurs constituants
- Tableaux n° 57 : maladies professionnelles par le cadmium et ses composés
- Tableau n°59 : affections péri articulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
- Tableau n° 60 : affections professionnelles provoquées par les isocyanates organiques
- Tableau n° 62 : lésions eczématiformes de mécanisme allergique.
-Tableau n°69 : affections engendrées par les solvants organiques liquides à usage professionnels.
- Tableau n° 72 : périonyxis et onyxis
- Tableau n° 73 : mycoses cutanées
- Tableau n° 82 : affections respiratoires dues aux poussières de carbures métalliques frittés
- Tableau n°84 : lésion chroniques des ménisques

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L’ACTIVITE PROFESSIONNELLE

- Pathologies en rapport avec le travail en plein air : insolations, coups de chaleur, infections respiratoires.
- Troubles gastro-intestinaux : épigastralgies, diarrhée, constipation, ballonnements (absence des règles d’hygiène élémentaires et repas pris sur place)
- Pathologies veineuse : varices (position debout prolongée)
- Pathologies du rachis (port de charges lourdes, contraintes posturales)
- Dermatoses allergiques (solvants, carburant, antigel, etc.)
- Boutons d’huile du fait d’une mauvaise hygiène (face antéro-interne des cuisses)

8. SURVEILLANCE MEDICALE

Les travailleurs de la casse automobile, ne bénéficient d’aucune couverture médicale bien qu’ils y soient légalement assujettis.

8.1. VISITE MEDICALE

Visite d'embauche puis tous les ans (périodicité plus importante dans certains cas : travailleurs de moins de 18 ans). L’examen recherchera les troubles respiratoires, auditifs, musculo-squelettiques, dermatologiques, visuels et cardiovasculaires. Les travailleurs de la casse automobile doivent bénéficier d’une surveillance médicale renforcée.

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

- Bilan sanguin et/ou hépatique
- Radiographie pulmonaire
- Spirométrie
- Exploration des fonctions visuelle et auditive
- Bilan biologique (intoxication au chrome, au plomb, etc.) 

8.3. VACCINATIONS

Mise à jour des vaccinations (diphtérie, tétanos, poliomyélite) avec un rappel tous les dix ans.
Vaccination anti-hépatite virale B et antityphique
Vaccin antipneumococcique, vaccin antigrippal

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

Un suivi post professionnel devra être réalisé.

8.5. DOSSIER MEDICAL

Le dossier médical, exigé par la réglementation, doit être conservé au moins 50 ans après la fin de la période d’exposition à des agents chimiques dangereux.

9. NUISANCES POUR L’ENVIRONNEMENT

• Pollution de l’air par les gaz d’échappement
• Risque d’incendie volontaire (vandalisme) dans les zones de stockage des déchets en attente d’élimination.
• Pollution sonore : mise en route des moteurs, outils.
• Toxicité de l’air : matériaux brulés
• Pollution des sols : matériaux laissés dehors
• Pollution de l’eau : par les substances liquides non stockées dans des bacs étanches
• Pollution de l’air : si les liquides sont mélangés à d’autres produits et non stockées dans les cuves étanches.

10. ACTIONS PREVENTIVES

La culture de la prévention des risques professionnels au sein des casses automobiles est déficiente et le travail des démanteleurs est très difficile et dangereux. La faiblesse de l’action préventive est secondaire à une série de causes dont :
• le faible niveau éducationnel et scolaire des travailleurs
• le risque perçu comme une composante incontournable et identitaire du secteur
• la fatalité
La prévention doit être appréhendée, non pas comme une contrainte, mais comme un investissement et un meilleur confort au travail.
Des mesures préventives techniques et médicales doivent être assurées par les médecins des bureaux municipaux d’hygiène. Par ailleurs, des actions d’information et de sensibilisation sur les risques professionnels sont nécessaires.

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

- Prélèvement d’atmosphère et analyses des poussières, des gaz et des vapeurs
- Biomécanique des postes de travail : manutention, gestes et postures
- Métrologie des ambiances sonores, vibratoires, thermiques et lumineuses
. Ambiance thermique : mesurage à l’aide d’un thermomètre, d’un thermohygromètre.
. Bruit : mesurage du niveau d’exposition au bruit à l’aide d’un sonomètre et/ou d’un exposimètre
. Vibrations : mesure des vibrations transmises aux bras et aux mains

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

- Couverture médicale de ces travailleurs par des services de santé au travail ou par les bureaux municipaux ou ruraux d'hygiène
* Respect des règles générales d’hygiène et de sécurité
. Interdiction de boire, manger et fumer dans l’atelier
. Vestiaire avec un double compartiments
. Installations sanitaires dans un local aéré
- Détergents d’atelier conformes aux normes françaises NFT 73-101 et 73-102.
- Aération et ventilation des ateliers avec éclairage suffisant.
- Sol propre, antidérapant, non encombré, avec balisage des allées de circulations.
- Récupération des huiles et d'autres produits usés dans des cuves d’élimination
- Garnitures de freins :
. Ne pas employer une soufflette à air comprimé pour nettoyer les tambours et mécanismes de frein.
. Utiliser un aspirateur doté d’un filtre à haute efficacité.
. Laver, essuyer à l’humide
* Ergonomie des postes et de l'organisation du travail
. Adaptation des plans de travail, lutte contre les mauvaises postures
. Limiter les manutentions manuelles par des aides techniques adaptées.
. Outils de travail plus légers et machines sécurisées et insonorisées
. Matériel de manutention mécanique
. Outils en bon état et adaptés à la tâche.
* Respect de la législation en matière d’horaires de travail et de port de charge
* Gestion du risque d’incendie
. Balisage des zones d’intervention
. Interdiction de flamme en dehors des zones prévues
. Consignes de sécurité affichées
. Réseau électrique aux normes et régulièrement contrôlé.
* Lutte contre la pollution environnementale
. Aspiration des poussières, des fumées et des gaz, ventilation efficace de l’atelier et gestion des déchets
. Insonorisation des machines
. Etiquetage et stockage sécurisé des produits et des matières premières
* Procédure d’urgence en cas d’accident et trousse d’urgence

