Fiches de métiers

Pilote d'avion civil

rencontre femmes divorcГ©es au maroc FICHE METIER BOSSONS FUTE N°390

ROME :  N2102 CITP-08 : 3153 PCS 2003 : 389b

http://thenovello.com/alfondie/elkos/4984 1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

Commandant de bord, copilote d'aéronef, officier aviateur, officier mécanicien navigant, pilote d'avion de ligne, pilote privé, pilote professionnel

rencontres femmes montpellier 2. DEFINITION

Le pilote d'avion civil est un professionnel chargé du co-pilotage d'un aéronef pour des particuliers ou des passagers d'une ligne commerciale. Il peut transporter des personnes ou du fret.

click reference 3. FORMATION - QUALIFICATION

pop over to these guys 3.1. La formation à l'ENAC (Ecole Nationale de l’Aviation Civile). cette formation est accessible par 3 concours différents et débouche sur 3 diplôme différents 

https://www.cedarforestloghomes.com/enupikos/9144 3.1.1. Le concours élève pilote de ligne/S (Scientifique) assure une formation longue pour les étudiants de 16 à 23 ans sans connaissance aéronautique, à partir de Bacs +1 Scientifiques. il représente en moyenne les 2/3 des places offertes à l'école.

  • Les épreuves du concours pour être admis à l’ENAC :
    • 1ère épreuve : un QCM éliminatoire maths, anglais et physique.
    • 2ème épreuve : un test psychotechnique chronométré éliminatoire (test de logique orienté pilote de ligne), vision dans l’espace, représentation mentale de valeur, orientation spatial, logique, etc.
    • 3ème épreuve : test psychomoteur éliminatoire réalisé avec clavier, joysticks et écran. Il analyse la dispersion de l’attention lors de l’approche aux instruments par temps de brouillard.
    • 4ème épreuve : Oral en anglais, entretiens de groupe et entretiens individuel éliminatoires.
      • Les entretiens de groupe se font à 6, devant deux pilotes et un psychologue avec des questions d’ordre littéraire, scientifique, etc. Le but est de vérifier que le candidat puisse mener une discussion, ordonner ses idées, être capable de faire valoir son point de vue.
      • Les entretiens individuels se font avec les deux pilotes précédents, ils vont principalement poser des questions sur la motivation du candidat.
    • 5ème épreuve : visite d’aptitude médicale de classe 1
  • Le cursus est basé sur la pratique en centre de vol et la théorie.
    • La théorie : apprentissage de la météorologie, construction d’un avion, étude des performances opérationnelles, droit aérien, calculs de préparation d’un vol, étude de la consommation, perfectionnement en anglais, etc. validé par 14 certificats.
    • La pratique en centre de vol :
      • Bloc « navigation à vue » en faisant des lignes droites, virages, etc. sur tagazou. Au bout de 20H l’élève pilote aura un « lâché » : décollage, tour de l’aéroport puis aterrissage.
      • Bloc « pilotage aux instruments », ligne droite, virage, etc.
      • Bloc « pilotage bimoteurs à hélices », afin de simuler les pannes de moteurs.
      • Test de pilotage professionnel avec instructeur : trajet déterminé puis, au milieu du parcours, changement de destination (test de gestion des imprévus)

  click reference 3.1.2. Le concours  discover this EPL/U (Universitaire) est accessible aux étudiants de 17 à 28 ans, titulaire d'un diplôme scientifique Bac + 2 et de l'ATPL théorique (certificat théorique de pilote de ligne).

3.1.3. le concours EPL/P (Pratique) est accessible aux personnes entre 18 à 30 ans, titulaire du baccalauréat, de la licence de Pilote Professionnel (CPL) et de l'ATPL théorique.

3.1.4.Chaque EPL conduit à un niveau d’entrée compagnie aérienne en 200H

3.2. L'admission dans une compagnie aérienne  (Par exemple Air France)

3.2.1. La sélection est similaire à celle de l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile sauf que l’on commence à partir des entretiens. Au final, le candidat est : accepté, éliminé ou ajourné 

3.2.2. Puis on débute par :

  • Stage transformation réacteur (simulateur),
  • Formation « 2 types » de 3 mois,
  • Place droite (co-pilote) d’un vol Air-France avec passagers avec un commandant de bord instructeur,
  • Lâché en ligne mais, tous les 6 mois, simulateur afin de réévaluer les compétences.

 3.3. Autres possibilités de formation

  • Les aéroclubs
  • Les écoles privées payantes pour obtenir la licence de pilote privé (PPL)
  • La filière militaire après 10 ans dans l’armée de l’air.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Compagnies aériennes
  • Sociétés spécialisées dans le travail aérien
  • Aéroclubs
  • Entreprises privées
  • Constructeurs aéronautiques
  • Défense nationale 
  • Etablissement public / entreprise publique

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L’activité consiste à assurer le déplacement d'un aéronef dans les conditions optimales de sécurité et d'économie 

  • Avant le départ
    • Établir le plan de vol,
    • Identifier les aéroports fermés et ouverts en cas d’urgence,
    • Calculer la quantité de carburant nécessaire,
    • contrôler la préparation technique de l’avion
    • préparer les instruments de navigation et entrer les données dans l’ordinateur de vol,
    • récapituler, à voix haute, les consignes de sécurité (check list),
    • demander l’autorisation de décollage à la tour de contrôle.
  • Pendant le vol
    • réaliser les opérations de pilotage et d’atterrissage de l’appareil.
    • surveiller l’ensemble des paramètres (direction, altitude, météo, consommation de carburant…)
    • transmettre et échanger les informations de vol avec le personnel de bord et le personnel technique au sol en liaison permanente avec la tour de contrôle
    • organiser ou superviser les opérations à bord et mettre en place des mesures d’urgence en cas de problème
  • Après le vol
    • établir les comptes rendus de fin de vol pour les transmettre

Il existe une grande variété de travail selon la taille de la compagnie aérienne ou du donneur d'ordre, selon les missions : vols court ou long courrier ....

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Avion de ligne
  • Système de navigation embarqué
  • Téléphones satellites

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Logiciels aéronautiques

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Pilote, copilote, mécanicien de bord
  • Personnels embarqués (navigants commerciaux : hôtesses, stewards, etc.)
  • Passagers
  • Contrôleurs aériens (aiguilleurs du ciel) des tours de contrôle des aéroports et des centres en route de la navigation aérienne (CRNA)

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Une aptitude physique et mentale attestée par un Centre d'Examen Médical du Personnel Navigant(CEMPN) est nécessaire avec notamment
    • une excellente vision
    • une excellente audition
    • Bonne résistance physique et psychique
    • Bon équilibre émotionnel
  • Un casier judiciaire vierge est obligatoire
  • L’anglais général ainsi que technique est obligatoire pour exercer ce métier
  • Port d’une tenue vestimentaire spécifique obligatoire

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

Ce métier est peu compatible avec des handicaps moteurs, sensoriels ou psychiatrique. Cependant une personne étant devenue handicapée au cours de l’exercice de sa fonction pourra reprendre l’exercice son travail sous réserve de l’accord des services médicaux.

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Instructeur en vol, moniteur entraîneur de vol
  • Pilote d'essai
  • Pilote d'hélicoptère
  • Pilote d'ULM

6. DANGERS

6.1. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Bruit
  • Climatisation et sécheresse de l’air
  • Odeurs (kérosène, sanitaires, etc.)
  • Variation de la pression atmosphérique : compressions et décompressions
  • Vibrations, turbulences
  • Rayonnements ionisants
  • Espace de travail exigu
  • Position assise prolongée
  • Travail sur écran

6.2. AGENTS CHIMIQUES

  • Produits de désinsectisation
  • Liquides dégivrants (à base de glycols)
  • Fluides hydrauliques (Sky droll) 
  • Kérosène 

6.3. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Viroses diverses (grippe, pathologies digestives ...)
  • Pathologies spécifiques aux pays traversés (cf. fiches déjà faites pour les voyageurs à l’étranger)

6.4. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Nécessité de s'adapter à l'équipe de vol
  • Instabilité de l'équipe de vol : changement de personnels suivant les jours (destination, équipages, horaires différents)
  • Rythme de travail avec des horaires décalés et du travail de nuit
  • Rotation des temps de travail et de la gestion de l’équipage
  • Travail le WE et les jours fériés
  • Suivant la durée de la rotation : décollage et atterrissage successifs (jusqu’à 5 par jour) pour les trajets courts
  • Gérer les relations interpersonnelles avec équipage, personnel au sol, gestion du comportement des passagers
  • Subir les contraintes temporelles et les découchages
  • gérer les situations imprévues et les incidents.