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

Les équipements de protection individuelle doivent être adaptés à l’activité.
• Tenue de travail
• Tablier de soudure
• Chaussures ou bottes de sécurité antidérapantes et anti perforantes
• Guêtres (soudage)
• Bouchons d’oreille ou casque anti-bruit
• Lunettes de protection (meulage)
• Lunettes avec filtre oculaire (soudage)
• Gants
• Masque respiratoire (soudage, ambiance confinée)
• Masque antipoussières, antigaz, antifumées, anti-monoxyde de carbone et anti-amiante (Masque P3)
• Crème protectrice pour les mains.

10.4. FORMATION-INFORMATION-SENSIBILISATION

Organiser pour ces travailleurs des campagnes de sensibilisation sur les risques professionnels (poussière, bruit, produits chimiques, travail en hauteur, manutentions, postures, etc.), les maladies professionnelles et les règles d’hygiène et de sécurité au travail (formation à l'utilisation des équipements de protection individuelle et à l'hygiène alimentaire, corporelle, des locaux et de vie, etc.). Les conditions de travail dans ce secteur sont plus dangereuses que celles des grandes entreprises parce que les démanteleurs ignorent les questions relatives à la santé au travail, à la sécurité et ne sont pas financièrement capables d'assurer la prévention.

11. REGLEMENTATION

11. 1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRE

- Décret n°2-97-377 du 28 janvier 1998 complétant l’arrêté du 24 janvier 1953 sur la police de la circulation et du roulage qui règlemente la prévention de la pollution due aux gaz d’échappement
- Dahir n°1-06-153 du 22 novembre 206 portant promulgation de la loi n°28-00 relative à la gestion des déchets et à leur élimination.
- Dahir n°2-12-236 du 25 novembre 2013 fixant les conditions d’utilisation d’appareils ou de machines susceptibles de porter atteinte à la santé des salariés ou de compromettre leur sécurité.
- Le titre IV du livre II de la loi n°65-99 relative au code du travail traite de l‘hygiène et de la sécurité des salariés, des services médicaux du travail et des comités d’hygiène et de sécurité
- L’arrêté n° 93-08 du ministre de l’emploi relatif à l'application des principes énoncés par les articles de 281 à 291 du code de travail précise un certain nombre de mesures se rapportant à :
. l’aménagement des locaux de travail
. la préservation de l'hygiène et de la sécurité des salariés dans les locaux du travail
. l’ambiance des locaux du travail : aération, chauffage, éclairage des locaux du travail et la prévention contre les risques dus au bruit
. les locaux réservés aux repas
. la prévention contre les incendies
. la prévention des accidents du travail
- Le décret n °2-10-183 du 16 novembre 2010 fixant la liste des travaux auxquels il interdit d’occuper certaines catégories de personnes.
- L’arrêté du ministre de l'emploi n° 345-05 du 9 février 2005 fixant le modèle du rapport qu'il faut élaborer sur les circonstances de l'accident du travail, de la maladie professionnelle ou à caractère professionnel.

11.2. RECOMMANDATIONS

11.3. NORMES

- Normes Marocaines (NM) 4.001-1993 : protection contre les agents physiques, chimiques et biologiques
- NM 00.5.800 et 801-2001 : système de management de santé et de sécurité au travail
- NM 03.2.103 : précisant le contenu et le plan type des fiches de données de sécurité pour tous les produits toxiques.

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

- ROME les fichiers métiers. I 1604 Mécanique automobile. (Pôle emploi) (2009)
- Classification Internationale Type des Professions (CITP-88) : 7231 Mécaniciens et réparateurs de véhicules à moteur.(O.I.T) (2008)
- Fiche toxicologique FT49 Benzène (INRS) (2004)
- Fiche toxicologique FT144 Benzo-a-pyrène (INRS) (1997)
- Imbernon E, Marchand J.L, Garras L, Goldberg M. Evaluation quantitative du risque de cancer du poumon et de mésothéliome pleural chez les mécaniciens de véhicules automobiles. Rev. Epidémiol Santé Publique, 2005, 53 : 491-500.
• Kornig C, Verdier E. De très petites entreprises de la réparation automobile face aux normes publiques de la prévention des risques professionnels. Revue française des affaires sociales 2008 ; 2-3 : 161-184
• Tableaux des maladies professionnelles arrêté par le ministère de l’emploi, Maroc,
Guide d’accès.

13. ADRESSES UTILES

• Centre antipoison et de pharmacovigilance du Maroc, Rabat, Rue Lamfedel Cherkaoui, Rabat Instituts, Madinate Al Irfane, B.P. 6671, 10100, Rabat. Tel.: +212 5 37 77 71 85. http://www.capm.ma/
• Institut Pasteur du Maroc : www.pasteur.ma
http://www.bossons-fute.fr

REDACTION

  • AUTEURS : Chakib Laraqui (médecin du travail) (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), Dorait Warit (médecin du travail) (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ), Nadia Manar (Master en hygiène, sécurité, environnement) (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), Alain Caubet (médecin du travail) (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), Thomas Gouyet (médecin du travail) (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
  • DATE DE CREATION : Juillet 2014
  • RELECTEURS :
  • DATE DE MISE A JOUR :

Pour toutes remarques et propositions de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).