7. FACTEURS DE RISQUES POUR LA SANTE

7.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Chute de sa hauteur (accès passerelles, turbulences)
  • Chute d’objets non fixés (turbulences)
  • Lombalgies aigües sciatiques (contorsion dans cockpit, position assise prolongée, port de charge)
  • Contusions par heurts dans un local exigu
  • pathologies aigües de l'oreille moyenne :  otites barométriques
  • Illusions sensorielles
  • Crash aérien

7.2. MALADIES PROFESSIONNELLES RECONNUES

Pour l’instant aucune maladie professionnelle n’est reconnue pour le métier de pilote, cependant la question des rayonnements ionisants se pose depuis 5 ans, sans avancée notable pour le moment.

7.2.1. REGIME GENERAL (Non connues)

7.2.2. REGIME AGRICOLE (Sans objet)

7.3. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Fatigue, troubles du sommeil, troubles digestifs liés au décalage horaire et à la dette de sommeil
  • Fatigue auditive
  • Troubles barotraumatiques auditifs, liés atterrissage et décollage
  • Troubles circulatoires (insuffisance veineuse, phlébite, etc.) liés à pressurisation de l’avion et à la sédentarité
  • Pathologies de la colonne vertébrale
  • Mélanomes (rayonnements, etc.)
  • Leucémies et autres hémopathies (rayonnements, etc).
  • Cataracte (rayonnements, etc.)
  • Pathologies cardio-vasculaires

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. REGLEMENTATION

8.1.1. Le pilote doit obtenir un certificat médical classe 1 d’Aptitude médicale, conforme à la réglementation du JAR FCL3 (arrêté du 27/01/2005 modifié), délivré un médecin agréé exerçant dans dans un CEMA (centre d’expertise de médecine aéronautique)

  • Le certificat est valable :
    • <40ans : validité 12 mois
    • >40 ans : validité 6 mois
    • <60ans : validité 12 mois
    • >60ans : validité 6 mois
  • En cas de modification de l'aptitude physique et mentale cf. arrêté 27 janvier 2005 et suivants
    • (a) Tout détenteur d'un certificat médical doit cesser d'exercer les privilèges de sa licence, des qualifications ou autorisations correspondantes dès qu'il est conscient d'une diminution de son aptitude médicale susceptible de le rendre incapable d'exercer en toute sécurité lesdits privilèges.
    • (b) Les détenteurs d'un certificat médical doivent s'abstenir de piloter quand ils prennent un médicament, prescrit ou non, ou une drogue, ou qu'ils suivent tout autre traitement, à moins que le prescripteur de ce médicament, cette drogue ou ce traitement ne leur assurent que cela n'aura pas d'effet sur leur capacité à piloter.
    • (c) En cas de doute, l'avis du CEMA doit être demandé. Les détenteurs d'un certificat médical doivent sans retard, sauf si celui-ci est justifié, obtenir l'accord du CEMA dès qu'ils font l'objet : 
      • (1) d'une incapacité de travail d'au moins trente jours ;
      • (2) d'une intervention chirurgicale ou d'un examen invasif ; 
      • (3) d'une prescription nouvelle et régulière de médicaments ; ou
      • ou(4) d'une prescription nouvelle de verres correcteurs.
    • d) Tout détenteur ou détentrice d'un certificat médical délivré conformément au présent arrêté, qui se sait
      • (1) Porteur d'une blessure corporelle importante entraînant une inaptitude aux fonctions de membre d'équipage navigant technique ;
      • (2) Atteint d'une maladie entraînant l'inaptitude à ses fonctions pendant une période de 21 jours ou plus ;
      • (3) Enceinte,
      • doit s'abstenir d'exercer ses fonctions,
    • Le certificat médical est considéré comme suspendu à partir du moment où la blessure s'est produite ou de la fin de la période de 21 jours de maladie ou de la confirmation de la grossesse, puis :
      • dans le cas de blessure ou de maladie ; la suspension peut être levée par un CEMA pour la période et selon les conditions qui paraîtront appropriées et selon les règles et procédures en vigueur ;
      • en cas de grossesse, la suspension peut être levée par le CEMA pour la période et sous les conditions qui paraîtront appropriées.
  • Circonstances spéciales
    Lorsque les circonstances l'exigent ou si de nouvelles méthodes de formation et de contrôles n'étaient pas conformes aux exigences de la présente annexe, une dérogation, en dehors d'une dérogation aux normes médicales délivrée par le CMAC dans les conditions édictées au paragraphe FCL 3.125, peut être demandée à l'Autorité. Celle-ci est accordée s'il est démontré qu'elle assure ou conduit à un niveau de sécurité au moins équivalent.

8.1.2. Comme pour tous les salariés, le pilote de ligne doit être suivi par le service de santé au travail de son entreprise selon la législation du code du travail en vigueur (Art L 4624-1 à 10 et L 4625-1 et 2 et R 4624-10 et suivants)

8.2. CONTENU

8.2.1. La visite médicale évalue

  • les antécédents, les habitudes de vie, les conditions de travail
  • l’acuité auditive, visuelle, l’état neurologique, cardiovasculaire …, l'état mental ...

8.2.2. Les examens complémentaires  

  • Acuité visuelle et auditive, bilan cardiaque, contrôle pulmonaire,
  • bilan biologique,
  • Tests psychologiques

8.2.3. Vaccinations

  • Celles de la population générale: DTP à 20 ans, 40 ans et 60 ans puis tous les 10 ans
  • Recommandées ou obligatoires selon les pays où séjourne  le personnel : hépatite A,B,C, fièvre jaune (Chine, Amérique latine ...) etc...

8.2.4. Suivi post professionnel : Néant

8.2.5. Dossier médical

  • Pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Géopolitique (élections, mesures de rétorsions, compagnie tricolore etc.)
  • Bruit (aux abords des aéroports) voir le Plan de Gêne Sonore.
  • Pollution environnement avec rejet de CO2 (voir lien Acnusa).

10. ACTIONS PREVENTIVES

L'activité de pilote peut entrer dans le champ d'application des textes sur la pénibilité en raison des expositions suivantes possible : travail de nuit, exposition aux agents biologiques, postures pénibles, travail en équipes successives alternantes, exposition aux agents physiques (radiations, bruit...)

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Etude des planning
  • Mesures de la température, de l'hygrométrie, du niveau sonore
  • mesures des rayonnements reçus au poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Lutter contre les risques de conduites addictives et le stress par un bon management des objectifs à atteindre et des moyens mis à disposition
  • Porte de cockpit blindée
  • Tablette pour informer de la météo

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Mise en place de kits en spray à mettre sur la peau et les vêtements (Paludisme ..)
  • Paire de lunettes de vue de secours (obligatoire dans tous les aéronefs)
  • Lunettes de protection contre les risques chimiques

10.4. FORMATION – INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Sur les principales maladies des pays prévus dans les plans de vol et consignes en cas de problème.
  • Sur les risques liés au terrorisme
  • Sur la remise à niveau des compétences techniques (simulateur de vol tous les 6 mois ...)

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

11.2. RECOMMANDATIONS

  • Le Solve du BIT : module pédagogique de promotion de la santé au travail face à neuf problématiques: le stress et le stress d’origine économique, la violence, le tabac et le tabagisme passif, l'alcool et les drogues, la nutrition, l'activité physique, le sommeil réparateur et le VIH/SIDA. Le kit comprend le manuel du participant, le guide du formateur, le plan des cours et un CD-ROM avec des présentations et des documents de référence.

11.3. NORMES

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE ET SITOGRAPHIE

Sur le métier

Sur les risques

13. ADRESSES UTILES

  • Ecole Nationale de l'Aviation Civile (ENAC) : enac.fr

REDACTION

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).